Divers 1ère édition – Balade Gourmande en Terres Rouges 1 ère édition de la Balade Gourmande en Terres Rouges


une balade gourmande en partenariat avec la cave coopérative Les Vignerons Montagnac Domitienne
Samedi 25 mai 2024 à partir de 11h00, vivez une expérience gourmande unique au cœur de la nature ! L’AOP Picpoul de Pinet et Les Vignerons Montagnac Domitienne vous donnent rendez-vous pour une Balade gourmande en Terres Rouges !
 
 
L’occasion parfaite pour découvrir ou (re)découvrir le vignoble d’exception de Montagnac, entre garrigues et Lagune de Thau, et de déguster les sublimes nectars des vins en AOP Picpoul de Pinet et les vins de la cave de Montagnac.
 
Pour les gourmands et fins gourmets, Fumoir d’Oc Traiteur®  vous ont concocté une fabuleuse expérience gastronomique tout en fraicheur & gourmandise. Au menu : une sélection de plats sur le thème de la mer et du végétal.
 
– Un stand de découverte de l’appellation Picpoul de Pinet et la présence d’un expert en faune et flore.

– Des stands accords mets & vins tenus par les vignerons de la cave de Montagnac et de l’AOP Picpoul de Pinet (Domaine Reine Juliette, Domaine Savary de Beauregard et Domaine de Campaucels) & le Traiteur Fumoir d’Oc sur le thème de la mer et du végétal,
Quand ? Samedi 25 mai 2024 à partir de 11h

Où ? Une balade entièrement balisée, au cœur de l’œnorando® du parcours d’art et de nature traversant le vignoble de la commune Montagnac, au nord de l’appellation. Coordonnées GPS : 34530 Aumes ; 43.455037, 3.493541

Distance ? 6 km.

Horaires ? La balade commence à 11h avec 4 départs différés : 11h – 11h30 – 12h – 12h30.
Tarif : 49 € / personne.
 
 
Tél. 06 69 95 69 10 (syndicat de l’AOP Picpoul de Pinet) ou 06 29 75 65 53 (responsable caveaux Les Vignerons Montagnac Domitienne)
 

Carte de la balade gourmande en terres rouges

 

L’abus d’alcool est dangereux, à consommer avec modération.

Avec l'association Perle, Jules, 10 ans, est à l'adoption.

L'association Perle, en partenariat avec Thau-Info.fr propose un chien ou un chat pour une adoption qui doit toutefois être un engagement réfléchi.

 L'association se bat au quotidien afin d’aider les animaux en détresse, pour leur trouver de bons maîtres et leur offrir une seconde chance.
 
"Tous les jours, nous sommes appelés pour des situations d' urgence :

 soins, abandon, maltraitance, négligence…

 Nous sauvons les animaux grâce à des familles d'accueil qui s'occupent bénévolement de nos petits protégés, le temps de leur trouver une famille d'adoption définitive.

Tous nos animaux sont vus par un vétérinaire, nous les faisons identifier, vacciner et stériliser.
 
Ils sont ensuite proposés à l'adoption." Toutes ces actions coûtent cher, et l'association
  ne reçoit aucune subvention et fonctionne uniquement grâce aux dons et à la solidarité.

  "Ceci n’est possible que grâce à vous,

 c’est pourquoi nous faisons appel à votre générosité pour des dons financiers ou matériels
(croquettes, litière, colliers/laisses, jouets, médicaments…)...

Avec l'association Perle, Jules, 10 ans, est à l'adoption.

Il a été pris en charge car sa maîtresse très malade ne pouvait plus s'occuper de lui !
Jules est un amouuuur de chat !! Tellement sociable, ronron, câlin . 
Il aime les humains et se sent très très vite à l'aise avec eux ! C'est une bonne pâte, affectueux et doux , il s'adapte rapidement aux nouveaux environnement et ce sent très vite comme chez lui.
Jules aime faire de longues siestes sur le canapé à côté de son humain et profiter de ses caresses.
Il n'était pas habitué à fréquenter les chiens et en accueil il distribue des coups de patte à ceux qui s'approchent trop prêt. nous estimons qu'après une période d'adaptation il pourra s'entendre avec un chien qui respecte sa tranquillité .


Il aime aller se balader dans le jardin mais ne s'éloigne pas de la maison , il préfère faire de longues siestes sur le canapé à côté de son humain et profiter de ses caresses.
Il cherche une famille dans laquelle il sera chouchouté comme il li mérite , pour le reste de sa vie 
Jules est identifié et stérilisé
Visible à Pouzols ( 34230 )
Contact : 06 81 94 75 62

Avec l'APAVH, ATHOS, 2 ans, est à l’ADOPTION !

L'association APAVH, en partenariat avec Thau-Info.fr propose régulièrement un chien ou un chat pour une adoption qui doit toutefois être un engagement réfléchi.
 
 L'association se bat au quotidien afin d’aider les animaux en détresse,

pour leur trouver de bons maîtres et leur offrir une seconde chance.
 
"Tous les jours, nous sommes appelés pour des situations d' urgence :
 
soins, abandon, maltraitance, négligence…

Nous sauvons les animaux grâce à des familles d'accueil qui s'occupent bénévolement de nos petits protégés, le temps de leur trouver
une famille d'adoption définitive.
 
Tous nos animaux sont vus par un vétérinaire, et l'association les fait identifier, vacciner et stériliser.
 
Ils sont ensuite proposés à l'adoption." Toutes ces actions coûtent cher, et l'association
 
ne reçoit aucune subvention et fonctionne uniquement grâce aux dons et à la solidarité.
 
"Ceci n’est possible que grâce à vous, c’est pourquoi nous faisons appel à votre générosité pour des dons financiers ou matériels

(croquettes, litière, colliers/laisses, jouets, médicaments…),

et humain pour du bénévolat ! Grâce à votre soutien nous pouvons continuer nos actions.  

 Avec l'APAVH, ATHOS, 2 ans, est à l’ADOPTION !

 



Athos, le Briard version petit modèle...

Athos est un Berger de Brie, autrement dit un Briard.
C’est un adorable poilu, pas si gros que ça, environ 30kg, avec une méfiance naturelle à l'égard des étrangers. Sa bouille laisse deviner sa tendresse et sa gaieté qui en font un compagnon particulièrement agréable et câlin. Pourtant il a été abandonné, pris en charge par la fourrière, maintenant il est avec l'association.


Ne vous fiez pas à son air de nounours tranquille, Athos est aussi capable de trotter, courir et même galoper à longues foulées…Il est très joueur et pot de colle avec nous les humains.
Comme tous les Briards, il a une excellente mémoire et vous obtiendrez tout de lui par l'affection car ce grand chien est sensible, susceptible et porte aux humains un amour sans limites.


L'esprit d'initiative compte obligatoirement parmi ses qualités. C’est quelque chose que l’on oublie souvent avec nos Border et autres Berger Australien, mais un chien de berger doit pouvoir découvrir une solution rapidement si, pour une raison ou une autre, le berger ne peut intervenir.

On le voit alors réfléchir, décider, puis agir. Vous ne ferez jamais de lui un robot, un animal mécanisé à l'excès qui obéit sans chercher à comprendre. Ce serait casser en lui un de ses ressorts les plus caractéristiques.
Affection et même tendresse, besoin de faire plaisir, sensibilité profonde, intelligence et mémoire au-dessus du commun, sont les grands traits psychologiques de notre poilu. La barre est haute, serez-vous à la hauteur !?

 



Type Berger de Brie, mâle stérilisé.

Sur le site : https://www.apavh.com/nos-chiens-v2/athos/0441efe1-5150-480c-8cd5-3b907f716b59
Contact : 06 58 73 25 62

Géraldine Carré, ex-présentatrice de “Confessions intimes” sur TF1, est décédée à l’âge de 54 ans


Célèbre pour avoir notamment présenté “Confessions intimes” dans les années 2000, la journaliste et animatrice de radio Géraldine Carré est décédée à 54 ans, nous apprend Benjamin Castaldi sur X, vendredi 3 mai.

Elle était l’un des visages de la télévision française : la journaliste, présentatrice et animatrice de radio Géraldine Carré est décédée le vendredi 3 mai. Elle avait 54 ans.

Née à Lyon en 1969, Géraldine Carré était célèbre pour les différentes émissions qu’elle a présentées, notamment Confessions intimes sur TF1. La journaliste avait débuté à l’AFP à la fin des années 80, avant de commencer une carrière à la radio, sur Europe 2 puis Europe 1, où elle travaillait sur des émissions quotidiennes.

Aller plus loin sur : https://actu.orange.fr/france/geraldine-carre-ex-presentatrice-de-confessions-intimes-sur-tf1-est-decedee-a-l-age-de-54-ans-magic-CNT000002dLYLB.html

Seine-Saint-Denis : un mort et plusieurs blessés graves dans une fusillade à Sevran

Selon Orange.frArme À Feu, Pistolet, Arme, Protection

À Sevran, en Seine-Saint-Denis, une fusillade a eu lieu sur un parking du quartier des Beaudottes, dans la nuit du vendredi 3 au samedi 4 mai. Parmi les quatre victimes, une personne a succombé à ses blessures, rapporte Actu17.

C’est dans le quartier des Beaudottes, dans le nord-ouest de Sevran (Seine-Saint-Denis), que le drame est survenu. Selon nos confrères d’Actu17, une fusillade a eu lieu dans la nuit du vendredi 3 au samedi 4 mai sur un parking, près du centre culturel Micro-Folie.

Dans des propos relayés par Actu.fr, le parquet a confirmé l’existence d’une fusillade et a réalisé un premier bilan : le drame aurait causé des blessures graves pour quatre personnes. L’une d’entre elles serait décédée dans la nuit.

Les victimes transférées à l'hôpital.......... Aller plus loin : https://actu.orange.fr/societe/fait-divers/seine-saint-denis-un-mort-et-plusieurs-blesses-graves-dans-une-fusillade-a-sevran-magic-CNT000002dLVzs.html

Journée Mondiale de la Sage-Femme, ce sera le 5 mai


Depuis plus de 15 ans, le 5 mai est dédié a l'un des plus beaux métiers du monde: il s'agit de la Journée Mondiale de la Sage-Femme. Cette profession comporte de multiples facettes et est encore trop méconnue du grand public. Cette journée est l'occasion de découvrir ce métier de "donneuse de vie", rendre hommage aux femmes (et aux hommes*) qui le pratiquent et montrer leur importance au sein de la société.

Le métier de Sage-Femme

L'ANSFL (Association Nationale des Sages-Femmes Libérales) profite de cette journée particulière pour renseigner le grand public sur la richesse de ce métier, les compétences nécessaires et la diversité dans leur activité quotidienne: reconnue profession médicale, la formation nécessite 5 années d'études dont un an de médecine. La sage-femme surveille la grossesse, en suit l'évolution et gère l'accouchement. Ce métier autrefois réservé aux femmes est maintenant mixte, bien qu'à peine 300 hommes l'exercent.

La maïeutique

Chez les grecs, ce terme désignait l'acte d'accoucher. Aujourd'hui, il est surtout employé chez nous par les philosophes et est devenu l'art d'accoucher les esprits. Arriver à faire énoncer par son élève lui-même le résultat auquel on souhaitait arriver. Tout un art !

* les sages-femmes de sexe masculin sont habituellement désignés par le terme de maïeuticien

Un site à visiter : www.mamanpourlavie.com

Journée mondiale de l'hygiène des mains, ce sera le 5 mai


Pour être tout à fait précis, elle n'est pas à proprement parler une "journée mondiale", mais une campagne d'information de l'OMS.
Quoi qu'il en soit, lavez-vous les mains !

Lavage, Mains, Savon, Hygiène, Nettoyer

Voir affiche en grande taille

Le premier médecin à se laver les mains

Le Docteur Ignace Semmelweis est un des grands hommes qui a changé la vie des femmes (et pas seulement). Avant Pasteur, cet obstétricien hongrois a oeuvré pour l'hygiène, convaincu que le lavage des mains à l'hôpital limiterait la propagation de maladies et le nombre de mères qui mourraient en couche. Heureuse intuition, et pourtant - à son époque - Ignace Semmelweis n'a pas été entendu. Comme quoi il ne faut jamais renoncer…

Un site à visiter : www.who.int

Népal : la justice ordonne au gouvernement de limiter le nombre d’alpinistes gravissant l’Everest


Selon Orange.fr

 

Mont Everest, Montagne, Pic, Neige

Fin avril, la Cour suprême du Népal a exigé la limitation des permis d’ascension du plus haut sommet du monde. Une décision qui survient dans un contexte de tourisme grandissant, soulevant de nombreuses questions, notamment environnementales.

Le Népal veut protéger son joyau. Face à la forte augmentation du nombre de touristes et à ses conséquences, la justice népalaise a ordonné au gouvernement de limiter le nombre de permis d’ascension octroyés pour gravir l’Everest, le plus haut sommet du monde, et d’autres cimes himalayennes. La décision a été tranchée fin avril, comme l’a rapporté Libération ce vendredi 3 mai.

Le jugement intervient à quelques jours de l’ouverture de la saison printanière................

 

Mont Everest, Montagnes, Hiver, Neige

Aller plus loin : https://actu.orange.fr/monde/nepal-la-justice-ordonne-au-gouvernement-de-limiter-le-nombre-d-alpinistes-gravissant-l-everest-magic-CNT000002dLFEN.html

Plan ministériel pour la sécurité des élèves, des personnels et des établissements scolaires


Face à toutes les formes de violences qui traversent notre société, l’École doit rester un sanctuaire républicain, au sein duquel la sécurité de chacun – élève, professeur, personnel de direction, agent administratif ou encore intervenant – doit être assurée en permanence. Un plan interministériel est mis en place pour déployer un bouclier autour de l'école et garantir la sécurité des élèves, des personnels et des établissements scolaires.

 

Lycée, Templin, Uckermark, Brandebourg

Assurer la sécurité de tous les élèves pour un climat scolaire apaisé

Éduquer et prévenir

100 % prévention dans la lutte contre le harcèlement

  • Coordinateurs harcèlement dans tous les établissements scolaires via le dispositif pHARe
  • Formation de tous les enseignants, personnels éducation, AESH et professionnels de la jeunesse et des collectivités
  • 1 000 services civiques dédiés dans tous les lieux de vie de l’enfant
  • Systématisation de la sensibilisation des élèves et des parents
  • Des cours d’empathie pour développer les compétences psychosociales des élèves

Une cellule de traitement des informations préoccupantes

Dans les cas les plus graves, notamment les situations de mineurs en danger, la loi impose aux agents publics de signaler les faits aux autorités compétentes. L’information de l’autorité judiciaire, même sur la base d’informations incomplètes, doit être réalisée auprès du procureur de la République de manière systématique et immédiate pour chaque situation préoccupante. L’information des autorités administratives, gérant en particulier le service de l’aide sociale à l’enfance (ASE), doit être donnée à la cellule de recueil des informations préoccupantes (CRIP) du conseil départemental que le mineur soit victime ou auteur présumé du harcèlement.

Prévention et éducation

  • Partenariat avec la gendarmerie et la police nationales pour des actions de sensibilisation contre les violences et toutes les formes de harcèlement, y compris cyber
  • Renforcement de l’enseignement moral et civique : nouveaux programmes disponibles à rentrée 2024, temps dédiés dans l’emploi du temps des élèves pour la réalisation de projets d’éducation à la citoyenneté, aux médias et à l’information.
  • De nouvelles mesures pour lutter contre toutes les formes de racisme, d’antisémitisme et de discrimination : visite obligatoire au cours de la scolarité d’un lieu de mémoire pour chaque élève ; renforcement de la formation de tous les personnels pour favoriser la détection, la prise en charge des victimes et des auteurs et les réponses pédagogiques.
  • Développement du label égalité filles-garçons dans tous les établissements : levier essentiel de lutte et de mobilisation contre les violences sexistes et sexuelles.
  • Renforcement de la prévention du cyberharcèlement et du harcèlement lgbtphobe.

Clarification des règles pour faire pleinement respecter le principe de laïcité

  • Instruction du 31 août 2023 interdisant le port des abayas et des qamis et rappelant les devoirs de neutralité de l’École à l’égard de tous les élèves, quelles que soient leurs convictions, et de protection des élèves contre toutes formes de pression physique, symbolique ou psychique.

Un plan de formation aux valeurs de la République et à la laïcité pour tous les personnels

  • Plus de 500 000 personnels formés, soit près de 48™% de l’ensemble des effectifs de l’éducation nationale en deux années.
  • Objectif de formation de 1 million de personnels en quatre ans.
  • Près de 11 000 chefs d’établissements et adjoints formés à la réponse aux atteintes à la laïcité en 2022-2023.
  • 1000 formateurs pilotent la formation de 250 000 personnels chaque année.

Détecter et signaler

100 % détection dans la lutte contre le harcèlement

  • Numéro unique contre le harcèlement et le cyberharcèlement : 3018.
  • Questionnaire soumis à tous les élèves dès le CE2 pour un recueil systématique de la parole.
  • Stage de détection aux risques pour les parents volontaires.
  • Temps de parole dédiés pour les élèves et les parents.

Nouveaux dispositifs

  • 150 emplois supplémentaires

100 % dédiés au harcèlement au sein des académies.

  • déploiement de l'application Fait établissements et remontée systématique des faits

L’application Faits établissement est destinée à enregistrer, transmettre et assurer le suivi de tous les faits préoccupants (événements graves, phénomènes de violence) d’une école, d’une circonscription ou d’un établissement scolaire.

Élargissement de cette application en cours à 96 % des établissements privés sous contrat.

Réagir et protéger

100 % solutions dans la lutte contre le harcèlement

  • Équipes académiques d’intervention.
  • Changement d’école ou d’établissement de l’élève harceleur en cas de harcèlement grave.

Systématisation et évolution des procédures disciplinaires depuis 2019

L’engagement de la procédure disciplinaire est automatique dans les cas suivants :

  • lorsque l’élève est l’auteur de violence verbale à l’égard d’un membre du personnel de l’établissement ;
  • lorsque l’élève commet un acte grave à l’égard d’un membre du personnel ou d’un élève ;
  • lorsque l’élève commet un acte portant une atteinte grave aux principes de la République, notamment au principe de laïcité.

Protéger tous les personnels de l’Éducation nationale

Prévenir et détecter

Vigilance maximale sur les menaces en ligne

  • Retrait des contenus haineux sur les réseaux sociaux et poursuites engagées pour identifier les auteurs.
  • Protection renforcée des personnels menacés en lien avec les forces de l’ordre.
  • Lignes d’appel prioritaires.
  • En cas de diffusion via les réseaux sociaux, de menaces, injures ou autres contenus illicites, le signalement doit en outre être formulé sur la plateforme Pharos. Les captures d’écran et tout autre élément doivent être conservés pour établir la matérialité des faits.

Un référent violence en milieu scolaire dans chaque département

Un référent départemental en charge des dossiers relevant de la violence en milieu scolaire est placé auprès du directeur académique des services de l’éducation nationale pour être l’interlocuteur privilégié des directeurs d’école et des chefs d’établissement.

Renforcer l'autorité des professeurs et personnels de direction en cas d'atteintes aux principes de la République, notamment la laïcité

  • Toute contestation d’enseignement donne systématiquement lieu à une procédure disciplinaire.
  • Les personnels de direction peuvent bénéficier à leur demande de l’appui des directeurs des services départementaux de l’éducation nationale afin de garantir la sécurité des personnels et la sérénité de la procédure disciplinaire (décret du 16 août 2023).
  • Les professeurs peuvent faire appel à une cellule d’appui pédagogique organisée dans chaque académie pour les aider face aux contestations d’enseignement.

Réagir et protéger

Des partenariats opérationnels renforcés avec les forces de sécurié 

  • Le partenariat des rectorats et DSDEN est constant et régulier avec les services préfectoraux et les parquets. Les responsables départementaux de l’éducation nationale participent, aux côtés du préfet et du procureur de la République, aux instances de coordination des actions de prévention de la sécurité, en particulier les états-majors de sécurité (EMS), les cellules de prévention de la radicalisation et de l’accompagnement des familles (CPRAF) et de lutte contre la radicalisation.
  • Au niveau communal, les chefs d’établissement participent aux comités locaux et intercommunaux de sécurité et de prévention de la délinquance (CLSPD/CISPD). Ce partenariat est renforcé par l’extension des conventions départementales entre les parquets et les DSDEN et la désignation des policiers et gendarmes référents de l’éducation nationale. Ils permettent à la police et à la gendarmerie d’intervenir immédiatement en cas d’urgence. Les référents de la police et de la gendarmerie nationales sont à disposition de la communauté éducative pour apporter conseils et faciliter les démarches, et le cas échéant les dépôts de plainte en cas d’infraction dans la sphère scolaire.

Engagement systématique d'une procédure en cas d'agression d'un personnel

Le chef d’établissement est tenu d’engager une procédure disciplinaire et peut prononcer des sanctions immédiates lorsqu’un élève est l’auteur d’un acte grave à l’égard d’un membre du personnel, y compris des menaces, ou d’un autre élève ou commet une atteinte grave aux principes de la République.

Actions à engager sur le plan pénal, selon les situations :

  • dépôt de plainte au titre de la personne morale ;
  • signalement des faits au procureur de la République en vertu de l’article 40 du code de procédure pénale ;
  • se fonder sur les nouvelles infractions protégeant les agents, issues de la loi du 24 août 2021 confortant le respect des principes de la République.

Équipes académiques Valeurs de la République

En cas de troubles majeurs ou besoin d’appui, l’équipe académique Valeurs de la République (EAVR) intervient dans les écoles et établissements pour leur apporter un soutien concret dans le cadre d’un accompagnement à plus long terme.

  • Les EAVR interviennent en cas d’atteintes à la laïcité et d’actes racistes ou antisémites.
  • 600 cadres dont 100 dédiés à l’enseignement primaire.

Cellule d'écoute et de soutien psychologique pour l'ensemble des agents

  • 0 805 500 005 : numéro d’urgence national pour s’entretenir avec un psychologue 7 jours sur 7, 24 h/24.
  • Une cellule académique de soutien dans chaque académie.

Accompagner dans la durée toutes les victimes

Avec l’appui du ministère de la Justice et dans le cadre d’une convention cadre avec l’association France Victimes, chaque victime de violences au sein de la communauté éducative peut bénéficier d’un accompagnement global, à titre gratuit (aide sociale, suivi psychologique, accompagnement administratif, information sur les droits, etc.).

Personnels de l'éducation : prévenir et agir contre les violences, dispositifs et guides d'accompagnement

Le guide pratique "la sécurité et la protection des personnels à l'école" constituera une boîte à outils à disposition de tous les agents. Il rappelle les dispositifs juridiques protégeant les agents, les modes de sécurisation des enceintes scolaires et contient des fiches décrivant des actions très concrètes et des modèles de documents visant à assurer la protection de chacun et à saisir les autorités judiciaires. Il sera largement diffusé et consultable en permanence par les agents via les plateformes dédiées.

Consulter le dossier "Prévenir et agir contre les violences en milieu scolaire" sur éduscol.

Systématisation de l'octroi de la protection fonctionnelle

Tous les personnels de l’éducation nationale (titulaires, stagiaires, contractuels ou vacataires) peuvent bénéficier de la protection fonctionnelle dès lors qu’ils n’ont pas commis de faute personnelle détachable du service. S’ils sont victimes d’agressions, de menaces, d’injures ou de diffamations dans l’exercice ou à l’occasion de leurs fonctions, l’État assure leur défense et leur soutien, ainsi que la réparation du préjudice subi.

Sécuriser les enceintes scolaires

Anticiper et prévenir tous les risques

Une prévention indispensable

Le ministère s’est engagé dans la sanctuarisation de l’école, notamment à travers l’élaboration de plans de sécurisation dans chaque école, collège et lycée publics. Le plan particulier de mise en sûreté (PPMS) est un document opérationnel, dans chaque école et établissement, qui permet d’assurer la sécurité des personnes présentes dans l’école ou l’établissement dès lors que survient un événement majeur et en attendant l’arrivée des secours.

Les PPMS organisent la réponse face aux risques majeurs (naturels ou industriels) ou aux menaces (intrusion, attentats ou toute forme d’attaque, violences au sein ou aux abords de l’école ou de l’établissement). Un PPMS comprend trois parties : la description de l’école ou de l’établissement ; l’organisation interne de l’école ou de l’établissement et les conduites à tenir ; les outils à la disposition des directeurs d’école ou des chefs d’établissement.

100% des établissements disposent d’un PPMS.

Des exercices de mise en sécurité

Chaque année, les école et établissements réalisent au moins deux exercices PPMS, distincts des exercices d’évacuation incendie, l’un sur le volet risques majeurs et le second sur le volet menaces afin d’acculturer les personnels et élèves aux comportements à adopter.

Aides de l’État aux établissements et collectivités territoriales pour la sécurisation des écoles et établissements

  • Plus de 1,53 milliard d’euros d’investissement total en faveur du bâti scolaire sur les cinq dernières années.
  • 55 millions d’euros ont été, en complément, mobilisés par l’État au travers du fonds interministériel de prévention de la délinquance (FIPD) dans la sécurisation des écoles, collèges et lycées publics et privés sous contrat.

Diffuser une culture de la sécurité à travers une offre de formation

  • Plus de 15 000 personnels formés à la prévention et à la gestion de crise depuis 2014.
  • 50 formations menées depuis 2016 afin de tester l’organisation et le dispositif académiques
    de gestion de crise (modules théoriques et pratiques).

Réagir et protéger

Intervention du ministère en situation de crise

  • Consignes de renforcement de la sécurisation des écoles et établissements scolaires (mesures Vigipirate).
  • Enquête sur les équipements de sécurité des établissements scolaires.
  • Crédits complémentaires pour le financement de projets de sécurisation. Plus de 100 projets financés.
  • Renforcement de la sécurisation des établissements à Mayotte dans le contexte de tensions et de la crise de l’eau.

Nouveaux dispositifs

  • Création de services de défense et de sécurité académiques

À compter de la rentrée scolaire 2024, un service de défense et de sécurité académique (SDSA), rassemblant l’ensemble des missions académiques liées à la sécurisation de l’espace scolaire, sera créé dans chaque académie, afin de répondre à l’objectif de renforcement de la prise en compte des enjeux de sécurité par l’institution, au plus près des besoins locaux.

  • Réseau d'appui éducatif

Expérimentation d’un réseau d’appui éducatif, permettant de déployer une unité mobile d’assistants d’éducation pour protéger plusieurs enceintes scolaires avec des moyens supplémentaires pour apaiser le climat scolaire dans et autour des enceintes.

  • Création d'une équipe mobile de sécurité nationale (EMS-N)

D’ici la rentrée 2024, une réserve de 20 agents expérimentés pourra être projetée sur tout le territoire en moins de 48h en cas de crise aiguë autour d’une école ou d’un établissement.

Sécuriser les accès aux ressources numériques

Face à la recrudescence des usurpations d’identité utilisant des mots de passes dérobés auprès d’élèves, parents d’élèves ou personnels de l’éducation, une vigilance accrue est indispensable quant à la sécurisation des accès numériques.

Chaque établissement diffuse, à chaque rentrée scolaire et à tout moment opportun, les règles de bonne hygiène en matière de sécurité numérique ainsi que la fiche de sensibilisation aux dangers des dérobeurs de mots de passe (ou stealers). Les élèves, parents et personnels sont ainsi sensibilisés aux bonnes pratiques permettant d’éviter les usurpations et vols de données.

Le ministère renforce la sécurité de l’authentification par ÉduConnect : d’ici la rentrée scolaire 2024, en renforçant la robustesse des mots de passe ; d’ici la fin de l’année 2024, en ajoutant des mécanismes de sécurisation complémentaires.

Enfin, les établissements signalent systématiquement ces infractions au procureur de la République et doivent, chaque fois que nécessaire, se constituer partie civile pour obtenir réparation de préjudices financier, matériel ou moral subis. Les auteurs s’exposent à des sanctions pénales et, s’il s’agit d’élèves, à des sanctions disciplinaires.

Troupes françaises en Ukraine : le Kremlin juge les propos d’Emmanuel Macron "très dangereux"

 

Selon Orange.fKremlin, Moscou, Russie, Les Cathédrales

Le Kremlin a réagi après que le président de la République a de nouveau envisagé l’envoi de troupes françaises en Ukraine, relate Le Figaro.

Le gouvernement russe a réagi aux propos du président français, vendredi 3 mai, après qu’Emmanuel Macron a réaffirmé envisager la possibilité d'envoyer des troupes au sol en Ukraine, relatent nos confrères du Figaro. Jeudi, Emmanuel Macron avait annoncé dans un entretien accordé à The Economist qu’il faudrait "se poser la question" d’envoyer l’armée française en Ukraine, si les troupes russes perçaient "les lignes de front" et "s’il y avait une demande ukrainienne".

Le Kremlin a jugé ces propos "très dangereux", semblant donner un avertissement déguisé. "La France, en la personne du chef de l'État français, continue à évoquer en permanence la possibilité de son engagement direct sur le terrain dans le conflit autour de l'Ukraine. C'est une tendance très dangereuse", a déclaré à la presse le porte-parole de la présidence russe, Dmitri Peskov........

Aller plus loin : https://actu.orange.fr/monde/troupes-francaises-en-ukraine-le-kremlin-juge-les-propos-d-emmanuel-macron-tres-dangereux-magic-CNT000002dLszG.html