Pollution maîtrisée sur le canal du Rhône à Sète

Ce mercredi 20 juin 2018, Ludovic Cesmat, chargé de mission gestion environnementale et hydraulique SMBT rentrait de son travail entre 17 h et 17 h 30 avec un de ses camarades. Tous les 2, des spécialistes de l'eau, ont aperçu sur une longueur d'environ 200m des écoulements blanchâtres dans le canal du Rhône à Sète, le long de la route de Montpellier, sur la commune de Frontignan entre la RD2 et la rd600, côté nord.

polP1070573

Ils ont donné l'alarme très rapidement en téléphonant, d'une part à la police de l'eau, d'autre-part à la police rurale de Sète Agglopôle méditerranée et en dernier lieu aux pompiers. Chacun des services était en urgence représenté sur le site et Les pompiers sont alors intervenus très rapidement avec leur cellule de dépollution. 2 brigades en action, une terrestre et une nautique pour mettre en place avec l'autorisation des Voies navigables de France et des supérieurs hiérarchiques, deux barrages flottants.

Tandis que ceux-ci étaient disposés, un à la hauteur de l'écoulement et l'autre sous le pont de la RD2 pour interdire l'accès de la pollution à l'étang de Thau, du soufre a été identifié dans l'eau. Le site était donc sécurisé.

L'on sait que la pollution par le soufre est très peu connue. D'après des scientifiques, les Effets immédiats pour l'environnement ne peuvent entraîner que très exceptionnellement la présence de soufre colloïdal en suspension et nuire alors à la biocénose aquatique (effets observés à des teneurs comprises entre 1,6 et 10 g/l). On connaît sur les sols le pouvoir biocide du soufre vis-à-vis des parasites des plantes (sur la vigne en particulier).

Parallèlement, tandis qu'en amont l'on inspectait les réseaux, l'on s'est aperçu qu'une entreprise voisine avait certainement rejeté, on ne sait pourquoi, une quantité de soufre liquide de plus de 5 m3. Une certaine quantité pouvait être rapidement pompée dans un désableur par Suez appelé à la rescousse avec ses camions,  qui traiteront ces déchets à l'entreprise Scori, habilitée à s'en occuper.

Le chef de l'entreprise contacté pensait rejeter dans l'assainissement et non dans le pluvial.

A priori Préfecture et Police ont prévenu le Procureur de la République qui devrait ouvrir une enquête.

Les pompes des camions de Suez en action tournaient toujours à 20 h 30 à plein régime pour aspirer cette eau polluée qui a priori ne pouvait plus s'étendre.

Les meilleurs apprentis de France à Montpellier

La cérémonie de remise des prix du concours « Un des meilleurs apprentis de France » s'est déroulée le jeudi 31 mai 2018 au sein de la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de l'Hérault à Montpellier.

cliquez sur une image pour l'agrandir

 

Organisée par la Société des meilleurs ouvriers de France, cette réception est parrainée par le Ministère de l'Education nationale, le Ministère des P.M.E., du Commerce et de l'Artisanat et de la C.M.A.34, et récompense les lauréats des concours régionaux et départementaux. Cette année encore, une pluie de médailles d'or, d'argent et de bronze a valorisé le travail de ces apprentis dans tous les métiers proposés dans les centres de formation (LEP, CFA, ICF,…) de l'Hérault et de l'Aude. Une cérémonie émouvante pour les parents et les proches présents ce jour-là mais aussi pour les formateurs et les maîtres d'apprentissage qui ont œuvré auprès des jeunes apprentis. Certes, ces derniers n'étaient pas tous là, retenus au Japon pour l'une d'elles ou dans leur entreprise respective, un autre par contre reçut en décalé son diplôme, une Médaille d'or nationale, qu'il aurait dû obtenir à la Sorbonne s'il n'y avait pas eu la grève de la SNCF ce jour-là.

Ce concours est donc ouvert à tout ceux, qui, âgés de 21 ans au plus, ont le goût de l’épreuve, de l’initiative, du travail bien fait. Tout au long des mois de février, mars, avril, mai 2018, ce sont 21 jurys constitués, avec autant de « Meilleurs Ouvriers de France » comme « président de Jury », et 70 jurés issus des professions concernées qui ont participé aux épreuves et décerné 76 médailles aux 45 candidats récompensés, certains ayant eu deux -27 candidats -, voire trois médailles pour les nationaux - 4 candidats -

Ont été représentés par les lauréats héraultais, les lycées Pierre Mendès-France et Georges Frêche à Montpellier, Compagnons du devoir et du tour de France de Baillargues, le Lycee professionnel Jacques Brel de Saint-Pons de Thomières, le lycée Charles Alliès de Pézénas, le lycee professionnel Charles de Gaulle à Sète, et à Montpellier la Cci sud formation, Btp CFA Hérault et Irfma 34.

 

« Ce concours est important car il permet au jeune en formation d’afficher l’efficacité et la qualité du dispositif d’enseignement qu’il suit et surtout de mettre en évidence ses qualités personnelles, et sa progression dans ce qui sera plus tard, son métier, sa joie de vivre. Il pourra ultérieurement, s’il le souhaite, poursuivre sur la voie de l’excellence, en participant au concours « Un des Meilleurs Ouvriers de France » récompense ultime, qui sera pour lui le plus haut niveau de la perfection, méritant ainsi la reconnaissance de ses pairs.

Pour l’année 2017/2018, avec l’apport du Gard, soixante-seize médailles départementales et régionales sont décernées, dans vingt et un métiers différents, et avec seize finalistes nationaux. Ces derniers se retrouveront au dernier trimestre pour les finales nationales et peut-être, en mars 2019 pour la remise des prix au Sénat, s’ils décrochent une médaille d’or nationale.
Pour tous ces efforts et la réussite à ce concours, nous apportons à ces nouveaux Médaillés, nos plus vifs encouragements pour qu’ils continuent, auprès de leurs formateurs, à progresser tout au long de leur vie ; afin que se poursuive la transmission de ces métiers, qui sont à la base de la construction de la Cité. »,

Serge Yegavian,
Président du groupement Départemental de la Société des Meilleurs Ouvriers de France des départements de l’Hérault et de l’Aude.

 

Le bus MICI fait étape au CHU de Montpellier

Pour la première fois, le vendredi 22 juin 2018, le tour de France du bus MICI&Moi fait escale au CHU de Montpellier.

Après le succès de sa 1ère édition et plus de 250 personnes rencontrées en 2017 - patients, proches de patients, professionnels de santé, grand public - MICI&Moi est de retour pour une nouvelle tournée 2018 dans 10 villes de France pour permettre aux patients de mieux comprendre et gérer leur maladie de crohn ou leur rectocolite hémorragique (RCH).

Ce bus propose notamment des espaces dédiés pour favoriser les échanges et aborder des sujets liés à l’alimentation, qui joue un rôle clé dans la prise en charge de ces pathologies. Selon les résultats de l’enquête menée par l’afa Crohn RCH en 2017  en partenariat avec Janssen, 70% des patients ont dû opérer des changements importants dans leurs comportements alimentaires en raison de leur maladie. 

Ateliers non-stop toute la journée de 9h à 17h sur le site de l'hôpital St Eloi devant le pavillon Digestif :

Atelier « Mieux comprendre la maladie »
Atelier « Droits sociaux »
Atelier « Nutrition »
Atelier « Bien-être ». 

Le bus MICI&Moi est dédié à la maladie de Crohn et à la rectocolite hémorragique (RCH). Ces Maladies Inflammatoires Chroniques de l’Intestin (MICI) se caractérisent par l’inflammation de la paroi d’une partie du tube digestif liée à une hyperactivité du système immunitaire digestif. Deux pathologies qui affectent aujourd’hui plus de 2 millions de personnes en Europe. 

En pratique, le bus accueille le public sur 2 étages comprenant des espaces d’accueil, d’information, d’ateliers, de détente mais également une zone confidentielle pour des échanges plus privés. Tout au long de la journée, des interventions d’experts et des vidéos permettront de mieux comprendre la maladie. 

Election de Miss Pin-up Occitanie le 30 juin 2018 à Sète

Le comité Miss Pin-up France organisera le 30 juin 2018 à Sète à partir de 18h son élection Miss Pin-up Occitanie.

pin33028600_10215789825159227_328952232395407360_nLa soirée se déroulera au Cabaret Spectacle, la revue Parisienne, situé 1526 Route de Montpellier 30200 Sète. Cette soirée sera placée sous le signe du glamour et de la femme. Tout d'abord 19 candidates venues de toute la région, auront le plaisir de défilés deux fois (en tenue de jour et en tenue de soirée) et auront 2 minutes chacune pour réaliser un numéro artistique de leur choix afin de montrer au public et au jury quel style de pin-up elles abordent.

Des numéros de cabaret présentés par de nos fantastiques Pin-up d'Occitanie avec des somptueuses tenues, des invités de marque, des shows soigneusement préparés autour de l'humour et du glamour accompagné d'un délicieux repas dans un lieu mythique de Sète.

De plus, à partir de 14h, un marché pin-up et glamour vous sera proposé avec les stands de Fem' de toi (tenues et accessoires), génération pin-up (sacs fun et colorés) et Soft Paris (produits glamour) pour permettre à parfaire sa tenue pour une soirée exceptionnelle.

Une fabuleuse soirée en perspective ouverte au grand public avec un Menu complet (hors boisson) avec spectacle et élection est proposée au prix de 28 euros sous réservation obligatoire avant le 25 juin 2018.

Lien : https://yurplan.com/event/Election-Miss-Pin-Up-Occitanie-2018/28127

Venez découvrir qui sera la prochaine Miss Occitanie et aura la chance de représenter notre belle région à la France à Nancy et peut être remporter l'écharpe de Miss Pin-up France comme l'ont fait depuis deux ans nos occitanes Pauline et Frédérique.

Le comité tient à remercier tous les partenaires qui lui font confiance dans cette aventure et qui fera que cette soirée sera un succès.

Le schéma culturel du département de l'Hérault 2018-2021

En 2018 : 12,4 millions d’euros sont dédiés aux actions culturelles à destination de tous les Héraultais sur l’ensemble du territoire.

Département Hérault

Avec le Président Kléber Mesquida, le Département s’engage à développer une offre culturelle solidaire et humaniste pour tous. L’ambition se décline en 4 enjeux : 

LE SOUTIEN À LA CRÉATION ET À LA DIFFUSION ARTISTIQUE

Les trois domaines départementaux Bayssan à Béziers, Pierresvives et le Théâtre d’O à Montpellier sont les piliers de la politique départementale. La collectivité met également en place une nouvelle offre festivalière en 2018, dont pour le Jeune public « Hérault ! Hérault ! Patapon » et les « Rendez-vous médiévaux ». 

LA VALORISATION DU PATRIMOINE

Centre d’intérêt commun, le patrimoine fait l’objet d’actions innovantes et fortes comme le programme « L’Oenotour de l’Hérault » concept touristique autour de 59 caveaux étapes, « Le symposium international de sculptures sur marbre » et le parcours pédagogique du parc du Domaine départemental du Château D’O.

LE PARTAGE DE LA CONNAISSANCE

Pierrevives développe un programme de projets scientifiques, éducatifs et culturels. Depuis début 2018 un partenariat a été signé avec le Musée de l’Homme pour l’organisation d’expositions majeures comme « Nous et les autres. Des préjugés au racisme » - en cours - et « Néandertal». Les Archives et la Médiathèque départementales favorisent aussi l’accès aux nouvelles technologies et démocratisent le savoir à travers numérisation et mise en ligne.

LA CONSTRUCTION DES PARCOURS D’ÉDUCATION ARTISTIQUE ET CULTURELLE

Le Département joue un rôle clé dans l’accompagnement et la mise en oeuvre des projets d’Education Artistique Culturel notamment au profit des collégiens (Théâtre - Arts plastiques - Culture numérique…)

Télécharger le schéma culture

Le 22 mai 2018, l’Assemblée départementale s'est réunie à l’Hôtel du Département de Montpellier. Les 50 conseillers départementaux ont débattu sur de nombreux sujets. 

A noter pour la Culture, éducation, jeunesse :

- Adoption du Schéma culturel départemental 2018-2021 : Lors du vote du budget primitif 2018, le Président Kléber MESQUIDA et les conseillers départementaux ont réaffirmé leur engagement et leur soutien au secteur culturel en votant un budget de 12,4 M€ destiné à favoriser la diffusion de la culture auprès de tous les publics sur tout le territoire. Pour cela, le Département peut s’appuyer sur ses 3 domaines départementaux de Bayssan, Pierresvives et du Château d’O, piliers de la politique culturelle mais aussi sur les 235 bibliothèques du réseau départemental, les écoles de musique, les théâtres et autres lieux de spectacles partenaires, les sites patrimoniaux, autant que les traditions ou les circuits culturels d’art et oenotouristiques. L’EPIC Hérault Culture en sera un levier important, notamment en tant qu’outil au service du rayonnement et de l’animation culturelle dans le département. 

A travers ce schéma culturel, le Département redéfinit l’orientation de sa politique culturelle afin d’adapter et expérimenter ses dispositifs et s’ouvrir à d‘autres enjeux. Le Département s’engage à porter haut ses valeurs, pour développer une offre culturelle humaniste et solidaire qui s’adresse à tous les Héraultais. 

Le nouveau schéma s’articule autour de trois grands axes :

1/ « Vivre la culture dans l’Hérault » proposer une offre qui s’adresse à tous les Héraultais et favorise le lien social ;

2/ « Hérault Culture » concevoir des animations qui rayonnent sur tout le Département et contribuent à l’attractivité du territoire ;

3/ « Une culture en mouvement » les nouvelles trajectoires pour irriguer tout le territoire héraultais. 

- Médiathèque départementale : demande de subventions auprès du Ministère de la Culture pour renouveler l’opération « Premières pages » et la réalisation d’un « livre-manteau » avec l’auteure-illustratrice Emmanuelle Houdart et candidater au label « Bibliothèques Numérique de Référence » qui aide les grandes collectivités à se doter de bibliothèques numériques de haut niveau.

Une ruche au CHU de Montpellier

A l’occasion de la semaine européenne du développement durable, du 30 mai au 5 juin 2018, le CHU de Montpellier diffusera chaque jour sur Facebook un geste éco-citoyen.


Pour 1000 j’aime ou partages sur le site du CHU de Montpellier, une ruche sera installée au sein du CHU de Montpellier.

Le @CHU_Montpellier s’engage dans la démarche « Développement Durable » et incite ses professionnels et ses followers à devenir Eco-agents en adoptant tous les jours des Eco-gestes simples, peu contraignants et plein de bon sens. « Si nous bougeons tous ensemble, nous pouvons faire changer les choses ! Dès maintenant, chaque geste compte ! ».

Opération prévention noyade dans la métropole de Montpellier

Opération de lancement mercredi 30 mai 2018

Pour la 6ème année, Montpellier Méditerranée Métropole se mobilise  pour sensibiliser le public et prévenir du risque de noyade avec l'appui de son réseau de 14 piscines qui apprend à nager à plus de 20 000 enfants chaque année. L'édition 2018 se déroulera du 30 mai au 13 juin dans l'ensemble du réseau avec pour marraine Aurore Kichenin.

Dès le 30 mai sur l'avenue du Pirée, face à l'Esplanade de l'Europe, l'opération de lancement s'ouvrira à 13h30 par l'accueil des 80 enfants des temps périscolaires. Puis, à 14h15, les pompiers du Samu proposeront une démonstration d'un secours à la personne dans l'eau, avec une prise en charge du noyé et des moyens engagés. Tout au long de l'après-midi, des diverses techniques de sauvetage utilisées par les pompiers et la Croix rouge, Jet ski, zodiac, paddle, board, bouée tube  ..., seront proposées au public sur la deuxième moitié du bassin côté pont Juvénal.

LE PROGRAMME D'ACTIVITES DE LA 6EME EDITION " PREVENTION DES NOYADES"

De nombreuses animations et initiations aux gestes de sauvetage sont prévues dans diverses piscines du réseau de la Métropole :

  • 30 mai de 14h à 17h au Bassin sur l'avenue du Pirée : lancement de la 6ème édition,
     
  • 2 juin de 9h à 13h au Centre Nautique Neptune et à la piscine Berlioux : initiations aux gestes de sauvetage,
     
  • 3 juin de 9h à 13h puis de 14h à 18h dans les piscines Nakache et Les Néréides : initiations aux gestes de sauvetage,
     
  • 4 juin de 14h30 à 15h30 au Centre social de la CAF : représentation théâtrale sur le thème de la prévention et les bonnes pratiques (9/12 ans),
     
  • 6 juin de 14h à 16h dans les piscines Piscine Olympique d'Antigone et Pitot : animation mobile autour d'un jeu de la prévention,
     
  • 9 juin de 9h à 13h puis de 14h à 18h dans les piscines Poséidon et Piscine Olympique d'Antigone : initiations aux gestes de sauvetage,
     
  • 10 juin de 9h à 12h puis de 14h à18h dans la piscine Les Néréides : initiations aux gestes de sauvetage,
     
  • 11 juin de 14h30 à 15h30 dans la salle communale de Castries : représentation théâtrale sur le thème de la prévention,
     
  • 13 juin de 14h à 16h dans les piscines Jany et Amphitrite : animation mobile autour d'un jeu de la prévention.
     

LES ENJEUX DE L'OPÉRATION "PRÉVENTION DES NOYADES 2018" EN QUELQUES CHIFFRES CLÉS

  • Chaque année, près de 20 000 noyades en France sont dénombrées,
     
  • Entre juin et septembre, la France compte en moyenne près de 3 morts par noyade par jour,
     
  • La noyade est la 2ème cause de mortalité chez les enfants âgés de - de 6 ans.

Le contrat aidé devient "Parcours Emploi Compétences"

Dans l'objectif d'une inclusion durable dans l'emploi, le contrat aidé devient "Parcours Emploi Compétences" (PEC).

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes souriantes, personnes debout et intérieur

Le 25 mai 2018, Pierre Pouëssel, préfet de l'Hérault, a été reçu à l'agence Pôle Emploi Cévennes par Joseph Sanfilippo, directeur départemental et Dominique Bassé, directrice de l'agence, pour la signature de contrats PEC avec les associations MJC Castelnau-le-Lez et Montpellier Université Club.

Le Parcours Emploi Compétences est un dispositif d’Insertion Professionnelle qui favorise l’accès au marché du travail par le développement des compétences !

A cette occasion, le préfet a pu échanger avec les agents qui accompagneront la mise en place du dispositif. Il a également assisté à une présentation concrète de la nouvelle plateforme numérique "Clara" qui permet très simplement aux demandeurs d'emploi de visualiser les différentes aides et offres auxquelles ils peuvent accéder. Pour la découvrir, rendez-vous sur  https://clara.pole-emploi.fr/.

Montpellier Reine, formidable élan de solidarité

Les dix ans de "Montpellier Reine", dimanche 27 mai 2018 dès 9h
Jardins du Peyrou - Animations dès samedi 26 mai dès 10h

L'an passé, plus de 8 000 hommes, femmes et enfants ont participé à la course annuelle caritative contre le cancer du sein depuis les jardins du Peyrou de Montpellier avant de s'élancer sur le boulevard Henri IV dans une joyeuse ambiance, un formidable élan de solidarité de 4,51 km pour soutenir les femmes atteintes du cancer du sein.

L'édition précédente lancée par Barbara Pastre a permis à l'association La Montpellier Reine de récolter 80 000 euros reversés aussitôt à plusieurs associations impliquées dans la lutte contre la maladie. Une ambiance chaleureuse sans chronomètre, sans classement qui a permis de constater que les Montpelliérains ont du cœur. 

https://www.montpellier-reine.org/la-course

Le moustique tigre : ayez les bons réflexes !

Des gestes simples pour éviter la prolifération

L’aedes albopictus dit « moustique tigre » s’est développé en métropole de manière significative et continue depuis 2004.

Sa capacité à être vecteur du chikungunya, de la dengue ou du zika, en fait une cible de surveillance prioritaire, pour les autorités sanitaires et leurs partenaires, durant sa période d’activité en métropole du 1er mai au 30 novembre.

Le moustique tigre : ayez les bons réflexes !
 

Comment le reconnaître :

Quelques caractéristiques qui permettent de distinguer le moustique tigre de son presque cousin commun : le moustique tigre est un moustique diurne. Il attaque généralement au lever du jour ou alors au crépuscule ; le moustique commun lui, préfère la nuit.

Le moustique tigre reste relativement petit : pas plus de 2 millimètres en général contre jusqu'à 7 millimètres pour son cousin. Ses ailes apparaissent entièrement noires et surtout, il présente un corps et des pattes très noires, rayés de blanc.

Autres signes : son vol est plutôt lent et désordonné et il est silencieux alors que son cousin le moustique commun fait du bruit en volant.

On le trouve essentiellement dans les zones périurbaines ou urbaines, riches en retenues d'eau.                                                                                   

moustik

Plan de lutte contre le moustique tigre :

Le plan anti-dissémination du chikungunya, de la dengue et autres arboviroses sont mis en œuvre dans le département de l’Hérault sous l’autorité du préfet du 1er mai au 30 novembre 2018.

Il se compose de plusieurs axes d’interventions :

1-  La surveillance entomologique et la lutte contre les moustiques vecteurs par le conseil départemental en vertu de ses compétences en matière de prospections, et traitements, travaux, contrôles et évaluation des moyens de lutte anti –vectorielle ;

2-  La surveillance épidémiologique associant l’Agence Régionale de Santé (ARS), la cellule d’intervention en région de Santé publique France (Cire Occitane) et les professionnels de santé du département ;

3-  Les actions de communication et d’information auprès des professionnels de la santé, du public pour la mobilisation communautaire, ainsi que les actions d’éducation sanitaire de la population

Des gestes simples pour éviter la prolifération :

Les femelles du « moustique tigre » Aedes albopictus pondent leurs œufs à sec et/ou à la limite des eaux stagnantes. Lorsque les conditions climatiques sont favorables (à partir du milieu du printemps), les œufs éclosent  au contact de l’eau.Les gîtes de reproduction d’Aedes albopictus sont de micro dimension, toujours en milieu urbain ou périurbain, jamais en milieux naturels humides ouverts. Ce sont, soit des biotopes naturels tels que des creux d’arbres, soit des petites collections d’eau artificielles telles que, par exemple : seaux, vases, soucoupes...

Les gîtes de reproduction d’Aedes albopictus sont donc, en grande partie, fabriqués par l’Homme. Ils se trouvent souvent au sein des domiciles privés (cours, jardins…). La façon la plus efficace et radicale de se protéger de ces nuisances, c’est d’évacuer les eaux stagnantes ou, mieux encore, de supprimer physiquement ces gîtes :

  • Éliminer les endroits où l’eau peut stagner.
  • Changer l’eau des plantes et des fleurs une fois par semaine et si possible supprimer les soucoupes des pots de fleurs.
  • Vérifier le bon écoulement des eaux de pluie et des eaux usées et nettoyer régulièrement gouttières, regards, caniveaux et drainage.
  • Couvrir les réservoirs d’eau avec un voile moustiquaire ou un tissu.
  • Traiter l’eau des piscines (eau de javel ou galet de chlore, ...).
  • Débroussailler les herbes hautes et les haies.
  • Ramasser les fruits tombés.
  • Limiter l’arrosage.

Le signaler :

Vous pensez avoir observé un moustique tigre? Vous souhaitez le signaler ? http://www.signalement-moustique.fr/

Plus d’informations : http://moustiquetigre.org/

Les origines de Montpellier par Jeannine Redon

Conférence, vendredi 25 mai 2018 à 19 h, Savoir et comprendre : les origines de Montpellier

« Il est surprenant de constater, après tant de découvertes archéologiques au fil de ces dernières années, que certaines publications parlent encore d’ « apparition soudaine » de Montpellier dans l’histoire, à la fin du Xe siècle. Rien n’est plus faux ! » J.R, 2018

Selon Jeannine Redon, donc, Montpellier ne serait pas une ville sans passé, bien au contraire. Sait-on alors ce qu’il s’est passé au fil du temps, quelque part entre le Lez, le Merdanson et le ruisseau des Aiguerelles ? Pourquoi ce nom, Montpellier ? Quels ont été les débuts de la Cité ? Comment remonter le temps, où se trouve le point de départ, que faut-il en conclure ?

De l’ethnologie à la préhistoire, de l’histoire à la sociologie, l’historienne et archéologue nous révèle ici une analyse profonde, argumentée et détaillée, nourrie d’une savante recherche, menée durant toute une vie d’études passionnées.

Du bonheur pour tous les amateurs et les chercheurs qui vont pouvoir ainsi trouver là de nombreuses réponses aux questions qu’ils se posent, et pourront, lors du débat qui suivra, enrichir les échanges de leurs connaissances, de leurs doutes, et poser les questions qui les interpellent.

Une riche soirée en perspective, proposée par l’Université de Figuerolles et qui s’inscrit dans le cadre « off » de la Comédie du Livre de Montpellier.

Historienne et archéologue, Jeannine Redon a suivi des études universitaires à Montpellier et à Toulouse jusqu’au doctorat. Successivement guide-conférencière de la Caisse Nationale des Monuments Historiques et des Sites pour le Secteur sauvegardé de Montpellier, puis professeur de collège certifié en histoire-géographie, elle conduit aussi dans le cadre associatif, depuis de nombreuses années, des actions en faveur du patrimoine historique régional.

Son tout premier ouvrage, A travers le fief des Guilhem, a été couronné en 1981 par l’Académie française. Membre de la Société des Gens de Lettres (SGDL) depuis 2012, elle a publié en 2010 aux Nouvelles Presses du Languedoc Sur les traces des Templiers et des Hospitaliers en Languedoc en 26 circuits, puis en 2015, aux Editions du Mont, une Nouvelle histoire de Montpellier à laquelle l’AFJET - Association française des Journalistes et Ecrivains du Tourisme -  a décerné son Grand prix littéraire 2015. En 2017, elle a également publié une Découverte de l’Albigeois en 12 circuits autour d’Albi.

Vendredi 25 mai, à 19h -  Maison pour Tous Joseph Ricôme 7 rue Pagès à  Montpellier
Tel. 04 67 58 71 96
Bus N°11 : arrêt Renouvier.Tramway n°3 station Plan Cabanes - Parking Gambetta
Entrée Libre