Allocation pour financer le remplacement des exploitants agricoles

Allocation pour financer le remplacement des exploitants agricoles empêchés de travailler du fait de l’épidémie de Covid19.
Communiqué des Ministères de l'Agriculture, de la Santé et des Finances du 29 avril 2020

p style="text-align: center;">

Les ministres Didier GuillaumeOlivier Véran et Gerald Darmanin annoncent la mise en place d’une allocation pour financer le remplacement des exploitants agricoles empêchés de travailler du fait de l’épidémie de #Covid19

Une allocation de remplacement peut être versée aux exploitants agricoles qui, en raison de l’épidémie de Covid-19, sont dans l’obligation de rester à domicile soit parce qu’ils sont atteints du coronavirus soit qu’ils doivent garder un enfant de moins de 16 ans ou un enfant âgé de moins de 18 ans en situation de handicap.

Ces exploitants se trouvent de fait empêchés, depuis le 16 mars dernier, d’accomplir les travaux sur leur exploitation agricole alors même que certaines tâches ne peuvent être reportées (traite des animaux par exemple). Les indemnités journalières qu’ils perçoivent ne leur permettent pas de supporter le coût d’un remplacement pour mener à bien ces tâches.

L’allocation de remplacement, prévue par une ordonnance du 15 avril 2020, vient soutenir ces exploitants agricoles en permettant la prise en charge du coût du remplacement sur l’exploitation agricole dans un plafond de 112 € par jour. Elle sera versée par les caisses de la Mutualité Sociale Agricole (MSA).

Cette allocation sera versée, sur justificatifs, aux services de remplacement si l’exploitant fait appel à leur service ou bien directement à l’exploitant s’il a procédé à une embauche directe.

Cette mesure court sur toute la période de l’état d’urgence sanitaire. Les exploitants qui ont embauché un remplaçant pour les travaux agricoles depuis le 16 mars 2020 pourront ainsi en bénéficier à compter de cette date. Les indemnités journalières perçues seront alors déduites de l’allocation versée.

https://agriculture.gouv.fr/covid-19-mise-en-place-dune-all…

Covid19 : la Région renforce la protection de chacun

Masques, transports, scolarité, la Région prépare concrètement le déconfinement de ses habitants et renforce son action auprès des publics les plus impactés par la crise. Toujours à l’écoute des réalités du terrain, elle met en place de nouvelles aides pour les entreprises et les plus fragiles. 

JPEG - 145.5 ko

Pour une reprise en toute sécurité, la Région prend ses responsabilités

Chacun se demande s’il pourra obtenir un masque en vue du déconfinement. En Occitanie, la réponse est "oui". Des masques seront distribués gratuitement à tous les habitants. Pour s’en assurer et pallier les carences nationales, la Région et les Départements ont commandé 16 millions de masques.

Pour les lycées, il faudra attendre fin mai afin de savoir quand ils rouvriront. La Région est prête pour cette reprise. Nettoyage complet des locaux, commandes de gel hydro-alcoolique, masques lavables… Tout est fait pour assurer une reprise des lycéens et du personnel dans les meilleures conditions. D’ici là, la Région accompagne la continuité pédagogique du plus grand nombre grâce à loRdi et l’ENT régional.

Des mesures sanitaires sont également déployées dans les transports. La Région remettra des masques aux utilisateurs des transports scolaires et aux abonnés du TER. Elle fournira un kit sanitaire aux conducteurs. Progressivement les transports fonctionneront normalement : le 18 mai pour les lignes régulières, le 25 mai pour le ferroviaire et en fonction du calendrier de reprise pour le scolaire.

Vous avez une question sur l’action de la Région, contactez-nous au 3010.
« Nous avons cette réactivité, cette agilité, pour adapter nos mesures et les enrichir. C’est ce que nous faisons aujourd’hui, pour assurer la sécurité sanitaire du déconfinement, et répondre aux enjeux sociaux et économiques» , déclare Carole Delga.
 
A l’écoute des entreprises, la Région renforce ses aides

JPEG - 116.3 koDepuis le début de la crise, la Région accompagne les entreprises du territoire grâce à plusieurs dispositifs d’urgence. Elle est, par exemple, la seule Région de France à les avoir soutenu à partir de 40% de perte de chiffre d’affaires. Afin de s’adapter à l’évolution de la situation, elle crée un nouveau fonds de solidarité exceptionnel. Elle prévoit une aide allant jusqu’à 4 000 € pour aider les entreprises et les indépendants de 0 à 50 salariés, avec un chiffre d’affaires supérieur à 35 000 € en 2019.

Par ailleurs, les équipes de la Région sont témoins de la grande détresse exprimée actuellement par les chefs d’entreprise. Pour les soutenir, la Région souhaite mettre en place une cellule psychologique.

La crise économique mondiale a révélé des fragilités concernant l’approvisionnement national (matériel médical, produits alimentaires…). C’est pourquoi, afin d’augmenter notre autonomie, la Région étudie la création d’un opérateur régional de soutien aux investissements publics. Celui-ci permettra de travailler à la relocalisation de certaines activités dans les domaines de la santé, de l’alimentation, de l’énergie et de l’environnement.

En savoir plus

Mobilisée pour le tourisme et les commerces de proximité

Le tourisme, le commerce et l’artisanat sont fortement impactés par la crise. Pour permettre à ces secteurs de redémarrer au mieux leur activité et mettre en œuvre les mesures sanitaires nécessaires, le fonds L’OCCAL est créé par la Région. Cette mesure permettra par exemple à un artisan coiffeur d’obtenir une subvention pour faire les adaptations sanitaires nécessaires pour sa caisse. Un camping pourra quant à lui bénéficier d’une avance de trésorerie pour recruter ses saisonniers… D’autres mesures viendront en complément pour aider les entreprises du thermalisme, du bien-être et du thermoludisme.

La Région prépare également un « pass été » pour donner encore plus envie aux habitants d’Occitanie de profiter de vacances de qualité dans notre belle et grande région. Ils pourront, par exemple, bénéficier d’aides aux loisirs ou à la restauration.

Engagée pour nourrir les plus démunis

Depuis le début de la crise, le panier moyen des familles a augmenté de près de 90%, précipitant certains habitants d’Occitanie dans une grande précarité. Et les producteurs régionaux rencontrent des difficultés de vente. Pour leur venir en aide, la Région distribuera aux plus démunis 2 paniers de produits frais et locaux par mois (en mai et juin), en partenariat avec la Chambre Régionale de l’agriculture. Fruits, légumes, viande, poisson, fromage, lait… Ces paniers seront distribués aux familles des lycéens boursiers et à l’ensemble des publics fragilisés accompagnés par des associations.

Baisse des vaccinations infantiles : la PMI lance un appel aux parents

Depuis le confinement, les équipes médicales du Département observent une baisse des vaccinations des nouveaux nés. Le Département tire le signal d’alarme : les bébés sont les plus fragiles et le déconfinement les expose à de nombreux virus plus graves pour eux que le COVID19.

Parents, faites vacciner vos nourrissons, protégez-les en vue du déconfinement !

Avec 13 000 vaccins infantiles chaque année, la Protection Maternelle Infantile (PMI) du Département de l’Hérault poursuit ses missions ; elle accueille les enfants et leurs parents sur 22 sites, dans des conditions sanitaires optimales.

Inquiétudes sur les reports de vaccination

Les professionnels de santé s’inquiètent des multiples reports de vaccination depuis le début du confinement. Selon Véronique Calueba-Rizzolo, Vice-Présidente déléguée à la solidarité enfance-famille, « le confinement n’empêche pas d’aller chez le médecin et de poursuivre la vaccination obligatoire pour la protection future de vos jeunes enfants. Nos services de protection maternelle et infantile sont à la disposition de tous les Héraultais. »

Les nouveaux nés, notamment les prématurés, ont des défenses immunitaires faibles. D’où la nécessité de leur vaccination précoce. Ils peuvent être exposés à de nombreuses maladies plus dangereuses que celle transmise par le coronavirus, qui touche peu les enfants. Les maladies des tout-petits (méningite, rougeole, oreillons, coqueluche…) circulent toujours pendant le confinement et seront d’autant plus virulentes lors du retour des contacts physiques et de la réouverture des structures collectives, après le 11 mai.

Preuve du relâchement dans les vaccinations des nouveaux nés, la résurgence de cas de coqueluches dans plusieurs régions de France. « Il ne faudrait pas que, lors du déconfinement, on se retrouve avec des enfants non-vaccinés qui pourraient être des sujets à risques pour contracter des maladies. Une coqueluche ou une rougeole peuvent avoir des conséquences gravissimes chez l'enfant », souligne Florence Nemorin, médecin de la PMI de l'Hérault.

22 sites de PMI ouverts dans des conditions sanitaires optimales

Tout au long de l’année, la quarantaine de médecins et puéricultrices du Département offre un réseau de soins unique sur tous les territoires de l’Hérault, notamment ceux touchés par la désertification médicale. Plus de 5 000 enfants sont suivis et 16 000 examens réalisés tous les ans par des équipes de professionnels pluridisciplinaires. Sans compter les 13 000 vaccinations entièrement gratuites pour les tout-petits. Au cœur de cette période de confinement, à la demande du Président du Département, Kléber MESQUIDA, la PMI du Département reste ouverte aux parents et aux enfants sur 22 sites couvrant l’ensemble du territoire.

Sandrine Dumas, puéricultrice au sein du service PMI, le souligne : « on continue à avoir un lien rapproché avec toutes les familles que l’on suivait avant la crise sanitaire, pour entendre leurs difficultés, leurs inquiétudes. » Les vaccinations des bébés continuent à être réalisées durant cette période de confinement, conformément aux recommandations des autorités, dans des conditions sanitaires optimales.

Chaque rendez-vous est espacé a minima d’une demi-heure afin de permettre la désinfection des locaux et d’éviter de croiser d’autres patients. Les gestes barrières sont scrupuleusement respectés. Les consultations se font exclusivement sur rendez-vous.

Pour obtenir les coordonnées des sites PMI ouverts et leurs nouveaux horaires, merci de vous rendre sur : Pour savoir où s’arrête le bus : contacter la direction PMlS au 04 67 67 63 92

CALENDRIER DE VACCINATION 2020 : 11 VACCINS OBLIGATOIRES Depuis le 1er janvier 2018, l’obligation de vaccination des nourrissons a été étendue à onze vaccins contre trois précédemment.

Les vaccins concernent les maladies suivantes : rougeole-oreillons-rubéole, méningocoque C, pneumocoque, hépatite B, coqueluche, diphtérie-tétanos-poliomyélite. Ces vaccins représentent 10 injections pour les enfants, étalées sur deux ans (vaccinations des nourrissons obligatoires à 2, 4, 5, 11, 12 et 16-18 mois).

Pour en savoir plus : https://vaccination-info-service.fr/

Coronavirus : dernier point de situation en Occitanie

L’Agence régionale de santé recense ce mardi 28 avril un total de 6 629 tests positifs Covid-19 dans notre région, 691 hospitalisations en cours (dont 164 en réanimation) et 383 décès en établissements de santé.
A ce jour, 2 101 patients ont pu regagner leur domicile après leur passage en établissement hospitalier.
 
Coronavirus. Bulletin d'information en Occitanie #51 28/04/2020
 
En bref:
les infos du jour
•Stratégie nationale de déconfinement: M. le Premier Ministre a présenté cet après-midi devant les députés les grands principes qui vont guider les mesures de déconfinenemt au cours des prochaines semaines. "Trois constats ont été formulés : nous allons devoir vivre avec le virus et il faut continuer à s’en protéger, le risque d’une seconde vague épidémique impose une méthode progressive, les différences entre territoires font appel à une adaptation des mesures aux réalités de terrain."
A partir du 11 mai, la mise en œuvre de ces orientations va reposer sur 3 trois grands objectifs sanitaires : protéger la population, tester les personnes symptomatiques, et isoler les personnes malades. 

Deux avions de la société Delta 2, que l'EID Méditerranée mandate, se sont crashés

Deux avions de la société Delta 2, que l'EID Méditerranée mandate pour réaliser des traitements aériens de démoustication, ont atterri d'urgence ce vendredi 24 avril matin sur la plage de Saint-Pierre-la-Mer (Département de l'Aude).

L’image contient peut-être : ciel et plein air

Fort heureusement, les deux pilotes sont saufs ; on ne compte que des dégâts matériels.

Ces avions étaient en transit pour réaliser des traitements de démoustication dans le Département des Pyrénées-Orientales, après les mises en eau consécutives aux fortes pluies des derniers jours. En raison du manque de visibilité, les deux pilotes ont décidé d’atterrir sur la plage, mais la surface meuble a provoqué leur retournement.

Le secteur d’atterrissage des avions est situé en dehors du site "Natura 2000" de l'étang de Pissevaches.
On ne constate aucune fuite, d'aucune sorte. Il ne devrait donc y avoir, sous réserve d'examen plus poussé, peu ou pas d’impact environnemental de cet accident.
  Les carlingues seront retirées du lieu du crash par leur exploitant, Delta 2, au plus vite.

EID - démoustication : un hélicoptère de la société Giragri a été accidenté

Un hélicoptère d'épandage de la société Giragri, missionnée par l'EID Méditerranée pour une partie des traitements aériens de lutte antilarvaire, a été accidenté dimanche 27 avril en matinée sur le site de Villeroy, entre Sète et Marseillan, alors qu'il effectuait un traitement sur les gîtes en eau des espèces de moustiques nuisants, dont les œufs ont éclos après les intempéries de la semaine dernière.

Cette intervention dominicale répondait à la nécessité d'agir avant l'émergence des moustiques adultes, sachant que des vents sont prévus à partir de ce lundi, compliquant les opérations aériennes.

Heureusement, le pilote est sauf, ne présentant que des contusions.

L'aéronef a pris feu en partie, ne brûlant que quelques phragmites (roseaux).

Une enquête confiée à la brigade de gendarmerie aérienne de Fréjorgues est en cours pour déterminer les causes de l'accident et son impact plus précis. Un accident qui succède à l'atterrissage forcé de deux avions de la société Delta 2, que l'EID Méditerranée avait mandatés pour réaliser des traitements aériens de démoustication vendredi 24 avril matin sur la plage de Saint-Pierre-la-Mer dans l'Aude.

L’image contient peut-être : herbe, ciel, nuage, plein air et nature

L’EID Méditerranée garantit sa mission de service public

L’EID Méditerranée est un service public dont la mission de contrôle de la nuisance des moustiques issus des zones humides littorales et rétro-littorales est liée à la salubrité publique. Elle relève de celles devant être maintenues, dans cette période de crise sanitaire exceptionnelle, selon les recommandations du ministre des Collectivités territoriales.

Insects, Mosquito, Culex, Pipiens, Macro

Il lui importe donc, dans ce contexte, de mettre en œuvre des dispositions visant à protéger ses agents et à circonscrire les risques de transmission du virus Covid-19, tout en assurant a minima sa mission de service public. Ainsi :

- pour ses agences opérationnelles, situées dans 5 départements (Pyrénées-Orientales, Aude, Hérault, Gard, Bouches-du-Rhône), un roulement des équipes, qui ont été divisées par deux, a été mis en place, permettant de limiter et de gérer en sécurité la présence simultanée d’agents dans les locaux. Les prospections peuvent être maintenues un jour sur deux, en priorisant les zones les plus proches des agglomérations et les plus productrices en moustiques. Les traitements aériens sont privilégiés, mais les agents de terrain restent mobilisables pour réaliser des traitements par voie terrestre.

Ceci permet d’assurer un service légèrement dégradé, mais permettant de limiter les nuisances. 800 hectares ont été traités depuis le début de la période de confinement, il y a un peu plus de deux semaines, pour toute la zone d’action de l’EID Méditerranée, dont 665 en aérien.

- pour ses agents du siège, à Montpellier : 28 postes ont été déployés en télétravail depuis lundi 16 mars. D’autres agents travaillent chez eux avec leur ordinateur personnel et l’accès à la messagerie professionnelle.

Une permanence quotidienne est assurée au siège, avec la présence d’une équipe d’une douzaine d’agents en charge du pilotage (directeur général et membres de la direction), des RH, de la comptabilité, de la logistique, de l’informatique, etc.

Le conseil d’administration de l’EID reste également à la manœuvre, qui se réunira ce jeudi 2 avril, exceptionnellement en visioconférence.

 ➔ S’agissant du moustique-tigre (Aedes albopictus), moustique urbain, qui pond dans tout récipient ou objet pouvant recueillir de l’eau, le plus souvent de petite taille,  il va commencer à sortir progressivement de sa diapause (hibernation), qui se fait au niveau de ses œufs. Il redeviendra réellement perceptible à partir du mois de mai. 

La période présente, avec la contrainte exceptionnelle du confinement, peut être mise à profit pour, chez soi, faire le tour des jardins et balcons et commencer d’ores et déjà  à prévenir les situations favorables à la prolifération de l’insecte : vider, couvrir, ranger... Et en plus, comme on a du temps, curer ou racler tous les récipients, chéneaux et autres bondes ou rigoles, afin d'éliminer un maximum d'œufs de moustiques-tigres. Moins d'œufs = moins d'éclosions possibles = moins de moustiques-tigres  à la reprise de la saison (www.moustiquetigre.org).

 ➔ Enfin, les moustiques ne transmettent pas le Covid-19 : http://www.eid-med.org/actualites/coronavirus-le-moustique-ne-le-transmet-pas

SESSION PUBLIQUE DU CONSEIL DÉPARTEMENTAL : LES ACTIONS DU DÉPARTEMENT FACE À LA CRISE COVID-19

Ce Vendredi 24 avril 2020 à 10h, le Conseil départemental se réunit à l’Hôtel du Département de Montpellier. Vous pouvez suivre la session en live sur cette page.

AU PROGRAMME, LA PRÉSENTATION ET L'ADOPTION DE MESURES EXCEPTIONNELLES FACE AU COVID-19 EN HÉRAULT

Cette session publique est organisée conformément aux recommandations sanitaires et à l’ordonnance du 1er avril 2020 sur le fonctionnement des institutions locales. 18 élus sont présents, représentant au prorata l’ensemble des groupes (Groupe majoritaire de la gauche républicaine : 10 élus ; groupe Union de la Droite et du Centre : 3 élus ; groupe Hérault Citoyens : 3 élus ; groupe Défendre l’Hérault : 2 élus).

Accueil

Sur cette page https://youtu.be/yzaY7WMlnFI et sur la page facebook du Département : https://www.facebook.com/departementdelherault

Coronavirus : les mesures prises à la Carsat

Face à l’épidémie de coronavirus, la Carsat Languedoc-Roussillon continue d’assurer ses missions de service public.

Faîtes toutes vos démarches de chez vous

En créant votre espace personnel sur www.lassuranceretraite.fr, vous pouvez : estimer l’âge et le montant de votre retraite, consulter votre relevé de carrière, demander votre retraite, modifier vos coordonnées postales, demander un relevé de vos paiements, nous poser une question.

Créer son compte sur le site de lassuranceretraite.fr

Dossiers en cours

Nos équipes mettent tout en œuvre pour traiter votre dossier dans les délais. Il est inutile de nous contacter pour connaître l’avancement de votre dossier. Pour ce faire, nous vous remercions de différer vos appels et mails. Les appels téléphoniques sont réservés aux seules situations urgentes. Nous vous contacterons si nécessaire.

https://www.carsat-lr.fr/home/salaries/actualites-salarie

Paiement des retraites

Notre mission de service public se poursuit pour garantir le paiement des retraites. Le paiement des retraites sera effectué à la date habituelle. A titre d'exemple :

Avril 2020 07/05/2020

En savoir plus sur les dates de paiement de la retraite.

Demande de retraite

Pour une meilleure gestion des dossiers, nous remercions les assurés d’utiliser la demande de retraite en ligne pour effectuer une demande de retraite personnelle dès lors que celle-ci est possible. De plus, il est impératif de ne pas effectuer de doublon en procédant au dépôt de la même demande par courrier.
6 mois avant la date de départ choisie, vous demandez faire votre retraite en ligne !
Les pièces justificatives peuvent être transmises via l’espace personnel depuis son domicile. Ce canal reste le meilleur lien avec un conseiller retraite.

Demandez votre retraite en ligne

Retraités : vos aides sont maintenues

1er mai - la vente du muguet peut s'effectuer dans les établissements qui sont autorisés

 Le décret du 23 mars 2020 et le contexte sanitaire s’opposent à ce que la vente à la sauvette du muguet, traditionnellement tolérée et encadrée par des arrêtés municipaux, soit permise cette année.

L’image contient peut-être : plante, fleur, nature et plein air

Par ailleurs, les fleuristes ne sont pas autorisés par le décret du 23 mars 2020 à accueillir du public mais peuvent poursuivre leurs activités de livraisons et de retrait de commandes (y compris pour la vente de muguet le 1er mai 2020), en application de l’article 8 du décret du 23 mars 2020, et à condition d'appliquer les mesures barrières.

Pour rappel les déplacements des particuliers ayant pour objet le retrait d'un colis ou d'une commande sont autorisés au titre des "déplacements pour effectuer des achats de 1ère nécessité" quelle que soit la nature du bien.

- Enfin, la vente du muguet le 1er mai peut s'effectuer dans les établissements qui sont autorisés à accueillir du public par le décret du 23 mars 2020.

Montpellier - déchetteries ouvertes dès le jeudi 23 avril

A partir du 23 avril, neuf déchetteries du territoire métropolitain vont rouvrir partiellement pour la prise en charge exclusive des déchets verts. Il s’agit des équipements de Baillargues, Castelnau-le-Lez, Pérols, Lattes, Saint Jean de Védas, Pignan, Grabels - Hauts de Massane, et pour Montpellier, Mosson et Près d’Arènes.

Fermées depuis le 17 mars, ce sont donc quasiment la moitié des déchetteries du territoire qui rouvrent leurs portes, avec neuf d'entre elles sur vingt dans les communes de la Métropole et deux sur quatre à Montpellier.

Uniquement sur rendez-vous au numéro gratuit suivant 0 800 88 11 77, du lundi au samedi


Afin de respecter les consignes de sécurité sanitaire, les neuf déchetteries ouvertes par la Métropole seront accessibles dès mercredi 22 avril 2020.

Des conditions strictes

Une fois le rendez-vous pris, l'accès à la déchetterie sera possible sur une plage de 10 minutes, aux horaires habituels de la déchetterie choisie, du lundi au samedi.
L'accès des usagers ne sera autorisé qu'après identification nominative par un agent à l'entrée.
Deux bennes spécialement dédiées aux déchets verts seront disposées dans chaque déchetterie et les usagers entreront deux par deux, tout en respectant les distances de sécurité.
Pour effectuer ce déplacement, il est nécessaire de se munir de son attestation dérogatoire de déplacement et de cocher la case « Déplacement pour effectuer des achats de première nécessité ».

Afin de permettre l'accueil exclusif des déchets végétaux de tous les particuliers et artisans dans le respect du règlement des installations, l'accès est réservé uniquement aux véhicules de moins de deux mètres de haut et aux remorques. 

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon