80 km/h : ce sera la vitesse maximale sur les axes secondaires au 1er juillet 2018

Route,road,destiny,curve

Annoncée au Comité interministériel de la Sécurité routière du 9 janvier 2018, la réduction de la limitation de vitesse de 90 km/h à 80 km/h sur les routes à double sens sans séparateur central doit entrer en vigueur au 1er juillet 2018. C'est ce qu'indique en effet la Sécurité routière sur son site internet.

La Sécurité routière précise par ailleurs que :

  • la vitesse est la première cause des accidents mortels en France (31 %) ;
  • le réseau routier sur lequel les accidents mortels sont les plus fréquents est celui des routes à double sens sans séparateur central (55 %).

La Sécurité routière met également en avant les effets de la vitesse sur la conduite à la fois au niveau des distances d'arrêt (plus la vitesse d'un véhicule est élevée, plus la distance d'arrêt est importante) et au niveau du champ de vision réduit (plus la vitesse augmente, plus le champ de vision est réduit).

  À noter :

La Sécurité routière rappelle enfin qu'en roulant moins vite, la consommation de carburant est moindre ce qui implique à la fois des économies sur les dépenses de carburant et une baisse sur les émissions de polluants.

Carnet de santé de l'enfant : un nouveau modèle à partir du 1er avril 2018

Illustration 1 Nouveau modèle de carnet de santé

Enrichissement des messages de prévention, introduction de nouvelles courbes pour le suivi de la croissance des enfants, obligations vaccinales... Savez-vous qu'un nouveau modèle de carnet de santé va entrer en vigueur à partir du 1er avril 2018 ? Un arrêté a été publié en ce sens au Journal officiel du dimanche 4 mars 2018.

Ce nouveau modèle de carnet de santé est consultable en ligne sur le site du ministère des Solidarités et de la Santé. Il contient une centaine de pages à destination à la fois des professionnels de santé, des parents, des enfants ou encore des adolescents. Réunissant tous les événements qui concernent la santé de l'enfant depuis sa naissance, il comprend plusieurs entrées :

  • pathologies au long cours, allergies, antécédents familiaux ;
  • période périnatale (période prénatale, naissance, sortie de maternité, examen de la deuxième semaine, conseils aux parents) ;
  • surveillance médicale (par tranches d'âge jusqu'à 18 ans) ;
  • courbes de croissance pour les filles et les garçons (taille, poids...) ;
  • examens bucco-dentaires (à 6, 9, 12, 15 et 18 ans) ;
  • hospitalisations, traitements par produits sanguins, examens radiologiques ;
  • vaccinations, maladies infectieuses.

  À savoir :

Toute personne appelée, en raison de sa profession, à connaître des renseignements inscrits dans le carnet de santé est astreinte au secret professionnel.

  Rappel :

Le carnet de santé est délivré gratuitement au moment de la déclaration de naissance de l'enfant. En général, il est remis par la maternité où est né l'enfant. En cas de perte, un nouveau carnet peut être demandé à la Protection maternelle et infantile (PMI) correspondant au domicile de l'enfant.

Complémentaire santé d'entreprise (mutuelle santé)

En complément des garanties de base de la Sécurité sociale, un salarié peut bénéficier de prestations de la complémentaire santé de son entreprise (ou de l'association qui l'emploie).

L'Assurance maladie (Sécurité sociale) ne rembourse pas complètement vos dépenses de santé.

La complémentaire santé d'entreprise complète ces remboursements, en totalité ou en partie.

En plus de la complémentaire santé, le dispositif collectif de l'entreprise peut proposer d'autres garanties (garanties décès, garantie dépendance, etc.).

  À noter :

seules les entreprises sont concernées, pas un particulier qui emploie un salarié à domicile.

Depuis janvier 2016, l'employeur doit faire bénéficier tous ses salariés d'une couverture complémentaire santé, quelle que soit leur ancienneté dans l'entreprise.

Vous pouvez être dispensé d'y adhérer dans certaines situations.

  À savoir :

si votre employeur n'a pas contracté de complémentaire santé, vous pouvez saisir le conseil des prud'hommes.

Vous n'avez pas de démarche à effectuer. C'est votre entreprise qui négocie le contrat et assure son suivi auprès de l'organisme assureur.

  À savoir :

si vous et votre époux ou partenaire de Pacs disposez tous les 2 d'une mutuelle obligatoire, il est parfois possible de résilier l'une d'entre elle. Il est recommandé de se mettre directement en relation avec sa mutuelle.

PANIER DE SOINS MINIMAL

La complémentaire santé d'entreprise doit prendre en charge au minimum les garanties suivantes (panier de soins) :

  • Intégralité du ticket modérateur sur les consultations, actes et prestations remboursables par l'assurance maladie sous réserve de certaines exceptions
  • Totalité du forfait journalier hospitalier en cas d'hospitalisation
  • Frais dentaires (prothèses et orthodontie) à hauteur de 125 % du tarif conventionnel
  • Frais d'optique de manière forfaitaire par période de 2 ans (annuellement pour les enfants ou en cas d'évolution de la vue) avec un minimum de prise en charge fixé à 100 € pour une correction simple, 150 € (voire 200 €) pour une correction complexe

GARANTIES D'UN CONTRAT DIT RESPONSABLE

La complémentaire santé peut être un contrat dit responsable dans votre entreprise. Dans ce cas, les dépenses de santé sont prises en charge de différentes façons.

PRESTATIONS SUPPLÉMENTAIRES

La complémentaire santé peut proposer des prestations supplémentaires, par exemple :

  • Tiers-payant
  • Service d'assistance (aide ménagère, garde d'enfants, etc.)
  • Prévention et accompagnement (prise en charge de dépistage par exemple)

    Le tarif dépend du contrat souscrit par votre employeur.

    Votre employeur peut participer en totalité ou en partie au paiement des cotisations (cette participation doit être au moins égale à 50 % de la cotisation).À la fin de votre contrat de travail (retraite, licenciement...), vous pouvez garder la mutuelle santé de votre entreprise, sous conditions.

Le 8 mars : Journée nationale de l'audition

Alarm clock on black backgroundEn 2018, nous célébrons le 8 mars la  Journée Mondiale de l'audition. Elle vise à sensibiliser le grand public à un vaste sujet de santé publique. Elle est traditionnellement célébrée le 2ème jeudi du mois de mars.

Témoignage tiré du site de l'association JNA : http://www.journee-audition.org/l-association-jna.html

“Je vais commencer mon histoire par la fin pour me rassurer encore une fois moi-même: aujourd’hui je mène une vie normale, soulagé et heureux... Heureux car il y a un an, je croyais ma vie gâchée.
Gâchée tout simplement à cause d’un maudit sifflement dans mon crâne, qui m’empêchait totalement de dormir, avec les complications que cela entraîne : fatigue, dépression, peur de l’avenir, etc.


Ce sifflement, (j’apprendrai quelques jours après qu’il portait un nom :”acouphène”) est apparu suite à une soirée au bal de l’Elysée Montmartre à Paris.

La musique n’y était pas forcément très forte (du moins c’est ce qu’on pense sur le moment !), toujours est-il que le lendemain j’avais des acouphènes. À partir de là commençait une quête
vaine : médecins, ORL, médicaments en tous genres...
Après 3 mois de grosse déprime, j’ai réussi à me passer de somnifère, et tout doucement, je retrouvais le chemin du sommeil malgré mes acouphènes toujours présents. J’arrivais à dormir 2 heures puis 3, puis 4, etc.
Avec le temps, ma perception de mes acouphènes avait changé ; ont-ils un peu diminué ou bien est-ce ma simple perception ? Je n’en sais rien, en tout cas, ils me gênaient de moins en moins. Jusqu’à aujourd’hui où je n’y fais quasiment plus attention.
Mes acouphènes sont de faible intensité comparés à d’autres, c’est sûrement pour cela que je m’y suis habitué.
Je me considère comme un petit miraculé car si ça se trouve, quelques petites minutes de plus dans cet enfer musical et...”
Témoignage de Sébastien - 17 ans

L’audition : un capital à protéger

Véritable sujet de Santé Publique, les problèmes d’audition concernent près de 5 millions de personnes en France. Ce chiffre est en constante augmentation du fait de l’allongement de la durée de la vie. Cependant, les troubles de l’audition ne concernent pas seulement les seniors et les personnes âgées.

L'oreille des jeunes est aussi menacée par l'écoute de la musique amplifiée (baladeurs, concerts, discothèques...). Nombre d'entre eux sont ou seront concernés par des altérations parfois irréversibles de leur système auditif (cellules ciliées détruites).

Autre population concernée, les personnes exposées au bruit dans leur travail, et hélas le plus souvent sans protection, notamment dans des secteurs comme le BTP, l’industrie ou l’agriculture. C’est pourquoi, depuis plusieurs années, la Journée Nationale de l’Audition veut attirer l’attention des Français et des Pouvoirs Publics, à travers des campagnes d’information et de prévention, afin que tout un chacun prenne enfin en compte son capital auditif.

En savoir plus sur Journée nationale de l'Audition

Episode neigeux : la Préfecture communique

Intempérie neige du 28 février au 1er mars 2018 : les dégâts provoqués par les chutes de neige n'entrent pas  dans le champ de la garantie catastrophe naturelle.

neig3P1010839 (1)

Ce lundi 5 mars 2018, Pierre Pouëssel, préfet de l’Hérault, rappelle les différentes dispositions relatives à la prise en charge des dégâts subis lors des chutes de neige importantes enregistrées dans le département les 28 février et 1er mars 2018.

1) Garantie des catastrophes naturelles :
Les dégâts provoqués par les chutes de neige n'entrent pas dans le champ de la garantie catastrophe naturelle.
Seule exception : les dégâts provoqués par les avalanches en montagne.

2) Garantie TNG des contrats d'assurance habitation :
Les sinistrés victimes des chutes de neige seront indemnisés dans le cadre de leur contrat d'assurance habitation.
Les effets de la neige sont couverts par les contrats d’assurance au titre de la garantie « Tempêtes, Neige et Grêle » dites TNG. 
Les contrats d'assurance habitation garantissant les dommages d'incendie, ou tous autres dommages à des biens situés en France, couvrent en effet obligatoirement les effets des vents violents, de la grêle sur les toitures et du poids de la glace ou de la neige accumulées sur les toitures. 
Les conditions de mise en œuvre de cette garantie varient d'un contrat d'assurance à l'autre.
Ainsi l'assureur peut exclure de la garantie certains bâtiments, éléments de bâtiments ou biens qui ne présenteraient pas une résistance suffisante,  même si ces biens sont par ailleurs assurés contre l'incendie.

  Les personnes assurées (particuliers, entreprises ou collectivités) victimes dont les biens assurés ont subi des dégâts provoqués par les récentes chutes de neige dans l'Hérault doivent déclarer leur sinistre auprès de leur assureur dans les meilleurs délais. 

6 mars : Journée Internationale de la radio et de la télévision en faveur des enfants

Playful young family watching television

La Journée internationale de la radio et de la télévision en faveur des enfants a lieu le 6 mars. C’est une journée ou les professionnels des médias du monde entier se mettent sur la même longueur d'onde que les enfants.

Ils diffusent des émissions de qualité destinées et consacrées aux enfants. Mais, surtout, ils donnent l'occasion aux enfants de participer à la production des émissions, de parler de leurs espoirs et de leurs ambitions et d'échanger des informations entre eux.

LA TÉLÉVISION EN FÊTE

La Journée est une initiative conjointe de l'UNICEF et de l'Académie internationale des Arts et Sciences de la télévision. Chaque année, des milliers de personnalités de la radio et de la télévision dans plus de cent pays prennent part à cette Journée, la fêtant sous des formes aussi exceptionnelles et particulières que les enfants eux-mêmes.

La Journée internationale de la radio et de la télévision en faveur des enfants est maintenant une tradition en Amérique latine qui participe à la Journée internationale tous les ans depuis 1994.

LES ACTIONS

Dans le cadre de cette Journée internationale, des producteurs du monde entier sont invités à consacrer des émissions à la situation des enfants et à donner l'occasion aux enfants de participer à la production d'émissions.

Elle permet à ces médias d'exploiter le pouvoir de la télévision et de la radio pour sensibiliser les populations aux problèmes de l'enfance. Lors de la “Journée internationale de la radio et de la télévision en faveur des enfants” de 1998, quelque 2000 organismes établis dans 170 pays ont diffusé des programmes spéciaux sur l'enfance, souvent préparés par des enfants.

En savoir plus sur http://www.journee-mondiale.com/188/journee-internationale-de-la-radio-et-de-la-television-en-faveur-des-enfants.htm

4 mars : Journée mondiale du tennis

Tennis 5

Suivant les sources, elle est tantôt mondiale, tantôt internationale... mais qu'importe, saisissons la balle au rebond et célébrons comme il se doit cette journée consacrée à la célèbre petite balle jaune.

World tennis day

La "world tennis day" a été lancée en 2013 par l'ITF (la fédération internationale de tennis) pour promouvoir son sport auprès des plus jeunes et c'est bien normal, on n'est jamais mieux servi que pas soi-même.

Dés la première édition de nombreux pays ont participé à l'événement et de nombreux joueurs, actuellement sur le circuit ou anciennes gloires, ont participé à de très nombreux matches exhibitions: la chinoise Li Na, le tchèque Tomáš Berdych, les australiens Lleyton Hewitt et Samantha Stosur, le serbe Novak Djokovic, l'écossais Andy Murray, ...

Parmi les "anciens", la présence d'André Agassi, Pete Sampras, Pat Cash et Ivan Lendl ou encore des frères John et Patrick Mc Enroe aura, l'espace d'une journée, permis de renouer avec la magie de ces joueurs d'exception.

La réforme sensible de l’assurance-chômage

La réforme de l’assurance-chômage sera fidèle aux orientations de l’accord conclu le 22 février entre les partenaires sociaux. « Nous sommes en phase avec le texte de l’accord », a déclaré la ministre du travail dans une interview publiée vendredi 2 mars dans Le Parisien.

Emmanuel Macron désirait réformer l'assurance chômage en 2018. Il souhaite instaurer un nouveau régime de « chômage universel » qui intégrerait les indépendants et les salariés démissionnaires. En contrepartie, les règles d'indemnisation des chômeurs seront modifiées. Voici les principales mesures sur le chômage envisagées par le gouvernement.

Un lien pour accéder à l'accord Unédic 2018

http://droit-finances.commentcamarche.com/faq/62011-reforme-de-l-assurance-chomage-2018-le-projet-macron 

3 mars, jour de l'Impro

guitar,guitare,people,outdoors

C'est un jour pour se retrouver près de chez soi autour d'événements improvisés. Le samedi 3 mars 2018, ce sera la troisième édition de cet événement. A vous d'y participer nombreux pour que cette rencontre se pérennise !

Tarifs réglementés du gaz : - 3 % au 1er mars 2018

gaz tanks

Les tarifs réglementés de vente de gaz d'Engie baissent de 3 % en moyenne au 1er mars 2018 par rapport au barème en vigueur en février 2018. C'est ce qu'indique la Commission de régulation de l'énergie (CRE) dans un communiqué de presse du 27 février 2018.

Au mois de mars 2018, les tarifs réglementés vont baisser de 1 % pour le tarif de base (cuisson), de >1,8 % pour le tarif B0 (cuisson et eau chaude) et de 3 % pour le tarif B1 (chauffage) par rapport à ceux du mois de février 2018.

  Rappel :

Les clients qui ont souscrit un contrat à prix de marché fixe ne sont concernés ni par les baisses, ni par les hausses du tarif réglementé pendant la durée de leur contrat.

  Attention :

Si le Conseil d'État a annulé récemment un décret de 2013 qui encadrait les tarifs réglementés de vente de gaz naturel, il n'y a pas d'impact immédiat sur les contrats individuels en cours vu que ces tarifs ont, depuis 2013, fait l'objet de nouveaux textes qui n'étaient pas visés par cette procédure. En revanche, ces textes ne pourront pas être maintenus, les tarifs réglementés du gaz naturel étant amenés à disparaître à terme.

  À noter :

Depuis le 1er janvier 2018, le chèque énergie qui est un dispositif d'aide au paiement des dépenses d'énergie pour les ménages les plus modestes remplace sur tout le territoire les tarifs sociaux d'électricité et de gaz.