15 exposants héraultais au salon RÉGAL

15 exposants héraultais au salon RÉGAL, organisé par la Régio du 14 au 17 décembre à Toulouse

Du 14 au 17 décembre, la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée organise les REncontres Gustatives, Agricoles et Ludiques (REGAL), la nouvelle version du salon SISQA, au Parc des expositions de Toulouse. Au programme : 4 jours de dégustations, d'animations et de rencontres autour du meilleur du « Produit en Occitanie ». 

regaCapture

La présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, Carole Delga, inaugurera le salon RÉGAL le jeudi 14 décembre à 10h, aux côtés notamment de Jean-Louis Cazaubon, vice-président de la Région en charge de l'agroalimentaire et de la viticulture et président de l'Irqualim, de Vincent Labarthe, vice-président de la Région en charge de l'agriculture et de l'enseignement agricole, de Denis Carretier président de la Chambre régionale d'agriculture d'Occitanie, et de Pascal Augier, directeur régional de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt. Le chef triplement étoilé Christian Le Squer sera également présent pour dévoiler l'exposition de photos primées lors de la dernière édition du Festival international de la photographie culinaire (FIPC) dont il était le parrain.

En 2017, RÉGAL, devient le plus grand marché d'Occitanie, avec une large présentation de la diversité des produits de qualité, des spécialités traditionnelles et des savoir-faire agricoles emblématiques de la région. Quelques 200 producteurs, venus des 13 départements de l'Occitanie, seront présents cette année dont 15 de l'Hérault (liste complète ci-dessous).

RÉGAL est aussi un temps de découverte et d'enrichissement, pour les petits comme pour les grands. En famille ou entre amis, les visiteurs pourront tenter de nouvelles Expériences sensorielles à base notamment de cocktails insolites et de dégustations en couleurs. Les amateurs de cuisine pourront quant à eux passer derrière les fourneaux en participant à des ateliers culinaires, aux côtés de chefs de la région. Du côté de La Ferme, agneaux aux lunettes noires du Quercy, chèvres à longs poils des Pyrénées ou encore chevaux de Camargue seront présents. Cet espace incontournable du salon s'enrichit cette année avec un espace dédié aux innovations culturales et technologiques et des démonstrations de drones.  Au total, plus d'une centaine d'animations seront proposées pendant toute la durée du salon.

Côté « restauration », pour la 1ère fois cette année, un menu « pique-nique » de 10€ sera proposé, à composer soit même avec des produits à choisir chez les exposants participant à l'opération.

Les producteurs héraultais à retrouver cette année au salon RÉGAL :

Hall 3

Le marché de nos spécialités régionales traditionnelles

  • ETS LOUISE de BAILLARGUES : Fougasse ; Chausson Frita ; Sacristain

 Le marché de nos produits fermiers

  • DOMAINE DE GALINENQUE de BEZIERS : Olives Lucques du Languedoc AOP ; Huiles d'olives cuvée L'oustal et monovariétales ; Confit d'oignons ; Oignonade aux olives noires ; Tapenades ; Pissaladière

 Hall 4

Le marché des produits de qualité

  • DOMAINE SAINT HILAIRE de MONTAGNAC : Vins et Spiritueux
  • GRANGE DE 4 SOUS de ASSIGNAN : Vins et Spiritueux
  • DOMAINE CLOVALLON de BEDARIEUX : Vins et Spiritueux
  • DOMAINE BLANVILLE de SAINT-PARGOIRE : Vins et Spiritueux
  • SYNDICAT DES PRODUCTEURS DE VINS DE PAYS D'OC à Lattes : Vins Pays d'Oc IGP
  • MAISON ROUX de MONTPELLIER : Biscuits macarons recette à l'ancienne du Languedoc
  • LES APEROS BIO de MONTPELLIER : Le Subtil "Les Apéris Bio" AB ; Le Gourmand "Les Apéros Bio" AB ; L'Original "Les Apéros Bio" AB
  • LES CELLIERS D'ONAIRAC d'OLONZAC : La Cruelle -rouge- AOP Minervois ; La Cruelle -rosé- IGP PAYS D'OC ; La Cruelle -Blanc- IGP PAYS D'OC ; La Réserve Présidentielle - IGP PAYS D'OC
  • CLOS CENTEILLES de SIRAN : AOC Minervois ; AOC Minervois -La Livinière ; IGP Côtes du Brian
  • ETS ARCELLA de MARSEILLAN : Huîtres Bouzigues
  • DOMAINE GALTIER de MURVIEL-LES-BEZIERS : AOC ST-CHINIAN ;  AOC Languedoc
  • MAS RENE GUILHEM de CLERMONT-L'HERAULT : IGP Coteaux du sologan ; AOP Languedoc
  • HUILERIE CONFISERIE COOPERATIVE de CLERMONT-L'HERAULT : Olives Vertes Lucques du Languedoc AOC ; Huile d'olive vierge ; Tapenades

     

Johnny Hallyday, la plus grande rock-star que la France ait jamais connue, est mort

Johnny Hallyday, la plus grande rock-star que la France ait jamais connue, est mort dans la nuit de mardi à mercredi à 74 ans, des suites d'un cancer du poumon, a annoncé à l'AFP son épouse Laeticia.

"Johnny Hallyday est parti. J'écris ces mots sans y croire. Et pourtant c'est bien cela. Mon homme n'est plus. Il nous quitte cette nuit comme il aura vécu tout au long de sa vie, avec courage et dignité", écrit-elle dans un communiqué.

Emploi : le GIHP recrute 40 intervenants à domicile dans l’Hérault

Spécialisé dans l’accompagnement des personnes en situation de handicap, le GIHP LR lance une campagne pour recruter 40 intervenants à domicile en 2018.

http://www.agglopole.fr/wp-content/uploads/2015/04/1d-lacc--s-aux-personnes----mobilit---r--duite-e1428057650349-1024x605.jpg

Le GIHP LR innove une nouvelle fois pour l’autonomie des personnes en situation de handicap, en créant la première Unité de Logements et de Services de la région Occitanie.
Ce nouveau service s’accompagne d’un besoin important en recrutement.
Ainsi, l’embauche de 30 intervenants à domicile est prévue en 2018.
Parallèlement, pour accompagner son développement, le GIHP LR recrute 10 intervenants à domicile sur les secteurs de Béziers, Agde, Pézenas et Lunel.
Il s’agit de poste d’employés à domicile ou d’auxiliaires de vie sociale, en travail de Jour ou de Nuit, en temps plein ou en temps partiel.
Profils recherchés : diplômés (Auxiliaire de vie sociale, Aide médico-psychologique, Aide-soignant…), non diplômés avec expérience, étudiants en école d’infirmière…

Formations des salariés :

Les candidats retenus seront formés aux spécificités du handicap :
• formation aux gestes et aux transferts des personnes à mobilité réduite
• formation à la connaissance des handicaps et de leurs conséquences
• formation aux aspirations endo-trachéales
• formation PSC1
Pour candidater, envoyez votre CV et lettre de motivation à : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Retrouvez toutes les informations relatives aux services sur le site du GIHP :
- Service d’Aide et d’Accompagnement à Domicile : https://gihplr.org/pole-medico-social/saad/
- Unité de Logements et de Services : https://gihplr.org/pole-medico-social/saad/unite-delogements-

Stéphane Travert, ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, en visite dans l'Hérault

Stéphane Travert, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation s’est rendu, jeudi 30 novembre, dans le département de l’Hérault. 

Stéphane Travert, ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, en visite dans l'Hérault

Aux cotés de Pierre Pouëssel, préfet de l’Hérault, il a découvert en début d’après-midi le Salon International des équipements et savoir-faire pour les productions vigne-vin, olive, fruits-légumes, SITEVI, au Parc des expositions de Montpellier."Le ministre a déambulé dans les stands du salon, il a rencontré et échangé avec les exposants et visiteurs autour des thèmes de l’innovation et des préoccupations des trois filières (vigne-vin, olive, fruits-légumes).

Le ministre était ensuite attendu au Mas Numérique de l’école SupAgro à Villeneuve-lès-Maguelone. Le Mas numérique est un site de démonstration de technologies numériques innovantes destinées à la viticulture et un outil de formation inédit pour les étudiants et les professionnels du secteur. La visite s’est poursuivie dans les vignes avec la présentation de deux outils utilisés au Mas numérique.

La visite du ministre Stéphane Travert s’est achevée en fin de journée avec la rencontre des lauréats du Challenge Innov’Agro.

Aurore Kichenin, 4ème du concours Miss Monde 2017 !

Historique !
Après un incroyable parcours, notre ambassadrice, Aurore Kichenin, miss Montpellier et miss Languedoc-Roussillon 2016, se classe 4ème du concours Miss Monde 2017 qui se déroulait ce samedi 18 novembre 2017 en Chine.
Au cours de sa préparation, Aurore a gagné son "head-to-head challenge" grâce aux votes du public, et s'est qualifiée directement dans le TOP40 de l'élection.
Elle a également été sélectionnée en demi-finale du challenge "Beauty with a purpose" grâce à son projet avec l'association "Eau pour la Vie".
Pendant la finale de ce samedi 18 novembre à Sanya (Chine), Aurore a été sélectionnée dans le TOP15, puis TOP10, et enfin le TOP5 de la finale. Elle a ensuite répondu à une question individuelle avant le verdict final.
Aurore qui représentait la France se classe 4ème du concours Miss Monde 2017, titre remporté par l'Inde avec Manushi Chhillar, suivi du Mexique avec Andrea Meza, et de l'Angleterre avec Stéphanie Hill.

Un Pôle Multimédia pour « Vivre avec l’étang, images et témoignages »

Vendredi 24 novembre à 18 h, en présence de François Commeinhes, Président de Sète Agglopôle méditerranée et des Vice-Présidents et élus Communautaires dont Alain Vidal, Vice-Président Délégué au Patrimoine, avec l'Association des Amis du Musée de l'Etang de Thau aura lieu,  dans le cadre du Projet Multimédia « Vivre avec l’étang, images et témoignages » la présentation du site Internet "filmsdethau-agglopole.fr/", au Musée de l'Etang de Thau, à Bouzigues.

films

 C’est début 2016 que l’association des Amis du musée de l’étang de Thau a proposé ce projet multimédia. La consultation du site Ina.fr montrait que l’institut détenait de nombreux documents sur le territoire de Thau et que les montrer au sein du musée pourrait en accroitre l’intérêt et le rayonnement.

Cela devait permettre d’accroitre la visibilité du Musée grâce aux outils numériques, , de faire venir les professionnels du Bassin en leur offrant des images sur le territoire afin qu’ils se réapproprient le musée et enfin, de faire venir de nouveaux publics. Assez rapidement, l’idée de compléter le site Vivre avec l’étang, avec des images de films amateurs a surgi.

Afin d’enrichir ce fonds documentaire, l’association, en collaboration avec l’Institut Jean Vigo, a alors fait appel à l’ensemble des habitants du territoire afin de collecter des films, des pellicules oubliées, archivées faute de moyen de les projeter. A ce jour, plusieurs déposants ont déjà accepté de confier leurs films à l’association et les premiers dépôts sont en cours de traitement à l’Institut Jean Vigo qui les numérise et remet au déposant un DVD.

Soutenu dès le départ par le Musée de l’Etang de Thau, Sète Agglopôle Méditerranée, le Conseil départemental de l’Hérault, et la DRAC Occitanie, le projet a vu le jour permettant la mise en place d’un site internet « Vivre avec l’étang, images et témoignages », qui serait également consultable, via une table interactive, au sein du musée. Ce site permet donc de proposer une sélection de films et documents issus des collections de l’Ina et des films amateurs illustrant les thématiques exposées dans le Musée.

Le site « Vivre avec l’étang, images et témoignages », montre, à travers ces images combien le territoire de Thau est riche et combien sa culture est variée et remarquable.

 Le contenu du site 

A)Les fonds de l’Ina

Les images proviennent des fonds de l’Ina, national et régional. Une importante recherche effectuée en collaboration avec la délégation Ina sur l’ensemble des fonds de l’Ina (des milliers d’heures de programmes) ont permis d’extraire une centaine d’heures correspondants aux thématiques du territoire de Thau.

vigoCapture

B)Les films amateurs et l’Institut Jean Vigo

Le partenariat avec l’Institut Jean Vigo permet parallèlement d’intégrer au site des films amateurs. C’est un autre regard sur le territoire, plus intime, plus simple, et parfois surprenant. Grâce à la convention passée entre les Amis du Musée et l’institut Jean Vigo, les films amateurs collectés par l’association sur le territoire sont numérisés, décrits et intégrés au site Vivre avec l’étang. La collecte ayant démarré récemment, le site propose actuellement une dizaine de documents. Le nombre augmentera peu à peu en fonction des dépôts

Les grandes thématiques qui structurent le site : 

Vivre avec l’étang, Images et témoignages" parcourt les multiples facettes de l’étang de Thau. L’histoire, l’environnement, la vie animale et végétale, les métiers, l’économie et la douceur de vivre.

Le site est organisé autour de 8 grandes thématiques :

  • Un site exceptionnel : géologie, faune, flore, entretien et protection de l’étang, l’écosystème marin, les hippocampes et les goélands.

  • Les hommes et l’étang dans l’histoire : fouille sous-marine, villa gallo-romaine, la viticulture au milieu du 20ème siècle, le remembrement, etc

  • Pêche et conchyliculture : les métiers de l’étang

  • Une économie diversifiée : l’économie du territoire, conchyliculture, pêche mais aussi viticulture, tourisme et nouvelles technologies

  • Un milieu à protéger : la protection de l’étang, milieu vivant, les actions pour le protéger

  • L’étang et ses ports : les ports de l’étang, hier et aujourd’hui, de Marseillan à Bouzigues

  • L’étang, lieu de vie : festivités, plaisance, tourisme et sports nautiques

    merioDSC_0004 (3)

 Quelques exemples de documents issus des fonds de l’Ina :

« A la recherche de la cité engloutie de Thau »

Au large de Marseillan, les plongeurs du Groupe de recherches archéologiques subaquatiques d'Agde, dirigé par Denis Fonquerle, décrivent les travaux qui permirent la découverte de restes de la cité lacustre préhistorique de Polygium sur un emplacement décrit au IVe siècle dans les récits du géographe Avienus. 
(Sources : FR3 - JT Toulouse - Journal télévisé )

« De la viticulture à l'ostréiculture »

Un ostréiculteur de Mèze retrace les étapes du développement de l'ostréiculture après la Seconde Guerre mondiale, marquée par la reconversion de pêcheurs, et surtout de viticulteurs touchés par la "crise du vin", vers la conchyliculture. Il souligne la nécessité d'une réorganisation des concessions, qui se réalisera à la fin des années 60. 
(Sources : RTF - JT 20H )

« Vacances d'automne »

A Balaruc-les-Bains on est aux petits soins pour accueillir du mieux possible dans un village vacances des retraités de toute la France. 
(Sources : ORTF - Télé Villages )

« Conchyliculture et nouvelles technologies »

Des conchyliculteurs utilisent une technologie simulant les marées à l'aide d'un système alimenté par des panneaux solaires, afin d'optimiser la qualité de leurs coquillages. 
(Sources : FR3 - 19 20. Edition nationale)

  Les partenaires du projet

Sète Agglopôle méditerranée, Musée de l’Etang de Thau, Les Amis du Musée de l’étang de Thau, Conseil départemental de l’Hérault, DRAC Occitanie, INA, Institut Jean Vigo - Cinémathèque Eurorégionale.

Service civique au CHU de Montpellier

Dans le cadre du service civique, le CHU Montpellier recherche des jeunes entre 18 et 25 ans pour des missions d’accueil et d’accompagnement.

Le CHU de Montpellier propose 2 types de missions de 8 mois,(24h par semaine) :

Mission d’accueil et d’orientation des usagers du CHU

Ou

Accompagnement de la personne âgée hospitalisée.

Pour postuler merci d'envoyer un CV et une lettre de motivation à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. avant le samedi 25 novembre 2017.

#Bonuspourlemploi

Le Conseil départemental 34 co-organise une manifestation « #Bonuspourlemploi » le mardi 28 novembre à Montpellier (Pierres Vives) de 9h30 à 17h.



Ce forum s’adresse aux demandeurs d’emploi et bénéficiaires de minima sociaux et a un double objectif :
- leur permettre de rencontrer des entreprises qui recrutent ;
- prendre connaissance, via la présentation de l’offre de service des institutions et partenaires, des « bonus » existants pour accéder et sécuriser l’emploi tant pour l’employeur que pour le salarié (diagnostic, conseils, travail sur outils de recherche d’emploi/formation, aides au logement, à la garde d’enfants, à la mobilité etc…).
Un espace création d’activité permettra également aux visiteurs d’obtenir les premiers renseignements et des orientations sur cette thématique.
Plusieurs espaces seront donc organisés : emploi, formation, offre de service du département, IAE, ESS, partenaires institutionnels.
Un stand sera dédié à la création d’activité, une rotation entre les différents organismes sera donc organisée.

Indiquer par mail à M. Olivier Salas (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.) sa confirmation pour la participation à cette manifestation.

Plus d'infos

Soutien au centre de sauvegarde de la faune sauvage

Depuis son ouverture en juin 2012, le centre régional de sauvegarde de la faune sauvage, basé à Villeveyrac, a accueilli plus de dix mille animaux sauvages blessés ou malades : ce sont pour 90% des oiseaux, allant du roitelet de 5g au vautour fauve à l’envergure de 2,70m ; les 10% restants sont de petits mammifères. La plupart sont relâchés après guérison en milieu naturel, sans dépendance à l’homme.

Ce centre, acteur important dans la formation des professionnels, compte parmi les plus importants de France. Il répond à plus de 3 000 appels par an, donne des informations relatives à la cohabitation avec la faune, la gestion des désagréments, de la salubrité et des nuisances éventuelles, alimente des banques de données nécessaires à l’étude et la gestion de la faune. Un véritable partenariat s’est instauré avec les villes et villages, avec les muséums d’histoire naturelle, le CNRS, les universités, et l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage.

Actuellement, les responsables envisagent une réduction importante de leur activité s’ils ne trouvent pas les fonds nécessaires à la pérennisation des postes actuels, et au recrutement indispensable d’un aide pour soutenir les deux soigneuses surchargées de travail. C’est pourquoi ils lancent un appel au soutien financier. (Compte tenu de son statut d’association à but non lucratif et du caractère d’intérêt général de son activité, les dons reçus par la LPO Hérault, de particuliers ou d’entreprises, peuvent faire l’objet de la délivrance d’un reçu fiscal et être déduits en partie des impôts).

Contact : 04 67 78 76 24 et dons en ligne : http://herault.lpo.fr/nous-aider.

Pression fiscale : taxe foncière

Le Ministère des Finances vient de publier l'ensemble des comptes des communes pour l'année 2016, dernière année complète dont les statistiques sont rendues publiques.


Sète reste la championne départementale de la pression fiscale avec un taux de 46,33% (taxe foncière commune de Sète + agglomération Sète Agglopôle Méditerranée) loin devant les trois premières de l'agglomération Hérault-Méditerranée : Pézenas, Agde, Montagnac avec respectivement des taux de 31,5%, 26,25% et 25,46%. La moyenne des communes héraultaise se situe à 19,6%.
A ces taux il convient d'ajouter la part du département de l'Hérault (21,30%) et la taxe d'enlèvement des ordures ménagères (15,44% pour l'agglomération Hérault-Méditerranée).

source : Ministère des Finances (comptes des communes 2016)

Sur l'ensemble du département de l'Hérault et sur les 5 dernières années (2011 à 2016) la pression fiscale s'est alourdie en moyenne de 8,9% (majoration des valeurs locatives comprise).
Pour 2017, les premières informations remontées semblent indiquer un ralentissement de la hausse des impôts locaux. Certaines communes ont choisi de maintenir les taux de l'an passé, d'autres ont voté des augmentations modérées. Au niveau départementale, le Conseil Départemental a voté une petite augmentation de sa part de taxe foncière qui passera de 21,30 en 2016 à 21,45% en 2017.

Pour son mandat 2015-2020, le Département de l'Hérault a affirmé sa volonté de procéder à une augmentation modérée du taux d'imposition pour le foncier bâti (0,7 % par an). Comme l'an dernier, une hausse de 0,7% est donc à prévoir. Cela ne concerne que les propriétaires et ne représente en moyenne que quelques euros d'augmentation par an sur le montant de la taxe foncière 2017.

taxe_fonciere.jpg

POURQUOI CETTE HAUSSE ?

En 2017, cette hausse permettra notamment d'absorber une partie des coûts nouveaux liés à la loi du 31 décembre 2015 relative à l'adaptation de la société au vieillissement et à l'augmentation du reste à charge des trois Allocations individuelles de solidarité (AIS), 221M€ en 2017.

L'action du Département se construit au cœur du territoire héraultais : construction et entretien des collèges, sécurisation et fluidité des routes, soutien au développement économique, à l'insertion et à l'emploi, aux communes, aux personnes âgées et handicapées...


«La hausse de 0,7% génèrera 2M€ pour maintenir des services de qualité pour les Héraultais»

A QUOI SERT LA TAXE FONCIÈRE ?

La part départementale de la taxe foncière permet de maintenir les investissements et profite à tous. En 2017, elle représentera environ 300,3 M€, soit 24,7% des recettes du Département. C'est la seule ressource pour laquelle le Département a le pouvoir de choisir le taux d'imposition. Et compte-tenu des baisses de dotation de l'Etat et des fluctuations imprévisibles des droits de mutation, elle est essentielle au fonctionnement de la collectivité.

Port de Sète/Usine Saipol : des avancées votées au Sénat

Ce mercredi 8 novembre 2017 , le Sénat a poursuivi l'examen du projet de loi mettant fin à la recherche ainsi qu'à l'exploitation des hydrocarbures conventionnels et non conventionnels et portant diverses mesures relatives à l'énergie et à l'environnement.

Un texte qui concerne particulièrement le Port de Sète et le site Saipol.

En lien avec la Région et la Communauté d’Agglomération Sète Agglopole, Marie-Thérèse Bruguière, sénatrice de l’Hérault, s’est mobilisée et a fait voter, à l'unanimité, par la Haute-Assemblée une mesure importante pour l’activité locale.

Capture

Le 13 octobre 2017, par le groupe alimentaire Avril, des mesures de chômage partiel pour 2018 dans les usines de sa filiale Saipol, en raison de la « menace » que fait peser la réouverture du marché européen au biodiesel argentin.

Ce dispositif, qui court sur six mois renouvelables à compter de février 2018, concerne environ 250 des 600 salariés de Saipol, répartis dans l'ensemble des cinq usines d'estérification de la filiale en France, dont l'une est située à Sète.

Photo de Mme Marie-Thérèse Bruguière, sénateur de l'Hérault (Occitanie)

"Étant donné que les biocarburants non durables et subventionnés sont majoritairement produits dans des installations mises en service après le 1er janvier 2008," Marie-Thérèse Bruguière a donc déposé un amendement, en coordination avec le Conseil Régional et la Communauté d'Agglomération, visant à la mise en place des mesures provisoires, qui relèvent le niveau d’exigence en termes de durabilité (émission de CO2), le temps que la Commission prenne les mesures appropriées. L’amendement a été adopté, de quoi donner de nouvelles perspectives au site sétois.

Le but : Cet amendement doit permettre de suspendre la décision de la Commission européenne, le temps que le recours contentieux aboutisse contre ce qui peut être considéré comme une concurrence abusive. Il vise à renforcer les conditions de durabilité des importations et protéger la filière des biocarburants européens. Le caractère provisoire de cette mesure garantit un juste équilibre entre la nécessité, d’une part, de lutter la concurrence des biocarburants importés lorsqu’elle est déloyale et, d’autre part, de se conformer pleinement au droit de l’Union européenne et de l’OMC.

« Je suis satisfaite d’avoir pu convaincre les sénateurs de mon groupe, mais aussi l'ensemble de la majorité sénatoriale avec les centristes, les indépendants qui ont également soutenu la démarche et ont permis son adoption, et au delà des clivages politiques, mes collègues socialistes et républicains, notamment mon collègue Henri Cabanel, qui ont également voté l'amendement » commente Marie-Thérèse Bruguiere qui poursuit : « Une plainte anti-subvention va prochainement être déposée à la Commission européenne pour dénoncer certaines de ces pratiques. Toutefois, le temps que cette plainte aboutisse à des mesures concrètes, l’afflux des biocarburants importés non durables et subventionnés aurait considérablement affaibli les filières françaises et européennes des biocarburants sans mesure suspensives comme le soumet l’amendement. »

En procédure accélérée, le texte va maintenant faire l’objet d’une commission mixte paritaire Assemblée/Sénat.

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon