Retour à 90 km/h : les départements mis en garde

Le grand retour des panneaux de limitation à 90 km/h sur les routes secondaires est annoncé pour les prochaines semaines. Un amendement qui permettra aux départements d'abandonner la vitesse à 80 km/h est examiné à partir de ce lundi à l'Assemblée nationale.

La décision sera alors entre les mains des présidents de conseil départementaux, mais des spécialistes de la sécurité routière mettent en garde contre les dangers d'un retour à 90 km/h.

Etudes d'occitan à l'Université : à Montpellier, pour candidater

À Montpellier, la dernière campagne de candidature fermera le 6 septembre sur https://candidatures.univ-montp3.fr/ecandidat, publication des résultats le 15/09, les candidats devront confirmer le 20/09. 

Nouveau : ouverture d'une préparation à l'agrégation 2020.

La formation en occitan à l’Université Paul Valéry comprend (si pas clair, prendre rdv téléphonique par retour)

- une Licence LLCER, parcours occitan, en 6 semestres, L1, L2, L3 (en présentiel et à distance). Coût annuel : entre 400 et 500 euros.

NB : les cours de licence (comme ceux de master) comprennent une part de traitement du programme des concours (CAPES et agrégation).

- un Master LLCER, parcours occitan, (M1 et M2) (en présentiel et à distance)

- un Master MEEF en présentiel

- un Doctorat

Pour la licence d'occitan, il y a trois possibilités :

- en présentiel en 3 ans. Candidature et inscription via la plateforme ecandidat https://candidatures.univ-montp3.fr/ecandidat/#%21offreFormationView

- à distance (par internet) en 3 ans – Les cours sont disponibles sur une plate forme. Les devoirs sont corrigés régulièrement. Une rencontre étudiants / professeurs est organisée mi-novembre. Les étudiants peuvent également venir assister à des cours lorsque cela leur est possible. Candidature et inscription via la plateforme ecandidat https://candidatures.univ-montp3.fr/ecandidat/#%21offreFormationView

- licence aménagée en 1 an – Candidature et inscription via le SUFCO - Attention, conditions particulières, voir ci-dessous.

1- La licence d'occitan en six semestres

La licence d’occitan est une licence LLCER : Langue, Littérature et Civilisation Étrangères et Régionales. Elle comprend des cours de langue, littérature, civilisation, dialectologie, histoire, linguistique occitanesVoir le descriptif sur le site du département d’occitan https://ufr2.www.univ-montp3.fr/fr/études-occitanes.  Cette formation en présentiel comme à distance comprend des cours théoriques et des exercices régulièrement corrigés par les professeurs qui vous permettent d’évaluer votre progression. Pour l'enseignement à distance, une rencontre est organisée à la fin du premier trimestre entre étudiants et professeurs.

Elle comprend aussi des enseignements optionnels dont peuvent être dispensés en partie ou totalement les étudiants qui ont des diplômes supérieurs au niveau bac ou une expérience professionnelle qualifiante. Ces validations d’acquis peuvent alléger le contenu des enseignements. Elles sont accordées après examen d’un dossier par l’équipe pédagogique. Dans la lettre de motivation jointe à la candidature, signaler tout diplôme supérieur au bac et demander ces validations d'acquis. Tous les renseignements sur le site de l'UFR 2 de l’Université Paul Valéry https://ufr2.www.univ-montp3.fr ou à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..
Candidature et inscription via la plateforme ecandidat https://candidatures.univ-montp3.fr/ecandidat

2- La licence aménagée en un an : un diplôme européen ouvert au public de la formation continue

- les salariés de structures privées ou publiques, les intermittents du spectacle, les professionnels en reconversion, les travailleurs indépendants

- les demandeurs d’emploi

Les frais de formation des demandeurs d’emploi sont pris en charge par la région pour un certain nombre de dossiers (classés selon des critères pédagogiques).

Renseignements sur le site du SUFCO Service Universitaire de Formation Continue https://www.univ-montp3.fr/fr/oaspace-50742/formation/formation-continue-formation-tout-au-long-de-la-vie-bienvenue-au-sufco-1

ou à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Le département d'occitan propose également des options destinées à des non-spécialistes aussi bien qu'aux spécialistes, un enseignement de langue vivante destiné aux non-spécialistes et aux débutants absolus et un enseignement de culture générale occitane en français. Ces enseignements optionnels sont aussi assurés en enseignement à distance.

Montpellier : Rencontre prépas scientifiques

Cette rencontre avec les éditeurs aura lieu mercredi 11 septembre 2019 de 14 h à 19 h 30 dans le rayon Concours de la librairie Sauramps Comédie.

L’image contient peut-être : texte

Pour la première fois, la librairie Sauramps Comédie – rayon Langues Concours - organise en collaboration avec les éditeurs Dunod // Ellipses // Vuibert et De Boëck une après-midi de présentation d’ouvrages scientifiques à destination des étudiants en prépas scientifiques : 
MPSI // PCSI // PTSI // BCPST // ECS.

Les éditeurs vous présenteront la composition de leurs ouvrages de mathématiques, physique, chimie, biologie, sciences industrielles, informatique, leurs caractéristiques et leurs intérêts respectifs. Ils seront à la disposition de chacun d’entre vous.

L’entrée en est libre. Venez nombreux ! Les étudiants de 2e année et les professeurs sont les bienvenus également. 

Prépas // Prépa Joffre

Au collège, bien conduire son deux roues

La Fédération française des motards en colère (FFMC) intervient dans les collèges pour sensibiliser les élèves au bon usage de leur deux-roues. Des règles simples et souvent méconnues des jeunes, pour éviter les accidents.

Informer, prévenir, expliquer, amener à réfléchir sans culpabiliser, voilà la mission que se sont fixée les intervenants de la FFMC. Tous bénévoles, ils viennent rencontrer les élèves tout au long de l’année dans les collèges qui le souhaitent. « Nous voulons faire prendre conscience aux jeunes de leur vulnérabilité », explique Jean-Michel Sénéchal, coordinateur de la FFMC. Sous forme d’exercices simples, de petits jeux, de débat, de questions réponses, de vidéos et de témoignages, ils amènent ces usagers du deux roues, cyclistes ou motorisés, à être plus attentifs. « A cet âge ils croient tout savoir et imaginent que l'accident n'arrive qu'aux autres. Mais ils n’ont pas d’expérience et fonctionnent souvent sur des clichés et des idées reçues », poursuit Jean-Michel. Etre bien équipé, rouler avec un engin correctement entretenu, avoir conscience de ses limites physiques et comprendre combien on peut être parfois trompé par ses propres sensations. Tous ces messages venus de motards aguerris, donnent aux plus jeunes les clés d’une conduite sûre, respectueuse et limite sensiblement les risques d’accident. 

collège

Au collège de Lansargues, des exercices simples présentés par les bénévoles de la FFMC à des élèves de 4e.

Le Département lance le plan collège et investit 143 M€

Collège Joffre

CONSTRUIRE, ENTRETENIR ET ÉQUIPER LES COLLÈGES EST UNE DES MISSIONS PRINCIPALES DU DÉPARTEMENT  

Pour offrir de bonnes conditions d’études et de travail aux élèves et à leurs enseignants, la collectivité lance un vaste programme de rénovation, le Plan Collège, qui transformera en profondeur les collèges publics de  l’Hérault. Après avoir réalisé début 2019 un diagnostic des établissements, le Département rénovera des bâtiments répondant tous aux normes de l’écoconstruction. L’objectif ? Offrir des conditions de travail exemplaires aux collégiens, dans des locaux adaptés aux personnes à mobilité réduite et aux nouvelles pratiques éducatives.

LE DÉPARTEMENT LANCE UN VASTE PROGRAMME DE RÉNOVATION : LE PLAN COLLÈGE AVEC UN BUDGET QUADRUPLÉ SUR 5 ANS À HAUTEUR DE 143 M€

DES TRAVAUX POUR PLUS DE CONFORT ET DE SÉCURITÉ

COLLÈGE JOFFRE À MONTPELLIER

La société DPH34 a repeint près de 7000 m² : le hall d’accueil, les coursives, les couloirs et les salles de classe du Collège Joffre, suivant une palette de couleurs choisie par le principal de l’établissement. D’autres travaux ont également été menés : changement des éclairages (LED), réfection des sols, réorganisation des espaces… L’objectif : rénover l’ensemble de l’établissement. 

COLLÈGE LES ARBOURYS À MAGALAS

Construction d’une nouvelle cantine scolaire et transformation de l’ancienne cantine en salles de classe et salle polyvalente.

Budget : 2,5 M€

Livraison fin 2020 

COLLÈGE LOUIS CAHUZAC À QUARANTE

Restructuration du collège : création de salles de classe et d’une salle de musique, mise en accessibilité des locaux.

Budget : 2,75 M€

Travaux débutés en avril 2018.

Livraison prévue septembre 2019 

COLLÈGE JEAN MOULIN À SÈTE

Restructuration de la SEGPA.

Budget : 800 000 €

Achèvement des travaux en septembre 2019 

HALLE DE SPORTS DU COLLÈGE MAX ROUQUETTE À SAINT-ANDRÉ-DE-SANGONIS

Construction de deux salles : gymnastique et expression libre.

Budget : 1,2 M€

Consultation de l’architecte en cours

HALLE DE SPORTS DU COLLÈGE SIMONE DE BEAUVOIR À FRONTIGNAN

Construction de la halle de sports comportant une grande salle de 44x22 m, une salle de gymnastique et d’expression libre.

Budget : 3,5 M€

Programme en cours de finalisation 

HALLE DE SPORTS À FABRÈGUES

Construction de la halle de sports comportant une grande salle de 44x22 m, des locaux annexes

Budget : 2,3 M€

Programme en cours de finalisation 

CANTINE SCOLAIRE DU COLLÈGE MAX ROUQUETTE À SAINT-ANDRÉ-DE-SANGONIS

Extension de la demi-pension, modification de la ligne du self, agrandissement de la laverie, modification de la dépose des plateaux.

Budget : 1,3 M€

Démarrage des travaux juillet 2019, Livraison prévue en avril 2020 

L’ACCESSIBILITÉ DES COLLÈGES

Depuis la construction du collège Ray-Charles de Fabrègues en 2002, site pilote en matière d’acces­sibilité pour tous, le Département de l’Hérault a mis en place une politique ambitieuse d’accessibi­lité de son patrimoine scolaire. Le Département poursuit la mise en œuvre de l’Agenda d’Accessibilité Programmée approuvé en 2016 et qui se poursuit jusqu’en 2024 pour un coût total de 12,2 M€ (dont 1,8 M€ en 2019).

GRENELLE VIOLENCES CONJUGALES : Réagir au 3919

Afin de lutter contre les violences conjugales, un numéro de téléphone est disponible 24h/24 au 3919 avec des policiers et des gendarmes spécialement formés pour conseiller et prendre en charge les victimes ou témoins de violences conjugales.

La gendarmerie de l’Hérault possède un réseau de gendarmes spécialement qualifiés pour prendre en charge ces victimes. 
Au nombre de 37, ces référents VIF (violences intrafamiliales) sont formés et sensibilisés aux auditions de victimes en détresse. Ils sont implantés dans chacune des Communautés de brigades ou Brigades Territoriales Autonomes que compte le département. Ils participent aux réunions des réseaux de prévention et de lutte contre les VIF du département, en coopération avec les associations d'aide aux victimes, notamment France Victime 34 et le Centre d’information sur les droits des femmes et des familles (CIDFF).


Une démarche partenariale a également été développée dès 2004 entre la Gendarmerie et le conseil départemental, afin d’associer un travailleur social à l'action menée par les gendarmes pour le traitement de ces situations. L’intervenant social en gendarmerie (ISG) constitue donc un relais essentiel avec les services sociaux ou les associations concernées permettant d'améliorer la prise en charge et la prévention générale en faveur des personnes se trouvant en situation de détresse.

Deux intervenantes sociales sont présentes en zone gendarmerie pour le département de l’Hérault.

Depuis 2017, la Gendarmerie de l’Hérault apporte son soutien financier à la cause des femmes avec la remise de deux chèques de 5000 et 3500 euros au profit de l’association du CIDFF 34.

 

Aucune description de photo disponible.

Grosse affluence au Festival de la Tomate 2019

13ème Festival de la Tomate, une affluence record à Clapiers ce 1er septembre

Hier, dimanche, se déroulait le 13ème Festival de la Tomate au parc municipal Claude Leenhard . Il y avait foule, en famille, entre amis, panier en main pour faire de superbes emplettes en circuit court. Toute la journée et surtout en matinée, une foule dense a pu faire des achats, recevoir des conseils ou participer à des conférences thématiques sur l’agroécologie et les modes de productions sains.

 Prises de parole

En présence de nombreux élus de la ville, de la Métropole, de la Mairie de Montpellier et de la région Occitanie Midi-Pyrénées avec  Hussein Bourgi représentant Carole Delga, l'association Terres Vivantes, la Confédération agricole, Vincent Nourigat, Président de l’association des Marchés Paysans de l’Hérault, Renaud Calvat qui  représentait le Président du Département Kléber Mesquida, Marie Meunier et Hussein Bourgi la Région Occitanie.

Le Maire de Clapiers Eric Penso, rappelle que "C'est toujours un plaisir la veille de la rentrée que Clapiers accueille ce festival et devient le centre de l'Occitanie pour une journée". Cette année afin de faciliter l'accès au site, l'entrée avait été déplacée et le parking agrandi, et pourtant déjà complet dès potron-minet  face au succès de cet évènement car tous les Héraultais s'y étaient donné rendez-vous. C'était en quelque sorte la rentrée des classes de tous. 

La présidente des marchés paysans de l'Hérault rappelle que cet évènement annuel est important, car chaque année la planète est en danger, et nous devons nous mobiliser pour privilégier les circuits courts, et modifier ensemble nos comportements afin d'éviter le gaspillage alimentaire et préserver l'environnement.

La démarche du festival , un avant-goût du Pacte de Milan 

En octobre, Montpellier accueillera le pacte de Milan et 200 maires seront présents dans la ville. Peut être l'occasion d'avoir une charte pour préserver les terres agricoles. 

La métropole accueille environ 1000 personnes par mois, et 50 000 exploitations de vignes ont disparu. Il faut sauvegarder les petites exploitations paysannes. A ce jour 70 % des terres sont préservées, les constructions sont effectuées sur des terrains déjà bâtis. A Montpellier; il y a déjà 8 fermes urbaines.

Un rendez-vous plébiscité par le tout  Montpelliérain 

A l'origine, ce festival présentait la tomate et ses variétés. Aujourd'hui, avec ses 120 exposants, différents produits sont exposés, de l'huile d'olive vierge, des tresses d'ails, du fromage, du vin de terroir et quelques rares reines de l'événement en cette période de sécheresse qui se sont vendues aux premières heures de la matinée. 

Les 120 exposants passionnés par leur métier ont exposé de très belles présentations de leurs productions. Une foule dense a pu faire des achats, recevoir des conseils ou participer à des conférences thématiques sur l’agroécologie et les modes de productions sains. On regrettera la cohérence entre le thème de la manifestation et le peu de tomates proposées par les comices, à savoir un seul tomatologue, Eric Pédebas venu de Maurin et quelques stands clairsemés.

Les artisans agricoles présentent leur savoir-faire et leurs produits issues d'une agriculture qui respecte l'environnement et certains vous proposent une dégustation. Au tout début de l'agro-écologie, ce marché en respecte l'esprit, de par sa composition de petites agricultures paysannes, dont plus de 90 % sont implantés à moins de 50 km. 


Ce festival est soutenu financièrement par la ville de Clapiers, la Métropole et la Région Occitanie. L'association Terre vivante qui co-organisait ce festival, accompagne les personnes allocataires du RSA qui souhaitent se lancer dans la création de petites exploitations agricoles. Elle soutient le développement de petites exploitations paysannes avec peu de surface. 

Quelques associations locales étaient présentes dont PicAssiette qui a pour objectif de lutter contre le gaspillage, avec un atelier cuisine pour cuisiner les fanes de légumes avec les enfants et éviter le gâchis, un stand "Range ton frigo" était bien là pour apprendre à limiter les pertes. Un peu plus loin, les enfants accaparés par leur création se frottent à l'atelier imaginaire de créatures faites de pomme de pin, de plumes, de cure-pire pour les pattes et d'un peu de colle, grâce à l'association Kermit  située à la Vacquerie.

L'entente avicole de Pignan exposait une partie de leur élevage pigeons de race et présentait au public les raisons d'encourager l'élevage des animaux de basse-cour en pure race. Le groupe Style Drum était présent et animait avec frénésie cette partie de campagne ainsi que des artistes jouant de la musique malienne avec de la Kora "instrument de l'amour" selon le musicien.
L'animation qui a été très appréciée par les enfants mais le point culminant de la matinée était certainement la démonstration du berger Fabrice Soubeyran pour gérer le troupeau de moutons présents. https://www.facebook.com/fabrice.soubeyran

Une belle journée pour ceux qui ont goûté aux joies hélas ! sans trop de tomates, d'une fête bien concoctée. Bravo aux organisateurs !

Pour en savoir plus : Pacte de Milan 7-8-9 octobre qui se tiendra à Montpellier, faisant de la Métropole montpelliéraine l’une des premières collectivités de France à se doter d’une politique à la fois agroécologique et alimentaire depuis 2015.

Carole, publié le 2 septembre 2019

La Région s’engage pour les jeunes d’Occitanie

Pouvoir d’achat, environnement, alimentation, transports… La Région se mobilise pour donner à tous les jeunes d’Occitanie les moyens de réussir et de s’épanouir. 

JPEG - 441.3 ko

Plus de 500 000 jeunes d’Occitanie font leur rentrée aujourd’hui ! La Région est à leurs côtés avec l’ensemble de la communauté éducative pour les aider à gravir l’escalier de la réussite.

Le sésame « Carte Jeune Région »

Réaliser une économie de 400€ par an en moyenne grâce à un support numérique rassemblant toutes les aides régionales pour les jeunes ? C’est possible grâce à la Carte Jeune Région. Elle accompagne les lycéens et les apprentis tout au long de leur parcours et leur permet également d’accéder à leur établissement, à la restauration scolaire ainsi qu’à des évènements culturels et sportifs. La Carte Jeune Région permet de bénéficier entre autres :

  • d’une aide à l’acquisition ou du don d’un ordinateur portable (loRdi),
  • du prêt des manuels scolaires,
  • de la distribution des premiers équipements professionnels,
  • d’aides pour la lecture et le sport
92% des élèves sont satisfaits de loRdi [1]

Une offre harmonisée des transports scolaires

Depuis le 1er janvier 2018, la Région organise le transport scolaire de 180 000 élèves. Plusieurs mesures seront mises en place à la rentrée 2019, parmi lesquelles :

  • L’inscription facilitée et la prise en charge intégrale des abonnements scolaires à bord des trains du réseau liO : avec la carte de transport liO les élèves bénéficient d’un sésame unique leur garantissant un accès aux deux modes de transport et une prise en charge des surcoûts liés à l’accès au train.

JPEG - 1.1 Mo

  • Une meilleure prise en charge des déplacements interdépartementaux en Occitanie : la Région harmonise ses dispositifs grâce à la carte de transport liO. Elle s’engage par ailleurs à faciliter autant que possible les correspondances train/bus.
  • Nouveauté de cette rentrée :la gratuité totale des transports scolaires pour les élèves internes, 10 000 jeunes sont concernés.

Les collèges dans l'Hérault

C’est le Département qui construit, équipe et entretient les collèges. Pour offrir de bonnes conditions de vie aux élèves et à leurs enseignants, il réalise des établissements à taille humaine, de 600 à 800 places. Neufs ou rénovés, tous répondent aux normes de l’éco construction. Dans chaque établissement, votre enfant trouvera des matériels et des équipements, notamment numériques, de qualité et adaptés à ses besoins. À la rentrée 2018, plus de 50 000 élèves sont scolarisés dans les 80 collèges publics et les 23 établissements privés sous contrat de l’Hérault.

« En entrant au collège, votre enfant fait ses premiers pas vers l’autonomie. En ligne de mire : le brevet des collèges. Il grandit dans un nouveau cadre, avec des professeurs, des heures d’études, et le bus pour beaucoup d’élèves… Cette nouvelle vie, votre enfant l’aborde dans un cadre confortable et sécurisé. Le Département a construit et entretient 80 collèges. Que vous résidiez à la ville ou à la campagne, nous avons fait le choix d’une éducation de proximité et nous veillons à assurer des conditions d’accueil optimales pour les jeunes et les équipes éducatives. »
Renaud Calvat, vice-président délégué à l’éducation et à la culture


carte_p36_37

TROUVEZ VOTRE COLLÈGE

Le Département a en charge la sectorisation des collèges (le périmètre rattaché à chaque établissement) mais c’est l’éducation nationale qui gère les inscriptions et s’occupe d’affecter les élèves dans les collèges.

Trouvez votre collège de secteur sur le site www.herault.fr et http:SectorisationHerault24
Pour les inscriptions, suivez le lien www.education.gouv.fr/cid79/inscription.html

CHIFFRES-CLÉS

ACCÈS INTERNET POUR LES COURS

Le Département fournit un serveur qui permet un accès internet dans tous les collèges. De façon expérimentale, il déploie le réseau wifi dans 3 établissements.

« Depuis la rentrée 2017 (et jusqu’en 2021), le Département prend progressivement en charge la maintenance informatique des 80 collèges publics de l’Hérault. Il s’agit d’offrir aux professeurs et aux collégiens les mêmes conditions de réussite où qu’ils soient sur le territoire. »

Pierre Bouldoire, 1er vice-président, délégué général, délégué aux solidarités territoriales.

Les temps forts du mois de l'agroécologie sur la Métropole de Montpellier

Retrouvez Les Jardins De Tara vendredi 6 septembre en conférence et samedi 21 septembre pour une journée sur le jardinage naturel !


Du 29 août au 07 octobre 2019, la transition agroécologique est mise en avant à travers plus d'une soixantaine d'événements organisés avec la collaboration d'une kyrielle de partenaires.

Depuis maintenant cinq ans, la Métropole de Montpellier s'engage dans une politique agroécologique et alimentaire novatrice.

Cela traduit une volonté forte : devenir un territoire de pratiques agricoles innovantes et durables afin de produire une alimentation saine, accessible à tous. Un choix qui va de pair avec le regain d'intérêt pour le contact à la nature et une nourriture plus saine et de proximité. Un choix qui compte pour préserver la terre, la qualité de vie et la santé des populations actuelles et à venir.

Le mois de septembre en est un temps fort qui nous permet de mettre en valeur l'engagement quotidien d'associations, de producteurs et de citoyens. 

Du champ à l'assiette, la question de l'agriculture et de l'alimentation nous rassemble au-delà du territoire métropolitain et c'est pour cela que le Grand Pic Saint-Loup et le Pays de l'Or sont des partenaires privilégiés de la Métropole.

Pour télécharger le dossier https://www.montpellier3m.fr/_transition_agroecologique.pdf

142 collectivités du monde, dont seulement 8 en France, ont signé le pacte de Milan, les engageant à mettre en œuvre des « systèmes alimentaires durables ». Montpellier Méditerranée Métropole en fait partie.

Pour en savoir plushttps://bocal.montpellier3m.fr/

Tous les temps forts du mois du mois de la transition agroécologique

- Samedi 14 septembre, de 10h à 13h : Fromagora à Baillargues, place du 14 juillet
Fromagora est le concours national des fromages de chèvres fermiers, ouvert cette année aux producteurs fromagers fermiers et artisanaux européens.
Dégustation de fromages et de viandes caprines de qualité (AOP, IGP), découverte d’animations (ateliers, mini-transhumance de chèvres, tour de calèche) et conférence sur la problématique actuelle autour de la transformation du lait cru.
Inscription obligatoire sur www.fromagora.fr

VACANCES en Méditerranée. La mer en Occitanie

Aigues-Mortes en Camargue 

220 km de côtes préservées, de la Camargue gardoise à la côte vermeille : c’est ça la mer en Occitanie.
Avec un taux record de plages et de ports Pavillons Bleus, du grand soleil et une mer à 24°C l’été. Baignade, sports nautiques, thalassothérapie, balades naturalistes, culturelles ou gastronomiques : c’est le cocktail de votre été en Occitanie, entre villages de pêcheurs, ports de plaisance et stations balnéaires.
De plus, détendez-vous en thalasso à Banyuls-sur-MerLa Grande-MottePort-CamargueSaint-CyprienCanet-en-Roussillon. Retrouvez la forme à Balaruc-les-Bains, 1ère station thermale de France.
Côté stations balnéaires, parmi nos 28 stations balnéaires, faites votre choix. Vous avez les capitales européennes du camping ou du naturisme (Argelès-sur-Mer, Le Cap d’Agde) ; les familiales (Collioure, Saint-Pierre-la-Mer, Vias, Carnon, Palavas-les-Flots) ; les sportives (Leucate, Frontignan) ; les branchées (Canet-en-Roussillon) Vous avez aussi le côté nature (La Palme, Vic-la-Gardiole), rétro (Banyuls-sur-Mer, Valras) et moderne (La Grande Motte, Port Camargue). Sans oublier les villages de pêcheurs tel que Port-Leucate ou Le Grau d’Agde...

» Echos/Occitanie