Didier Théron un rayonnement à l'international

L'art qui rassemble, c'est le maître mot du chorégraphe montpelliérain Didier Théron qui a créé sa compagnie à l'Espace Bernard Glandier, quartier Mosson en 1987, et fut formé à la danse auprès de l'américain Merce Cunningham. Lauréat parmi les finalistes du festival Jerusalem International Dance week 2017, c'est une consécration méritée avant la prochaine biennale de danse à laquelle la Compagnie Didier Théron participera à Heidelberg le 28 février 2017.

Avec le spectacle Shanghai Bolero, tryptique intitulé Les Hommes, Didier Théron a reçu le 1er prix de la compétition internationale de chorégraphie  au festival Jerusalem International Dance week 2017, le samedi 2 décembre. Ces déclinaisons chorégraphiques construites autour du Boléro de Ravel pour trois hommes, créées en 2011 lors du festival Montpellier Danse, ont séduit les membres du jury en Israël.

L'Héraultais Didier Théron confie qu'il a choisi "cette œuvre pour son principe simple de composition, pour sa dimension culturelle et son inscription dans la mémoire collective. Ravel disait du Boléro qu’il était « sans musique » : c’est de cette vision que je souhaite traiter avec le corps. Au « sans musique » de Ravel opposer le « sans danse » (une autre danse) en développant des formes chorégraphiques nouvelles, pour traiter, en miroir, de la modernité de cette œuvre et de notre modernité. Il s’agit de voir cette œuvre autrement, lui donner avec la danse de nouvelles postures." 

Éric Florès chevalier de la Légion d’honneur

Le colonel Éric Florès nouveau directeur du Service départemental d’incendie et de secours de l’Hérault - Sdis 34 - a été élevé, ce 31 décembre 2017, au grade de chevalier de la Légion d’honneur, lors de la promotion du Jour de l’An.

Le décret a été publié dimanche matin au Journal Officiel. Le colonel Éric Florès est le seul directeur d’un Sdis de France à figurer dans la liste des récipiendaires.

Fêtes de fin d'année : artifices, gaz et carburant concernés

Aucun texte alternatif disponible.Afin de garantir le bon déroulement des festivités du 31 décembre 2017, et de prévenir toute atteinte à la sécurité et à la tranquillité publiques, le préfet de l’Hérault a pris un arrêté réglementant temporairement l’utilisation d’artifices dits de divertissement et d’articles pyrotechniques dont l’utilisation est de nature à créer des désordres et à causer des mouvements de panique.

Dans toutes les communes de l’Hérault, du 31 décembre 2017 à 7 heures jusqu’au 2 janvier 2018 à 7 heures, la vente, la cession et l’utilisation d’artifices de divertissement et de pétards est interdite pour les particuliers.

Aucun texte alternatif disponible.

Pour garantir le bon déroulement des festivités du 31 décembre 2017, la préfecture de l’Hérault met en place un dispositif de sécurité adapté à l’événement interdisant la vente de carburant dans tout récipient transportable, ainsi que la vente de bouteille de gaz.

Ces dispositions prennent effet à compter du samedi 30 décembre 2017 (0 heure) jusqu’au lundi 1er janvier 2018.

L’image contient peut-être : feux d’artifice et nuit

Toutefois, par dérogation, la vente, la détention et l’utilisation des artifices de divertissement demeurent autorisées pendant cette période, aux entreprises et aux personnes titulaires d’un agrément ou d’un certificat de qualification prévu aux articles 4 et 5 du décret n° 2010-580 du 31 mai 2010.

Nuit de la lecture dans les médiathèques et les librairies

Des bibliothèques et des librairies ouvriront leurs portes la nuit du samedi 20 janvier 2018.

lectCapture

Forte du succès rencontré par la première Nuit de la lecture en janvier 2017, cette deuxième édition constituera une nouvelle occasion de promouvoir le plaisir de la lecture et de réunir le public autour de programmations innovantes, ludiques et festives proposées par les bibliothèques et les librairies.

Organisée à l’initiative du ministère de la Culture, cet événement national a pour ambition de valoriser et de mieux faire connaître la richesse de ces lieux de culture qui jouent un rôle essentiel dans l’accès à la connaissance, à l'information mais aussi aux échanges et aux rencontres.

Les bibliothèques sont à la fois des lieux de culture et de savoir, mais aussi, et surtout, des lieux de vie. Elles constituent, en lien avec tous les acteurs de la lecture, le premier réseau d'équipements culturels de proximité.

Avec les librairies elles ont un rôle majeur à jouer dans le développement d’une société de dialogue éclairé aux valeurs partagées.

Le samedi 20 janvier 2018, tous les projets programmés à partir de 18h sont les bienvenus : lectures en pyjama, rencontres avec des auteurs, chasse au trésor, visites, performances...
La manifestation est l'occasion de mettre l'accent sur les démarches d'ouverture des bibliothèques sur des horaires étendus.

Cette deuxième édition organisée en collaboration avec les différents acteurs du livre et de la lecture, en particulier les bibliothèques et les librairies, mais aussi les auteurs, les éditeurs, les écoles, les associations locales,  est l'occasion de conforter les liens entre les acteurs du livre et de la lecture.

Participeront à la deuxième édition de la nuit de la lecture :

La veille, le 19 janvier 2018 de 13h30 à 16h30, des élèves du lycée Champollion de Lattes liront leurs textes à la Maison de la Poésie Jean Joubert de Montpellier, textes qu'ils ont écrits.

Le 19 janvier, la Bibliothèque Universitaire et le Centre Culturel Universitaire de l'université Paul-Valéry Montpellier 3 de 18h30 à 19h30, lecture de l'artiste NaTYoT  et des participants aux ateliers avec accompagnement musical de Fiasco Bang Bang, groupe montpelliérain.

Samedi 20 janvier 2018, Louise Desbrusses anime une Master classe de 10h à 17h au Studio Bagouet du Centre Chorégraphique National (CCN) ICI de Montpellier.  Inscription gratuite en ligne avant le mardi 16 janvier 2018.

A Montpellier, librairie Polymômes du Triangle toute la journée, librairie Géosphère rue jacques Cœur de 19h30 à 22h, Médiathèque Emile Zola les 19 et 20 janvier.

A Saint-Jean-de-Védas, thématique des écrivains voyageurs à la médiathèque Jules Verne de 12h à 19h.

Au programme : jeux, ateliers musicaux et créatifs, lecture de nouvelles... le tout dans une ambiance conviviale.

Plus d'informations à l'accueil des médiathèques ou sur le site : https://nuitdelalecture.culturecommunication.gouv.fr/Progra…
Entrée libre

Intoxications au monoxyde de carbone

JPEG - 85.7 koLe monoxyde de carbone (CO) est un gaz incolore, inodore, toxique et potentiellement mortel qui résulte d’une combustion incomplète, et ce quel que soit le combustible utilisé : bois, butane, charbon, essence, fuel, gaz naturel, pétrole, propane. Il diffuse très vite dans l’environnement. Chaque année, ce gaz toxique est responsable d’une centaine de décès en France.

Au cours de la période de chauffe 2016-2017, 1 041 épisodes d’intoxication au CO survenus par accident et impliquant 3 5540 personnes ont été signalés au système de surveillance de Santé publique France.

Des gestes simples contribuent pourtant à réduire les risques.

Le lien : http://solidarites-sante.gouv.fr/sante-et-environnement/batiments/

DANS QUELLES CIRCONSTANCES SURVIENNENT LES INTOXICATIONS ?

QUELS SONT LES SYMPTÔMES ?

COMMENT ÉVITER LES INTOXICATIONS DANS MON LOGEMENT ?

COMMENT ÊTRE ALERTÉ SI J’AI DU MONOXYDE DE CARBONE DANS MON LOGEMENT ?

QUE FAIRE SI JE PENSE AVOIR UNE INSTALLATION DE CHAUFFAGE DANGEREUSE QUI POURRAIT ÉMETTRE DU MONOXYDE DE CARBONE ?

QUE FAIRE SI ON SOUPÇONNE UNE INTOXICATION OU SI LE DÉTECTEUR DE CO SE DÉCLENCHE ?

D’OÙ VIENT LE MONOXYDE DE CARBONE DANS LES LOCAUX COLLECTIFS ?

AUPRÈS DE QUI SE RENSEIGNER ?

Report de collecte de vos déchets à l'occasion du jour férié du 1er janvier

Pour la métropole de Montpellier,le 1er janvier 2018

Report de la collecte des déchets recyclables en sac jaune, habituellement le lundi soir 
- au mardi matin dans l'Ecusson: merci de sortir votre sac jaune des le lundi soir 
- au mardi soir hors Ecusson: merci de sortir votre sac jaune le mardi soir entre 19h et 20h 
Report de la collecte des biodéchets, habituellement le lundi soir 
- au mardi : merci de sortir votre poubelle orange le mardi soir avant 18h

Pour les 30 autres communes, voir le menu déroulant sur le site de la métropole.
Si votre commune n'est pas dans le menu déroulant, ou qu'une des collectes n'y figure pas, c'est qu'il n'y a pas de changement. 
Dans toutes les communes, les collectes de rattrapage effectuées les lendemain ou surlendemain de jours fériés peuvent durer jusqu'à 16h. Merci de laisser vos bacs dehors jusqu'à ce qu'ils soient vidés.

Contrôle routier à l'approche des fêtes

Une opération de contrôle routier a été menée jeudi 21 décembre 2017, avenue Mendès France à Montpellier, en présence de M. Mahamadou Diarra, directeur de cabinet de la préfecture de l'Hérault. A cette occasion, une moto a été contrôlée à 106 km/h (au lieu des 50 km/ autorisés) et a été enlevée par la fourrière. 

IDE 2On dénombre à ce jour déjà 77 tués sur les routes de l’Hérault en 2017 contre 76 en  2016 soit + 1,3 %). Parmi eux 38, soit  50 % d'usagers vulnérables :

  • 30% de 2 roues motorisées (alors qu'ils ne représentent que 2.5% du trafic)
  • 17%  de piétons
  • 3% de cyclistes.

20 % des tués avaient moins de 25 ans, 60 % entre 25 et 65 ans, 20 % plus de 65 ans.

90 % des accidents sont la conséquence d’un comportement à risque des usagers de la route :

Non respect du code de la route :

vitesse excessive ou inadaptée aux conditions atmosphériques, ou à l’état ou à l’environnement de la route

  • non respect des distances de sécurité
  • non respect des priorités
  • non indication des changements de direction
  • dépassements dangereux …

Altération des capacités de conduite (diminution de la concentration, de la vigilance, du champ visuel, augmentation du temps de réaction):

  • sous l’effet de l’alcool et/ou de produits stupéfiants : tolérance zéro pour se prémunir de tout accident
  • suite à la prise de certains médicaments : se référer au pictogramme sur l’emballage
  • par l’utilisation du téléphone en conduisant : un fléau qui fait de plus en plus de victimes (lien avec la dernière campagne de com).

Déchargement du 1er navire Conhexa au terminal frigorifique

Déchargement du 1er navire Conhexa au terminal frigorifique à Sète

Bravo à toute la communauté portuaire pour sa mobilisation à traiter avec efficacité et rapidité le déchargement de plus de 8000 tonnes de litchis de Madagascar.

Reprise pour cette unité après plusieurs années d'arrêt.

Port de Sète : proposition de stage HSE

RAPPEL :  RECHERCHE un(e) stagiaire HSE sur 5 à 6 mois

Port Sud de France est en charge de la gestion des ports de commerce, de pêche et de plaisance de Sète-Frontignan et à ce titre mène des activités diverses : aire de carénage, gestion du plan d’eau plaisance, conduite de grue portuaire, fabrication de glace…

Ces activités génèrent des risques multiples pour ses collaborateurs. La sécurité fait désormais partie de la stratégie de développement du port. Aussi, nous recherchons un(e) stagiaire pour participer à son déploiement et appliquer ses connaissances en maitrise des risques en milieu portuaire. Principales missions attendues :

- Mise à jour de l’évaluation des risques professionnels - Animation groupe de travail sécurité

- Visites terrain + rédaction de rapport - Participation opération port propre

- Etablissement des règles d’Or et fiche réflexes

QSE - Revue documentaire (mise à jour des documents)

- Préparation des audits - Participation aux analyses AT

- Suivi Tableau Accident du travail

- Sensibilisation de terrain

Merci d'envoyer CV et lettre de motivation à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. !

Coopération du Grand Pic Saint-Loup et de la métropole de Montpellier

Ce jeudi 14 décembre 2017, Philippe Saurel, maire de  Montpellier, président de la métropole et Alain Barbe, président de la communauté des Communes du Grand Pic Saint-Loup ont signé un contrat partenarial historique. Ce premier contrat de coopération répond aux défis économiques, sociaux et environnementaux que soulève la grande aire urbaine métropolitaine montpelliéraine et permet de développer une véritable coopération en terme d’aménagement du nord du territoire.

« Dans la lignée du projet de territoire innovant « Montpellier Territoires, une Métropole productive » ce partenariat avec le Pic Saint-Loup réaffirme notre complémentarité interterritoriale en apportant des bénéfices concrets aux habitants des villes et des villages, bien au-delà de nos frontières administratives. L’économie, le tourisme, la viticulture, les circuits-courts, la culture, le sport, la gestion du cycle de l’eau et des transports sont les domaines clés de cette coopération, porteuse d’avenir pour nos deux territoires », estime Philippe Saurel.

Parmi les projets : celui d'une piste cyclable réalisée par le CD34 entre Saint-Gély-du-Fesc et Montpellier, via la RD986, nécessitant cette collaboration afin d'assurer sa continuité jusqu’au pôle d’échanges d’Occitanie, l' étude des besoins en matière d’eau brute sur leurs territoires, le renforcement de l’économie agricole rurale locale, le développement des circuits courts sous le label "BoCal, du bon et du local", la préservation du foncier agricole, le soutien de l'activité viticole  avec la présence des vignerons du Pic Saint Loup à la "Fête des vignes"...

« Le Pic Saint-Loup partage de nombreux enjeux avec la Métropole de Montpellier : maîtrise de la ressource en eau, gestion des déplacements domiciles-travail, œnotourisme, activités de pleine nature... Les partenariats sont des outils essentiels pour prospérer dans la complémentarité, valoriser et protéger la qualité de vie au sein de nos collectivités.», soutient Alain Barbe.

Tous les chemins mènent à Compostelle

Jeudi 14 décembre se tenait à Saint-Thibéry une des nombreuses réunions entre le Comité Départemental de la Randonnée Pédestre de l'Hérault, les communes concernées, et diverses associations de préservation du patrimoine. Depuis 2010, une démarche d'homologation et de reconnaissance du chemin GR78, entre Montpellier et Carcassonne, a été entreprise. 

Et les démarches administratives et surtout le balisage, devraient aboutir d'ici la fin de l'année 2018. C'est dire que le travail est long, et qu'il faut être acharné pour tenir le coup.

Voici l'itinéraire précis et validé de ce chemin:

Montpellier - St Jean de Védas - Lavérune-Fabrègues - Massif la Gardiole - St Félix de Monceau - Gigean-Balaruc le vieux-Bouzigues -  Loupian - Ancienne voie romaine - nord de Pinet-Nord de Florensac - St Thibéry - Saint Bauzille - Traversée de Béziers  - Ecluses de Fonsérannes - Canal midi nord-colombiers - Malpas - longer étang de Montady pour rallier Poilhes - Capestang -  Quarante-Cruzy-Montouliers - Bize-Minervois (Aude) - (variante Pouzols Minervois) - Mailhac - Beaufort  Olonzac - Homps - Azille direction Carcassonne.

Depuis tout ce temps, le CRDP34 de la Fédération Française de Randonnée de l’Hérault et son président Luc Trauchessec, Serge Malbec, passionné administrateur de Web Compostella, Thomas Azéma, agent de développement de la FFR Hérault, et toutes les associations jointes, dont celle de Saint-Thibéry, le Baroulet de Saint-Thibéry, ont œuvré afin de faire reconnaître et homologuer cette route pour les pèlerins et les randonneurs. Et les enjeux sont de taille, puisque ce chemin peut ou pas, sur les cartes IGN, passer par des villages et leur permettre de faire découvrir leur patrimoine. Car ce chemin fait naviguer aussi bien des pèlerins que des randonneurs. Les discussions vont donc bon train, les disputes aussi, d’ordre politique, mais l’homologation passe également par des négociations avec les propriétaires de terrains privés par lesquels ce chemin doit passer. D’où une certaine tension, tangible lors des réunions techniques.

En 2018, l'Unesco fêtera les 20 ans de l'inscription des chemins de Compostelle au patrimoine mondial de l'Unesco. L’enjeu est de taille: Si les communes traversées par ce chemin jouent le jeu et mettent en place gîtes, et lieux d’accueil pour les pèlerins. Ce qui est déjà fait pour Saint-Thibéry, Gigean et Béziers.

Pour rappel, une présentation de ce chemin est à votre disposition samedi 16 décembre entre 9h et 16, à l’espace Emile Massal de Saint-Thibéry, avec des représentants de la FFR entres autres.

Florence de Martino

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon

Nouvelle expo à Lattes "collection de torques"

 

Explorée depuis le XIXe siècle, la craie champenoise a livré un nombre considérable de nécropoles généreuses en objets qui ont aidé les générations successives d’archéologues à forger des références partagées pour construire et reconstruire l’image des Gaulois.
D’abord convoités pour leurs qualités antiques et esthétiques, les torques, ces colliers rigides caractéristiques, faits de bronze ou d’or, mis au jour en Champagne sont rapidement considérés comme des indices incontournables pour concevoir la chronologie de l’âge du Fer européen.

« Torques et compagnie. Cent ans d’archéologie des Gaulois dans les collections du musée d’Épernay », c'est le thème de la nouvelle exposition de Lattara au Musée Henri Prades de Lattes qui sera présentée jusqu'au 2 septembre 2019.

Une riche collection de 350 objets retraçant 100 ans d’archéologie des Gaulois en Champagne...

» Echos/Lattes