Le festival de Radio France 2017

Du 10 au 28 juillet 2017, le festival de Radio France Montpellier s'étend sur la très grande région Occitanie née de la fusion entre le Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées à la conquête de nouveaux publics.


"Révolutions" le thème du festival cette année, célèbre le centenaire de la Révolution russe et de manière plus large toutes les périodes qui ont connu des révolutions.


Fazil Say joue les sonates de Mozart le 18 juillet au Corum de Montpellier

les leçons de Pétrarque
 

Autant dire que les 160 événements musicaux feront la part belle aux compositeurs russes tels Chostakovitch et sa 12e symphonie L'année 2017  à la mémoire de Lénine le 17 juillet, Katchaturian qui fut le compositeur officiel de l'URSS, Prokofiev et sa cantate Octobre, ou encore les Chœurs de l'Armée Rouge le 13 juillet au Domaine d'O.

Le festival de Radio France Occitanie Montpellier, c'est aussi les Rencontres de Pétrarque dans la cour Soulages du rectorat de Montpellier, du jazz et du flamenco au Domaine d'O, des concerts dans les communes de la métropole, les musiques électroniques de Tohu Bohu, les grands concerts lyriques et symphoniques à l'Opéra Berlioz au Corum, à l'Opéra Comédie.

Les particularités du festival

Fort de son succès grandissant depuis 1985, l'édition 2017 va à la rencontre des 56 communes de la grande région de Montpellier à Toulouse et offre 90% de concerts gratuits. Une palette de couleurs sonores, et énormément de propositions musicales qui devraient séduire tous les publics de la région Occitanie.

Tout le programme du festival de Radio France Occitanie Montpellier

La saison lyrique de l'OONM se termine sur une note pétillante

Pour terminer l'année 2017, l'OONM a présenté deux opéras en un acte, très drôles. Ce qui les lie est leur brièveté et le comique construit sur la satire sociale, la ruse et la bouffonnerie.

Un petit bijou du genre bouffe
La première pièce lyrique, « La Nuit d'un neurasthénique » est de Nino Rota, grand compositeur de musique de film du XXe mais pas seulement. Cette courte pièce créée en 1959, qui raconte comment un neurasthénique, que campe Bruno Praticò, s'est fait berner par un concierge d'hôtel, est rendue terriblement efficace par l'emploi de récitatifs mêlés à de surprenantes vocalises. La mise en scène de Marie-Eve Signeyrole n'est pas étrangère à ce dynamisme donné à la nuit endiablée du pauvre neurasthénique, ramassant sur la scène trois chambres l'une dans l'autre avec salle de bains et un couloir en fond. D'où deux actions simultanées au moins sur la scène opposant le neurasthénique aux autres personnages : le concierge, le commandeur, les deux amoureux et le chœur du personnel de l'hôtel. Le tourbillon de cette nuit était propre à donner le tournis aux spectateurs qui applaudirent chaleureusement cette farce bouffonne et satirique à l'Opéra Comédie de Montpellier.

Changement de décor
Le deuxième opéra, « Gianni Schicchi » est de Giacomo Puccini, créé en 1918 à New York. Cet opéra, l'un des plus drôles de l'art lyrique dénote avec la production du compositeur dont le registre est plutôt dramatique sinon tragique. L'argument y est pour beaucoup. C'est l'histoire d'un captage d'héritage perpétré par un paysan appelé au secours par une famille de gentilshommes campagnards qui, pourtant, le méprise. Le personnage principal Gianni Schicchi, est extrait de l'Enfer de Dante XIIIe-XIVe, qui n'est pas une œuvre particulièrement comique mais le héros mâtiné du Volpone de Ben Jonson XVIIe, inspiré lui-même du moyenâgeux Roman de Renart, cela donne un résultat hilarant engendré par la satire sociale, la rouerie du héros et le cynisme de la situation. Là encore, la mise en scène de Marie-Eve Signeyrole fait mouche mêlant les différents arts de jouer la comédie : la Commedia dell'arte pour le héros, magnifiquement joué et chanté par Bruno Taddia, et les mouvements de groupe propres au théâtre engagé du XXe sur un plateau quasiment vide avec en fond de scène une vidéo lugubre où passent les champs cultivés de cette société dont les uns y laissaient leur vie tandis que les autres en tiraient profit. Mais sur cette video passait aussi des vols d'oiseaux qui rythmaient ou annonçaient l'action. Les spectateurs qui ont applaudi à tout rompre ne s'y sont pas trompés.

On retrouvera l'Orchestre national Montpellier aux Folies Lyriques, les 5, 6 et 7 juillet 2017 puis au Festival Radio France Occitanie Montpellier, du 10 au 28 juillet 2017.

Publié le vendredi 16 juin 2017 par A.K.

12ème Festival Les Troubadours chantent l'art roman en Occitanie

A l'initiative de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée et de Trob'Art Productions, en partenariat avec la Fondation du Patrimoine, le festival Les troubadours chantent l'art roman revient cette année pour sa douzième édition du 28 mai au 29 octobre 2017.

Chaque année de mai à novembre, le festival Les troubadours chantent l'art roman rassemble plusieurs dizaines d'artistes venus du monde entier, majoritairement installés en Occitanie / Pyrénées-Méditerranée. Au programme : des créations originales, des visites commentées, des performances de poètes, concerts et conférences.

Tourné vers les cultures occitane, catalane et méditerranéenne, le festival Les troubadours chantent l'art roman propose au public régional ou extrarégional une programmation riche, diversifiée et multiculturelle, dans le cadre d'une réinterprétation contemporaine du chant et de l'esprit des troubadours.

Cette 12ème édition réserve de belles surprises : 50 concerts dédiés au patrimoine musical en Méditerranée sont programmés sur les 13 départements du territoire.

Soutien du festival depuis sa création, la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée apporte une subvention de 110 000€ à l'édition 2017.

 

« Le Festival Les Troubadours chantent l'art roman s'inscrit dans la politique culturelle régionale que je souhaite mener : favoriser la qualité de la programmation artistique, veiller à son accessibilité partout et pour tous les publics, promouvoir le patrimoine exceptionnel du territoire, et stimuler la diffusion de nos langues régionales. Depuis 2006, cette manifestation propose des concerts de qualité dans les zones rurales, et remet au goût du jour le riche patrimoine culturel médiéval. L'art des troubadours, inventeurs, passeurs et diffuseurs de valeurs humanistes est ainsi à la portée de tous. Nous avons tenu à ce que la politique tarifaire reste abordable, elle demeure d'ailleurs inchangée depuis la première édition. Je me réjouis que les habitants d'Occitanie / Pyrénées-Méditerranée puissent profiter de cette riche programmation et découvrir ou redécouvrir des lieux patrimoniaux exceptionnels » a déclaré Carole Delga à quelques jours du lancement de la 12ème édition.

 

Retrouvez le détail de la programmation
Réservations et renseignements : Trob'Art Productions - 09 72 95 90 46

La saison se prépare à Valmagne

Le début de la saison commencera avec le Requiem de Mozart, interprété par les Chorégiens de Montpellier, et l'Orchestre de Bruxelles.
Valmagne accueillera également Waed Bouhassoun chanteuse Syrienne, joueuse de luth. Vous pourrez aussi profiter de Michael Lonsdale dans Paroles d'amour à Thibbirine, accompagné d'un récital de piano donné par Nicolas Celoro.

D'autres préféreront découvrir l'abbaye dans une autre ambiance, avec les visites nocturnes en musique.

Et bien sûr, tout au long de l'été, l'auberge-restaurant vous propose des balades aromatiques, découverte de plantes et simples des moines et/ ou des ateliers vins avec des approches simples, ludiques et conviviales, qui permettent de s’enrichir tout en passant un moment agréable. L'auberge restaurant vous propose une formule champêtre à 19 h tous les soirs de concerts et de visites nocturnes débutant à 21 h (sauf le lundi).

» télécharger le programme


Les Chorégiens

Grand succès mérité pour ces 4 saisons remixées et dansées

Le second spectacle offert ce week-end aux enfants par l'OONMO en ce mois d'avril 2017 est un remix des Quatre saisons de Vivaldi, chorégraphiées par Hamid El Kabouss, directeur de la troupe MIMH. Ce fut un enchantement pour les yeux, les oreilles et l'intelligence.

Vivaldi était interprété par l'orchestre national de Montpellier en réduction - dix-huit musiciens - dirigé par le tout jeune chef d'orchestre David Niemann. Certains mouvements des concerti étaient soit annoncés soit prolongés par une partition électroacoustique live de Julien Guillamat, compositeur en résidence à l'OONMO, qui leur apportait une résonnance permettant aux enfants de s'imprégner de la tonalité et aux danseurs d'anticiper ou d'ajouter une variation à leur propos.

Il faut féliciter Hamid El Kabouz pour l'intelligence et l'efficacité de sa chorégraphie qui bénéficiait d'excellents danseurs, très expressifs, drôles, tendres, pétillants. Une mention spéciale pour le grand dégingandé à l'humour chapelinesque. Les danses, contemporaine, hip-hop et capoiera s'adaptaient parfaitement aux variations lyriques, exaltés ou dramatiques de la musique.

Le choix du décor en harmonie avec les saisons réduit aux costumes des danseurs et à des objets se résumait à des parapluies, des manches à balai qui apportaient la malice, la poésie et la légèreté au spectacle : les parapluies devenaient au gré des saisons et donc de l'humeur des personnages champignons, voiles, armes, cachettes et les manches à balai, fusils, cannes de soutien, insignes de la colère. Sans oublier le clin d'œil apporté par l'orangé d'un parapluie du Printemps rappelant celui de la robe de Pomone du tableau « Vertumne et Pomone de Jean Ranc » emblématique du Musée Fabre de Montpellier. C'est ainsi qu'on tisse une culture.

Les enfants, dès trois ans, avaient les yeux rivés sur la scène. Ils riaient à l'humour distillé par les danseurs, retenaient leur respiration aux mouvements lents et graves qui exprimaient la tristesse ou la pauvreté, s'excitaient de joie aux pirouettes et acrobaties du hip-hop ou de la capoeira.

Un spectacle comme celui-ci nourrit bien davantage la sensibilité musicale des enfants qu'une simple écoute.
Et ils l'ont bien exprimé par leurs applaudissements nourris et leurs rappels.

A.K.

ALAVERDI : la polyphonie géorgienne

ALAVERDI : la polyphonie géorgienne propose trois concerts exceptionnels
Vendredi 28 avril 20h à Sète, Eglise Saint- Louis
Samedi 29 avril 19h30 à Montpellier, Maison des Choeurs
Vendredi 5 mai 19h à Béziers, Eglise des Pénitents

Le chant polyphonique géorgien a été déclaré chef d’œuvre du patrimoine culturel immatériel par l’Unesco en 2001.
La polyphonie géorgienne se compose généralement de trois voix qui sont identifiées beaucoup plus par le rôle qu’elles jouent que par leur registre, même si on peut les classer en basse, milieu et haute.
Un des traits principaux de la polyphonie vocale géorgienne est l’abondance d’accords dissonants construits sur des intervalles de seconde, de quarte, de quinte et de septième.
Le haut degré de développement de la tradition polyphonique géorgienne a suscité l’hypothèse que la musique européenne savante du Moyen-Âge aurait une origine géorgienne ou tout au moins caucasienne. Nous pouvons également être interpellé par les nombreux points communs avérés avec les polyphonies Corses.

Entrée : 10 euros
Réservation :
06 28 72 70 80 (Sète)
06 20 54 12 18 (Montpellier)
07 50 88 47 27 (Béziers)

Guillaume Vincent invité de l'OONM

Ces jeudi 30 et vendredi 31 mars, l’Orchestre National de Montpellier Occitanie invite le jeune et talentueux pianiste Guillaume Vincent pour deux concerts au Corum.

Révélation classique de l’ADAMI en 2010, nommé en 2014 dans la catégorie Soliste instrumental aux Victoires de la Musique Classique, Guillaume Vincent poursuit une carrière prestigieuse. Eclectique dans le choix de son répertoire, qui va, s’amuse-t-il à dire, de Jean-Sébastien Bach à Michael Jackson, ses nombreux projets le mènent sur des grandes scènes en France et à l’étranger et lui permettent de se produire aux côtés d’orchestres et musiciens renommés.

C’est à l’occasion de cette première collaboration avec l’OONM qu’il a découvert la Symphonie sur un chant montagnard cévenole de Vincent d’Indy (1886). Œuvre concertante, qui offre de belles pages solistes au piano tout en l’intégrant régulièrement à l’orchestre comme l’un de ses membres, cette symphonie est basée sur un chant de berger que le compositeur avait entendu dans les Cévennes, où il séjournait régulièrement. Interprétée sous la direction précise et inspirée de Jean-Marie Zeitouni, et accompagné d’un orchestre enthousiaste, tantôt léger, tantôt dynamique, elle a permis à Guillaume Vincent de montrer l’étendue de son talent, aussi bien dans les passages virtuoses et enlevés, très maitrisés, que dans les pages plus paisibles, avec un jeu fin et poétique.

Le concert avait commencé par le poème symphonique M.44 « le chasseur maudit » de César Franck. Inspirée de la ballade Der wilde Jäger du poète allemand Gottfried August Bürger, « le chasseur maudit » évoque une chasse infernale que l’Orchestre a magnifiquement suggérée de par son interprétation puissante et romantique.

Après l’œuvre de Vincent d’Indy, nous avons pu entendre un extrait de la Symphonie Pastorale de Ludwig van Beethoven, que le public du concert de ce vendredi soir aura la chance de pouvoir entendre intégralement.

Un beau concert dans la série des « jeudi express ». A noter les présentations des œuvres par l’excellent chef Jean-Marie Zeitouni, qui ont permis au public de mieux appréhender le programme.

S.L

Mr jack en concert

Vendredi 31 Mars 21h30 au Bric à Brac Bar, Montpellier - 26 Rue des Écoles Laïques - Prix Libre
Vendredi 7 Avril 21h à L’Australian, Marseillan Plage - 43 Avenue de la Méditerranée – Concert Gratuit
Samedi 15 Avril 21h au Dai Quiri, Carnon – Le Port - Concert Gratuit

Les Mr Jack mêlent rock, blues, soul, boogie le tout pimenté d’une pincée de groove dans un cocktail électrique au gout râpeux d’un vieux bourbon de contrebande distillé dans un rade du Delta du Mississippi.
Imprégné par la musique noire américaine, la formation revisite quelques classiques pour ajouter leur sensibilité musicale à l’essence du blues.
Au gré de reprises soigneusement sélectionnées, Mr Jack vous propose un road trip sur la route du blues jusqu’au club de Chicago avec quelques traversées transatlantique pour des emprunts au répertoire de la pop anglaise...
Vous allez passer de très bonnes soirées !!!
Infos et extraits:
www.mrjackband.com
https://www.facebook.com/mrjackbluesband

Concert Chanson Francophone avec le Granby Europe Tour

Le festival international de la chanson francophone « Le Granby Europe Tour » passe ce jeudi 30 mars par Balaruc-les-Bains.


Caroline Savoie


Emile Bilodeau

 


A Balaruc-les-Bains, le mois de mars a été placé sous le signe de la langue française, avec le concert de Michèle Bernard, la Voile des Poèmes à l’occasion du Printemps des Poèmes.

Place le jeudi soir à la chanson francophone avec deux jeunes talents québécois :

Festival international de la chanson de Granby (Québec) en partenariat avec près de 25 diffuseurs européens, la Tournée Granby-Europe, qui a pour but de découvrir, de développer et de promouvoir la relève de la chanson francophone d’ici et d’ailleurs, présente chaque année un plateau double composé d’artistes canadiens francophones : le lauréat du prestigieux concours du Festival à Granby, ainsi que l’artiste choisi par des diffuseurs européens. Ce sont donc Caroline Savoie et Emile Bilodeau qui seront sur la scène de la Maison du Peuple.

Caroline Savoie n’est pas une inconnue en France. Grande gagnante de l’édition 2015 du Festival international de la chanson de Granby, Caroline Savoie a également participé à l’émission « The Voice ». Elle suit le chemin de son cœur en présentant les chansons de son premier album.
Cette auteure-compositrice interprète saura vous séduire avec son timbre de voix chaud et puissant, son naturel désarmant et son âme voyageuse et sensible. Ses textes habilement ficelés, inspirés de son quotidien, vous transporteront en voyage avec elle.


Emile Bilodeau
, lui, c’est dans un style comico-identitaire et avec une musique mélodieuse qu’il chante les petits moments de la vie. Bien qu’il soit seul sur scène avec sa guitare, Émile sait comment en mettre plein la vue à son public et meubler l’espace.
À le voir, ce n’est pas étonnant d’apprendre qu’Émile a remporté le prix du Public lors de son passage au FICG en 2014 en plus de décrocher le prix de la Meilleure présence sur scène et cinq autres honneurs.

Lorsque l’on connaît ce que le Québec a apporté à la chanson francophone ces dernières années, la Tournée Granby-Europe c’est le gage d’un spectacle de qualité.

En préambule de ce concert, les artistes iront à la rencontre du public avec un moment d’échange autour de l’environnement musical au Québec. Rencontre organisée en partenariat avec ActeCulture (18h, école de musique, Les Hespérides, Allée des Sources)

Jeudi 30 Mars - 20h30.
Maison du Peuple
1 rue des Sophoras Balaruc-les-bains.

Entrée payante : 8 €, 5 € en prévente.
Renseignements et réservations : Service Culture (04 67 46 81 32).