Des résidus d'hydrocarbures sur le littoral héraultais

Surveillance active du littoral héraultais suite à la suspicion de résidus d'hydrocarbures épars sur quelques plages du littoral est de l'Hérault

Quelques éléments de petites tailles qui pourraient être des résidus d'hydrocarbure ont été signalées sur les plages de Carnon et de Villeneuve - lès - Maguelone .

Jeudi 8 novembre, la direction départementale des territoires et de la mer de l'Hérault ( DDTM 34) et la gendarmerie maritime se sont rendues sur place : le phénomène apparaît modéré et peu étendu. Il ne nécessite pas le déclenchement du plan POLMAR Terre.

Pour éviter toute méprise avec d’autres phénomènes, la gendarmerie a procédé à des prélèvements en vue d'analyses pour déterminer la nature des résidus et savoir si elles sont liées à l'accident maritime qui s'est produit le 7 octobre dernier au large du Cap Corse. Le navire porte - conteneurs Virginia avait été percuté par un navire roulier et du carburant s'était échappé de ses soutes et avait réussi à gagner le littoral du Var et des Bouches - du - Rhône.

Les collectivités littorales avaient été informées en milieu de semaine de la possibilité de l'arrivée de la fin de la nappe polluante et les avait appelées à la vigilance. Dans tous les cas, les produits de cette fin de nappe sont maintenant fragmentés, solidifiés et agglomérés avec des végétaux.

Leur impact est désormais de faible ampleur. A cette occasion les précautions d’usage en cas de pollution sont rappelées : en cas de constat en mer ou sur terre de la présence d’une pollution sous la forme de boulettes d’hydrocarbures ou d’irisation, il convient de ne pas la toucher et d’en informer immédiatement les services de secours compétents :

- Pour la mer, le CROSS Méditerranée sur VHF 16 ou au 196

- Pour la terre, le 112 et la commune concernée.

Nouvelle expo à Lattes "collection de torques"

 

Explorée depuis le XIXe siècle, la craie champenoise a livré un nombre considérable de nécropoles généreuses en objets qui ont aidé les générations successives d’archéologues à forger des références partagées pour construire et reconstruire l’image des Gaulois.
D’abord convoités pour leurs qualités antiques et esthétiques, les torques, ces colliers rigides caractéristiques, faits de bronze ou d’or, mis au jour en Champagne sont rapidement considérés comme des indices incontournables pour concevoir la chronologie de l’âge du Fer européen.

« Torques et compagnie. Cent ans d’archéologie des Gaulois dans les collections du musée d’Épernay », c'est le thème de la nouvelle exposition de Lattara au Musée Henri Prades de Lattes qui sera présentée jusqu'au 2 septembre 2019.

Une riche collection de 350 objets retraçant 100 ans d’archéologie des Gaulois en Champagne...

» Echos/Lattes