Festival Les Arts Métis à Balaruc Les Bains

Le Festival Les Arts Métis vous donne rendez-vous les 2-3 et 4 août prochains, pour sa 5ème édition, dans le cadre rafraîchissant du Théâtre de Verdure de Balaruc-les-Bains. S'inscrivant dans une démarche d’accès à la culture pour tous, le Festival Les Arts Métis demeure en entrée libre au Théâtre de Verdure du Parc Sévigné à partir de 19h30

Il distille une programmation métissée, oscillant entre le Jazz, la Soul et de surprenants brassages musicaux.

Tour du monde en trois jours, il nous emmène de l’océan Indien avec la musique Maloya-Jazz de Gaël Horellou à la jonction de deux continents l’Afrique et l’Europe représentée par la musique Jazz méditerranéenne blues/soul de Jean-Charles Agou et du Montpelliérain Emmanuel Pi Djob.

Dernière étape de ce week-end dépaysant et bigarré : le 4 août entre l’Europe Orientale et l’Asie du Nord où le groupe Russe Izumrud  et leurs invités clôtureront cette 5ème édition, dans une ambiance folklorique, festive et décalée.

Retrouvez l’intégralité de la programmation sur www.lesartsmetis.com

Août 2019 à Valmagne Concerts et visites nocturnes...

agn89Capture

Jeudi 15 août, 21h00 à l'abbaye :

John Gade
Lauréat du concours international de Piano de Sète, prix Diane d'Allaines
Tarifs : 15€/12€ Tarif réduit
Infos et réservations au 04.67.78.47.32

Jeudi 8 août, 21h15 à l'abbaye :
Visite nocturne et théâtralisée, venez rencontrer les femmes marquantes de l'histoire de Valmagne !
Tarif : 15€ 
Infos et réservations au 04.67.78.47.32

Jeudi 22 août, 21h15, à l'abbaye :
Visite nocturne guidée, au flambeau accompagnée par Michelle Lalor au violon
Tarif : 15€
Infos et réservations 04.67.78.47.32
 

agn56CaptureCliquez ici pour voir le programme des événements



Notre ferme auberge et ses assiettes colorées aux saveurs multiples vous accueille les soirs de concert.
Sur réservation au 04.67.78.13.64 
ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 
agn36CaptureagnCapture

Fiest'A Sète : la soirée du 6 août

Clôture du festival en grande en pompe pour cette 23° édition, avec une soirée exceptionnelle : le groupe Antibalas fêtera ses 20 ans sur la scène du Théâtre de la Mer, puis la soirée se poursuivra avec la nouvelle tournée de BCUC, à l'occasion de leur deuxième album "Emakhosini" qui vient de sortir, et un invité de marque : Femi Kuti.

Mardi 6 août au Théâtre de la Mer, Sète : African groove
 

ANTIBALAS
Etats-Unis - En 2008, une comédie musicale sacrait le roi Fela à Broadway. Qui aurait pu en exécuter la partition mieux que ce gang de Brooklyn ? Maîtrisant à la perfection les codes et l’esprit de l’afrobeat, Antibalas est devenu la figure de proue d’un revival sans frontières dont la permanence valide les certitudes du regretté musicien nigérian quant à l’universalité de sa musique et du message qu’elle véhicule. En vingt ans d’existence, Antibalas a su enrichir le genre de ses influences cosmopolites, sans renoncer à la transe percussive ni aux éclats de cuivres incandescents. De la balle ! 

Plus d'infos et vidéos
 

BCUC feat. FEMI KUTI
Afrique du Sud / Nigeria - Sept musiciens de Soweto élevés au hip-hop et aux invocations zulu de Johnny Dyani et Dollar Brand. Sept pyromanes engagés corps et âme dans une musique rituelle intemporelle, pulsation urbaine reliée aux grands espaces, au cosmos, à la vie dans son expression la plus brute et sauvage, afropunk groovy, hypnotique, d’une beauté à couper le souffle. BCUC connecte les esprits anciens et les défis de demain en une célébration urgente, rageuse et gorgée d’âme à laquelle Femi Kuti, invité de luxe, participe avec une évidente joie. Attention : grosse secousse. 

> Plus d'infos et vidéos

Spectacles pyromélodiques des Nuits d'Or à La Grande Motte

Les Nuits d’Or, sur le front de mer à La Grande Motte, offre cette année un florilège de  feux d’artifice orchestrés jusqu'au  25 août 2019. Le divertissement intergénérationnel par excellence, véritable institution à La Grande Motte, s’apprête une nouvelle fois à mettre les petits plats dans les grands grâce au travail des artificiers professionnels venus des quatre coins de la France et la présence d’une société internationale.

Cette année, après l’Italie, l’Espagne, et l’Ukraine en 2018, c’est au tour d’une troupe d’artificiers Philippins de faire montre de tout son talent et de son audace pyrotechnique pour un show consacré à leur pays, qui se déroulera le mercredi 7 août à partir de 22h30 sur le front de mer.

Les spectateurs sont invités, pendant toute la durée du festival, à voter pour leur spectacle préféré, soit directement à l’Office de Tourisme soit sur le site nuitsdor. lagrandemotte.com.

Les résultats donneront lieu à une cérémonie, à la fin de l’été, en compagnie de la troupe victorieuse.

Les cinq prochaines Nuits d'Or du 24 juillet au 25 août

mercredi 24 juillet à 22h30 : "Un voyage épique" par la société Artidream

mercredi 31 juillet à 22h30 : feu sur le thème de la magie par la société IPP

mercredi 7 août à 22h30 : spectacle pyromélodique consacré aux Philippines par la société Platinum Fireworks Philippines

jeudi 15 août à 23h : feu d’artifice sur le thème du voyage du héros par la société Pandora

Dimanche 25 août à 22h30 : sur le thème des grandes voix par la société UNIC

Le parking Front de mer/ Maurice Justin étant situé en zone de sécurité,  il sera maintenu clos pendant 30 min à compter de la fin du feu d’artifice.

Pour se garer, pas de souci

Carte blanche au Festival Arabesque

Adil Smaali Trio, mardi 23 Juillet à partir de 18h30 à l'Hôtel Mercure Montpellier Centre Comédie 

En avant-première, le festival Arabesque  dédié aux arts du monde arabe qui se tiendra du 10 au 22 septembre 2019 vous propose le temps d'une soirée - gratuite - de partir à la rencontre des artistes émergents et des « légendes vivantes ». Ce soir, c'est donc un double événement à vivre à l'hôtel Mercure - une exposition et un concert.

A l'approche du lancement du festival, la billetterie est ouverte d'ores et déjà. Tarifs préférentiels appliqués à partir de 3 spectacles différents. Profitez-en dès maintenant par ici !  
Ce pass est valable uniquement pour les spectacles au domaine d’O - Offre valable jusqu’au 31/07/2019.

Adil Smaali, a toujours défendu, à travers sa musique, les valeurs de l’échange entre les peuples. Accompagné par Damien Fadat à la flûte traversière et Damien Hilaire aux percussions, il présente un répertoire de fusion acoustique entre rumba et raï.

Déroulé de la soirée du Mardi 23 juillet, à 18h30

- A 18h30 : vernissage de l’exposition “Studios” de Mehdy Mariouch.

La pratique de Mehdy Mariouch est limitrophe entre le photo-journalisme et l’art. Il a réalisé différentes séries de reportages et shootings pour différents journaux et magazines nationaux. Pluridisciplinaire, il troque souvent ses objectifs pour des bombes de peinture afin de réaliser des graffitis et des collages urbains.
L’idée de ce projet est de porter un regard sur chaque photographe, dans son studio, où il a photographié des milliers de personnes.
Un cadre hors-champs, hors-temps qui adopte un style désordonné en apparence, proche du kitsch, flash … ou au beau milieu de tout cela, le photographe se fera à son tour photographié. A voir jusqu'au 22 septembre 2019.

- A 19h : concert de Adil Smaali Trio (Rumba Raï)

- dégustation de vins du Domaine Les Mazes avec la vigneronne Dorothée Bouchet et assiettes gourmandes à partager.

Le programme de cette édition 2019 de Fiest'à Sète bien féminin

Un seul coup d’œil au programme de cette édition 2019 suffit pour en remarquer l’allure très féminine, que l’on retrouve d’ailleurs jusque dans le superbe visuel signé Delphine et Élodie Chevalme. Femmes puissantes, à l’instar de l’inoubliable Cesária Evora, de la divine Omara Portuondo ou de la pétillante Calypso Rose. Et la relève des Susheela, Ana Carla, Lucibela, Lura, Elida, Nancy ou La Yegros n’a rien à leur envier.

tasekojpCapture

Parmi les nombreuses destinations explorées pour cette 23e édition, la musique du Cap-Vert et Cesária Evora, sa figure la plus emblématique, seront à l'honneur à travers une soirée exceptionnelle au Théâtre de la Mer, 2 dates en France uniquement, mais aussi avec  des conférences et du cinéma :

Concerts au Théâtre de la Mer 

 

Mercredi 31 juillet : Fiesta tropicale CALYPSO ROSE (Trinité-et-Tobago) Ses chansons coquines revendiquent une liberté et une légèreté de mœurs longtemps réservées aux hommes, tout comme l’était, dans son archipel de Trinité-et-Tobago, le calypso dont elle est pourtant devenue l’ambassadrice et la monarque absolue. Aucune trace de l’âpreté de ses combats dans sa musique solaire et chaloupée, aucun sentiment de revanche dans sa façon radieuse d’accueillir une gloire tardive. Juste la joie, pour cette presque octogénaire, de faire danser des foules de jeunes gens comblés, et le bonheur de célébrer la vie sur toutes les scènes du monde.

Jeudi 1 août : Fiesta à La Havane ANA CARLA MAZA (Cuba / Chili) "Ana Carla est une funambule du violoncelle". Dixit Vincent Ségal, qui l’invitait, fraîche émoulue du Conservatoire de Paris, à partager la scène avec lui. Fille de musiciens chiliens et cubains, Ana Carla a vécu mille vies : concertiste, improvisatrice, compositrice, chanteuse, elle a foulé les scènes en famille, en solo, duo, orchestre de chambre, formation jazz ou pop. Aucun carcan ne saurait contraindre cette jeune virtuose à l’âme ardente, à la voix suave. Soutenue par une percussionniste cubaine et un fier papa pianiste, c’est en trio que la belle vient nous envoûter.

boursoCapture

OMARA PORTUONDO & ROBERTO FONSECA (Cuba) L’immense chance d’attraper une queue de comète. Ainsi Ry Cooder résume-t-il l’incroyable aventure Buena Vista Social Club, inépuisable malle aux trésors cubains. L’élégante Omara y promenait une mélancolie tropicale toute en retenue et en pudeur, au service exclusif des mélodies somptueuses de son île, imposant une prestance et une voix inoubliables. La classe inaltérable de la diva alliée à la délicate sensibilité du plus brillant des héritiers, le pianiste prodige Roberto Fonseca, voilà qui forme la promesse d’un instant des plus précieux au moment des adieux.

*Vendredi 2 août : Nuit indienne SUSHEELA RAMAN (Inde / Royaume-Uni) Les "déracinés" appréhendent souvent leur héritage culturel à travers un prisme fait de distance, de fantasme et de patiente réappropriation, qui rend leur art passionnant. Après une immersion digne d’une ethnomusicologue dans l’incroyable diversité des traditions musicales indiennes, la Londonienne Susheela Raman tombe sous le charme envoûtant des Gamelan indonésiens pour un cross over capiteux où ses volutes de voix éthérées survolent l’écho polyphonique des gongs balinais. Le but de cette démarche aventureuse ? L’émotion pure. C’est gagné, bien sûr. En ouverture de la soirée : FANNA-FI-ALLAH

Samedi 3 août : Cap sur le Cap-Vert LUCIBELA (Cap-Vert) La jeune Lucibela était au départ portée sur le jazz, le rock et la pop brésilienne plus que sur la perpétuation d’une tradition. Mais on ne grandit pas à Mindelo en oubliant Cesaria. A fortiori quand le répertoire de la diva s’offre comme vecteur d’émancipation sociale à qui possède un beau brin de voix. Au fil de rencontres lui permettant de gravir patiemment les échelons de la reconnaissance, et au prix d’un travail acharné, la chanteuse accède au peloton des héritières méritantes. Sa personnalité solaire et son talent lui ouvrent désormais une route qu’aucune autre n’empruntera. La sienne.s

HOMMAGE A CESARIA EVORA : Lura, Elida Almeida, Lucibela, Nancy Vieira, Teofilo Chantre (Cap-Vert) Une artiste de cette stature méritait plus que la postérité des disques et des plaques de rues. Car les chansons de Cesaria, comme celles de Fela ou de Marley, sont l’expression de la vie même, presque condamnées à leur survivre sur scène. Les musiciens de son groupe l’ont su dès le premier concert hommage. Teofilo Chantre a ensuite invité les voix dignes de l’entreprise, et la jeune génération capverdienne en regorge : Lura, Lucibela, Nancy Vieira, Elida Almeida convoquent chacune à leur manière toute l’émotion et la force d’un répertoire inoubliable.

Lundi 5 août : Mambo, salsa & cumbia LA YEGROS (Argentine) L’ébouriffante chanteuse de Buenos Aires, découverte en 2013 avec le tube imparable Viene de mi, nous revient avec un troisième album à nouveau produit par King Koya, vétéran de la scène électro underground argentine. Musicienne érudite, la petite reine de la nu-cumbia s’inspire toujours des traditions du chamamé ou du huayno qu’elle propulse avec force dans le siècle nouveau, passant les rythmes ancestraux à la moulinette digitale pour le plus grand plaisir de nos jambes. Voix pleine de candeur, évidence mélodique et énergie débridée sont les garanties d’une fête totale.  En ouverture de la soirée : ORQUESTA AKOKAN

Cinéma
Au cinéma Le Comoedia, Sète
6€ . Pass 3 films : 15€ . Billetterie directement au Comoedia (cartes d'abonnement Comoedia acceptées)

Hortus Live propose une fusion de sensations

Samedi 20 juillet 2019, sur la commune de Valflaunès -15 km au nord de Montpellier - le festival Live du Pic Saint-Loup dont c'est la 4e édition associe les vignerons du Pic Saint-Loup à une scène musicale internationale 

Au programme de 19h à 2 h:
Venu de Chicago, Hypnotic Brass Ensemble
du Michigan, la soul rock de Curtis Harding
le Lyonnais Pat kalla & le super Mojo dans un groove africain
et aux platines DJ Reverend P

hortusCapture

Hortus Live propose une fusion de sensations, de perceptions et d’émotions dans un espace naturel d’une grande beauté : un festival de musique entre falaises et vignobles.   Entre le Pic Saint Loup et l'Hortus, au nord de Montpellier (34), le spectateur déguste le vin des nombreux domaines présents ainsi que des produits locaux tout en profitant d'une programmation musicale d'envergure internationale.

Billetterie en ligne : ICI

Festival Convivencia 2019 : concert de Maya Kamaty

15e étape à Villeneuve-lès-Maguelone, vendredi 26 juillet 2019 sur la péniche Le Tourmente pour un  nouveau concert Musiques du Monde et une exposition

C'est la 23e édition du festival Convivencia, de Toulouse à Montpellier, la péniche est transformée en scène navigante pour proposer des escales musicales le long du canal du Midi inscrit au Patrimoine mondial de l'Unesco du 30 juin au 28 juillet 2019.

 

Sur les étangs du bord de mer, la péniche parcourt le Canal du Midi jusqu'à Villeneuve-lès-Maguelone

Entre une bande de flamants roses impassibles et un vol de mouettes rieuses, la péniche Tourmente sera amarrée à la Passerelle du Pilou.

Maya Kamaty en concert  vendredi 26 juillet à 21h30

Avec la complicité des artistes Moana Apo et Stéphane Lépinay, ses « dalons » et musiciens de longue date, ainsi que du producteur Victor-Attila Vagh (Flavia Coelho), Maya et sa clique ont trouvé le juste équilibre entre l’organique et l’électronique. Leur maloya réinventé n’appartient plus seulement à La Réunion, mais au monde. 

Bercée par la langue créole et la musique traditionnelle de la Réunion, le Maloya, Maya Kamaty devient une chanteuse hors pair. Elle a obtenu le prix de la Meilleure Voix Féminine de l’océan indien. Maya intègre à ses musiques de multiples instruments aux sonorités électroniques. 

Maya Pounia : chant & kayamb
Stéphane Lepinay : guitare 
Dylan Marvillier : batterie 
Moana Apo : machines

Entrée libre, dès 19h

Pour en savoir plus : https://www.facebook.com/ConvivenciaFestival/

Le festival Convivencia, c'est aussi un parcours d’art contemporain : le Frac Occitanie Montpellier accueille l'œuvre de Chapman à Villeneuve-lès-Maguelone

Parcours d’art contemporain et d’art vivant sur le Canal du Midi, Horizons d’eaux 3 

Né en 1927 en Angleterre, Harold Chapman s’installe dans l’Hérault au début des années 1960. Photographe documentaire, il réalise entre 1964 et 1982 un important travail de prises de vues de la vie quotidienne dans le grand sud de la France. Quarante photographies concernant l’actuelle région Occitanie mais aussi des vues de Camargue et du Vaucluse permettent de revoir l’histoire récente de ces territoires méditerranéens et du massif central en Lozère.

Exposition 26 juillet – 31 août 2019
Vernissage le  vendredi 26 juillet à 18h

La photo et le territoire
Harold Chapman
Centre culturel Bérenger de Frédol, VILLENEUVE-LÈS-MAGUELONE (34)

Du mardi au samedi : 9h30-12h30 et de 14h à 17h

Tél : 04 67 69 58 00

Tohu-Bohu à Montpellier, 4 soirées de musique électronique

Dans le cadre du festival Radio France 2019, Montpellier reçoit du 22 au 25 juillet prochains, sur le parvis de l'Hôtel de Ville, trois soirées musicales gratuites qui rythmeront l'édition 2019 du Festival Radio France. Cette année, une quatrième soirée est proposée Salle Pasteur du Corum avec la dj et productrice Chloé et l'instrumentiste Vassilena Serafimova pour un projet musical insolite.


Le Festival Radio France est un des premiers grands festivals français à avoir programmé de la musique électronique. Tohu-Bohu est né en 2001, il y a déjà dix huit ans. Depuis sa création cette programmation propose essentiellement des artistes issus de la scène underground qui n'ont jamais joué à Montpellier. Et cette édition 2019 ne fait pas exception. L'objectif reste de faire découvrir gratuitement au public montpelliérain, les artistes électroniques les plus créatifs du moment. Plus de 12 000 personnes ont participé à l'édition de 2018.

Entrée libre dans la limite des places disponibles place Georges Frêche.

La programmation

★ Lundi 22 juillet - Parvis de l'Hôtel de Ville - Place Georges Frêche - 19h -#Techno
 
Avalon Emerson (Berlin) DJ SET - Il y a quelques mois, le magazine Trax qualifiait la techno d'Avalon Emerson comme " la plus prometteuse du moment ". Originaire d'Arizona, Avalon a passé plusieurs années à San Francisco, ville où elle découvre la techno et les soirées " warehouse ", avant de poser ses valises à Berlin où elle vit désormais. " Dans ses sets et ses productions actuelles, elle propose un  récit intemporel qui reflète une passion pour le design sonore de la nouvelle vague, le futurisme de la techno, l’âme de la house américaine et l’exubérance de la rave. " (La Belle Electrique - Nov. 2018).

Judaah (Marseille) - Judaah ouvre le bal le lundi 22 juillet. Le patron du label BFDM récemment émigré à Marseille dépoussière la house et la techno dans des mix très éclectiques. A l'image de son label, il mêle de manière habile dub, house, techno, acid, jungle ou breakbeat et propose une vision parfois expérimentale et à contre-courant des musique électroniques.  

★ Mardi 23 juillet - Parvis de l'Hôtel de Ville - Place Georges Frêche  - 19h - #Techno 
@R O S H (dj Londres) -

Belle ouverture du Festival de Thau à Bouzigues

Pour sa 29ème édition, le festival de Thau,  avant  d'aller à Montbazin ce mardi, avait investi Bouzigues pour une première soirée à partir de 19 h 30 ce lundi. Un temps idéal, pas trop chaud, peu de vent, du soleil pour commencer et une ambiance bien conviviale puis une très belle lune se reflétant sur la lagune de Thau toujours aussi belle.

gouzP1250644

Ensuite, l’équipe du Festival de Thau s’installera pour 4 jours sur le port de Mèze, au bord de l’eau, du jeudi 18 au dimanche 21 juillet, avec CYRIL DION entouré de NOMBREUX ARTISTES, BARRY MOORE, KIMBEROSE, CHARLIE WINSTON, PANTAIS CLUS, MINUIT, GORAN BREGOVIC, CHEKIDJY, VAUDOU GAME et DELUXE.

Les dernières escales se feront à Villeveyrac sur la place du Marché aux Raisins, le lundi 22 juillet avec QUE TENGO et dans la magnifique abbaye de Valmagne, le mardi 23 juillet avec PEDRO SOLER & GASPAR CLAUS pour clore cette édition 2019.

Retouvez la programmation soirée par soirée et tous les détails sur www.festivaldethau.com

la tournée Ap'Hérault Plage était elle aussi à Bouzigues dès 18h, tout comme la Lpo (avec un stand pour sensibiliser au respect de l'environnement et pour adopter des pratiques citoyennes).

 Les stagiaires de l‘école de musique de Mèze avaient fait chauffer le public sur la place du Belvédère comme elles le le font chaque année pour animer le début de la soirée. Une bonne partie de celui-ci allait manger sur place avant que le concert ne débute..

Monique Teyssier, Présidente de l'association organisatrice du Festival de Thau accompagnée par Eliane Rosay, Maire de Bouzigues, présentait cette soirée inaugurale en invitant le public à se rendre à tous les rendez-vous durant plus d'une semaine.

gouzP1250637

 Puis vers 20 h 30, Sophie Fustec, connue en solo sous le nom de La Chica ou La Chica Belleville (en hommage au quartier où elle a grandi), une chanteuse, musicienne et artiste franco-vénézuélienne, fortement inspirée par sa double culture,  a emporté l'auditoire dans ses diverses influences allant du folklore du Venezuela, à l’électro pop expérimentale.


C’est autour du piano que s’est créé son univers, mélangeant habilement ses inspirations classiques à la profondeur des nappes de synthétiseurs analogiques et aux rythmiques contemporaines. Comme prévu elle a transmis une émotion à l’état brut, mêlant pop électronique et textes en espagnol, avec des extraits de son premier album Cambio (sorti en février 2019) .

Un mélange de dérives parfois pop, parfois hip-hop, auquel les spectateurs n'ont pu résister. On dansait, on remuait...


Une belle réussite bien appréciée par de nombreux connaisseurs qui ont enchaîné avec Ongô Blue et son Reggae Soul...

gouzP1250642

Le groove hypnotique de Kongô Blue se met au service de la mélodie. Une musique épurée qui laisse toute la place aux voix, dans la plus pure tradition de reggae des 70’s.

Le Kongô Blue, c’est le blues de la brousse avec quatre musiciens, actuels et anciens membres du groupe Kèlè Kèlè afrobeat, poussés par l’envie grandissante de créer un projet reggae roots.
Kongô Blue, c’est un trio vocal solide et puissant, un groove simple et efficace teinté de blues africain. Les 4 musiciens nous invitaient dès les premières notes dans leur univers musical, sous une lune magnifique, dans une musique spirituelle pleine de bonnes vibrations.

(Kiko Rufer Chant, guitare | Damien Pellenc Batterie, chant | Etienne Seigne Guitare, chant | Valentin Seigne Basse | Julien Nord Clavier)

gouzP1250669

gouzP1250667

 

 

 

 

 

 

 

 

Avec une ou plusieurs pauses au Bar du festival en vous restaurant si nécessaire ce fut une très belle entrée en matière pour le Festival.

Cette année, le Festival de Thau poursuit les actions déjà engagées notamment en matière de gestion des déchets, et se fixe de nouveaux objectifs notamment celui, ambitieux, de supprimer en 3 ans tous les plastiques à usage unique sur ses sites !

Et dans le programme 2019, aux Éco-Dialogues et au Village des rencontres s’ajouteront une journée forum de la transition écologique organisée avec Alternatiba Thau et une grande soirée musicale et engagée sur le thème de l’urgence climatique.