Sectorisation sanitaire du lotissement conchylicole de l’Étang de Thau

Pierre Pouëssel, préfet de l’Hérault a signé ce jour l’arrêté préfectoral qui sectorise l’étang de Thau pour le suivi microbiologique à compter du 1er janvier 2019.

Cet arrêté donne une valeur réglementaire aux protocoles de gestion de crise et de traçabilité signés le 29 novembre dernier entre la préfecture et la profession. La direction de la mer et du littoral de la DDTM de l’Hérault accompagnera la possibilité d’acquérir des tables dans les deux secteurs par les conchyliculteurs qui le souhaiteront à travers le pilotage des schémas de structures.

Enfin, une évaluation des dispositions de l’arrêté n° 2018 - 01 - 1448 du 17 décembre 2018 sera effectuée d’ici le 30 mars 2020 afin de corriger les éventuelles imperfections du dispositif de mise en œuvre de la sectorisation dans le domaine microbiologique. Par ailleurs, dans les toutes prochaines semaines, des études complémentaires seront engagées par IFREMER sur le financement à 100 % État en vue d’envisager la poursuite de la sectorisation dans le domaine phytosanitaire avec pour objectif une restitution avant la fin du 1er semestre 2019.

Suivez la session départementale en direct

SESSIONPUBLIQUE

Lundi 17 décembre 2018, l’Assemblée départementale se réunit à l’Hôtel du Département de Montpellier. Les 50 conseillers départementaux débattent sur de nombreux sujets. 
A l’issue de la session, une présentation des camions du SDIS aura lieu devant l’Hôtel du Département. 

>SUIVEZ LA SESSION PUBLIQUE EN DIRECT ICI : HTTP://WWW.HERAULT.FR/ACTUALITE/SUIVEZ-LA-SESSION-DEPARTEMENTALE-EN-DIRECT

Parmi les dossiers à l’ordre du jour :
 

BUDGET

Les conseillers se prononceront sur les orientations du budget 2019 qui sera votée le 11 février prochain. 
Le Débat d’Orientation Budgétaire présentera : les orientations budgétaires, les engagements pluriannuels envisagés, l’information sur la structure et la gestion de la dette, l’évaluation du niveau d’épargne et d’endettement, les éléments relatifs à la masse salariale, les évolutions des dépenses réelles de fonctionnement, l’évolution du besoin de financement annuel.
Constituant la première étape du cycle budgétaire, le DOB fait l’objet d’une délibération spécifique. Il doit se tenir dans les deux mois qui précèdent le vote du budget primitif qui se déroulera du 11 au 13 février 2019.
Au cours de la session, les élus débattront des orientations budgétaires présentées dans ce DOB.
 

AGRICULTURE

Les conseillers départementaux se prononceront sur le schéma Irrigation, une priorité pour le Département afin d’agir contre la sécheresse dans l’avenir. 
En juin 2017, Hérault Irrigation est né d’une volonté collective d’agir pour lutter contre l’impact du réchauffement climatique sur l’économie agricole héraultaise. En effet, sur les 30 dernières années, les températures moyennes dans l’Hérault ont augmenté de 0,3 à 1,5°C et les projections 2050 font état d’une hausse d’1 à 2,5°C. 
L’agriculture et la viticulture font face à des contraintes liées à des périodes répétées de sécheresse qui menacent sa pérennité : pertes de récoltes quantitatives, dépérissement des vignes. Ainsi la vendange 2017 avec 3 920 millions d’hectolitres était à un niveau historiquement bas.
Ce schéma directeur vise à : Préciser les enjeux de desserte pour l’irrigation agricole d’ici 5 ans, à l’échéance 2030 ; Proposer des solutions nouvelles pour satisfaire les besoins identifiés par les territoires pour lesquels les équipements existants ou projetés ne sont pas en mesure de répondre ;Contribuer à définir la stratégie la plus pertinente pour répondre à l’adéquation besoins/ressources quantitatives sur le territoire héraultais ;Proposer un plan d’action départemental comprenant la mise en œuvre d’éventuels travaux permettant d’optimiser les ressources issues des ouvrages départementaux.Il s’agit de mettre en place une irrigation raisonnée, respectueuse de la ressource en eau.

Acte V des gilets jaunes dans l'Hérault : contrôles renforcés

Sécurité dans l'Hérault : les 15 et 16 décembre 2018

Les circonstances particulières liées à l’existence de risques de trouble à l’ordre public et à la sécurité publique à l’occasion des manifestations des « gilets jaunes » ont conduit le préfet de l’Hérault à prendre des mesures de police administrative. Ainsi un arrêté préfectoral interdit pour le département de l’Hérault jusqu’à lundi, 7h.

–   l’achat, la vente, et transport d’acide, d’artifices de divertissement, de carburant en jerrican, d’alcool ménager et de tous produits inflammables ou chimiques, sur l’ensemble du département de l’Hérault.

–  le transport, la détention et la consommation de boissons alcoolisées sur les lieux de manifestation revendicative sur la voie publique.

Des mesures de contrôle des personnes aux entrées et dans les parkings des centres commerciaux pour les journées du 15 et 16 décembre ont aussi été prises par arrêté. Les établissements concernés sont les suivants :

–  passage du Polygone à Montpellier,

–  le Polygone de Montpellier,

–  le Centre Commercial et le Pôle ludique Odysseum,

–  Magasin Apple sis Zone Odysseum, à Montpellier,

–  Magasin Darty sis Porte de la Méditerranée à Montpellier,

– le Polygone de Béziers,

– les galeries Lafayette de Béziers,

–   le centre commercial Auchan de Béziers

Pour plus d’informations ces arrêtés préfectoraux sont consultables sur le site internet :

http://www.herault.gouv.fr/Publications/Recueils-des-actes-administratifs/Recueil-des-actes-administratifs-2018


« Les participants aux mouvements sont invités à faire preuve de responsabilité et de prudence pour éviter tout incident », 
prévient la préfecture de l’Hérault. 

Lancement de la 14ème saison de l'opération SAKADO

Avec SAKADO, vous n'offrez pas un toit ou un emploi mais vous faites un geste fort de solidarité, avec un sac à dos de 40/50 litres contenant 4 kits : 1 Kit chaleur + 1 kit hygiène + 1 kit festif + 1 kit culture/communication que vous déposerez au Club de la Presse Occitane ou dans une maison des services de l'ADMR...

Plus d'infos sur www.sakado.org

Depuis 2005, l’association SAKADO collecte des sacs à dos à l’occasion des fêtes de fin d’année pour les distribuer aux sans-abri dans la France entière.

Grâce à SAKADO, vous n’offrez ni un toit, ni un emploi mais un geste de solidarité sous la forme d’un sac à dos style randonnée de 40 ou 50 litres en bon état contenant 4 kits d’objets usuels et pratiques :

1 kit chaleur, 1 kit hygiène, 1 kit festif et 1 kit culture-communication.

kadoCapture

CE SONT 4 PRINCIPES DE FONCTIONNEMENT :

1°) SANS ARGENT : Pas d'argent circulant, pas de comptes bancaires, les bénévoles SAKADO financent eux-mêmes leurs actions.C'est pour vous la certitude de voir votre don aller directement aux sans-abris, sans autres utilisations.

 2°) AVEC LES STRUCTURES D'AIDE AUX SANS-ABRI : Nous ne sommes pas des professionnels de l’aide aux sans-abri, SAKADO distribue les sacs à dos qui lui sont remis  en partenariat avec les structures d’aides aux sans-abri. (SAMU Social, Croix-Rouge, Secours Populaire, Secours Catholique, etc.).

 3°) SEULEMENT EN FIN D'ANNEE : SAKADO fonctionne à la période où les donateurs sont plus généreux ; au moment des fêtes de fin d’année et durant la saison où le froid et les intempéries isolent encore plus les sans-abri.

4°) GRACE AUX MEDIAS : La presse écrite et numérique, la radio, la télévision et les réseaux sociaux sont les portes voix de SAKADO, ils relaient notre appel à dons mais témoignent aussi de la bonne distribution des sacs à dos qui nous ont été remis.

SAKADO PPTT CLUB DE LA PRESSE2 ConvertImage

Plusieurs points de dépôts dans la métropole de Montpellier : 

MONTPELLIER 

  • 6, Place du Millénaire - 04 67 99 85 65
  • 852, av Villeneuve d'Angoulême - Le Cristalys - 04 67 73 00 80
  • 1, Place du Nombre - 04 67 65 39 09

LE CRES
5, place St Roch
04 67 87 00 94

CASTRIES
5, Place du cartel
04 67 70 43 76

PEROLS
89, Grand rue
04 67 17 0

Autopartage Modulauto, une nouvelle offre

Inauguration de la nouvelle station d'autopartage Modulauto au niveau de Clairval, près de la station de tramway Clairval, en présence du Maire de Castelnau-le-Lez, de Jean-Pierre Rico, Vice-Président de Montpellier Méditerranée Métropole en charge des Transports et de la Mobilité et Olivier de Broissia, Directeur Général de Modulauto ce jeudi 13 décembre 2018.

L'entreprise montpelliéraine Modulauto 

Basé sur le principe de l’autopartage, ce dispositif  permet de disposer d’une voiture uniquement en cas de besoin, à toute heure du jour et de la nuit. Un atout qui peut être incitatif au moment d’investir dans une deuxième automobile !

Une démarche en faveur de l'environnement

Le véhicule mis à disposition est une Renault Zoé 100% électrique et, qu’en plus de  faciliter la vie, il va vous donner la possibilité de faire un petit geste pour l’environnement.

Cette station rejoint celle de Notre-Dame de Sablassou (Parking+Tram) et d'autres stations d'autopartage déjà en place depuis 2015, telles que celles des quartiers : Cévennes, Circé, Estanove, Gare Saint Roch, Les Aubes, Nouvelle Mairie, Mosson, Préfecture, Garcia Lorca (Parking+Tram), la station Pablo Picasso dans le Quartier Port Marianne, station Pierre Galen avenue de Toulouse, Aiguelongue-Montasinos, Le Millénaire - Rue Vauguières, Las Sorbès-Jules Guesde, stations à Pont Juvénal, Boutonnet, avenue de Lodève et aux Arceaux. De plus, cinq véhicules vous attendent dans le parking de Comédie en plein centre ville, et la  station Rabelais à 300 mètres de la gare st Roch et de la station Carnot.

Et dans la métropole de Montpellier, la station Juvignac Place du soleil, à Lattes la station se situe à l'arrêt de Tram Lattes centre sur le parking Aragon ...

Afin de faciliter vos déplacements, les voitures sont en libre-service 24h/24 et 7j/7. Le carburant est compris dans la location : 2,70€ / heure et 0.40€ / Km. 

Plus d'infos : www.modulauto.net
Par téléphone au 04 67 58 06 06

« Villes et villages Fleuris » – édition 2018

Remise des prix du jury départemental « Villes et villages Fleuris » – édition 2018

Jean-Luc Falip, Vice-président du Conseil départemental délégué à l’aménagement rural, à l’agriculture, à la viticulture, à la pêche et à la forêt, Christophe Morgo, Vice-président du Conseil départemental délégué à l’environnement, Claude Barral Vice-président de Conseil départemental délégué au développement économique et au tourisme, Président d’Hérault Tourisme, Marie-Pierre Pons, Vice-présidente déléguée aux relations extérieures, Jacques Rigaud, Vice-président délégué aux bâtiments départementaux et aux moyens opérationnels, ont procédé aujourd’hui à remise des prix du jury départemental Villes et Villages Fleuris – édition 2018.

terre18_12_13_prix_departementaux_VVF

 

 

Jean-Luc Falip, Vice-président du Département de l’Hérault, entouré des lauréats du concours « Plus belle ma commune » 2018 et des villes labellisées Villes et Villages fleuris. 

 

 

41 communes récompensées en 2018 

Depuis 40 ans, le programme « Plus belle ma commune » accompagne les villes héraultaises pour améliorer leur cadre de vie et contribuer ainsi à l’attractivité du territoire. Une démarche qui peut également leur permettre l’obtention du premier niveau du label « Villes et villages fleuris ». Deux nouvelles communes ont ainsi été proposées au label « Une fleur » cette année, les résultats régionaux sont attendus prochainement. Depuis 2003, 53 % des villes héraultaises se sont inscrites au programme « Plus belle ma commune ». 

 Dans ce cadre un concours est organisé chaque année par le Département afin de récompenser les travaux et embellissements réalisés par les villes et villages accompagnés. Un jury d’experts visite les communes et conseille les maires sur des thématiques aussi variées que le paysage, l’horticulture, l’aménagement urbain, la propreté, la gestion de la ressource en eau, la biodiversité et le tourisme. 

41 communes ont reçu ce jeudi un prix départemental sous la forme d’un bon d’achat à valoir chez un professionnel du paysage, ou de livres selon la taille de la commune. Dans un souci de préservation de la biodiversité, les 77 villes engagées dans ce programme ont également reçu un abri à chauves-souris. 

Le Département s’engage pour la qualité de vie dans l’Hérault

En 2018, le Région Occitanie s’est structurée afin d’assumer pleinement sa compétence sur le concours « Villes et villages fleuris ». Dans ce contexte et dans le cadre de la loi NOTRe (Nouvelle Organisation Territoriale de la République), le Département a décidé de se centrer sur ses compétences obligatoires, notamment les solidarités territoriales et d’accompagner les communes en proposant des dispositifs nouveaux et cohérents avec les projets départementaux. 

« Avec la création d’un comité stratégique dédié aux paysage, le Département continuera plus que jamais à œuvrer avec les Maires pour la qualité de vie dans l’Hérault, tant pour les Héraultais que pour les touristes.», Jean-Luc Falip, Vice-président du Département de l’Hérault, délégué à l’aménagement rural, à l’agriculture, à la viticulture, à la pêche et à la forêt. 

La création d’un comité stratégique dédié aux paysages

Dans le cadre de la mise en œuvre du schéma départemental de développement du tourisme et des loisirs 2018-2021, un comité stratégique va être mis en place dès 2019. Il prendra en compte la dimension paysagère du territoire et aura pour objectif de valoriser les efforts réalisés par les communes en matière de paysages.

En décembre 2018, le MMM magazine



Le MMMMag 44 - décembre 2018
télécharger la version pdf

Les événements du mois de décembre mis à l’honneur sont "I love techno Europe" samedi 15 décembre, l’ouverture des halles Laissac à Montpellier depuis le 1erdécembre, les santons de Noël de La Garriga, le spectacle sur glace à la patinoire Vegapolis, l’exposition Alexandre Hollan au musée Fabre et le spectacle La Fontaine – Brassens à Villeneuve-lès-Maguelone... de plus est annoncé l'événement sportif international : la Coupe du monde féminine de la FIFA France 2019 TM, qui se jouera à Montpellier en juin 2019.

Mobilisation pour le climat le 8 décembre à Montpellier

« Témoins au bout du monde »

Appelle à la mobilisation le 8 décembre à Montpellier, suite à ses deux précédents appels à manifestations en 2018.

 Adressé à

Monsieur le président de la Métropole,

Mme la présidente de la Région

"Poursuivant des recherches dans quarante pays sur les modes de vie alternatifs, nous proposons que soient organisées d’urgence au Corum, et sur France télévision, deux journées de débats publics entre la société civile, la Métropole et la Région.

Cela, en vue de l’établissement d’urgence d’un plan climat régional assorti de propositions adaptées à la hauteur des risques et enjeux humains et économiques. Déjà à Montpellier cet été dans la rue de nombreuses personnes m’ont dit avoir l’impression de passer sous un grill !Il y a le feu.

Lors de ces débats tous les sujets seraient abordés : modes de vie, de productions d’énergies, de développements et de consommations alternatifs ; en remplacement des modes responsables du réchauffement climatique souvent destructeurs, polluants, aliénants, parfois mortels, pour les hommes et la nature. Il serait question entre autres, de qualité de vie, et donc de l’eau, de l’alimentation, de la santé mise en danger prématurément ; de l’agriculture industrielle, de l’élevage intensif, des pesticides, déchets et impacts sur la biodiversité, les plantes et de toutes les formes de vie. Face à de pareils risques environnementaux, un pays où les pouvoirs publics feraient preuve de mépris envers les propositions des membres actifs de la société civile serait sans avenir.

Porté par mes investigations sur trois continents, je ne sais plus depuis combien d’années j’alerte les pouvoirs publics, avant même le dernier rapport du GIEC, Midi-libre du 9 septembre 2018 donnait mon point de vue presque « prémonitoire » : « Il est plus tard qu’on ne le pense ». Ce rapport le confirme.

Par avance merci pour votre soutien et votre mobilisation."

Christian Puech, président de l’association « Témoins au bout du monde ».  

Blog et contact : http://christianpuech.wordpress.com

Le préfet lance aux côtés du maire de Montpellier "la Fabrique à Entreprendre"

"La Fabrique à entreprendre" de la Mosson aide à la création ou à la reprise d'entreprises, à lutter contre le chômage, accompagner l'émergence de projets et mettre en lumière des "pépites" en quartier politique de la ville.


C'est la première Fabrique à Entreprendre en Région Occitanie et constitue un guichet unique sur le quartier de la Mosson à Montpellier. Elle a pour objectif de guider les créateurs /repreneurs d'entreprises de la Mosson, de dynamiser l'initiative économique et de stimuler la culture entrepreneuriale.

C'est la première Fabrique à Entreprendre en Région Occitanie et constitue un guichet unique sur le quartier de la Mosson. Elle a pour objectif de guider les créateurs /repreneurs d'entreprises de la Mosson, de dynamiser l'initiative économique et de stimuler la culture entrepreneuriale. Dans sa phase expérimentale (2018-2020), la « Fabrique à entreprendre » s’adresse prioritairement aux habitants du quartier de la Mosson, porteurs de projet qui souhaitent créer sur le territoire de la Mosson, entrepreneurs déjà installés.

L’ambition est d’augmenter le nombre de porteurs de projets accompagnés, d’entreprises créées et de favoriser leur pérennité. Elle pourra accueillir jusqu’à 350 porteurs de projet par an.

Tél : 07.89.31.97.13

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Cœur de ville en lumières : le service tram renforcé

Du Peyrou au Musée Fabre, ce sont 11 scénographies spectaculaires imaginées par des artistes venus du monde entier de 18h30 à 22h. Des balades insolites, inspirantes, enivrantes... à travers des projections et des histoires contées d’une durée moyenne de 6 minutes en boucle toutes les 5 minutes.

Dans ce cadre du jeudi 29 novembre au samedi 1er décembre, TaM renforce le service des lignes de tramway en soirée.

Jeudi 29 novembre

La fréquence de la ligne 4 sera de 10 minutes environ jusqu'à 23h30. 

Vendredi 30 novembre

La fréquence de la ligne 1 sera de 7-15 minutes de 21h à 23h30 environ entre les stations Occitanie et Odysseum.

La fréquence de la ligne 2 sera renforcée à 15 minutes de 21h30 jusqu'à la fin de service entre les stations Notre-Dame de Sablassou et Sabines.

La fréquence de la ligne 3 sera de 15 minutes environ entre Mosson et Boirargues de 21h30 à 0h30 environ ; de 15 à 45 minutes entre Boirargues et Lattes Centre / Pérols - Étang de l'Or.

La fréquence de la ligne 4 sera de 10 minutes environ jusqu'à 23h30.

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon

Installation du nouveau directeur de cabinet du Préfet de l'Hérault

Ce 2 septembre 2019, jour de rentrée, cet après-midi la presse était invitée à rencontrer le nouveau directeur de cabinet du Préfet Richard SMITH, 43 ans marié avec deux enfants, héraultais depuis quelques jours.
Tout d'abord, quelques mots sur son parcours : avec plusieurs diplômes d'ingénierie dans le secteur de l'agronomie, des ponts, et des forêts, et une licence d'administration publique de droit international, administratif, constitutionnel et pénal. Ce cursus interministériel l'a conduit à occuper différents postes de l'administration centrale, de l'environnement, de l'agriculture. En Ile de France, il a été Capitaine des pompiers professionnels (91), et son dernier poste était Secrétaire Générale adjoint de la Préfecture du Pas-de-Calais dans les Hauts de France. 
Pour répondre aux questions de la presse, il précise : "Etre à l'écoute et compte se rendre sur le terrain

» Echos/Montpellier

VACANCES en Méditerranée. La mer en Occitanie

Aigues-Mortes en Camargue 

220 km de côtes préservées, de la Camargue gardoise à la côte vermeille : c’est ça la mer en Occitanie.
Avec un taux record de plages et de ports Pavillons Bleus, du grand soleil et une mer à 24°C l’été. Baignade, sports nautiques, thalassothérapie, balades naturalistes, culturelles ou gastronomiques : c’est le cocktail de votre été en Occitanie, entre villages de pêcheurs, ports de plaisance et stations balnéaires.
De plus, détendez-vous en thalasso à Banyuls-sur-MerLa Grande-MottePort-CamargueSaint-CyprienCanet-en-Roussillon. Retrouvez la forme à Balaruc-les-Bains, 1ère station thermale de France.
Côté stations balnéaires, parmi nos 28 stations balnéaires, faites votre choix. Vous avez les capitales européennes du camping ou du naturisme (Argelès-sur-Mer, Le Cap d’Agde) ; les familiales (Collioure, Saint-Pierre-la-Mer, Vias, Carnon, Palavas-les-Flots) ; les sportives (Leucate, Frontignan) ; les branchées (Canet-en-Roussillon) Vous avez aussi le côté nature (La Palme, Vic-la-Gardiole), rétro (Banyuls-sur-Mer, Valras) et moderne (La Grande Motte, Port Camargue). Sans oublier les villages de pêcheurs tel que Port-Leucate ou Le Grau d’Agde...

» Echos/Occitanie