La Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée lauréate grâce à son Plan Littoral+

La Région, avec le soutien de l'Etat et de la Caisse des Dépôts, vient d'être désignée par le Premier ministre, lauréate de l'Appel à manifestation d'intérêt (AMI) « Territoire d'innovation de grande ambition », lancé par le Secrétariat Général à l'Investissement.

OCCICapture

Le « Plan Littoral + » présenté par la Région, fait partie des 24 dossiers retenus sur 117 candidatures. Il pourra bénéficier d'un accompagnement et d'un appui financier en ingénierie de développement de projet.

 « En choisissant le littoral comme territoire de référence pour l'Occitanie, nous confirmons notre ambition pour la croissance bleue et pour la mise en œuvre du Plan Littoral 21, lancé l'an dernier."

" Cet AMI accompagne un nombre limité de territoires d'intérêt national, qui portent un projet de transformation ambitieux et fédérateur, et nous en faisons partie, nous pouvons être fiers ! Avec Littoral +, nous voulons aller plus dans le financement de projets collaboratifs et innovants au service de la population. Je tiens à saluer la mobilisation rapide de tous les partenaires économiques et académiques de l'Occitanie qui a permis le succès de cette candidature ! », a souligné Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée.

 Trois territoires d'expérimentation ont été proposés (une cité balnéaire - golfe d'Aigues Mortes ; la lagune - bassin de Thau et le narbonnais ; la mer - parc naturel marin du golfe du Lion) pour construire des démonstrateurs d'espaces littoraux attractifs et pérennes, réplicables en France et à l'international. 3 objectifs :

-          La performance et la diversification de l'économie du littoral,
-          L'économie des ressources naturelles du littoral et la conservation du patrimoine naturel,
-          La résilience du littoral.

 Ce soutien permet, dans un premier temps, d'obtenir jusqu'à 400 000€ d'aide pour affiner ce projet de territoire « Plan Littoral + » et préparer ainsi la réponse de la Région à l'appel à projets du Programme d'investissements d'avenir lancé mi-2018, doté de 450 M€ sur 10 ans, dont 150 M€ de subventions et 300 M€ de fonds propres.

Salon de l'enseignement supérieur 2018

Le rendez-vous, dédié à l’orientation des 15–25 ans, a lieu au Parc des Expos de Montpellier. Le Salon de l’Enseignement Supérieur 2018 de Montpellier se tiendra au Parc des expositions le jeudi 11 et le vendredi 12 janvier de 9h à 17h et le samedi 13 janvier de 9h à 18h.


Ces trois journées donneront toutes les informations pour poursuivre des études, élaborer un parcours de formation et choisir un futur métier auprès de 250 exposants, spécialistes de la formation et professionnels actifs, pour poursuivre ses études, élaborer un parcours de formation et choisir un futur métier.

"Quels secteurs d’activités vous passionnent ? Quels rôles professionnels souhaitez-vous jouer demain ? Quel objectif professionnel donnera du sens à vos choix et maintiendra votre profonde motivation dans les années à venir ? Afin de vous aider au mieux à y répondre, l’espace « Académie de Montpellier » vous accueille tout au long de ces trois journées, et vous offre un accès privilégié à de multiples présentations d’intervenants professionnels, des retours d’expériences d’anciens élèves, jeunes femmes et jeunes hommes, des rencontres autour de la plateforme d’accès à l’enseignement supérieur, mais aussi des ateliers de découverte de filières d’avenir et des quizz." Carole Delga, présidente de la région Occitanie.

Pour télécharger le PDF

Parc des expositions de Montpellier du 11 au 13 janvier 2018

Halls B2 et B3 partiel – Route de la Foire - 34 470 Pérols.
Parking et entrée gratuits

Le nouveau magazine de la métropole 2018

Au menu de cette  édition 34, la première de l'année,  de nombreux sujets abordés, dont notamment le lancement de l'aménagement de la route de Montferrier à Grabels,  le futur conservatoire métropolitain sur la friche de la maternité Grasset,  un coup de projecteur sur la démarche zéro phyto dans les espaces publics des communes de la métropole ou encore l'annonce du salon international Millésime bio fin janvier et de l'Open Sud de France à l'Arena début février...

Version PDF www.montpellier3m.fr


Le SDIS 34 à l'honneur

L’image contient peut-être : 1 personne, debout et texteLe décret fixant la promotion de la légion d'honneur du 31 décembre a été publié : c'est avec beaucoup d'honneur que sur le contingent du Ministère de l'intérieur figure le directeur du SDIS 34, le colonel Eric Florès pour 25 ans de service.

Par de simples mots lors de sa réaction à cette nomination inattendue, le colonel Florès souhaite avant tout la dédier à toutes celles et ceux qui oeuvrent à ses côtés et sans qui il n'aurait pu avoir cette haute et précieuse distinction.

Elle vient compléter celle de la médaille d'acte de courage et dévouement attribuée il y a quelques jours par le Préfet de l'Hérault, au drapeau du Corps départemental qui va permettre à l'ensemble des sapeurs-pompiers du SDIS 34 de porter la fourragère tricolore suite à la saison 2017 particulièrement soutenue.

"La fourragère tricolore est une distinction largement méritée pour les sapeurs-pompiers de l'Hérault" suite à l'annonce faite aux différentes Sainte-Barbe.

Implantation des bornes électriques sur la métropole de Montpellier

Présentation du réseau d'Installation de Recharge pour Véhicule Electrique -IRVE- que la Métropole de Montpellier, en partenariat avec l'Etat, va déployer sur son territoire.

Le mercredi 3 janvier 2018, Philippe Saurel, Président de Montpellier Méditerranée Métropole, Maire de la Ville de Montpellier, a lancé le plan d'implantation de 66  bornes de recharge des véhicules électriques et hybrides sur le territoire de la Métropole, soit au total, 128 points de recharge.

Ce réseau contribuera dès 2018, à réduire les émissions de carbone et à améliorer la qualité de l'air en accélérant la transition vers des véhicules propres. Cet investissement de la Métropole estimé à 800 000 € est soutenu à hauteur de 321 000 € par l'Etat. Il s'inscrit dans la politique engagée par Montpellier Méditerranée Métropole en matière de transition énergétique.

Trois types de bornes installés à partir de janvier 2018

Les premiers travaux de pose démarrent en janvier 2018 et permettront d'installer 3 types de borne :
- 2 bornes de recharges rapides permettant une recharge du véhicule en 30min,
- 50 bornes de recharges accélérées permettant une recharge du véhicule en 2 à 3h,
- 14 bornes de recharge normales permettant une recharge du véhicule en 8h (usage préconisé des P+Tram - déplacement domicile-travail, véhicule garé pour la journée).

14 communes de la Métropole équipées, 25 bornes à Montpellier

14 communes seront couvertes et 25 bornes installées à Montpellier dans des lieux de passage comme par exemple :
- Les abords de l'Hôtel de Ville et de la Métropole (bornes rapides) ;
- Les pôles d'échanges multimodaux (PEM) : Saint-Roch, Baillargues, Villeneuve-lès-Maguelone, Sud de France (bornes accélérées) ;
- L'ensemble des zones d'activité (bornes accélérées) ;
- Les parkings tramway et parkings relais (bornes normales).

Pour vos sapins

Les fêtes sont terminées, n'abandonnez pas votre sapin dans la rue. 28 points de recyclage dans la métropole de Montpellier vous attendent.

La Ville de Montpellier et Montpellier Méditerranée Métropole vous proposent deux dispositifs pour recycler votre sapin.

  • - Déposez votre sapin dans l'un des 8 parcs à sapin du centre-ville de Montpellier mis à votre disposition du 2 au 22 janvier 2018
  • - ou apportez votre sapin dans l'une des 20 déchèteries de la Métropole et bénéficiez de 50 litres de compost gratuit.

Les parcs à sapins sont ouverts 7 jours sur 724h sur 24. Pour connaître les horaires d'ouverture des déchèteries, vous pouvez consulter la page consacrée aux déchèteries sur ce site.

Didier Théron un rayonnement à l'international

L'art qui rassemble, c'est le maître mot du chorégraphe montpelliérain Didier Théron qui a créé sa compagnie à l'Espace Bernard Glandier, quartier Mosson en 1987, et fut formé à la danse auprès de l'américain Merce Cunningham. Lauréat parmi les finalistes du festival Jerusalem International Dance week 2017, c'est une consécration méritée avant la prochaine biennale de danse à laquelle la Compagnie Didier Théron participera à Heidelberg le 28 février 2017.

Avec le spectacle Shanghai Bolero, tryptique intitulé Les Hommes, Didier Théron a reçu le 1er prix de la compétition internationale de chorégraphie  au festival Jerusalem International Dance week 2017, le samedi 2 décembre. Ces déclinaisons chorégraphiques construites autour du Boléro de Ravel pour trois hommes, créées en 2011 lors du festival Montpellier Danse, ont séduit les membres du jury en Israël.

L'Héraultais Didier Théron confie qu'il a choisi "cette œuvre pour son principe simple de composition, pour sa dimension culturelle et son inscription dans la mémoire collective. Ravel disait du Boléro qu’il était « sans musique » : c’est de cette vision que je souhaite traiter avec le corps. Au « sans musique » de Ravel opposer le « sans danse » (une autre danse) en développant des formes chorégraphiques nouvelles, pour traiter, en miroir, de la modernité de cette œuvre et de notre modernité. Il s’agit de voir cette œuvre autrement, lui donner avec la danse de nouvelles postures." 

Éric Florès chevalier de la Légion d’honneur

Le colonel Éric Florès nouveau directeur du Service départemental d’incendie et de secours de l’Hérault - Sdis 34 - a été élevé, ce 31 décembre 2017, au grade de chevalier de la Légion d’honneur, lors de la promotion du Jour de l’An.

Le décret a été publié dimanche matin au Journal Officiel. Le colonel Éric Florès est le seul directeur d’un Sdis de France à figurer dans la liste des récipiendaires.

Fêtes de fin d'année : artifices, gaz et carburant concernés

Aucun texte alternatif disponible.Afin de garantir le bon déroulement des festivités du 31 décembre 2017, et de prévenir toute atteinte à la sécurité et à la tranquillité publiques, le préfet de l’Hérault a pris un arrêté réglementant temporairement l’utilisation d’artifices dits de divertissement et d’articles pyrotechniques dont l’utilisation est de nature à créer des désordres et à causer des mouvements de panique.

Dans toutes les communes de l’Hérault, du 31 décembre 2017 à 7 heures jusqu’au 2 janvier 2018 à 7 heures, la vente, la cession et l’utilisation d’artifices de divertissement et de pétards est interdite pour les particuliers.

Aucun texte alternatif disponible.

Pour garantir le bon déroulement des festivités du 31 décembre 2017, la préfecture de l’Hérault met en place un dispositif de sécurité adapté à l’événement interdisant la vente de carburant dans tout récipient transportable, ainsi que la vente de bouteille de gaz.

Ces dispositions prennent effet à compter du samedi 30 décembre 2017 (0 heure) jusqu’au lundi 1er janvier 2018.

L’image contient peut-être : feux d’artifice et nuit

Toutefois, par dérogation, la vente, la détention et l’utilisation des artifices de divertissement demeurent autorisées pendant cette période, aux entreprises et aux personnes titulaires d’un agrément ou d’un certificat de qualification prévu aux articles 4 et 5 du décret n° 2010-580 du 31 mai 2010.

Nuit de la lecture dans les médiathèques et les librairies

Des bibliothèques et des librairies ouvriront leurs portes la nuit du samedi 20 janvier 2018.

lectCapture

Forte du succès rencontré par la première Nuit de la lecture en janvier 2017, cette deuxième édition constituera une nouvelle occasion de promouvoir le plaisir de la lecture et de réunir le public autour de programmations innovantes, ludiques et festives proposées par les bibliothèques et les librairies.

Organisée à l’initiative du ministère de la Culture, cet événement national a pour ambition de valoriser et de mieux faire connaître la richesse de ces lieux de culture qui jouent un rôle essentiel dans l’accès à la connaissance, à l'information mais aussi aux échanges et aux rencontres.

Les bibliothèques sont à la fois des lieux de culture et de savoir, mais aussi, et surtout, des lieux de vie. Elles constituent, en lien avec tous les acteurs de la lecture, le premier réseau d'équipements culturels de proximité.

Avec les librairies elles ont un rôle majeur à jouer dans le développement d’une société de dialogue éclairé aux valeurs partagées.

Le samedi 20 janvier 2018, tous les projets programmés à partir de 18h sont les bienvenus : lectures en pyjama, rencontres avec des auteurs, chasse au trésor, visites, performances...
La manifestation est l'occasion de mettre l'accent sur les démarches d'ouverture des bibliothèques sur des horaires étendus.

Cette deuxième édition organisée en collaboration avec les différents acteurs du livre et de la lecture, en particulier les bibliothèques et les librairies, mais aussi les auteurs, les éditeurs, les écoles, les associations locales,  est l'occasion de conforter les liens entre les acteurs du livre et de la lecture.

Participeront à la deuxième édition de la nuit de la lecture :

La veille, le 19 janvier 2018 de 13h30 à 16h30, des élèves du lycée Champollion de Lattes liront leurs textes à la Maison de la Poésie Jean Joubert de Montpellier, textes qu'ils ont écrits.

Le 19 janvier, la Bibliothèque Universitaire et le Centre Culturel Universitaire de l'université Paul-Valéry Montpellier 3 de 18h30 à 19h30, lecture de l'artiste NaTYoT  et des participants aux ateliers avec accompagnement musical de Fiasco Bang Bang, groupe montpelliérain.

Samedi 20 janvier 2018, Louise Desbrusses anime une Master classe de 10h à 17h au Studio Bagouet du Centre Chorégraphique National (CCN) ICI de Montpellier.  Inscription gratuite en ligne avant le mardi 16 janvier 2018.

A Montpellier, librairie Polymômes du Triangle toute la journée, librairie Géosphère rue jacques Cœur de 19h30 à 22h, Médiathèque Emile Zola les 19 et 20 janvier.

A Saint-Jean-de-Védas, thématique des écrivains voyageurs à la médiathèque Jules Verne de 12h à 19h.

Au programme : jeux, ateliers musicaux et créatifs, lecture de nouvelles... le tout dans une ambiance conviviale.

Plus d'informations à l'accueil des médiathèques ou sur le site : https://nuitdelalecture.culturecommunication.gouv.fr/Progra…
Entrée libre

Intoxications au monoxyde de carbone

JPEG - 85.7 koLe monoxyde de carbone (CO) est un gaz incolore, inodore, toxique et potentiellement mortel qui résulte d’une combustion incomplète, et ce quel que soit le combustible utilisé : bois, butane, charbon, essence, fuel, gaz naturel, pétrole, propane. Il diffuse très vite dans l’environnement. Chaque année, ce gaz toxique est responsable d’une centaine de décès en France.

Au cours de la période de chauffe 2016-2017, 1 041 épisodes d’intoxication au CO survenus par accident et impliquant 3 5540 personnes ont été signalés au système de surveillance de Santé publique France.

Des gestes simples contribuent pourtant à réduire les risques.

Le lien : http://solidarites-sante.gouv.fr/sante-et-environnement/batiments/

DANS QUELLES CIRCONSTANCES SURVIENNENT LES INTOXICATIONS ?

QUELS SONT LES SYMPTÔMES ?

COMMENT ÉVITER LES INTOXICATIONS DANS MON LOGEMENT ?

COMMENT ÊTRE ALERTÉ SI J’AI DU MONOXYDE DE CARBONE DANS MON LOGEMENT ?

QUE FAIRE SI JE PENSE AVOIR UNE INSTALLATION DE CHAUFFAGE DANGEREUSE QUI POURRAIT ÉMETTRE DU MONOXYDE DE CARBONE ?

QUE FAIRE SI ON SOUPÇONNE UNE INTOXICATION OU SI LE DÉTECTEUR DE CO SE DÉCLENCHE ?

D’OÙ VIENT LE MONOXYDE DE CARBONE DANS LES LOCAUX COLLECTIFS ?

AUPRÈS DE QUI SE RENSEIGNER ?

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon

Nouvelle expo à Lattes "collection de torques"

 

Explorée depuis le XIXe siècle, la craie champenoise a livré un nombre considérable de nécropoles généreuses en objets qui ont aidé les générations successives d’archéologues à forger des références partagées pour construire et reconstruire l’image des Gaulois.
D’abord convoités pour leurs qualités antiques et esthétiques, les torques, ces colliers rigides caractéristiques, faits de bronze ou d’or, mis au jour en Champagne sont rapidement considérés comme des indices incontournables pour concevoir la chronologie de l’âge du Fer européen.

« Torques et compagnie. Cent ans d’archéologie des Gaulois dans les collections du musée d’Épernay », c'est le thème de la nouvelle exposition de Lattara au Musée Henri Prades de Lattes qui sera présentée jusqu'au 2 septembre 2019.

Une riche collection de 350 objets retraçant 100 ans d’archéologie des Gaulois en Champagne...

» Echos/Lattes