Les sentinelles de la garrigue

Chaque année depuis 40 ans, les 105 forestiers-sapeurs de l’Hérault débroussaillent, élaguent, entretiennent garrigues, bois et forêts. Moins connus que le Service d’incendie et de secours, ils préviennent à eux seuls 84% des départs de feu. 

Un temps sec, une légère brise… Les forestiers-sapeurs n’ont pas attendu notre venue ce matin-là pour commencer à entretenir les 2 020 km de pistes DFCI - Défense des forêts contre les incendies - et 850 km de réseau de surveillance de l’Hérault. C’est d’ailleurs là leur force : l’anticipation.

Un vrai jeu de pistes

Leur présence permanente sur le terrain permet aux forestiers-sapeurs d’intervenir au plus vite lors d’un départ de feu. « Le délai moyen d’intervention est de 6 minutes en saison estivale ».

 Un équipement performant

Chaque été, les forestiers-sapeurs passent en mode "combat" : 45 patrouilles "armées" sont réparties sur 53 îlots de surveillance. Reliés par GPS à la plateforme du SDIS de Vailhauquès, commune du Grand Pic Saint-Loup, leurs 4x4 sont équipés de 600 à 1 300 litres d’eau et de motos pompes.

Une passion pour le grand air

"Suivez-nous, on va vous montrer notre “Chaptrack“, il est sur les hauteurs de Saint-Pargoire." Ce tracteur permet d'intervenir sur des terrains difficiles d'accès débroussailler, tronçonner et broyer de gros troncs d’arbres, lors par exemple des épisodes cévenols.

L’Hérault est un des seuls départements de France à confier aux forestiers-sapeurs et aux rando-pisteurs la préservation des garrigues.

Nouvelle expo à Lattes "collection de torques"

 

Explorée depuis le XIXe siècle, la craie champenoise a livré un nombre considérable de nécropoles généreuses en objets qui ont aidé les générations successives d’archéologues à forger des références partagées pour construire et reconstruire l’image des Gaulois.
D’abord convoités pour leurs qualités antiques et esthétiques, les torques, ces colliers rigides caractéristiques, faits de bronze ou d’or, mis au jour en Champagne sont rapidement considérés comme des indices incontournables pour concevoir la chronologie de l’âge du Fer européen.

« Torques et compagnie. Cent ans d’archéologie des Gaulois dans les collections du musée d’Épernay », c'est le thème de la nouvelle exposition de Lattara au Musée Henri Prades de Lattes qui sera présentée jusqu'au 2 septembre 2019.

Une riche collection de 350 objets retraçant 100 ans d’archéologie des Gaulois en Champagne...

» Echos/Lattes