Erreur
  • Échec du chargement des données du flux

Des vacances apprenantes pour un million d'enfants durant l'été 2020

Présentée le 6 juin dernier par le ministre de l’Éducation nationale, l'opération « Vacances apprenantes » doit permettre à un million d'élèves de combler de manière distrayante et enrichissante les lacunes accumulées depuis le début de la période de confinement. 

Book, Boy, Lecture, Reading, Book, Book

Plusieurs dispositifs sont mis en œuvre : écoles ouvertes dans les villes et à la campagne, colonies de « vacances apprenantes », accroissement des accueils de loisirs. Service-public.fr passe en revue l'ensemble des mesures de « Vacances apprenantes ».

Cette année scolaire tronquée en raison de la crise sanitaire liée à l'épidémie du Coronavirus a été particulièrement dommageable aux élèves de familles modestes, sous-équipées en outils numériques pour suivre un enseignement à distance.

Doté d'une enveloppe de 200 millions d'euros, le plan « Vacances apprenantes » répond à un objectif pédagogique de lutte contre les retards et les risques de décrochage scolaire et vise également à offrir la possibilité de partir en vacances à des enfants de familles modestes. Ces « vacances éducatives » seront entièrement gratuites pour les familles les plus modestes.

Écoles ouvertes pour l'été 2020

Au cours de l'été 2020, le dispositif « École ouverte » permettra d'accueillir 400 000 élèves du primaire, du collège et des lycées professionnels, dans les écoles ou les établissements de leur lieu de résidence. Ce dispositif sera mis en place sur la base du volontariat des communes et des enseignants.

Des activités de renforcement scolaire ou des compétences professionnelles pour les élèves des lycées professionnels seront proposées le matin. L'après-midi sera consacré aux activités artistiques, culturelles, sportives et de découverte de la nature.

Les élèves de lycée professionnel pourront être accueillis dans leur établissement d'origine ou dans un établissement proposant un accès aux plateaux techniques nécessaires à leur formation initiale.

Ce dispositif des « écoles ouvertes » existe déjà dans les quartiers prioritaires. Cet été, il sera étendu aux villes et aux territoires ruraux.

Un nouveau dispositif « École ouverte buissonnière » permettra d'accueillir des enfants de 6 à 17 ans dans des écoles ouvertes à la campagne ou en bord de mer pour aller à la découverte de la nature et du patrimoine local, ou de partir en mini-camps sous tente avec son école ouverte.

Colonies de vacances apprenantes

Pouvant accueillir 250 000 enfants de 3 à 17 ans, labellisées par l’État, ces « colonies de vacances apprenantes » se dérouleront pendant les congés d'été, du 4 juillet au 31 août 2020.

Réouverture des Thermes le lundi 22 juin

Chers curistes,

Depuis l’annonce officielle de la Direction Générale de Santé qui autorise l'ouverture des établissements thermaux au 2 juin 2020, nous nous préparons activement pour votre accueil et dans les meilleures conditions sanitaires.

Bonne nouvelle : les thermes de Balaruc-les-Bains vous accueilleront en cure à partir du lundi 22 juin 2020 ! La saison thermale 2020 aura lieu jusqu’au samedi 19 décembre 2020.

Nous sommes mobilisés et à votre écoute. Notre standard est ouvert du lundi au vendredi de 9 h 00 à 16 h 00.
En dehors de ces horaires, vous pouvez toujours nous contacter, par mail, à : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Sachez que l’ensemble des mesures sanitaires supplémentaires prises du fait du Covid-19, vous sera communiqué par la suite.

Plus que jamais #hatedevousretrouver !  L'équipe des Thermes.

Voyagez à petits prix cet été dans toute l’Occitanie  !

JPEG - 125 ko

Pour aider les habitants à partir en vacances et soutenir le tourisme d’Occitanie, la Région engage des mesures qui vont donner du peps au pouvoir d’achat. Alors que la présidente de la Région a demandé aux sociétés d’autoroutes et à l’Etat de faire acte de solidarité via une baisse des tarifs des péages, la Région met elle-même en pratique cette solidarité sur son réseau public régional de transports liO. Elle lance ainsi des offres à petits prix pour voyager dans toute l’Occitanie de juin à septembre.

SUR LE RÉSEAU LIO, DES BONS PLANS POUR TOUS

De juin à septembre, des économies pour tous avec les billets à 1€ !
De juin à septembre, des économies pour tous avec les billets à 1€ !

Dès le 6 juin, la Région proposera 1 million de billets à 1 € sur les trains liO TER, durant une période de 4 mois. Tous les week-ends des mois de juin et de septembre, les voyageurs bénéficieront d’un trajet à 1€ sur toutes les lignes. En juillet et août, ce tarif sera ouvert tous les jours pour les premiers voyageurs (grâce à un nombre de billets multiplié par trois par rapport à 2019). Cela met l’aller-retour Rodez-Tarbes pour deux personnes à 8 € au lieu de 150 €. Une sacrée économie  ! Une famille perpignanaise avec deux enfants économisera près de 300 € pour se rendre en vacances dans les vertes forêts du nord lozérien. Quant aux jeunes de moins de 26 ans, ils pourront voyager à 1 € de juin à septembre tous les jours et sur toutes les lignes d’Occitanie.

Dès le 1er juillet, les billets sont plafonnés à 2€ sur le réseau liO
Dès le 1er juillet, les billets sont plafonnés à 2€ sur le réseau liO

Les cars liO sont aussi concernés : le tarif maximum du billet passe à 2 € (pour toute origine et destination) à partir du 1er juillet. Ce plafonnement est une étape anticipée de l’harmonisation tarifaire à l’échelle de l’Occitanie menée jusqu’en 2022. Il signifie des baisses de prix en Ariège, Haute-Garonne, dans le Gard et le Gers, et des trajets Castres-Valras-Plage ou encore Auch-Toulouse pour 2 €.

En savoir plus
Ces billets à petits prix, complétés d’offres EvasiO’ combinant une faible tarification des déplacements et des loisirs, permettront à tous les habitants de l’Occitanie de mieux découvrir ou redécouvrir notre belle région tout en préservant leur pouvoir d’achat, commente Carole Delga.

Covid-19 : une alliance pour soutenir les projets de recherche en Occitanie

Pour accélérer les recherches sur le coronavirus, la Région décide de financer neuf projets validés par l’Agence Nationale de la Recherche sur lesquels planchent des équipes de chercheurs et chercheuses d’Occitanie. Des travaux qui portent sur l’analyse du virus comme sur ses conséquences…

JPEG - 476.8 ko

Pour faire avancer la recherche sur le Covid-19 et assurer un financement rapide des projets développés en Occitanie, la Région a noué un partenariat innovant avec l’Agence Nationale de la Recherche (ANR). Neuf projets de chercheurs et chercheuses d’Occitanie parmi les meilleurs dossiers de l’appel à projets « Flash Covid-19 » de mars ont été sélectionnés et seront cofinancés par la Région (plus de 580 000 € de financement, équivalent à celui de l’ANR). L’aide « Défis clés Urgence Covid-19 Région-ANR » bénéficie à des laboratoires du Cnrs, de l’IRD et du Cirad à Montpellier, ainsi qu’à des équipes des CHU de Montpellier et de Toulouse, de l’université Paul Sabatier-Toulouse 3, de l’université de Montpellier, et de la Toulouse School of Economics.

Des recherches sur le virus et ses conséquences

En Occitanie, les recherches portent aussi bien sur le virus que sur ses conséquences sanitaires, sociales et économiques. Le projet Proteo-Covid du laboratoire de biochimie-protéomique clinique de Montpellier dirigé par Sylvain Lehmann veut caractériser la protéine Spike, clé d’entrée du SARS-CoV-2 dans les cellules, « en utilisant la spectrométrie de masse, une technique très performante ». Le CHU de Toulouse étudie un modèle pour identifier, parmi les patients appelant les centres Samu, ceux présentant un risque de complication et d’hospitalisation. L’Institut de recherche en infectiologie du Cnrs de Montpellier, lui, planche sur un test innovant baptisé Alpha-Centauri.

D’autres chercheurs analysent l’impact du virus dans la société. Les travaux dirigés par Michelle Kelly-Irving au sein du laboratoire d’épidémiologie et analyses en santé publique de l’université Paul Sabatier de Toulouse mixent les disciplines pour analyser les conséquences sociales et psychologiques du confinement. Objectif final : « guider les décisions de santé publique en temps de crise et mieux accompagner les prochains risques d’épidémie ». L’étude « Epidémiologie digitale » de l’IRD de Montpellier analyse les réseaux sociaux pour mettre au point une application de mesure en temps réel de l’efficacité d’un confinement. Avec le projet Covid-Metrics, la Toulouse School of Economics veut modéliser les conséquences du Covid-19 grâce aux méthodes économétriques, l’analyse des séries chronologiques et la gestion du risque de crédit.

Un soutien renouvelé

Ce partenariat Région-Agence Nationale de la Recherche devrait se pérenniser avec l’appel « Recherche-Action RA Covid 19 » lancé en avril par l’ANR pour accompagner des projets urgents (sur 3 à 12 mois) sur des études épidémiologiques, la prévention et le contrôle de l’infection, la formation de la maladie, l’éthique et les dynamiques sociales, et les enjeux globaux de l’épidémie.

Ce n’est pas tout : lors de la commission permanente du 29 mai, la Région a accordé près de 237 000 € pour EasyCov, test salivaire rapide à partir d’un réactif coloré mis au point par le laboratoire montpelliérain Sys2Diag, commun au Cnrs et au groupe Alcen. « Sans cette aide, nous n’aurions pas pris le risque de lancer le projet », relève le directeur de Sys2Diag Franck Molina.

En complément, la Région prévoit aussi un soutien à l’application mobile développée par l’entreprise numérique montpelliéraine Vogo pour automatiser l’utilisation du test. Le 2 juin, des « performances satisfaisantes » ont été annoncées pour l’étude clinique du test salivaire menée au CHU de Montpellier. Celle-ci se poursuit et le test devrait être commercialisé courant juin.

En savoir plus

La Région Occitanie propose des offres de transports en commun exceptionnelles cet été

Lors de la conférence de presse ce jeudi 4 juin, dédiée à l'un des volets de la relance de l'économie touristique régionale, la présidente de la Région Occitanie, Carole Delga, accompagnée de Jean-Luc Gibelin, vice-président en charge des mobilités et des infrastructures de transports, et Vincent Garel, président du Comité régional du tourisme, ont présenté les offres de transports en commun à petits prix pour préserver le pouvoir d'achat des vacanciers et favoriser une nouvelle fois l'usage des transports en commun et des mobilités douces. Cette mesure vient renforcer le Fonds L'OCCAL annoncé la semaine dernière pour soutenir les professionnels du tourisme, du commerce de proximité et de l'artisanat.

rigoCapture

1 million de billets à 1 € et des offres EvasiO' renforcées : 

Quand au niveau national la SNCF propose 3 millions de billets à moins de 49 €, la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée propose à elle seule 1 million de billets à 1 €, du 6 juin à la fin du mois de septembre. L'offre est la suivante :

-          1€ pour les moins de 26 ans, tous les jours en juillet et août, sur tous les trajets.

-          1€ tous les week-ends des mois de juin et septembre, pour tous les trajets et tous les voyageurs.

-          En juillet et en août, un quota de billet à 1 € sera proposé pour les premiers voyageurs qui réserveront, sur tous les trajets en semaine comme le week-end.

La Région Occitanie renforce également l'offre EvasiO', en déployant les EvasiO' Culture et en créant une nouvelle proposition, EvasiO' Plein Air, combinant les trains à 50 % avec les parcours de randonnées. 

La présidente réitère solennellement sa demande auprès d'Elisabeth Borne d'organiser une réunion avec les sociétés autoroutières

 Interrogée sur sa proposition faite à l'Etat et aux sociétés autoroutières de lever les barrières de péage pendant les vacances, Carole Delga a insisté une nouvelle fois sur la nécessité d'organiser un tour de table pour envisager sérieusement cette proposition.

Réagissant d'ailleurs aux propos du secrétaire d'Etat, Jean-Baptiste Djebbari sur France Info le matin même, qui indiquait que cette mesure ne pouvait être compensée que par l'impôt, déclarant « ça consiste tout simplement pour les Français à combler effectivement ce qui ne serait pas payé par les résidents d'Occitanie », Carole Delga a tenu a préciser que cette mesure doit évidemment être entendue pour tous les Français et non pas seulement pour les habitants de l'Occitanie. « Si la SNCF, qui subit pourtant de lourdes pertes financières, et la Région, déjà fortement impliquée dans les mesures de soutien économique avec un plan de plus de 370 millions d'euros, peuvent contribuer à l'effort de solidarité, pourquoi cela ne pourrait pas être le cas des sociétés d'autoroute dont la santé financière est plus que favorable ? » s'interroge notamment la présidente de Région. 

+ d'infos sur les billets à petits prix et offres EvasiO' : 

www.ter.sncf.com/occitanie - Dans les rubriques Tarifs & achats et Tarifs et abonnements / Je voyage occasionnellement

https://lio.laregion.fr/

Drive de dépistage du Covid-19 au CHU de Montpellier

A partir de ce jeudi 4 juin, le CHU de Montpellier ouvre un drive de dépistage du Covid19 sur rendez-vous.


Le drive se situe derrière l’hôpital Saint-Eloi, rue du Truel. Il est ouvert tous les jours, dimanche inclus de 8h à 12h30 et de 15h à 19h.

Des tests avec prélèvement naso-pharyngé par écouvillonnage sans descendre de voiture.

L'écouvillon, une sorte de long coton-tige, est ensuite placé dans un tube à essai contenant une solution liquide puis dans deux poches plastiques avant d’être analysé.

Comment prendre rendez-vous ? 

·         Appelez le call center au 0467330551 joignable du lundi au vendredi de 9h à 17h

·         Le rdv sera programmé seulement si vous avez une prescription médicale. 

Afin de faciliter la prise de rdv, merci de préparer les informations nécessaires :

·         Date de naissance

·         Code Postale / Ville

·         N° de téléphone portable 

·         Adresse mail nécessaire pour recevoir les codes de connexion pour accéder à vos résultats

·         N° RPPS (répertoire partagé des professionnels de santé) de votre médecin qui figure sur votre ordonnance et qui compte 11 chiffres : nécessaire pour qu’il reçoive également vos résultats. 

Comment sont transmis les résultats ? 

Le médecin prescripteur sera averti des résultats par mail dans les 24h.

En cas de résultat positif, le médecin prescripteur prend contact avec le patient pour lui donner la marche à suivre. Par ailleurs, le patient recevra un lien par mail ou téléphone afin de récupérer ses résultats.

DECONFINEMENT : phase 2

Une nouvelle étape du déconfinement prend effet aujourd’hui jusqu’au 22 juin et pour une durée de trois semaines. L’’occasion de revenir progressivement à la vie normale.
La liberté est la règle mais quelques contraintes subsistent toujours pour limiter la propagation du virus.

Pour obtenir plus d’informations  https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

La cellule d’écoute académique est active

Aucune description de photo disponible.

COVID19

La cellule d’écoute académique est active :

 du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h

 04 67 91 49 30

 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

une équipe mobilisée pour répondre à vos questions et pour accompagner pas à pas les familles des élèves scolarisés dans l’ Académie de Montpellier

 https://www.ac-montpellier.fr/

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon

Fin de la concertation publique pour la ligne à grande vitesse

La loi d’orientation des mobilités, qui reconnaît la ligne nouvelle Montpellier-Perpignan comme prioritaire parmi les grands projets ferroviaires, prévoit sa réalisation en deux phases :

- la première concernant la liaison Montpellier à Béziers à l’horizon 2030

- la seconde, pour relier Béziers à Perpignan pour 2040. 

Le calendrier a été déterminé comme suit :

- concertation publique en 2020,

- enquête publique fin 2021 ou début 2022,
- déclaration d’utilité publique en 2023, études préparatoires de 2023 à 2030,
- travaux dès 2030
- mise en service en 2034.

Si le projet est aujourd’hui stabilisé dans son tracé et ses fonctionnalités, la concertation en cours doit permettre à chacun de s’informer...

» Echos