18 novembre : Rencontre Semaine École Entreprise

« Venez échanger avec les élèves et les professeurs sur l’attractivité de l’entreprise »

Aucune description de photo disponible.

▶ Rendez-vous lundi 18 novembre 2019 à 18h00 au Lycée Joffre de Montpellier !

▶ PROGRAMME DE LA RENCONTRE
▶ 08h30 : Accueil des chefs d’entreprise intervenant dans des classes
▶ 09h00 : Interventions dans les classes
▶ 10h00 : Accueil des participants à la rencontre
▶ 10h25 : Keynote : Histoire de l’innovation sociale du 19è siècle à nos jours - Philippe Giuliani, professeur à Montpellier Business School, ancien DRH
▶ 10h45 Table-ronde animée par Augustin Valero, FLORIAN MANTIONE INSTITUT Ce qui a changé dans les entreprises et ce qui contribue à améliorer leur attractivité

Chefs d’entreprise et enseignants partagent leurs visions
Avec Aurélie Armand, Kaliop Interactive Media - Sabrina Felici Lemessager-pro, Body'Minute Lattes – Alain Joyeux, professeur, Lycée Joffre CPGE - Augustin Valero, FLORIAN MANTIONE INSTITUT - Jean- Louis Clerc, inspecteur de l’@Education Nationale, Académie de Montpellier - Philippe Giuliani, professeur

11h40 : Séance protocolaire suivie d’un cocktail

‼️ INSCRIPTION OBLIGATOIRE ‼️
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Le concours "Arts en plastiques pour l'océan" est lancé

Le concours "Arts en plastiques pour l'océan" est lancé par l'Éducation nationale et la Fondation de la Mer.

Calendrier

  • Octobre 2019 : lancement du concours et ouverture des inscriptions
  • Mardi 15 avril 2020 : clôture des inscriptions
  • Jeudi 30 avril 2020 : jury de sélection des lauréats
  • Lundi 8 juin 2020 : remise des prix à Paris

 

L’image contient peut-être : texte

Ce concours s'adosse à la convention cadre de partenariat signée le 8 juin 2018 entre la Fondation de la mer, qui contribue à l'étude et à la protection de l'océan en promouvant une exemplarité française pour la préservation de cet environnement, et le ministère de l'Éducation nationale et de la Jeunesse.

 Élèves concernés
Écoliers et collégiens issus d'écoles et d'établissements publics et privés sous contrat, de France métropolitaine et d'Outre-mer.

Ce concours est ouvert aux classes volontaires, accompagnées selon le cas par leur professeur d'arts plastiques ou professeur des écoles et tout membre de l'équipe éducative mobilisé sur ces questions.

Objectifs pédagogiques

- faire découvrir aux élèves les enjeux liés au développement durable de la mer ;
- lutter contre la pollution plastique qui met en danger toutes les formes de vie animales et végétales marines, entraîinant de graves conséquences pour les sociétés humaines ;
- susciter la créativité des élèves en les invitant à réaliser une œuvre à partir de matériaux plastiques usagés.

Toute l'information  https://bit.ly/2CfK3PW

Sur le chemin de l'école inclusive

Le Comité national de suivi de l'Ecole inclusive a eu lieu le lundi 4 novembre 2019. L'occasion  pour le gouvernement de faire le bilan des mesures mises en oeuvre depuis la rentrée, dans le cadre du service public de l'Ecole inclusive, et de présenter la feuille de route pour les prochaines rentrées scolaires.

Dans l’Hérault, le Département s’engage à ce que les enfants en situation de handicap aient les mêmes chances de réussite que les autres. 

Inclusion scolaire - Classe ordinaire - AESH

Scolarisée en 5ème, Lauriane qui bénéficie du dispositif ULIS, assiste à un cours de SVT, avec une Accompagnante d'élève en situation de handicap (AESH).


« Les troubles autistiques d’Efrem ont été décelés très tôt par une pédiatre de PMI » , raconte Nadine, sa maman. « Cela nous a permis de bénéficier rapidement des services du Département et d’obtenir une Accompagnante d'élève en situation de handicap (AESH), dès la maternelle». Le diagnostic du médecin généraliste, du pédiatre ou d’un professionnel de la petite enfance, est une étape cruciale dans le parcours des familles

. Une fois ce diagnostic posé, « nous vous conseillons de remplir le plus tôt possible, avec l'aide d'un enseignant référent, un formulaire de demande à la Maison Départementale de l’Autonomie (MDA) », précise Véronique Calueba-Rizzolo, Conseillère départementale déléguée à la solidarité enfance famille. Sous 4 mois, la Commission des Droits et de l'Autonomie des Personnes Handicapées (CDPAH) attribue des prestations compensatoires aux familles, et oriente les enfants vers le dispositif le plus adapté. La MDPH notifie aux intéressés l’orientation décidée par la CDPAH. L’affectation de l’enfant vers un établissement scolaire est du ressort de l’Education nationale, en lien avec les familles et les établissements. La MDA se calque aux besoins et capacités de chaque enfant pour l’aider à grandir dans un milieu stimulant et bienveillant adapté à son handicap. Certains enfants se sentent mieux dans un établissement médico-social, d’autres ont tout à gagner à être dans une école ordinaire, mais avec un accompagnement personnalisé.

 

LE SUCCÈS DES DISPOSITIFS ULIS

« J'ai beaucoup de chance d'être ici », confie Cécilia, scolarisée en 4ème au collège de Saint-Gély-du-Fesc. Reconnue par la MDA pour des troubles de l’attention, la jeune fille a un emploi du temps personnalisé, qui lui permet de suivre certains cours dans sa classe de référence, pour l’aider à s’intégrer à des jeunes de son âge, et d’autres au sein d’une Unité localisée pour l’inclusion scolaire (ULIS), où elle bénéficie d’un suivi renforcé. Sa coordonnatrice, Caroline Prunaret, l’encourage d’un sourire bienveillant. « Cécilia a fait de nets progrès. J’ai confiance en elle. Cela fait 17 ans que je travaille en ULIS, 17 ans que j'assiste à des petits miracles ! »

Les ULIS sont des dispositifs de scolarisation de l’Education Nationale, intégrés aux écoles, collèges et lycées. Ils permettent à une douzaine d’élèves présentant des troubles moteurs ou cognitifs de s’intégrer dans un milieu scolaire ordinaire, tout en ayant un accompagnement renforcé dans certaines matières. Du sur-mesure, qui s’adapte aux besoins des enfants, et qui leur permet d’évoluer à leur rythme.

 
Retrouvez la liste des ULIS  dans les collèges de l'Hérault : Liste des ULIS collège et lycée 2018-2019

Le Prix Goncourt des lycéens

Le ministère chargé de l'Éducation nationale en partenariat avec la Fnac et le Réseau Canopé organisent le Prix Goncourt des lycéens sous le haut patronage de l'Académie Goncourt. L'objectif est de faire découvrir aux lycéens la littérature contemporaine et de susciter l'envie de lire.

QU'EST-CE QUE LE PRIX GONCOURT DES LYCÉENS ?

Le Goncourt des lycéens permet à près de 2 000 élèves de lire et d'étudier la sélection de romans de la liste du Goncourt. Une cinquantaine de classes de lycéens âgés de 15 à 18 ans, issus de seconde, première, terminale ou BTS, généralistes, scientifiques ou techniques sont concernées. La sélection des classes est basée sur la motivation des enseignants.

DEUX MOIS POUR ÉTUDIER LES LIVRES

Après l'annonce des livres sélectionnés pour le Prix Goncourt par les membres de l’académie Goncourt, la Fnac remet les ouvrages de la liste à chaque classe. Les lycéens ont deux mois pour lire les romansavec l'aide des enseignants. Pendant cette intense période de lecture, 7 rencontres régionales sont organisées entre auteurs et lycéens.

DÉLIBÉRATIONS RÉGIONALES ET NATIONALES

À l'issue de l'étude des livres, les classes élisent un délégué pour présenter leur tiercé de livres gagnants et défendre leurs choix lors de délibérations régionales. Elles ont lieu dans 6 villes en simultanée (Lyon, Nantes, Metz, Paris, Marseille, Rennes).

Chaque région choisit ses deux représentants et son tiercé de livres gagnantsUne finale se tient ensuite à Rennes, berceau du Prix. À l’issue des délibérations, le Prix Goncourt des lycéens est proclamé et rendu public.

Le jury constitué par les délégués régionaux et étrangers réunis à huis clos à Rennes, élisent le 33e Prix Goncourt des Lycéens, le 14 novembre 2019.

LES 14 ROMANS SÉLECTIONNÉS POUR LE PRIX GONCOURT DES LYCÉENS 2019

  • Santiago H. Amigorena - Le ghetto intérieur - Éd. P.O.L.
  • Nathacha Appanah - Le ciel par-dessus le toit - Éd. Gallimard
  • Dominique Barbéris - Un dimanche à Ville-d'Avray - Éd. Arléa
  • Jean-Luc Coatalem - La part du fils - Éd. Stock
  • Louis-Philippe Dalembert - Mur Méditerranée - Sabine Wespieser éditeur
  • Jean-Paul Dubois - Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon - Éd. de l'Olivier
  • Hélène Gaudy - Un monde sans rivage - Actes Sud
  • Hubert Mingarelli - La terre invisible - Éd. Buchet Chastel
  • Amélie Nothomb - Soif  - Éd. Albin Michel
  • Anne Pauly - Avant que j'oublie - Éd. Verdier
  • Abel Quentin - Sœur - Éd. de l'Observatoire
  • Olivier Rolin - Extérieur monde - Éd. Gallimard
  • Sébastien Spitzer - Le coeur battant du monde - Éd. Albin Michel
  • Karine Tuil - Les choses humaines - Éd. Gallimard

Partir étudier à l'étranger avec ERASMUS

Se former à l’étranger est une opportunité unique pour découvrir un autre pays, une nouvelle culture tout en enrichissant ses connaissances scientifiques. La mobilité étudiante, qui est gage d’ouverture d’esprit et d’adaptabilité, est devenue un des critères incontournables de recrutement.
Envie de découvrir de nouveaux horizons ?

PARTIR AVEC LE PROGRAMME ERASMUS +

La mobilité des étudiants, s’appuie essentiellement sur les ressources du programme Erasmus +, le programme européen pour l’éducation, la formation, la jeunesse et le sport. Les différents accords signés par l’UM avec plus d’une centaine d’universités en Europe et hors Europe vous permettent d’effectuer un programme d’échange d’un semestre à un an selon votre niveau d’étude et votre formation.

A savoir : les étudiants non-européens inscrits dans une université européenne peuvent également effectuer un séjour Erasmus +.

Pour bien préparer votre mobilité, il est nécessaire de commencer les démarches une année avant votre départ effectif. Les conditions pour participer à ce programme sont les suivantes :

  • être inscrit régulièrement en tant qu’étudiant à l’Université de Montpellier, quelle que soit votre nationalité, de la Licence 3 au Doctorat ;
  • ne par avoir bénéficié d’une mobilité Erasmus + études de  12 mois au cours du même cycle universitaire (étudiant allocataire ou non allocataire) ;
  • être sélectionné par le responsable pédagogique du bureau des relations internationales de votre composante ;

Pour plus d’informations sur les destinations proposées par votre composante, il vous faut prendre contact avec le BRI de votre composante.

L’Université de Montpellier s’engage à promouvoir l’équité et l’inclusion des participants au programme, notamment de ceux ayant des besoins particuliers, telles que les personnes présentant un handicap mental (intellectuel, cognitif, ou trouble de l’apprentissage), physique, sensoriel, ou autre.

  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • En savoir + sur le programme Erasmus +

Ce projet a été financé avec le soutien de la Commission européenne. Cette publication n’engage que son auteur et la Commission n’est pas responsable de l’usage qui pourrait être fait des informations qui y sont contenues.
Code Erasmus de l’établissement : F MONTPEL54
Coordinateur Erasmus + : Céline Delacourt-Gollain, Directrice des relations internationales

Service Mobilité
Contact administratif
Tél. : +33 (0)4 34 43 23 23

VOIR AUSSI :

Contact

Service Mobilité – Direction des Relations Internationales
163 rue auguste broussonnet
34090 Montpellier
Tél. : +33 (0)4 34 43 23 23
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.">

Élection des représentants des parents d'élèves : n'oubliez pas de voter !

Illustration 1

Dans les écoles, collèges et lycées, des élections sont organisées chaque année pour élire des représentants de parents d'élèves. Pour l'année scolaire 2019-2020, elles se déroulent le vendredi 11 octobre 2019 ou le samedi 12 octobre 2019, ainsi que l'indique le Bulletin officiel de l'Éducation nationale du 11 juillet 2019.

Les conseils d'école et les conseils d'administration des établissements scolaires sont des instances dans lesquelles les représentants des parents d'élèves peuvent s'impliquer dans la vie de l'établissement, en lien avec les autres membres de la communauté éducative. Les élections de ces représentants sont donc un moment essentiel de la vie des écoles et des établissements.

Elles ont lieu tous les ans avant la fin de la 7e semaine de l'année scolaire dans chaque établissement scolaire : école primaire, collège et lycée. En 2019, le scrutin est fixé au vendredi 11 octobre 2019 ou au samedi 12 octobre 2019 (pour Mayotte et La Réunion, il a eu lieu en septembre).

Pour devenir représentant des parents d'élèves, il faut :

  • exercer l'autorité parentale sur un enfant scolarisé dans l'établissement dans lequel les élections ont lieu ;
  • être inscrit sur une liste électorale.

La liste électorale doit être transmise au bureau des élections ou au chef d'établissement au moins 10 jours avant les élections.

Pour pouvoir voter, il faut exercer l'autorité parentale sur l'enfant scolarisé. Il n'est pas obligatoire d'avoir la nationalité française. Chaque parent est électeur et éligible et ne dispose que d'une voix, quel que soit le nombre de ses enfants inscrits dans le même établissement. Le vote est personnel (sans procuration) et secret. Les parents peuvent voter sur place en se rendant dans l'établissement le jour du vote, ou bien par correspondance en transmettant le bulletin avant l'heure de la clôture du scrutin.

Une fois élus, les représentants des parents d'élèves peuvent prendre part à la vie de l'école. À ce titre, ils sont présents lors des différents conseils et sont en relation avec les membres de la communauté éducative.

Les élections des représentants des parents d'élèves en lycée et lycée professionnel s'inscrivent dans le cadre de « La semaine de la démocratie scolaire » au cours de laquelle sont également organisées les élections aux conseils des délégués pour la vie lycéenne (CVL).

À Montpellier, « Paul Va » innove pour mieux accueillir ses étudiants

Soutenue par la Région, l’Université Paul-Valéry Montpellier 3 multiplie les travaux pour donner de meilleurs conditions d’études à ses 21 000 étudiants en arts, lettres, langues et sciences humaines et sociales. Lors d’une visite de chantiers ce 3 octobre, la Région a confirmé s’engager sur la création de Nexus, future vitrine des « humanités numériques ».

De multiples travaux à l'Université Paul Valéry pour offrir aux étudiants toutes les conditions de réussites 

De multiples travaux à l’Université Paul Valéry pour offrir aux étudiants toutes les conditions de réussites

« C’est le plus grand chantier de transformation depuis la création de l’Université Paul Valéry-Montpellier 3 », assure le président Patrick Gilli. Sur le campus de la route de Mende, les grues sont en pleine activité pour la rénovation des bâtiments B et C, la construction du learning center Atrium et du bâtiment des moyens généraux, l’agrandissement de la Maison des personnels.

La présidente de la Région a visité les travaux en cours ce jeudi 3 octobre en compagnie des responsables de l’Université, et abordé les futurs projets. Entre 2017 et 2024, 10 bâtiments sont programmés, dont la moitié sont soutenus par la Région. Ouvert en 1966 et labellisé patrimoine du XXe siècle, le campus conçu pour 6 000 étudiants reçoit aujourd’hui près de 21 000 étudiants en arts, lettres, langues et sciences humaines et sociales.

Aux côtés de l’Université Paul-Valéry de Montpellier, la Région investit pour la formation des étudiants. L’enseignement supérieur, comme la recherche, sont des clés pour répondre aux défis de demain , affirme Carole Delga.
Dès 2021, le projet "Nexus" permettra à tous les étudiants à partir de la licence de se former aux outils digitaux
 
Dès 2021, le projet "Nexus" permettra à tous les étudiants à partir de la licence de se former aux outils digitaux

L’Université, qui prépare à 240 diplômes, a complété son offre avec trois Diplômes Universitaires (Tremplin pour le Vietnam, Médiation des ressources documentaires et Passerelle-Etudiants en exil ) de plus en 2019. Surtout, elle lance le projet « Nexus » sur les humanités numériques, pour accompagner la digitalisation de ses disciplines et des métiers. Objectif : former à partir de 2021 tous les étudiants à partir de la licence aux outils digitaux grâce à dix modules de formations à distance, conçus par les enseignants. Nexus recevra 7 M€ sur dix ans du Programme des Investissements d’Avenir (PIA) et la Région veut s’impliquer fortement. Elle financerait La Fabrique, vitrine des humanités numériques de 1 200 m2, dotée d’un fablab et d’espaces de rencontres et d’expérimentation. Un investissement de 4,8 M€ sera soumis à la Commission permanente de décembre 2019.

Au-delà de l’immobilier, la Région a accordé entre 2015 et 2019 plus de 4,3 M€ à l’Université Paul-Valéry pour soutenir des dizaines de projets de recherche et d’événements scientifiques, financer des bourses doctorales et accompagner deux nouvelles formations à l’antenne de Béziers (800 étudiants). Pour donner aux jeunes d’Occitanie l’opportunité de poursuivre des études près de chez eux, la Région met 30% de son budget pour l’enseignement supérieur dans les universités des « villes d’équilibre », hors métropoles.
En savoir plus
  • Le site de l’Université Paul Valéry MontpellierSur Facebook. Sur 21 000 étudiants, 18% sont internationaux (133 nationalités). En juin 2019, elle a été la première université d’Occitanie à être labellisée « Développement durable et responsabilité sociétale » (DD&RS).
  • Opération Campus de Montpellier. Ce projet immobilier exceptionnel financé par l’Etat, la Région, la métropole et la ville de Montpellier concerne l’Université de Montpellier, l’Université Paul-Valéry Montpellier 3, l’École Nationale Supérieure de Chimie de Montpellier, Montpellier SupAgro et le Crous.

Les évaluations CP 2019-2020

Les évaluations CP sont des évaluations nationales qui s'adressent à tous les élèves du CP.

Elles répondent à trois objectifs :

  • donner des repères aux enseignants pour aider les élèves à progresser,
  • permettre d'avoir localement des éléments pour aider les inspecteurs dans le pilotage de proximité,
  • ajuster les plans nationaux et académiques de formation et proposer des ressources pertinentes.

PRÉSENTATION DES ÉVALUATIONS

Les évaluations sont conçues par la Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance (Depp) en collaboration étroite avec le Conseil scientifique de l'éducation nationale (Csen), l'inspection générale (Igen) et la direction générale de l'enseignement scolaire (Dgesco). L'implication du Csen permet de bénéficier des dernières avancées de la recherche en vue d'accroître l'efficacité de ces évaluations et ainsi de mieux répondre aux besoins des élèves.

  • Présentation par les membres du Csen de ces évaluations et de l'apport des sciences cognitives dans leur élaboration. 

Supports de présentation
Diaporama de présentation des évaluations de CP et de CE1

Évaluer pour mieux aider 

CALENDRIER

Ces évaluations CP se déroulent en 2 temps au cours de l'année scolaire. 

Les évaluations de début d'année se tiennent du lundi 16 septembre au vendredi 27 septembre 2019. Elles permettent d'identifier les besoins des élèves. Ces évaluations offrent la possibilité pour chaque enseignant d'affiner les informations fournies par la synthèse des compétences de chaque élève établie en fin de grande section de maternelle.

Un second temps d'évaluation à mi-parcours doit se tenir entre le lundi 20 janvier et le vendredi 31 janvier 2020. Il s'agit d'évaluer en milieu d'année les apprentissages des élèves et permettre d'adapter les enseignements en fonction de nouveaux besoins identifiés.

Pour chacune de ces deux sessions, il revient à chaque enseignant de définir le calendrier de passation pour sa classe dans le respect des créneaux fixés ci-dessus. Afin de ne pas surcharger les élèves, il est recommandé l'étalement des épreuves sur des demi-journées distinctes. 

MODALITÉS

Ces évaluations de début CP se composent de cinq séquences de 10 minutes chacune : trois en français et deux en mathématiques. Chaque élève recevra un seul livret. Pour la passation de chaque séquence, le professeur prend appui sur un protocole spécifique qui lui est fourni dans un guide.

LES COMPÉTENCES ÉVALUÉES

A l'appui des travaux de la recherche, il est acquis que certaines compétences sont au cœur des apprentissages. Il est donc essentiel d'identifier les objectifs de progression de chaque élève dans l'acquisition de ces compétences.

En début de CP, les évaluations en français portent sur la connaissance des lettres, la manipulation de syllabes et de phonèmes et sur la compréhension de la langue orale. En mathématiques, les élèves sont évalués sur l'étude et l'utilisation des nombres jusqu'à dix (lecture, écriture, dénombrement, comparaison, position, résolution de problèmes) et en géométrie.

Être parent d'élèves au collège

Il existe différentes aides financières en faveur des élèves de collège : l'allocation de rentrée scolaire, les bourses de collège, le fonds social collégien et le fonds social pour les cantines.Tout connaitre sur ces aides et comment en bénéficier.

L'ALLOCATION DE RENTRÉE SCOLAIRE

Pour la rentrée 2019, le montant de l'allocation de rentrée scolaire est de 389,19 € par enfant de 11 à 14 ans.

Vos ressources de l’année 2017 ne doivent pas dépasser :

  • 24 697 € pour un enfant,
  • 30 396 € pour deux enfants,
  • 36 095 € pour trois enfants,
  • 5 699 € par enfant supplémentaire.

L'allocation de rentrée scolaire est versée directement par les caisses d'allocations familiales (CAF) ou la Mutualité sociale agricole (MSA).

Les parents d’enfants de 11 à 14 ans n’ont aucune démarche à accomplir : les CAF versent automatiquement l’ARS aux familles déjà allocataires qui remplissent les conditions.

Les familles n’ayant pas de dossier à la Caisse d’allocations familiales (CAF) peuvent télécharger leur demande d’ARS sur le site Internet www.caf.fr.

Consulter le dossier sur l'allocation de rentrée scolaire 2019, sur Service-public.fr

LES BOURSES DE COLLÈGE

DEMANDE DE BOURSE POUR L'ANNÉE 2019-2020

Pour les élèves scolarisés en collège public : 

La demande de bourse de collège en ligne est généralisée à tous les collèges publics de toutes les académies. Pour cela, les parents ou responsables d'élèves devront se connecter au portail Scolarité-Services du 2 septembre 2019 au 17 octobre 2019.

En tant que parent d'élèves, vous pourrez ainsi :

  • faire une demande pour un ou plusieurs enfants scolarisées dans le même collège public
  • récupérer directement vos données fiscales nécessaires à l'instruction de la demande sans joindre de pièces justificatives
  • donner votre consentement pour l’actualisation de vos informations fiscales chaque année durant la scolarité de votre enfant au collège : dans ce cas, vous n’aurez plus besoin de faire une demande de bourse à chaque rentrée.
  • connaître une estimation de la bourse à la fin de la saisie.

Pour accéder au portail Scolarité-Services, deux possibilités s'offriront à vous :

  • Se connecter avec FranceConnect : le bouton qui permet d'accéder aux services en ligne de l'Éducation nationale et d'autres services publics en utilisant votre compte Impots.gouv.fr, ou Ameli.fr ou l’identité numérique, ou mobile connect et moi, ou msa.fr. 
  • Se connecter avec votre compte Éducation nationale (ATEN) fourni par le collège ou avec votre compte unique EduConnect si votre enfant est scolarisé dans un collège expérimentant Educonnect pendant l'année scolaire 2019-2020.

Le Département lance le plan collège et investit 143 M€

CONSTRUIRE, ENTRETENIR ET ÉQUIPER LES COLLÈGES EST UNE DES MISSIONS PRINCIPALES DU DÉPARTEMENT  

Pour offrir de bonnes conditions d’études et de travail aux élèves et à leurs enseignants, la collectivité lance un vaste programme de rénovation, le Plan Collège, qui transformera en profondeur les collèges publics de  l’Hérault. Après avoir réalisé début 2019 un diagnostic des établissements, le Département rénovera des bâtiments répondant tous aux normes de l’écoconstruction. L’objectif ? Offrir des conditions de travail exemplaires aux collégiens, dans des locaux adaptés aux personnes à mobilité réduite et aux nouvelles pratiques éducatives.

LE DÉPARTEMENT LANCE UN VASTE PROGRAMME DE RÉNOVATION : LE PLAN COLLÈGE AVEC UN BUDGET QUADRUPLÉ SUR 5 ANS À HAUTEUR DE143 M€

DES TRAVAUX POUR PLUS DE CONFORT ET DE SÉCURITÉ

COLLÈGE JOFFRE À MONTPELLIER

La société DPH34 a repeint près de 7000 m² : le hall d’accueil, les coursives, les couloirs et les salles de classe du Collège Joffre, suivant une palette de couleurs choisie par le principal de l’établissement. D’autres travaux ont également été menés : changement des éclairages (LED), réfection des sols, réorganisation des espaces… L’objectif : rénover l’ensemble de l’établissement. 

COLLÈGE LES ARBOURYS À MAGALAS

Construction d’une nouvelle cantine scolaire et transformation de l’ancienne cantine en salles de classe et salle polyvalente.

Budget : 2,5 M€

Livraison fin 2020 

COLLÈGE LOUIS CAHUZAC À QUARANTE

Restructuration du collège : création de salles de classe et d’une salle de musique, mise en accessibilité des locaux.

Budget : 2,75 M€

Travaux débutés en avril 2018.

Livraison prévue septembre 2019 

COLLÈGE JEAN MOULIN À SÈTE

Restructuration de la SEGPA.

Budget : 800 000 €

Achèvement des travaux en septembre 2019

HALLE DE SPORTS DU COLLÈGE MAX ROUQUETTE À SAINT-ANDRÉ-DE-SANGONIS

Construction de deux salles : gymnastique et expression libre.

Budget : 1,2 M€

Consultation de l’architecte en cours 

HALLE DE SPORTS DU COLLÈGE SIMONE DE BEAUVOIR À FRONTIGNAN

Construction de la halle de sports comportant une grande salle de 44x22 m, une salle de gymnastique et d’expression libre.

Budget : 3,5 M€

Programme en cours de finalisation 

HALLE DE SPORTS À FABRÈGUES

Construction de la halle de sports comportant une grande salle de 44x22 m, des locaux annexes

Budget : 2,3 M€

Programme en cours de finalisation 

CANTINE SCOLAIRE DU COLLÈGE MAX ROUQUETTE À SAINT-ANDRÉ-DE-SANGONIS

Extension de la demi-pension, modification de la ligne du self, agrandissement de la laverie, modification de la dépose des plateaux.

Budget : 1,3 M€

Démarrage des travaux juillet 2019, Livraison prévue en avril 2020 

L’ACCESSIBILITÉ DES COLLÈGES

Depuis la construction du collège Ray-Charles de Fabrègues en 2002, site pilote en matière d’acces­sibilité pour tous, le Département de l’Hérault a mis en place une politique ambitieuse d’accessibi­lité de son patrimoine scolaire. Le Département poursuit la mise en œuvre de l’Agenda d’Accessibilité Programmée approuvé en 2016 et qui se poursuit jusqu’en 2024 pour un coût total de 12,2 M€ (dont 1,8 M€ en 2019).

 

L’APPRENTISSAGE PAR LE NUMÉRIQUE

C’est un véritable atout pour la réussite des élèves. Le Département équipe les collèges de postes informatiques toujours plus performants, de dernière génération et offre un accès Internet facilité grâce à un raccordement par fibre optique et un débit garanti d’au moins 10 Mo/s. Ce sont près de 24 M€ qui seront investis sur 5 ans pour déployer les équipements et les infrastructures techniques nécessaires. 

L’ENT, UN OUTIL NUMÉRIQUE UNIQUE

Depuis la rentrée, les collèges de l’Hérault disposent d’un nouvel Environnement Numérique de Travail (ENT) très ergonomique et rempli d’informations sur chaque établissement. Cet espace plein de nouvelles fonctionnalités est l’interface entre parents et communauté enseignante.

En accès public, l’ENT peut être consulté comme une page web sur l’actualité de chaque collège, sa vie quotidienne, ses événements, etc. 

L’espace privé donne accès à des services personnels tels qu’emploi du temps, agenda, stockage de documents ou création de formulaire. Pour faciliter la vie des parents, des élèves et des professeurs, cet ENT met aussi à disposition des ressources pédagogiques, l’agenda des classes par matière…

La mise en place de ce nouvel outil numérique a été co-pilotée par la Région, l’Académie et le Département. Avec un investissement de 1,26 € par collégien, ce sont quelques 140 000 usagers potentiels entre les élèves, leurs parents, le personnel administratif des collèges et le corps enseignant. 

MOTEUR DE RECHERCHE ECLOSIA 

Le partenariat mis en place avec le Rectorat permet de mettre à disposition des enseignants un socle pédagogique de 100 applications d’enseignements, déployé sur tous les postes informatiques.