"Un si grand soleil" : dans les coulisses du tournage

"Un si grand soleil", la série quotidienne de France 2 lancée le 27 août dernier, diffusera son 100e épisode ce vendredi 11 janvier. Nous avons pu assister à plusieurs tournages, dans les studios de France Télévisions à Vendargues, à côté de Montpellier, et dans les locaux de l’hôpital. Entrez dans les coulisses.

>Dans le grand hall du studio de France TV

Dans le grand hall du studio de France TV 

L’immensité du hall qui s’étire au rez-de-chaussée est d’un calme inattendu. Pourtant, presque cachée dans les recoins des 16 000 m2 de ce studio flambant neuf, une équipe de tournage enchaîne les prises. Et la tâche est grande : pour pouvoir diffuser Un si grand soleil quotidiennement, France Télévisions doit produire un épisode par jour, cinq jours par semaine. Soit plus de 20 minutes de fiction tournées à rythme constant, entre les studios à Vendargues et les décors naturels de Montpellier et sa région.

Au centre du hall d’entrée bordé par les loges et les bureaux, Moïse Santamaria, alias Manu, le flic de la série, prend le temps d’un café et de quelques échanges rieurs avec la production. Une heure plus tard, on le retrouvera sur un plateau de tournage, dans les locaux du commissariat. Il est attendu pour y jouer une scène avec Yvon Back, le Commissaire Becker dans la série, un personnage qui doit faire son apparition le 11 janvier, pour le 100e épisode du feuilleton.

Entrez dans les coulisses du tournage au commissariat

Tournage au Commissariat
par Région Occitanie

On file rejoindre un autre plateau. Un énième couloir, puis une porte : nous sommes dans les locaux d’ « L Cosmetiques », le personnage de Julien Bastide - le comédien Jérémy Banster - seul en scène, est au téléphone. Hors champ, le coach de plateau lui donne la réplique. Ce jour-là en studio, c’est Emmanuelle Dubergey, l’une des 15 réalisatrices·teurs de la série, qui œuvre derrière la caméra.

Entrez dans les coulisses du tournage à L Cosmétiques 

Tournage L COSMETICS et Interview de Jérémy Banster dan sle rôle de Julien Bastide 
par Région Occitanie

Outre les locaux du commissariat et ceux de « L Cosmetiques », les studios de France Télévisions à Vendargues abritent les appartements des principaux personnages. Les lieux ont été minutieusement décorés avec des objets chinés ça et là par une équipe d’une cinquantaine de personnes. La maison des Bastide, elle, est réelle. 

Nouvelle expo à Lattes "collection de torques"

 

Explorée depuis le XIXe siècle, la craie champenoise a livré un nombre considérable de nécropoles généreuses en objets qui ont aidé les générations successives d’archéologues à forger des références partagées pour construire et reconstruire l’image des Gaulois.
D’abord convoités pour leurs qualités antiques et esthétiques, les torques, ces colliers rigides caractéristiques, faits de bronze ou d’or, mis au jour en Champagne sont rapidement considérés comme des indices incontournables pour concevoir la chronologie de l’âge du Fer européen.

« Torques et compagnie. Cent ans d’archéologie des Gaulois dans les collections du musée d’Épernay », c'est le thème de la nouvelle exposition de Lattara au Musée Henri Prades de Lattes qui sera présentée jusqu'au 2 septembre 2019.

Une riche collection de 350 objets retraçant 100 ans d’archéologie des Gaulois en Champagne...

» Echos/Lattes