Pour les sinistrés de l'Aude, le 1er novembre

Montpellier : le tournoi des solidarités de Montpellier réunit plusieurs clubs juniors de football de la région pour un tournoi solidaire au complexe de Grammont.


jeudi 1er novembre 2018, de 10h à 16h, venez assister au tournoi des solidarités où des bénévoles du Secours Populaire tiendront un stand Copains du Monde  présent toute la journée dans une démarche d'éducation populaire où la majorité des dons sont destinés aux sinistrés de l'Aude.

Buvette et restauration sont disponibles sur place, une participation symbolique de 1 € est requise pour chaque participant, qui revient directement au Secours Populaire Français pour aider les sinistrés de l'Aude.qui ont maintenant besoin de fonds.

Les quatre d'Hérépian

Dans les Hauts Cantons de l'Hérault, au confluent de la Mare et de l'Orb, Hérépian - 1 509 habitants - est aussi un carrefour routier. Hormi le musée de la Cloche et de la Sonnaille, Hérépian peut compter sur les petits producteurs de l'Hérault. Ainsi, le samedi, Daniel, Christelle, Joëlle et "Julie" tiennent marché, proposant des nourritures variées, goûteuses et de qualité.

 Dans le Grand Orb, les produits locaux

Ils sont présents, quel que soit le temps, à moins que la neige empêche de rouler. Christelle vient de Lacaune en un peu plus d'une heure. Elle doit se lever à quatre heures et demi et, sur place, affronter les intempéries. Mais son étal est un bon débouché pour les charcuteries que son fils prépare, ainsi que pour les fromageries de Lacaune. A Hérépian, elle peut vendre des produits à la qualité reconnue  des saucisses au bel aspect à la terrine de canard.

Daniel, le boucher, est là lui aussi, malgré de graves soucis d'ordre privé. Nécessité fait loi et au travail, l'inquiétude est moins pesante. Et il y a les collègues forains et le mouvement de la chalandise. Alors, il refait les 35 km depuis Lignan sur Orb et le camion achemine au village sa cargaison de viandes - bœuf, cheval - volailles, tripoux et même aulx. Vendredi c'est Puisserguier, un autre jour Gabian. Le mardi, c'est Béziers et le magasin de volailles, place de la Madeleine. A Hérépian, à la fin du marché, Daniel prépare les boulettes de viande pour le rituel de l'apéritif. 

Les gens d'ici viennent de loin tous les samedis à Hérépian

Joëlle, elle, vient de Mèze où, avec Bruno, elle est ostréicultrice, activité très dépendante des aléas de la nature. Même dans l'étang de Thau, il faut 12 mois pour élever les huîtres et chaque étape est difficile. Aussi pour répondre à la demande, elle met en vente aussi des mollusques de belle taille, âgés de 3 ans. La clientèle est bien là… 

Julie, la maraîchère des produits de saison

Julie a moins de frais de transport : elle exploite un jardin potager - 4 000m2 - à Hérépian même. Elle n'en est pas moins sensible aux efforts d'ouverture des maires du Grand Orb soucieux d'attirer curistes de Lamalou et touristes de Montpellier. Ceux-ci trouveront à son étal du naturel et de l'authentique. Même la chayotte, originaire des îles de l'océan Indien, s'est bien acclimatée ici. Car la gestion de son petit domaine est rigoureusement bio. Elle le défend contre les pollutions, recycle, fabrique son compost. Les surplus des 1 000m2 en fruits font de bonnes confitures raisonnablement sucrées. Il faut compter avec la météo et arroser quand le vent du nord assèche les légumes. Les récoltes sont aussi menacées par les sangliers en quête de nourriture quand les glands font défaut et toujours plus nombreux. Mais Julie fait face. Il est vrai qu'elle a été quelque peu rebutée lors de sa formation par la place accordée à la finance. C'était à Perpignan qu'elle a quitté pour les Hauts Cantons où le prix des terres et des fermages est plus abordable. Aujourd'hui, elle a fait ses preuves. Elle approvisionne une épicerie à Bédarieux, 3 restaurants, confectionne des "paniers-légumes" et est présente le samedi matin au marché d'Hérépian. Elle tire de son terrain de quoi vivre… 

Mais au marché, il y a des contacts, des échanges, des relations s'établissent. Alors, avec la Nature et les Hommes, la vraie vie ?

Les coordonnées des Quatre d'Hérépianhttp://www.mairieherepian.fr

Cent ans après ! Une œuvre pour la paix ! Un concert exceptionnel !

Dans le cadre du centenaire de l’armistice de la 1ère guerre mondiale, plus de 200 musiciens issus des écoles et conservatoires de musique, des harmonies et fanfares de l’Hérault seront réunis au sein d’un orchestre pour jouer deux œuvres d’envergure.

Le projet

Imaginé dès le printemps 2016 par l’école de musique intercommunale de la Vallée de l’Hérault, l’appel à projet auprès des écoles et conservatoire de musique, des harmonies et fanfares de l’Hérault a été réalisé en novembre 2017. Ce projet a été labellisé par la Mission centenaire 14-18.

Les responsables de chacune des structures participantes ont souhaité que le concert associe à la fois une œuvre du répertoire, pour marquer l’attachement au patrimoine musical mais aussi une création originale composée par l’un des plus grands compositeurs actuels, commandée spécialement pour cet évènement. Le choix s’est porté sur :

  • Hector Berlioz, la Symphonie Funèbre et Triomphale
  • Karol Beffa, Mémorial
 

 Les 10 écoles de musique et harmonies de l’Hérault associées au projet :

➢         Castries : École municipale de musique

➢         Clermont-l'Hérault : École municipale de musique

➢         Lunel : École municipale de musique

➢         Mèze : École municipale de musique

➢         Montpellier-Jacou : Orchestre d’harmonie

➢         Montpellier Méditerranée Métropole : Conservatoire à Rayonnement Régional 

➢         Harmonie des 2 rives : Saint-André-de-Sangonis et Saint-Pargoire

➢         Saint-Jean-de-Védas : École municipale de musique

➢         Vallée de l’Hérault : École de musique intercommunale

➢         Vendres :  École municipale de musique

 

Les œuvres et les compositeurs

La Symphonie Funèbre et Triomphale de Hector Berlioz

Composée en 1840 dans l’idée d'une grande Fête musicale funèbre à la mémoire des hommes illustres de la France, cette œuvre avait pour objectif de renouer avec l'esprit des grandes fêtes patriotiques de la Révolution. Richard Wagner en a fait ainsi le commentaire : « elle est noble et grande de la première à la dernière note… Un sublime enthousiasme patriotique, qui s’élève du ton de la déploration aux plus hauts sommets de l’apothéose ».

Nécessitant idéalement un effectif d’environ 200 musiciens, elle est écrite en trois mouvements : Marche funèbre, Oraison funèbre et Apothéose, les deux derniers s’enchaînant sans interruption.  

Mémorial de Karol Beffa

Commandée spécialement pour ce projet, l’œuvre devrait osciller entre 12 et 15 minutes. Voici la description de Mémorial par le compositeur :

« Mémorial, pour orchestre d’harmonie, est programmé pour être créé les 9, 10 et 11 novembre 2018, dans le cadre des célébrations de la fin de la Première Guerre mondiale. Comme l’œuvre jouée en complément sera la Symphonie funèbre et triomphale de Berlioz, à forte connotation guerrière, il m’a semblé judicieux, par contraste, de mettre en avant la dimension pacifique de cette commémoration de la Grande Guerre. C’est pourquoi le premier des deux mouvements de Mémorial s’ouvre et se referme sur des climats très contemplatifs que viennent traverser une succession de chorals, tantôt fantomatiques, tantôt majestueux. Le deuxième mouvement est lui un mouvement perpétuel, fortement pulsé, d’une énergie que j’espère communicative. On peut y lire l’idée qu’après la guerre, la vie continue. »

Pour accompagner ces 200 musiciens, le chef d’orchestre Jordan Gudefin a été choisi. 

       
         
 

Karol Beffa, compositeur franco-polonais d’origine suisse, mène parallèlement études générales et études musicales après avoir été enfant acteur entre sept et douze ans. Entré au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris en 1988, il y obtient huit premiers Prix (harmonie, contrepoint, fugue, musique du XXe siècle, orchestration, analyse, accompagnement vocal, improvisation au piano).

Pianiste, Karol Beffa s’est produit plusieurs fois en soliste avec orchestre, a joué à la salle Cortot, à la salle Gaveau, au Festival de Radio France Montpellier, au festival Piano-en-Valois, à la Halle aux Grains de Toulouse, au festival Piano aux Jacobins, au festival du Périgord noir, à l’Athénée de Bucarest…

Compositeur, ses œuvres ont été jouées en France, en Allemagne, en Italie, en Grande-Bretagne, en Russie, aux États- Unis et au Japon par des ensembles célèbres.

Karol Beffa a obtenu le prix du jeune compositeur de la SACEM (2008). Il est en 2009, en 2010, en 2011 et en 2012 l’un des trois nommés aux Victoires de la musique dans la catégorie « meilleur compositeur », prix décerné en 2013 et en 2018.

 

Jordan Gudefin est un jeune chef d’orchestre dynamique possédant déjà une solide expérience musicale. En tant que chef invité, il effectue ses débuts avec l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg, l’Orchestre de Chambre de Paris, l’Orchestre Régional de Normandie et l’Orchestre de Cannes Provence Alpes Côte d’Azur.

Il prend également les fonctions de directeur musical de l’Orchestre Philharmonique des Grandes Ecoles à Paris en dirigeant la Sixième Symphonie de Gustav Mahler. Il se produira avec cet orchestre notamment dans la grande salle de la Philharmonie de Paris avec Les Cloches de Rachmaninoff en juin 2018.

Son talent de chef d’orchestre est déjà remarqué puisqu’il est sélectionné en 2017 au Concours international de jeunes chefs de Besançon, où il est le premier Français à atteindre la finale depuis Lionel Bringuier.

Parallèlement à son activité de chef d’orchestre, Jordan Gudefin compose pour différentes formations. Ses œuvres sont jouées dans le monde entier et il a collaboré avec Branford Marsalis, Claude Delangle, Sébastien Giot ou encore Frédéric Mellardi.

 

Trois représentations auront lieu sur le département :

Vendredi 9 novembre, à 20h30, au Complexe Sportif Victor Hugo, Cournonterral

Samedi 10 novembre, à 20h30 , au gymnase Bernard Jeu, Mèze

Dimanche 11 novembre, à 16h, au Complexe sportif Raymond Boisset, Saint-André-de-Sangonis

Deux jours au Salon du chiot à Montpellier

Samedi 27 octobre 2018 : un Salon dédié aux chiens et aux chats de race se tient actuellement au Parc des Expositions de Montpellier


Issus des meilleurs élevages des professionnels français, les chiots de  pure race - et quelques chatons - sont présentés au public pendant deux jours, les 27 et 28 octobre 2018. Si la plupart des animaux ont été vendus dans la matinée, les chiens Beagle, Chihuahua, Cane Corso, Bouledoque français, American Staffordshire Terrier, Carlin - pour en citer quelques uns -  attendent leur propriétaire, l'occasion de poser des questions aux éléveurs-naisseurs.

Tarifs : Adulte et enfant + de 11 ans : 6,50 €. Enfant de 3 à 11 ans, handicapés : 3 €. Enfant moins de 3 ans : gratuit. 

Pass Famille : 16 € : (1 à 2 adultes + 1 à 4 enfants de moins de 18 ans / limité à un groupe de 5 personnes).

Parc des Expositions - route de la Foire à Pérols - de 10h à 18h30.

Montpellier : Dernier cri, le festival des musiques électroniques qui monte

Du 27 octobre au 11 novembre 2018, au delà des concerts, une multitude de manifestations

En conférence de presse, ce vendredi 26 octobre, Bernard Travier Vice-Président de Montpellier Méditerranée Métropole, Délégué à la culture, Pascal Maurin, Programmateur du Festival Dernier Cri, Armel Campagna, Directeur et Programmateur du Festival I Love Techno, ont présenté la programmation de Montpellier, destination électro mis en place pour favoriser l'émergence de nouveaux talents de la scène électro à Montpellier. 

Un tremplin pour les jeunes talents de la scène locale

« Nous affirmons notre soutien à la scène locale et avons connu cette année des candidatures toujours plus nombreuses certaines en provenance de Bordeaux et du grand Sud. Toutefois, nous privilégions à raison de 50%, les talents de la métropole le 27 octobre et le 2 novembre à l'occasion des deux contests  DJ et live ! » insiste Bernard Travier. « Les candidats sélectionnés seront programmés sur des événements tels que I Love Techno Europe 2018, Kolorz Festival, Dernier Cri, la Fête de la Musique à Montpellier ! »,  rappellent Pascal Maurin et Armel Campagna.

Les femmes à l'honneur avec les stars Paula Temple, Yuki et Sonja Moonear

Après le succès de l'édition 2017, Montpellier remet le couvert dès ce samedi 27 octobre avec le contest dj organisé avec I Love Techno et Montpellier Métropole à l’Institut Club. C’est le dj P.Moore, vétéran de la scène techno française qui présidera le jury du concours. Il mixera ensuite dans la soirée avec Luca Ruiz.

Des temps forts

avec au Dièze le 3 novembre les Lyonnais L'Homme Seul  et Sheitan Brothers,

avec la masterclass VJing ouverte à tous le 9 novembre,

la présence de Louise Chen et Peck au Nu-bahia dès 22h

et la soirée de clôture de 10 novembre de minuit à 6h avec la Suissesse Sonja Moonear de retour à Montpellier après son passage au Rockstore en 2015,  Nunes et Traumer.

  • Samedi 27 octobre - Contest Dj - Institut Club - Dj P.Moore ( Imported / Lyon) - Luca Ruiz (dernier cri , magie noire, mtp)
  • Mercredi 31 octobre - Rockstore 20 rue de Verdun - Paula Temple (R&S Records, Noise Manifesto , UK) et Yuki
  • Vendredi 2 novembre - Contest Live -  Institut club - Léo Pol Live, président du jury (concrete, Paris) - Djena (Stamp records - Mtp)
  • Samedi 3 novembre -  Black out  6 rue de la Vieille - Collectif Modal composé de quatre DJs : Pazu Live / André Bœufgras / Robin Cerf/ Andres Remis
  • Vendredi 9 novembre - Le Comptoir du disque - 4 place Pétrarque dans l'Ecusson - Pinata Djs à 17h/ 19h-20h : Louise Chen (Paris) Showcase
    Nu-Bahia- 6 rue du Lunaret -  Louise Chen - Peck (dernier cri , kolorz) à 22h
  • Samedi 10 novembre -  Sonja Moonear  / Traumer ( Paris) / Nunes à l'espace Dièze - 188 Avenue du marché Gare - 34000 Montpellier
    Tramway Restanque L4 - Bus Lemasson L2  - Navette Amigo
  • Mercredi 7 novembre - un petit déjeuner Open day dès 7h et Modulation " Cinéma for the ear de Lara Lee à 14h  à l'Esbama
  • Jeudi 8 novembre - débat et projection du documentaire "Shut up and play the piano" au Diagonal - 5 rue de Verdun.
  • Vendredi 9 novembre - Masterclass à l'Esbama 130 rue Yehudi Menuhin.

Pour en savoir plus : http://www.festival-derniercri.com/

Les Rencontres du Numérique Solidaire

A l'occasion du mois de l'économie sociale et solidaire, le Département organise une après-midi de rencontres sur le numérique solidaire et les "makers" (acteurs) du numérique, le mercredi 28 novembre, à partir de 13h30, à l'Hôtel du Département de Montpellier. Ouvert à tous, cet événement vise à mettre en valeur les acteurs de l'ESS qui œuvrent dans le domaine du numérique solidaire.

Au programme : « Quelles solutions pour un numérique qui protège, émancipe et fait grandir ? »

• Présentation de la carte départementale des points d’accès numérique.

• Table ronde sur l’inclusion numérique et l’accès aux droits.

• Stands et animations.

• Les « Makers du numérique » (organisé par Montpel’libre), événement proposant des animations autour des logiciels libres, des biens communs et d’une utilisation citoyenne des services numériques.

Renseignements et inscription : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

IMMERSION PAR LE NUMÉRIQUE

 

Réunion de travail Blabl'Apajeurs - Centre APAJ

Le Centre APAJ de Montpellier est un acteur essentiel de la lutte contre l'illectronisme. Son Espace Public Numérique (EPN) propose aux bénéficiaires du RSA de s'initier... au journalisme !

Les reportages sur le terrain permettent de reprendre confiance en soi et de rencontrer de potentiels employeurs, la rédaction et la mise en ligne des articles, de se familiariser avec l'outil informatique.

« Nous sortons de la posture dévalorisante du demandeur d'emploi pour endosser celle du contributeur à un site web, Blabl’APAJ », se félicite Malek, l'un des stagiaires.

Le site Internet Blabl'APAJ recense les CVs des Blabl'Apajeurs, leur permet de raconter leur quotidien et échanger des bons plans : se déplacer, s'alimenter, sortir, prendre soin de soi, ou réparer sa voiture à moindre coût. 

« En arrivant au centre il y a deux ans, nous étions tous novices en informatique, et plus ou moins introvertis ou démotivés dans nos recherches d'emploi. Depuis, nos démarches ont pris une toute autre tournure », explique Sylvie, une autre stagiaire. « Nous sollicitons les entreprises avec plaisir et n'avons plus peur des refus. En parallèle d'un chantier d'insertion, je me suis formée ici à de nombreux logiciels informatiques comme Photoshop et Illustrator et j'ai réalisé un petit film, avec l'association Les Ziconofages de Montpellier. Aujourd'hui, je me sens bien plus à l'aise, aussi bien devant un ordinateur, que devant un groupe ! ».

UN ATELIER D'INSERTION PROFESSIONNELLE ATYPIQUE ET INNOVANT

Emmanuelle Chapelier-Laget est responsable de l'Espace Public Numérique (EPN) porté par l'association. « L'objectif de ce média en ligne est d'aider nos stagiaires à reprendre confiance en eux et en leurs capacités à s'adapter au monde numérique. Car le numérique peut à la fois être source d'exclusion, mais aussi d'inclusion, si on s'en sert comme un outil collaboratif. Les stagiaires l'alimentent au gré de leurs idées et de leurs rencontres sur le terrain. Cela provoque en eux l'envie de partager l'information et de s'entraider. Le maître-mot de nos échanges : la bienveillance.

MAMIE WEB 2.0

L'Espace Public Numérique accueille toutes les personnes du quartier, sans distinction. « Nous organisons des ateliers pour tous publics, dont un spécifique pour les seniors, le mardi après-midi, de 13h30 à 16h30 », explique Emmanuelle Chapelier-Laget

« Plusieurs retraitées ont ainsi créé un espace collaboratif sur le web, "Mamie Web 2.0" pour y partager des recettes de cuisine ». Un bel exemple de partage et de joie de vivre en mode 2.0 !

Montpellier : Un des Meilleurs Ouvriers de France en 2018

Le prestigieux concours national - le 26ème du nom - et ses épreuves finales de la classe Esthétique, Art du maquillage, s'est tenu à Montpellier lundi 22 octobre 2018 au lycée des métiers Jules Ferry en présence de Jean-Marc Cazilhac, proviseur, Christian Forestier président du concours et l'atelier Frédéric Matan, Délégué du COET-MOF du département de l'Hérault pour l'organisation de cette manifestation.

Les 6 candidates finalistes venues des Landes, du Vaucluse, des Bouches du Rhône, de la Corrèze, du Maine et Loire et du Morbihan ont brillamment concouru sous le regard d’un jury exigeant et bienveillant et d’un public impressionné par le talent de ces artistes, sans compter la présence des MOF de l'arc Occitanie-Languedoc-Roussillon.

Cette année encore, Le COET-MOF - Comité d’Organisation des Expositions du Travail et du concours « un des Meilleurs Ouvriers de France » - en lien avec le ministère de l’Education Nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, a renouvelé le concours pour continuer à valoriser l’expérience professionnelle « Made in France ». La 26ème édition de ce concours reconnaît en 2018 les nouveaux Meilleurs Ouvriers de France avec un diplôme en main classé au niveau III dans la nomenclature des diplômes du Ministère de l’Éducation nationale. 

Un formidable outil de promotion pour les nouveaux artisans de France

Le thème de l'épreuve finale en loge en deux heures consistait à réaliser un maquillage traduisant la magie des transparences et l’éclat du cristal, en se laissant transporter par l’univers artistique du créateur René Lalique, maître et magicien de l'art verrier. A présent, les gagnantes peuvent mettre leur logo en vitrine ou sur le web et arborer le fameux col bleu, blanc et rouge. D'autres épreuves se sont déroulées peu avant, telles que la réalisation d'un maquillage beauté d'un des mannequins qui défilera en tenue de pin-up des années 50 dans le cadre de l'hommage à Coco Chanel, et un maquillage artistique corporel avec comme thème " Quand les super héros inspire le street art" et enfin concevoir un maquillage artistique et des extensions d'ongles sur un modèle féminin sur le thème du grand bal masqué du château de Versailles en défilant en robe d'époque.

Pour en savoir plus : https://www.meilleursouvriersdefrance.org/uploads/documents/referentiel-esthetique-art-du-maquillage.pdf

Aude : 100 jeunes sapeurs-pompiers se mobilisent

SOLIDARITÉ AVEC LES SINISTRÉS DE L'AUDE

Ils étaient plus de 100 ce dimanche matin à avoir regagné le groupement Ouest pour rejoindre les JSP du 04 et du 84 sur la commune de Mirepeisset limite Aude et Hérault.

sdisCapture

Au programme, remise en état d'un restaurant, nettoyage d'un terrain de tennis et du camping municipal ravagés par la crue de la Cesse.

Accueillis par le capitaine Rieux, chef de centre du CIS de Bize Minervois, les 170 jeunes ont ensuite débuté les travaux de nettoyage.

Faisant preuve d'ingéniosité et d'improvisation ils ont œuvré toute la journée pour remettre en état le restaurant, les 3 terrains de tennis et le camping sous les yeux émerveillés de Madame le Maire et du propriétaire du restaurant.

Cette opération initiée par l'union régionale des sapeurs-pompiers Sud-Méditerranée et localement par l' UDSP34 à aussi pu se dérouler avec le concours précieux des personnels d'encadrement des sections de Mèze, Montpellier, Sète, Gigean, Florensac, Servian, Cazouls, Cruzy et Puisserguier...

sdis34Capture

Un bel élan de générosité et une action solidaire exemplaire où le SDIS de l'Hérault à mis à disposition les moyens de transport et la logistique pour venir en aide aux victimes et sinistrés des intempéries de l'Aude.

Bref, les sapeurs-pompiers de l'Hérault et nos Jeunes Sapeurs-Pompiers Héraultais sont toujourS-Présents, toujourS-Proches et toujourS-Partants.

Source : Sapeurs-Pompiers de l'Hérault - SDIS 34- dimanche 21 octobre 2018

Pour la vente aux enchères au profit de l'école des Beaux Arts de Sète

120 artistes mobilisés !e samedi 27 octobre 2018

 FLUICapture

120 artistes – anciens élèves – se sont mobilisés pour la vente aux enchères au profit de l’école des Beaux-Arts de Sète. Une première, organisée par la prestigieuse maison de vente Artcurial, qui se déroulera samedi 27 octobre 2018 au théâtre Molière.

Parmi les artistes qui ont fait don d’une œuvre, des noms connus comme Robert Combas, Céleste Boursier-Mougenot, Hervé Di Rosa, Glen Baxter, Jean Denant, mais aussi de nombreux jeunes artistes contemporains.

Une exposition de l’ensemble des œuvres précédera la vente aux enchères.

FLUI2Capture

 

Le projet des Beaux-arts : l’essentiel En mai dernier, le Maire François Commeinhes dévoilait un projet d’envergure pour l’école des Beaux-arts de Sète. D’une part une rénovation complète à hauteur d’1,3 million d’euros pour conserver ce joyau sétois en coeur de ville à flanc du mont Saint- Clair. D’autre part, l’organisation d’une vente aux enchères d’anciens élèves au profit de l’école. Quatre mois après ce lancement, c’est déjà un beau succès.

120 artistes ont répondu favorablement faisant don d’une ou plusieurs oeuvres. Parmi eux, des peintres, sculpteurs ou plasticiens de renom mais aussi de jeunes artistes contemporains aux inspirations et styles très divers. Un projet fédérateur réunissant la Ville, l’équipe de l’école des Beaux-arts, l’association « Les amis des Beaux-arts » (LABAS) et la maison de vente d’oeuvres d’art Artcurial. Une exposition et une vente Tableaux, dessins, gravures, photographies, estampes, sculptures : 115 lots ont été rassemblés.

Ils seront exposés à l’ancien collège Victor Hugo vendredi 26 octobre de 9 h à 21 h. Exposition qui se terminera samedi 27 en fin de matinée. La vente aux enchères aura lieu le même jour à partir de 14 h au théâtre Molière. Organisée par la prestigieuse maison française Artcurial, la vente sera menée par Maître Stéphane Aubert. La Ville de Sète prenant en charge la totalité de la rénovation de l’école, la somme récoltée servira à l’embellissement du parc entourant les lieux avec pour projet de créer des espaces de travail en extérieur pour les élèves. Poursuivre l’histoire de l’école Cette vente aux enchères inédite dans le monde de l’art s’inscrit dans l’histoire de l’école qui fut justement fondée, en même temps que son musée, en 1891 par le biais de “souscriptions” d'artistes et d'entrepreneurs de la région.

FLUI3Capture

Depuis, la Ville et ses artistes n’ont cessé d’enrichir le patrimoine culturel de l’île singulière avec le Miam, le Musée Paul Valéry ou encore le CRAC pour ne citer qu’eux. La participation des artistes pour contribuer à la restauration d'une école d'art est donc un geste tout à fait symbolique. Avant la fin de l’année, un architecte sera choisi afin de mener à bien les travaux de rénovation. Le chantier devrait ensuite débuter en septembre 2019 pour une durée de deux ans. Agrandie par la famille Chauvain au tout début du 20e siècle, la bâtisse affiche encore aujourd’hui fièrement son style “art-nouveau”.

Afin de respecter ce pan de l’histoire artistique et architecturale sétoise, l’école et la Ville ont émis le souhait commun de conserver l’esprit des lieux. Philippe Saulle directeur des Beaux-Arts : “Une perspective d'excellence pour l'enseignement de l'art” “Le calme de l'endroit et l'élégance du décor imposent le respect permettant aux étudiants de s'isoler ou de flâner dans le parc.

C'est une école à taille humaine dont les murs ont, depuis 200 ans, accueilli les joies et les doutes de nombreux artistes. Restaurer un site aussi fragile, aussi rare, offre une perspective d'excellence pour l'enseignement de l'art, la recherche, la réflexion, la création.”

Un débat sur le thème de la biodiversité

Montpellier, le 5 novembre 2018 : Quel avenir pour le vivant ?

Conférence exceptionnelle en présence d'Allain Bougrain-Dubourg, journaliste et président de la Ligue pour la Protection des Oiseaux, de Denis Cheissoux, journaliste sur France Inter - Co2 mon amour - et de Zoé Mahé, directrice de l'écologie à la DREAL Occitanie.

Aucun texte alternatif disponible.

Un débat sur le thème de la biodiversité avec le président de la LPO France
Ce rendez-vous aura lieu à l'Université de Montpellier, Faculté des sciences - place E. Bataillon
+ d'infos: http://www.facebook.com/events/240649483277363

La campagne nationale de vaccination contre la grippe

L’épidémie de grippe en France métropolitaine survient chaque année au cours de l’automne et de l’hiver et touche entre 2 et 6 millions de personnes. Plus de 90% des décès liés à la grippe (9 000 en moyenne en France) surviennent chez des personnes de plus de 65 ans.

La campagne 2018 de vaccination contre la grippe saisonnière débute le 6 octobre 2018 et se poursuivra jusqu'au 31 janvier 2019 

Virus, Malades, Maladie, Renifler, Froid

La grippe est une infection respiratoire aiguë due à un virus Influenza qui comprend essentiellement deux types :

  • le type A, potentiellement le plus dangereux car il peut se modifier de façon importante et radicale. Il engendre alors, trois ou quatre fois par siècle, une pandémie qui peut être très meurtrière ;
  • le type B, également responsable d’épidémies.

La grippe est une maladie contagieuse. Elle se transmet par voie aérienne (projection de sécrétions par les postillons, la toux ou les éternuements), par contact rapproché avec une personne malade, ou par contact avec les mains ou des objets contaminés (poignée de porte, couverts…) Après la contamination par le virus de la grippe, la maladie se déclare sous 48h en moyenne. Les personnes infectées restent contagieuses jusqu’à cinq jours après le début des premiers signes (jusqu’à sept jours chez l’enfant).

mamie

Habituellement, elle apparaît brutalement sous la forme d’une forte fièvre, de courbatures, de maux de tête, de fatigue intense, d’un malaise général et de symptômes respiratoires : toux sèche, nez qui coule. La maladie dure environ une semaine, mais une fatigue est fréquemment ressentie pendant les trois ou quatre semaines suivantes. Une toux sèche peut persister durant deux semaines.

La grippe est souvent considérée comme une maladie peu dangereuse, ce qui est le plus souvent le cas lorsqu’elle survient chez des sujets jeunes en parfaite santé. Or, la grippe peut être grave, voire mortelle en particulier chez les personnes fragiles, comme les personnes âgées ou atteintes de certaines maladies chroniques, les femmes enceintes, les personnes obèses ou les nourrissons. Des complications peuvent alors apparaître, telles que :

Le traitement de la grippe associe le repos, la réhydratation, et la prise de médicaments contre la fièvre et les douleurs (antipyrétiques).

Le recours à un médicament antiviral spécifique contre la grippe peut être proposé par le médecin traitant dans certaines situations. Dans ce cas, le traitement est efficace s’il débute dans les deux jours après l’apparition des symptômes.

Lors de l’épidémie de la saison 2015-2016, près de 80% des cas graves admis en réanimation avaient un facteur de risque. La vaccination reste donc la solution de prévention individuelle à privilégier pour les personnes à risque.