Semaine de la presse et des médias dans l'École Lecture et écriture

La Semaine de la presse et des médias dans l’École® permet aux élèves de mieux connaître l’univers des médias et de comprendre ses enjeux culturels et démocratiques. Les écoles, collèges et lycées inscrits participent du 23 au 28 mars 2020 à cette semaine organisée par le Centre de liaison de l'enseignement et des médias d'information (Clemi). Le thème de cette édition est "L'information sans frontières". 

bannière SPME 2019

DÉCOUVRIR L'UNIVERS DES MÉDIAS

Chaque année, au printemps, les classes de tous niveaux et de toutes disciplines peuvent participer à la Semaine de la presse et des médias dans l’École®.

Cette activité d’éducation civique a pour but d’aider les élèves, de la maternelle aux classes préparatoires à :

  • comprendre le système des médias
  • former leur jugement critique
  • développer leur goût pour l’actualité
  • forger leur identité de citoyen

Les éditeurs de presse, les médias audiovisuels et numériques offrent :

  • près d’un million de journaux
  • de nombreuses ressources gratuites en ligne
  • des ateliers avec des journalistes

"L’INFORMATION SANS FRONTIÈRES ?" : THÈME DE L'ÉDITION 2020

"L’information sans frontières ?" est le thème pour l'édition 2020. La 31e Semaine de la presse et des médias dans l'École® estorganisée du 23 au 28 mars 2020.

3ème congrès Innovation en Éducation

Le 29 février et 1er mars 2020 se tiendra au cœur de Montpellier dans la salle Jules Pagézy le 3ème congrès Innovation en éducation.

Billetterie uniquement en ligne: https://www.innovation-en-education.fr/billetterie

12 conférenciers dont Thierry Pardo, Catherine Gueguen, Catherine Dumonteil Kremer, Marina Barreau, Anne-Raynaud-Postel, Magali Bouidene Briand, Sandra Meunier, Pascale Haag, Marion Kaplan, Anne-Marie Gaignard, Marie-Anne Steiner, Louise Michaud, traiteront tous une thématique différente nous offrant ainsi la possibilité d’adopter un regard nouveau et de compléter notre éventail de connaissances dans le monde de l’éducation. 
 
LES THÈMES DU 3ÈME CONGRÈS INNOVATION EN ÉDUCATION
 
• Vivre la liberté éducative 
 
• À l’ère des neurosciences 
 
• Pour mieux comprendre la motivation de nos enfants…. et révéler leurs talents
 
• Construire un environnement éducatif pour nos enfants : le besoin de sécurité émotionnelle de l’enfant, une clé de compréhension déterminante pour son avenir.
 
• Motivation et autonomie : les stratégies des écoles où les enfants disent « J’adore apprendre ! »
 
• Ré enchantons l’école, osons le bonheur !
 
• Le soutien aux comportements positifs à l’école

• Apport des neurosciences affectives et sociales à l’éducation
 
• L’éducation alimentaire des nos enfants. Comment faire quand on est à contre-courant de la société?
 
• La faute d’orthographe n’est pas une fatalité
 
• L’importance du mouvement, du rythme et de la créativité à l’école 
 
• Architecture et éducation, faire de l’école un lieu de plaisir
 
• Samedi 29 février 20h30 projection du film "L'école de la vie, une génération pour tout changer" en présence du réalisateur Julien Peron
  
LE CONGRÈS DE L'INNOVATION EN ÉDUCATION, C'EST QUOI?
 
Il existe une multitude de possibilités, de méthodes, de recherches, de points de vue qui gravitent autour de l’éducation. Le congrès Innovation en éducation est un point de départ, une porte ouverte pour échanger, envisager de nouvelles options et continuer à avancer dans cette voie qui nous rassemble : tendre vers une éducation meilleure. 14 conférenciers seront présents pendant ces deux jours afin de partager leurs connaissances dans des domaines divers et variés autour de l’éducation. Les solutions existent, c’est un rendez-vous à ne manquer sous aucun prétexte !

Salle Jules Pagézy
1 Place Francis Ponge
34000 Montpellier

Cet événement est accessible aux personnes handicapées

La lutte contre le racisme et l'antisémitisme, priorité de la coopération franco-allemande en 2020

À l’occasion de la Journée de la mémoire des génocides et de la prévention des crimes contre l’humanité, lundi 27 janvier, qui coïncide cette année avec la commémoration des 75 ans de la libération du camp d’Auschwitz, Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse et Armin Laschet, plénipotentiaire de la République fédérale d’Allemagne, chargé des affaires culturelles, se sont rendus au Mémorial de la Shoah.

Les ministres ont rappelé la priorité que constitue la lutte contre le racisme et l’antisémitisme aux élèves de la section Abibac du lycée Albert Schweitzer du Raincy (93). Cet engagement majeur est et restera un axe prioritaire de la coopération éducative franco-allemande entre les deux pays tout au long de l’année 2020. 

Cette priorité, qui s’inscrit pleinement dans l'action gouvernementale, est présente dans le Plan national de lutte contre le racisme et l’antisémitisme (2018-2020), piloté par la délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT (DILCRAH) qui apporte un soutien opérationnel aux équipes académiques "Valeurs de la République" placées sous l’autorité des recteurs d’académie. 

Celles-ci ont pour mission de prévenir et lutter contre les atteintes racistes et antisémites, par des interventions et des réponses concrètes aux établissements et aux équipes pédagogiques. Aucun membre de l'éducation nationale ne doit se trouver seul et sans réponse face à un acte raciste ou antisémite. 

Jean-Michel Blanquer et Armin Laschet ont fait le point sur les avancées de la coopération franco-allemande, notamment en matière d’enseignement et de formation professionnels, de formation des enseignants et sur la mobilité des élèves entre les deux pays. Aujourd’hui, en France, le nombre d’apprenants allemands est le plus élevé depuis 20 ans et représente 15,7 % des élèves du second degré. 

Étudiants et futurs étudiants : les demandes de bourse et de logement, c'est maintenant !

Illustration 1

Une procédure en ligne unique, ouverte jusqu'au 15 mai 2020, vous permet de demander une bourse d'étude et/ou un logement social étudiant pour la rentrée 2020/2021, ainsi que des aides. Pour cela, il faut constituer un Dossier social étudiant (DSE).

  À noter : Il est important de remplir la demande de DSE dans les délais, même si vous n'avez pas tous les éléments d'appréciation de votre situation (il n'est pas nécessaire d'attendre les résultats d'examens ou d'admission). Si vous n'avez pas constitué votre DSE avant le 15 mai 2020, votre dossier sera malgré tout examiné et traité mais le paiement de la bourse pourra être retardé et ne s'effectuera que lorsque votre dossier sera complet.

Attention, cette démarche est indépendante de Parcoursup et est à renouveler chaque année.

Avant de commencer la procédure, il est recommandé d'utiliser le simulateur de bourse sur critères sociaux. Des renseignements sur les ressources et le nombre d'enfants à charge des parents, le nombre de frères et sœurs dans l'enseignement supérieur et l'éloignement du lieu d'études sont demandés. Le montant annuel de la bourse est précisé par le simulateur selon le niveau d'échelon.

La procédure

Si le résultat de la simulation est positif, il est alors possible de constituer un dossier en ligne. Pour cela, il faut être notamment en possession de l'avis fiscal 2019 sur les revenus 2018 du foyer et de vos vœux d'études dans les académies de votre choix (4 vœux au maximum dans des académies différentes).

  • La demande : vous saisissez votre demande de DSE sur messervices.etudiant.gouv.fr jusqu'au 15 mai 2020. Pour que votre dossier soit validé, il vous faut impérativement aller jusqu'au dernier écran. À la fin de la saisie, un courriel de confirmation est envoyé.

Le concours national de la Résistance et de la Déportation

Le concours national de la Résistance et de la Déportation (CNRD) est ouvert aux collégiens de troisième et aux lycéens en France et dans les établissements scolaires français à l'étranger. Il perpétue chez les élèves la mémoire de la Résistance et de la Déportation pour leur permettre de s'en inspirer et d'en tirer des leçons civiques dans leur vie d'aujourd'hui. Pour 2019-2020, le thème est "1940. Entrer en résistance. Comprendre, refuser, résister".

LE CONCOURS SUR L'HISTOIRE ET LA MÉMOIRE DE LA RÉSISTANCE ET DE LA DÉPORTATION

Institué en 1961 par Lucien Paye, ministre de l'Éducation nationale, à la suite d'initiatives d'associations d'anciens résistants et déportés, le CNRD est un concours scolaire qui s'appuie sur l'enseignement de l'histoire, de l'histoire des mémoires, de la Résistance et de la Déportation. Chaque année, un thème est défini, pouvant faire l'objet d'un véritable travail interdisciplinaire. Ce concours s'inscrit ainsi dans une démarche d'éducation à la citoyenneté et est une composante essentielle du parcours citoyen de l'élève. Le thème de l'édition 2019-2020 porte sur "1940. Entrer en résistance. Comprendre, refuser, résister".

PARTICIPER AU CONCOURS 2019-2020

Les élèves sont inscrits par leur chef d'établissement :

  • avant le samedi 1er février 2020 pour :
    - les établissements situés sur le territoire français
    - les établissements français à l'étranger
    - le Cned
  • avant le vendredi 1er mai 2020 pour les établissements de Nouvelle-Calédonie et de Wallis-et-Futuna

Pour participer, les établissements doivent se référer aux procédures précisées dans l'arrêté du 23 juin 2016.

Situation des candidatsProcédureCoordonnées
Élève(s) d'un établissement situé sur le territoire métropolitain Se référer aux instructions données par le recteur de l'académie Les régions académiques, académies et services départementaux de l'Éducation nationale
Élève(s) d'un établissement situé sur le territoire français des Outre-Mer Se référer aux inscriptions données par le recteur ou le vice-recteur Les régions académiques, académies et services départemenaux de l'Éducation nationale
Élève(s) d'un collège ou d'un lycée français situé à l'étranger Se référer aux instructions données par l'AEFE ou la MLF

Contacter l'AEFE ou la MLF

Élève(s) du Cned Se référer aux instructions données par le Cned

Contacter le Cned

UNE PARTICIPATION INDIVIDUELLE OU COLLECTIVE

Les élèves peuvent :

  • se présenter individuellement et rédiger un devoir en classe
  • réaliser un travail en groupe dont la forme est libre et variée : mémoire, exposition, œuvre littéraire ou artistique, audiovisuelle, etc.

QUATRE CATÉGORIES DE PARTICIPATION

Le concours comporte quatre catégories de participation.

Au lycée
  • Catégorie 1 : rédaction d'un devoir individuel en classe, portant sur le sujet académique (3 heures)
  • Catégorie 2 : réalisation d'un travail collectif, par exemple un mémoire associé ou non à d'autres supports, sur le thème annuel
Au collège, classe de troisième
  • Catégorie 3 : rédaction d'un devoir individuel en classe, portant sur le sujet académique (2 heures)
  • Catégorie 4 : réalisation d'un travail collectif, par exemple un mémoire associé ou non à d'autres supports, sur le thème annuel

Un jury académique désigne le meilleur travail pour chaque catégorie. Ces travaux sont ensuite regroupés et examinés pendant l'été par un jury national. Ce jury établit un palmarès national rendu public à la fin du mois de septembre 2020.

Parcoursup : ouverture de la phase d'inscription et de formulation des vœux

Road, Asphalt, Sky, Clouds, Fall

La plateforme Parcoursup ouvre sa phase d'inscription et de formulation des vœux le 22 janvier. Lycéens de Terminale, étudiants en réorientation, vous pouvez jusqu'au 12 mars créer votre dossier et formuler jusqu'à 10 vœux pour les formations de votre choix dans l'enseignement supérieur. Découvrez le calendrier 2020 et les nouveautés.

Deux éléments sont nécessaires pour s'inscrire :

  • une adresse électronique valide et consultée régulièrement pour recevoir des informations sur son dossier ;
  • l'INE (identifiant national élève) du candidat ou l'INAA (en lycée agricole). L'INE est présent sur le relevé de notes des épreuves anticipées du baccalauréat et sur les bulletins scolaires. Si un élève ne retrouve pas son INE, il peut solliciter son établissement pour l'obtenir.

  À savoir : 

  • les lycéens redoublants déjà inscrits sur Parcoursup doivent créer un nouveau dossier en utilisant la même adresse mail que l'année dernière. Cela leur permettra de récupérer directement des éléments de leur dossier ;
  • les élèves de terminale dans un lycée français à l'étranger (AEFE) doivent se renseigner auprès de leur établissement qui doit leur fournir l'identifiant à utiliser pour accéder à leur dossier.

Calendrier 2020

  • Tout au long du 2e trimestre : les lycéens poursuivent leur réflexion avec leurs professeurs principaux en participant à la 2e semaine de l'orientation et aux journées portes ouvertes dans les établissements de l'enseignement supérieur.

22 janvier-2 avril

  • Du 22 janvier au 12 mars 2020 : inscription sur Parcoursup, création du dossier candidat et saisie des vœux (jusqu'à 10 vœux avec la possibilité de sous-vœux selon les formations) sans avoir besoin de les classer ;
  • 12 mars : dernier jour pour formuler les vœux ;
  • Mars : 2e conseil de classe. Chaque vœu formulé par le lycéen fait l'objet d'une fiche Avenir comprenant les appréciations de ses professeurs et l'avis du chef d'établissement ;
  • 2 avril : dernier jour pour finaliser le dossier du candidat avec les éléments demandés par les formations et confirmer chaque vœu ;
  • Avril-mai : les établissements de formations examinent les vœux formulés par les candidats.

19 mai-17 juillet

  • 19 mai : les candidats prennent connaissance des réponses des formations sur la plateforme. Ils reçoivent des propositions d'admission au fur et à mesure et ils doivent y répondre dans les délais indiqués alors par la plateforme (ils auront 5 jours du 19 au 23 mai, puis 4 jours à partir du 24 mai et 3 jours à partir du 25 mai) ;
  • Du 17 au 24 juin 2020 : la procédure est suspendue pendant les épreuves écrites du baccalauréat ;
  • 7 juillet : résultats du baccalauréat ;
  • Avant le 17 juillet : inscription dans les formations choisies par les candidats selon les modalités précisées sur leur dossier.

25 juin-10 septembre

  • 25 juin : ouverture de la phase complémentaire pour formuler de nouveaux vœux et obtenir une proposition d'admission dans une formation disposant de places disponibles que les candidats pourront accepter jusqu'au 10 septembre 2020.

Parmi les nouveautés

  • Le nombre de formations présentes en 2020 sur la plateforme atteint plus de 15 000 (publiques et privées reconnues par l'État) avec l'arrivée des Sciences Po et IEP, des licences sélectives de l'Université Paris-Dauphine, de nouvelles écoles de commerces ou de management (Accès, Pass, Sésame...), de nouvelles formations aux professions paramédicales, en hôtellerie-restauration, en architecture et en art.
  • Un nouveau module Parcoursplus est dédié aux candidats titulaires d'un baccalauréat depuis plusieurs années et souhaitant reprendre des études. Il propose une offre spécifique d'information et d'orientation vers des formations continues à un niveau national ou régional. Ces candidats peuvent également formuler leurs 10 vœux pour une formation initiale.
  • La carte interactive des formations est désormais consultable aisément depuis un mobile.

Et aussi

Parcoursup 2020 : ouverture du site d'information le 20 décembre

Parcoursup

Parcoursup, entrez dans l'enseignement supérieur

Le site Parcoursup.fr ouvre dès le 20 décembre 2019 afin de permettre aux candidats de consulter les formations, d’affiner leur projet d’études et de se préparer à la phase de formulation des vœux qui débutera le 22 janvier.  

Dès le 20 décembre, les candidats peuvent donc s’informer via Parcoursup sur les contenus des formations qui les intéressent, les attendus, les débouchés professionnels, afin qu’ils puissent faire leur choix en toute liberté dès le 22 janvier.

Le site Parcoursup a évolué pour répondre aux recommandations des usagers sollicités par le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation au cours de l’année 2018. Il est désormais plus simple d’utilisation pour les candidats et la présentation de certaines formations a été simplifiée.

Dans le même temps, l’offre de formation disponible pour les candidats a été enrichie puisque 14 000 formations sont désormais recensées sur Parcoursup. Pour la première fois cette année, 350 instituts de formation en soins infirmiers (IFSI) et 150 établissements de Formation en Travail Social (EFTS) rejoignent la plateforme. C’est un progrès majeur pour les candidats aux métiers de soins infirmiers qui pourront désormais candidater avec un dossier unique sans avoir à se déplacer ni à payer les frais de multiples concours.

Enfin, dès le 20 décembre, les candidats peuvent consulter le calendrier détaillé de la procédure. Conformément aux engagements pris par Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, la procédure sera raccourcie et accélérée. Les admissions se termineront le 19 juillet 2019 pour que chacun trouve plus rapidement sa place dans l’enseignement supérieur.