Le préfet de l'Hérault lance le "Service Civique Dating #3"

Pierre Pouëssel, préfet de l'Hérault a participé, ce mardi 11 septembre, au lancement de l'opération "Service Civique Dating #3".

A l'initiative du CRIJ (Centre Régional d'Information Jeunesse) et de la Mission Locale Jeunes Montpellier Méditerranée Métropole, cet événement s'est tenu de 14h à 17h dans les locaux de l'ancienne mairie de Montpellier.

Ce forum avait pour objectif de favoriser la mise en relation des structures proposant des missions de Service Civique et des jeunes souhaitant s'engager dans une missions d'intérêt général.

Ce sont plus de 40 structures qui ont répondu présentes, proposant ainsi une grande diversité de missions : éducation, solidarité, environnement, culture, sport, etc.

Le préfet de l'Hérault a rencontré et échangé avec les jeunes volontaires en quête d'une mission et les représentants des différentes structures. 

DSC_0001
DSC_0005
DSC_0009
DSC_0018
DSC_0022
DSC_0031

Le port de Sète : de cornes et de laine

Cornu ou à toison, le bétail transitera à Sète dans de bonnes conditions : celles qu'offrira le nouveau hangar inauguré le vendredi 7 septembre. Les responsables de tous les secteurs concernés par cette activité si importante pour le port de Sète assistaient à cette cérémonie marquant l'évènement : le port de Sète poursuit son expansion.

gayssP1030066 (2)

Une petite foule -près de 200 personnes - témoignait par sa présence de l'importance de cette inauguration. Certes, la présidente de la Région, la municipalité, le département se sont fait représenter. Mais le port avait mobilisé l'ancien président de l'EPR Sud de France, Marc Chevallier, le directeur du port, O. Charmes et l'actuel président de l'Etablissement public, J.C. Gayssot. M. le ministre en pantalon de velours, chemise à rayures et grosses bretelles style far-west était en tenue bohème. En revanche, M. Lubrano, complet sombre, cravate grise, était d'un strict classicisme. Vestes, chemises, robes sages et chemisiers discrets ont envahi le parvis.

On distinguait même l'uniforme marin du Délégué au littoral. Mais rien de frivole dans cette assemblée qui regroupait aussi la représentante de la délégation à l'alimentation, la représentante de Kléber Mesquida, des Affaires maritimes et un transporteur routier allemand au rayonnement européen et sa femme. En vacances ? Bref, comme disait J.C. Gayssot, tous ceux concernés par le trafic portuaire. Trafic en hausse (4% de mieux pointés au mois de juillet) dans lequel le transit des animaux contribue à animer le secteur "commerce", suscitant 95 escales annuelles.

Le port s'est doté d'un nouvel outil bien propre à conforter la position de leader de l'exportation de bétail en Europe. Le hangar de 4 400 m2 (au lieu de 3 300) pourra accueillir plus de pensionnaires. On a veillé au bien être animal (place, lumière, aération).

gayssP1030071

Et l'emplacement de l'ancien hangar sera voué à une nouvelle gare maritime. Il a fallu investir 2,3 M d'euros de Port Sud de France et 600 000 € pour la SEPAB, cette SARL au rayonnement européen qui achemine vers l'Algérie, Libye, Tunisie, Turquie, Maroc le bétail en particulier du Massif Central (Aveyron, Cantal, Lozère). Bétail, si l'on peut dire, à haute valeur ajoutée : chaque cargaison représente 2 M d'euros, en moyenne, de valeur marchande.

Les bovins sont des animaux reproducteurs ou d'engraissement, des pièces de choix.

Une ombre au tableau : la concurrence espagnole déloyale. Le président Gayssot tonne contre ces convois qui passent devant Sète, franchissent les Pyrénées et vont approvisionner en particulier le port de Tarragone. Là, ils sont exportés sans aucun respect des règles et directives de la CEE. Cela représente tout de même 100 000 têtes de bétail par an. Alors, à défaut d'être reçu par les leaders de l'exécutif, M. le président de l'EPR écrira aux ministres : Affaires étrangères et européennes, Ecologie, Transport, Agriculture.

Au nom de toute la communauté portuaire, M. Gayssot sonne l'alarme. Car il y a un fort enjeu pour Sète et la Région : une activité qui doit assurer développement et environnement.

H. Le Blanche

35ème édition des Journées Européennes du Patrimoine : « L’art du partage »

A l’occasion de la 35ème édition des Journées Européennes du Patrimoine sur le thème « L’art du partage », la Préfecture de l’Hérault à Montpellier ouvrira ses portes au public ...

Samedi 15 septembre 2018 de 9h30 à 16h30

La visite permettra de découvrir ce patrimoine de l’État :

-  Exposition sur l’architecture de la préfecture.

-  Visite des grands salons, du bureau du préfet, de la salle Erignac, de la salle à manger, du salon gris, de la galerie bleue…

Entrée libre et gratuite (présentation d’une pièce d’identité)

Rendez-vous sur le site du ministère de la Culture pour connaître toutes les animations et activités de cette 35e édition  https://journeesdupatrimoine.culture.gouv.fr/

AfficheFinale_JEP2018_Pref_Hérault_0409188TWITTER

La Roue Libre : beau programme de rentrée

De Sète à Montpellier, les usagers en faveur de la petite reine de l'Hérault se mobilisent, convaincus de l’intérêt de développer l’usage du vélo en ville afin de favoriser les déplacements, la qualité de vie et les échanges humains.

Un beau programme de rentrée 2018 avec le compte rendu de la réunion mensuelle 
 
Le compte rendu de la réunion de rentrée est à lire ICI
Vous y découvrirez le joyeux programme de ce mois de septembre avec :
  
Jeudi 20 septembre : l'accueil du Tour Alternatiba à Frontignan et Sète
rendez-vous à l'office du tourisme de Frontignan Plage à 10 h pour les frontignanais.e.s pour une vélorution dans la ville
rendez-vous à 17 h 30 au Mas Coulet pour les sètois.e.s pour le départ de la vélorution (cf. le programme de Sète étape du Tour Alternatiba ci-dessous)
 
Vendredi 21 septembre : à Montpellier, conférence de Frédéric Héran, économiste des transports et urbaniste, 
auteur du livre à succès « Le Retour de la bicyclette. Une histoire des déplacements urbains en Europe, de 1817 à 2050 » (Éditions La Découverte, Poche, 2015)
Frédéric Héran mettra en perspective historique ce que vit Montpellier.
De plus, un débat sera engagé avec la présence de 
–  Luc Nourigat, président de Vélocité Grand Montpellier, l’association de cyclistes urbains
– Chiara Schaller, coordinatrice au Vieux Biclou, l’atelier d’auto-réparation des vélos
– Jérôme Cassagnes, chargé d’études – mobilités actives au CEREMA Méditerranée.
Rendez-vous à 19 h à l'Espace Jacques 1er d'Aragon 117 avenue des États généraux - Quartier Richter – Montpellier 

Dimanche 23 septembre : journée de l'éco-mobilité à Frontignan
Rendez-vous à 10 h square de la Liberté devant l'église St Paul à Frontignan (départ à 9 h 15 place A. Briand pour les sètois.e.s) pour rejoindre le chemin des Près St Martin réservé pour l'occasion aux piétons et cyclistes. La Roue libre de Thau animera une table ronde sur le code de la rue et un atelier d'auto-réparation de vélos 
 
Et encore beaucoup d'autres rendez-vous à découvrir dans le compte rendu de notre réunion qui s'est tenue lors de la journée des associations de Frontignan dans une ambiance sympa et dynamique !
 
"Continuons à rouler librement pour le respect de la planète et lutter contre le réchauffement climatique ! " 
 

Reconnaissance de calamité agricole suite à la neige et aux pluies

Reconnaissance de calamité agricole suite à la neige et aux pluies du 28 février au 1er mars 2018

Dépôt des dossiers de demande d’indemnisation avant le 1er octobre 2018

Réuni le 13 juin 2018, le comité national de gestion du risque en agriculture, a donné un avis favorable à la demande de reconnaissance au titre des calamités agricoles, à la suite des phénomènes importants de neige et de pluie du 28 février au 1 er mars 2018 dans l’Hérault.

Les biens reconnus sinistrés sont : les pertes de fonds sur sols, ouvrages privés, palissages, clôtures, cultures pérennes (pépinière horticole), cheptel vif (bovin viande, poule pondeuse). La zone reconnue sinistrée concerne 198 communes (liste et carte ci - après )

Afin de bénéficier d'une indemnisation, les exploitants agricoles concernés peuvent déposer, avant le 1er octobre 2018 (cachet de la poste faisant foi) une demande par formulaire papier auprès de la direction départementale des territoires et de la mer de l'Hérault (DDTM 34)

Le formulaire est disponible sur le site internet des services de l’État : www.herault.gouv.fr/Politiques - publiques/Agriculture - foret - et - developpement - durable/Agriculture/Calamites - Agricoles/ Contacts et renseignements : DDTM 34 / SAF Bâtiment Ozone - 181, place Erne st Granier - CS 60556 - 34064 MONTPELLIER Cedex 2 04 34 46 60 51 ou 60 68 / ddtm - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

tarceCapture

La liste des 196 communes concernées : Abeilhan, Adissan, Agde, Alignan - du - Vent, Aniane, Aspiran, Assas, Aumelas, Aumes, Autignac, Baillargues, Balar uc - les - Bains, Balaruc - le - Vieux, Bassan, Beaufort, Beaulieu, Bélarga, Bessan, Béziers, Boisseron, La Boissière, Boujan - sur - Libron, Bouzigues, Brignac, Buzignargues, Campagnan, Campagne, Candillargues, Canet, Capestang, Castelnau - de - Guers, Castelnau - le - Lez, Castries, Caux, Cazouls - d’Hérault, Cazouls - les - Béziers, Cers, Cessenon - sur - Orb, Ceyras, Clapiers, Claret, Clermont - l’Herault, Colombiers, Combaillaux, Corneilhan, Coulobres, Cournonsec, Cournonterral, Creissan, Le Cres, Espondeilhan, Fabrègues, Florensac, Fontanès, Fontes, Fouzilhon, Frontignan, Gabian, Galargues, Garrigues, Gigean, Gignac, Grabels, Guzargues, Jacou, Jonquières, Juvignac, Lacoste, Lagamas, Lansargues, Lattes, Laurens, Lauret, Laverune, Lespignan, Lezignan - la - Cèbe, Lieuran - les - Béziers, Ligna n - sur - Orb, Loupian, Lunel, Lunel - Viel, Magalas, Maraussan, Margon, Marseillan, Marsillargues, Les Matelles, Mauguio, Maureilhan, Mèze, Mireval, Montady, Montagnac, Montarnaud, Montaud, Montbazin, Montblanc, Montels, Montferrier - sur - Lez, Montpellier, Mudais on, Murles, Murviel - les - Béziers, Murviel - les - Montpellier, Nebian, Neffiès, Nézignan - l’Eveque, Nissan - lez - Enserune, Nizas, Olonzac, Oupia, Pailhes, Palavas - les - Flots, Paulhan, Pérols, Pézenas, Pignan, Pinet, Plaissan, Poilhes, Pomerols, Popian, Portiragnes, Le Pouget, Poussan, Pouzolles, Pouzols, Prades - le - Lez, Puilacher, Puimisson, Puissalicon, Puisserguier, Quarante, Restinclières, Roujan, Saint - André - de - Sangonis, Saint - Aunes, Saint - Bauzille - de - la - Sylve, Saint - Bauzille - de - Montmel, Saint - Brès, Saint - Christo l, Saint - Clément - de - Rivière, Sainte - Croix - de - Quintillargues, Saint - Drézèry, Saint - Felix - de - Lodez, Saint - Gély - du - Fesc, Saint - Geniès - de - Mourgues, Saint - Geniès - de - Fontedit, Saint - Georges - d’Orques, Saint - Guiraud, Saint - Hilaire - de - Beauvoir, Saint - Jean - de - Cornies, Saint - Jean - de - Cuculle, Saint - Jean - de - Fos, Saint - Jean - de - Védas, Saint - Just, Saint - Mathieu - de - Tréviers, Saint - Nazaire - de - Pezan, Saint - Pargoire, Saint - Paul - et - Valmalle, Saint - Pons - de - Mauchiens, Saint - Saturnin - de - Lucian, Saint - Sériès, Saint - Thibéry, Saint - Vincent - de - Barbeyrargues, Saturargues, Saussan, Saussines, Sauteyrargues, Sauvian, Sérignan, Servian, Sète, Siran, Sussargues, Teyran, Thézan - les - Béziers, Tourbes, Tressan, Le Triadou, Usclas - d’Hérault, Vacquières, Vailhauques, Valergues, Valflaunes, Valras - Plage, Valros, Vendargues, Vendemian, Vendres, Verargues, Vias, Vic - la - Gardiole, Villeneuve - les - Béziers, Villeneuve - les - Maguelone, Villetelle, Villeveyrac, La Grande - Motte.

Fermeture du tunnel de la Comédie jusqu'au 7 septembre

Le tunnel qui permet la traversée souterraine de la place la Comédie sera fermé de nuit dès 21h.

A compter du lundi 3 septembre et jusqu'au vendredi 7 septembre 2018, Montpellier Méditerranée Métropole et la Ville de Montpellier engagent des travaux de réfection de la chaussée sur l'allée de la Citadelle et le boulevard d'Antigone, jusqu'au carrefour avec l'allée Henri II de Montmorency.

Ces travaux d'un montant de 170 000€ se dérouleront de nuit, entre 21h et 6h, et entraîneront la fermeture du tunnel de la Comédie.

Pendant toute la durée des travaux, une déviation sera mise en place par la rue Joffre, la rue du Clos René et la rue Aristide Ollivier.

Réglementation du brûlage des végétaux

La DDTM de l'Hérault et son service agriculture forêt a édité une nouvelle plaquette d'information sur le brûlage des végétaux dans l'Hérault.


Cette plaquette précise notamment la réglementation relative à l'emploi du feu dans les zones sensibles aux incendies de forêt et à moins de 200 mètres, une réglementation relevant du code forestier. Celle-ci étant dérogatoire à l'article 84 du Règlement sanitaire départemental qui interdit le brûlage des déchets verts.


Vous pouvez télécharger cette plaquette au format pdf en cliquant sur le lien ci-dessous.

http://www.herault.gouv.fr/content/download/27314/192199/file/PlaquetteFeu.pdf

Bienvenue au 4e festival Ecole de la Vie Château de Flaugergues

Du 21 au 23 septembre 2018, l'éducation à l'honneur dans un festival original à Montpellier au château de Flaugergues

Dans la capitale héraultaise depuis trois ans - la 1ère édition s'était déroulée dans le Larzac -, trois jours sur les questions d'éducation alternative dans le parc d'une des « folies » architecturales classée monument historique. « Un festival qui fait du bien » Julien Péron, créateur et organisateur du festival Ecole de la Vie.

L'école de demain : s'adapter aux enfants d'aujourd'hui ou comment pratiquer l'éducation positive

Un festival pour découvrir les outils, techniques et activités qui existent autour de l’éducation pour le bien-être de nos enfants.

Différents thèmes seront abordés comme les neurosciences et l’éducation, la psychologie positive dans l’éducation, l’intériorité citoyenne, l’empreinte de naissance, notre enfant intérieur, cultiver l’altruisme dès l’enfance, découvrir les techniques de communication bienveillante, comment transmettre à un enfant les principes qui vont permettre de l’autonomiser et de développer son discernement, méthode d’éducation à la non violence. 

Des conférences exceptionnelles tenues par des professionnels de l'éducation sur des thématiques différentes : 

Sophie Rabhi, Arnaud Riou, Ilona Boniwell, Anne-Marie Gaignard en faveur de la méthode syllabique "Les fautes d'orthographe ne sont pas une fatalité", le professeur Henri Joyeux, Marion Kaplan, Bruno Hourst, Charles Martin-Krumm, Bruno Giuliani, Laure Reynaud, Corinne Cosseron, Armelle Six, Jean-Pierre Lepri, Jean-Philippe Brebion, Tarisayi de Cugnac, Laila del Monte, Philippe Nicolas, Malory Malmasson, François Afif Benthanane, Thierry Casasnovas, Dominique Lussan, Julien Peron, et bien d’autres conférenciers de prestige.

Des ateliers thématiques pour enfants et adultes, des tables rondes autour de l’éducation, deux concerts exceptionnels le vendredi et samedi soir, une restauration bio privilégiant les circuits courts…et plusieurs surprises, pour un rendez-vous à ne manquer sous aucun prétexte.

Tout autour de la bambouseraie, 320 exposants - ils étaient 180 l'an passé - dont une dizaine d’écoles alternatives sont présents pour repenser tous ensemble l’éducation de nos enfants et plus largement notre société.

Toute la programmation : festival Ecole de la Vie 2018

Tarif : 10€ par jour
Pass 3 jours - tarif spécial internet (jusqu'au 20/09/18) : 20€

Plus d'infos : www.festival-ecole-de-la-vie.fr/montpellier-2018/

Château de Flaugergues - 1744 avenue Albert Einstein - 34 000 Montpellier
Prendre la direction D21 Parc Club du Millénaire puis Etat Major des Sapeurs Pompiers avenue Einstein.

Pluies méditerranéennes intenses : les bons comportements à adopter

 
 

Les pluies méditerranéennes intenses :
qu’est-ce que c’est ?

Les régions de France les plus exposées à des pluies diluviennes pouvant apporter plus de 200 litres/m² ou plus (1 litre/m² = 1 mm d’eau) en une journée se situent principalement en bordure de la Méditerranée, même si le phénomène a déjà été observé sur d’autres départements de la moitié sud de la France. 200 litres/m², c’est environ le tiers de ce qui tombe en moyenne à Paris en un an ! Lorsque cette quantité tombe sur une large étendue, le volume d’eau précipité est énorme.

Ainsi, trois à six fois par an en moyenne, de violents systèmes orageux apportent des précipitations intenses sur les régions méditerranéennes, du Roussillon à la Provence, en passant par la vallée du Rhône. L’équivalent de plusieurs mois de précipitations tombe alors en seulement quelques heures ou quelques jours.
Ces épisodes méditerranéens sont liés à des remontées d’air chaud, humide et instable en provenance de Méditerranée qui peuvent générer des orages violents, parfois stationnaires. Ils se produisent de façon privilégiée en automne, moment où la mer est la plus chaude, ce qui favorise une forte évaporation. Plus la température de la mer est élevée, plus les risques de cévenoles sont importants. L’arrivée d’air froid en altitude est également un élément concourant à l’intensification de la convection.

Le terme "cévenol" est souvent employé abusivement pour caractériser tout épisode apportant des pluies diluviennes sur les régions méridionales. Il est vrai que le massif des Cévennes est réputé pour l’intensité des épisodes qui l’affectent, mais de telles situations fortement pluvieuses frappent régulièrement tout l’arc méditerranéen et sont donc loin d’être exclusivement "cévenoles". 

Au-delà de l’influence de la mer Méditerranée citée plus haut, les situations génératrices de fortes pluies cévenoles peuvent être de deux types.

Celles où l’influence du relief est prépondérante : l’exemple cévenol illustre parfaitement l’influence du relief sur les régimes de précipitations. Lorsque qu’une masse d’air chaude et humide, poussée par des vents de basses couches, vient buter contre une barrière montagneuse, elle se soulève le long du relief. Avec l’altitude, elle se refroidit et la grande quantité de vapeur d’eau qu’elle contient se condense avant de finir par retomber sous forme de fortes précipitations. Les Cévennes ne sont pas le seul relief proche de la mer : des précipitations avec forçage orographique concernent également les Pyrénées, les Alpes ou la Corse. Ce lien fort avec le relief conduit souvent à des précipitations qui se concentrent sur un périmètre géographique réduit. Le dernier épisode cévenol majeur de ce type date de novembre 2011, où en 5 jours (du 1er au 5), les cumuls ont atteint les 1000 litres/m² sur l’Ardèche. 

Celles où l’activité orageuse est principalement liée aux conditions météorologiques : ces systèmes orageux ne couvrent alors pas forcément des zones très étendues, mais génèrent de très fortes intensités de précipitations (dépassant souvent les 100 litres/m² à l’heure). Ils peuvent parfois se régénérer (on parle alors de cellules stationnaires) en créant une vaste bulle d’air froid de surface, qui agit alors comme un relief ou un obstacle, en soulevant la masse d’air toujours au même endroit. De tels épisodes ont été observés,par exemple, le 22 septembre 1993 à Aix-en-Provence, le 6 septembre 2010 à Cavaillon, le 1er décembre 2003 à Marseille, le 29 septembre 2014 et le 23 août 2015 à Montpellier.
Finalement, ces forts cumuls peuvent atteindre plusieurs centaines de litres/m² (200 litres/m² en 24 heures et plus, avec une intensité horaire pouvant atteindre les 100 litres/m²), sur des bassins versants où le ruissellement peut se concentrer rapidement. Les cours d’eau gonflent et peuvent provoquer des inondations torrentielles avec des débordements importants. L’imperméabilisation des sols, en zone urbaine notamment, contribue à accentuer ces ruissellements.

   

Chaque année, les 15 départements de l’arc méditerranéen connaissent des épisodes de pluies intenses (également appelés épisodes cévenols) pouvant conduire à des crues soudaines sur des territoires à forte concentration touristique : l’équivalent de plusieurs mois de précipitations tombe alors en seulement quelques heures. Les épisodes de pluies méditerranéennes se produisent principalement durant la période de septembre à mi-décembre.

stormy see


15 départements de l’arc méditerranéen sont  concernés : Alpes-de-Haute-Provence, Alpes Maritimes, Ardèche, Aveyron, Aude, Bouches-du-Rhône, Corse-du-Sud, Haute-Corse, Drôme, Gard, Hérault, Lozère, Pyrénées-Orientales, Var, Vaucluse.

La préfecture de l'Hérault communique actuellement sur 8 messages de comportements à adopter pour l’ensemble des populations concernées par le risque inondation sont :

Pluies méditerranéennes intenses : les bons comportements à adopter

  • Je m’informe et je reste à l’écoute des consignes des autorités dans les médias et sur les réseaux sociaux en suivant les comptes officiels ;
  • je ne prends pas ma voiture et je reporte mes déplacements ;
  • Je me soucie des personnes proches, de mes voisins et des personnes vulnérables ;
  • Je m’éloigne des cours d’eau et je ne stationne pas sur les berges ou sur les ponts ;
  • Je ne sors pas, je m’abrite dans un bâtiment et surtout pas sous un arbre pour éviter un risque de foudre ;
  • Je ne descends pas dans les sous-sols et je me réfugie en hauteur, en étage ;
  • Je ne m’engage ni en voiture ni à pied : pont submersible, gué, passage souterrain… Moins de 30 cm d’eau suffisent pour emporter une voiture ;
  • Je ne vais pas chercher mes enfants à l’école, ils sont en sécurité

Quelles précautions face à une inondation ?

Dans une situation d’urgence, les réseaux d’eau courante, d’électricité, de téléphone peuvent être coupés. Préparez-vous à vivre de manière autonome quelques jours (3 jours) avec certains objets essentiels. Le kit de sécurité sera placé dans un endroit facile d’accès pour pouvoir le récupérer plus rapidement possible.

Le kit de sécurité se compose de :

  • Radio et lampes de poche avec piles de rechange
  • Bougies, briquets ou allumettes
  • Nourriture non périssable et eau potable
  • Médicaments
  • Lunettes de secours
  • Vêtements chauds
  • Double des clés
  • Copie des papiers d’identité
  • Trousse de premier secours
  • Argent liquide
  • Chargeur de téléphone portable
  • Articles pour bébé
  • Nourriture pour animaux

Je note les numéros utiles :

  • Ma mairie
  • 112 ou 18Pompiers
  • 15 SAMU
  • 17 Gendarmerie, Police

Je connais les niveaux de vigilance :  Jaune : phénomènes localement dangereux Orange : phénomènes dangereux et étendus Rouge : phénomènes dangereux d’intensité exceptionnelle 
Je vis en zone inondable : je consulte mon PPRI et GEMAPI

 

Quelques épisodes parmi les plus violents et les plus marquants des trois dernières décennies :

  • Le 3 octobre 1988 à Nîmes : 420 mm tombent en moins de 12 heures, c’est-à-dire l’équivalent de 6 mois de pluie, concentrés sur Nîmes.
  • Le 22 septembre 1992 à Vaison-la-Romaine : ce sont près de 300 mm (l’équivalent de 3 à 4 mois de précipitations) qui se sont déversés en 5 heures seulement en amont de Vaison-la-Romaine, provoquant une crue éclair de l’Ouvèze. Le phénomène a été fortement aggravé par des vents atteignant les 120 km/h sur le Vaucluse. Le 26 septembre 1992 : 129 mm en 2h30 à Granès près de Rennes-les-Bains dans la haute-vallée de l’Aude, 160 mm en 3h à Vernet-les-Bains ; en 24 heures, il a été mesuré 292 mm à Narbonne, 169 mm à La Cavalerie.
  • Toussaint 1993 : 906 mm en 2 jours sont relevés au Col de Bavella en Corse du Sud don 780 mm le 31.
  • Le 12 novembre 1999, inondations de l’Aude : la zone la plus sévèrement touchée est la région des Corbières où il est tombé à Lézignan 620 mm en 36 heures (soit plus des 2 tiers d’une année habituelle de pluie).
  • Le 8 septembre 2002 dans le Gard : 687 mm à Anduze en moins de 36 heures (les 2 tiers d’une année habituelle de pluie) ; au moins 400 mm sur environ 1800 km² et plus de 600 mm sur 150 km², le tout dans la région Languedoc-Roussillon. Le débit de pointe sur le Gard à Remoulins a été estimé à 6700 m3/s, à comparer avec les crues de 1976 (3050 m3/s) et de 2008 (1100 m3/s). Le Vidourle, fortement touché également, a dépassé les 2500 m3/s (950 m3/s lors de la crue de décembre 2002 et 550 m3/s en octobre 2010).
  • 15 juin 2010 dans le Var : 461 mm à Lorgues, près de Draguignan en moins de 12 heures (soit l’équivalent de la moitié de ce qui tombe habituellement en une année). La Nartuby atteint les 440 m3/s à Trans-en-Provence (4 km en aval de Draguignan), à comparer avec les crues de novembre 2011 (106 m3/s) et de novembre 2000 (98 m3/s).
  • L’automne 2014 s’est distingué par la persistance remarquable de situations fortement perturbées sur les départements méditerranéens, des Cévennes et de la Côte d’Azur conduisant à un nombre record d’épisodes (depuis 1958) entre le 16 septembre et le 30 novembre (9 épisodes).
  • Le 3 octobre 2015, l’ouest de Alpes Maritimes est touché : 195 mm à Cannes dont 175 en 2 heures et 178 mm à Mandelieu dont 156 mm en 2 heures. La Siagne à Pégomas dépasse les 230 m3/s, alors qu’elle atteint rarement les 100 m3/s et le Loup monte à 135 m3/s à Villeneuve-Loubet, alors qu’il dépasse rarement les 30 m3/s. Cet épisode démontre que ce n’est pas seulement la hauteur totale des précipitations qui importe, mais aussi les intensités maximales atteintes et la vulnérabilité des territoires concernés.  
 

source : Préfecture de l'Hérault

Baillargues : suppression du passage à niveau

A compter du mercredi 5 septembre 2018, le passage à niveau n°33 situé à Baillargues sera définitivement fermé à la circulation routière. Il sera désormais remplacé par un pont-rail sous lequel, automobilistes, piétons et cyclistes pourront circuler en toute sécurité. 

Inscrit au programme de sécurisation national de SNCF Réseau en raison de son fort trafic ferroviaire et routier et du nombre élevé d’accidents qui s'y sont produits, le chantier de ce passage à niveau a duré un an. Ces travaux ont pu être effectués grâce à l’anticipation de la municipalité qui, dès 2001, a constitué une réserve foncière dans ce périmètre afin de permettre la suppression du passage à niveau et la réalisation du Pôle d’Echanges Multimodal.

La nouvelle route dénommée « Avenue de l’Or » passera dorénavant sous la voie ferrée et reliera directement la zone du golf de Massane et les villes de Mauguio et Mudaison, au rond-point Philippe Lamour.

Un guichet éducation jusqu'au 7 septembre à Montpellier

A l'approche de la rentrée, un accueil délocalisé à l'hôtel de ville pour les inscriptions scolaires 2018

Afin de faciliter les inscriptions scolaires pour les administrés qui n'ont pas pu effectuer l’inscription de leur enfant via le guichet unique Prest’O, la Ville de Montpellier met à la disposition du public le Guichet Education. Ce nouveau guichet accueillera le public jusqu' au vendredi 7 septembre, de 9h à 12h et de 13h à 17h au rez-de-chaussée de l’Hôtel de Ville, espace Mitterrand.

Pour rappel, pour une première inscription, les parents doivent d'abord s’adresser au guichet unique Prest'O à l'Hôtel de Ville ou dans l'une des 4 mairies de proximité munis des ORIGINAUX des justificatifs ci-dessous :

  • Justificatif de domicile de moins de 3 mois établi au nom d’au moins un responsable légal de l’enfant (Taxe d’habitation, facture gaz ou électricité, assurance habitation, quittance de loyer hors quittance délivrée par un particulier, facture téléphone fixe, facture box, bail d’un organisme. Attention, les attestations d’hébergement rédigées par un tiers ne sont pas recevables !)
  • Extrait d’acte de naissance avec filiation de l’enfant ou livret de famille
  • Attestation Caf. Pour les personnes non allocataires, joindre un avis d’imposition 2017 (ressources 2016) des membres du foyer, une copie du livret de famille mis à jour mentionnant les enfants à charge.
  • Une pièce d’identité avec photo (carte d’identité, passeport, permis de conduire...) pourra être demandée pour justifier l’identité du représentant légal.

Un dossier Prest’O sera remis aux parents et devra être complété par leurs soins. Le dossier Prest'O peut aussi être téléchargé en amont sur http://www.montpellier.fr/350-inscriptions-scolaires-dans-les-ecoles-de-montpellier.htm

Un certificat sera délivré aux parents au Guichet Education et leur permettra de finaliser l'inscription, sur rendez-vous, auprès du directeur de l'école.