Fouilles archéologiques préventives

Lancement des fouilles archéologiques préventives sur la "ZAC Ode acte 2" en février 2018

Lors d'une conférence qui s'est tenue au musée de Lattes mercredi 10 janvier 2018, Philippe Saurel a présenté le projet de fouilles archéologiques qui va démarrer au mois de février sur le site "Hauts de Lattes". Ces dernières s’inscrivent dans la poursuite de l’aménagement de la « Zac Ode Acte 2 » dans la cadre du projet urbain Ode à la mer.

Le coût de cette opération de fouilles préventives, financée par Montpellier Méditerranée Métropole, s’élève à 2,45 millions d'euros.

À la suite d'un diagnostic archéologique réalisé fin 2015 - début 2016, l'État - Drac Occitanie - a prescrit la réalisation d'une fouille préventive de 8 hectares, situés à l'extrémité nord de la « butte de Pérols », entre la vallée de la Lironde et l'étang de l'Estanel.

La SA3M, ainsi que deux autres maîtres d'ouvrage (les sociétés Pitch Promotion et Pégase Immobilier) ont choisi de confier ces recherches à l'Inrap, qui s'est associé au service archéologique de la CABT (Communauté d'Agglomération du Bassin de Thau) pour cette opération.

Des connaissances partagées avec les citoyens

L'Inrap et Montpellier Méditerranée Métropole, avec son institution de référence pour l'archéologie, le site archéologique Lattara – musée Henri Prades, s'engagent à faire partager les connaissances aux citoyens. Tout au long de la fouille, des informations seront accessibles au musée et partagées avec le public individuel comme avec le public scolaire.

Expositions-dossiers, films, photographies, conférences, permettront à chacun de suivre l'actualité des découvertes. Au fil de l'avancée du chantier, une ouverture au public pourra être envisagée si toutes les conditions de sécurité sont réunies.

Après les fouilles et l'étude, les objets archéologiques mis au jour sur le site des « Hauts de Lattes » ont vocation à être transmis au musée Henri Prades pour leur conservation, restauration et valorisation.

Ils viendront enrichir le parcours de la collection permanente du musée et illustrer les phases d'occupation antérieures à la fondation de la ville portuaire de Lattara, ainsi que son développement à l'époque romaine.

Nouvelle expo à Lattes "collection de torques"

 

Explorée depuis le XIXe siècle, la craie champenoise a livré un nombre considérable de nécropoles généreuses en objets qui ont aidé les générations successives d’archéologues à forger des références partagées pour construire et reconstruire l’image des Gaulois.
D’abord convoités pour leurs qualités antiques et esthétiques, les torques, ces colliers rigides caractéristiques, faits de bronze ou d’or, mis au jour en Champagne sont rapidement considérés comme des indices incontournables pour concevoir la chronologie de l’âge du Fer européen.

« Torques et compagnie. Cent ans d’archéologie des Gaulois dans les collections du musée d’Épernay », c'est le thème de la nouvelle exposition de Lattara au Musée Henri Prades de Lattes qui sera présentée jusqu'au 2 septembre 2019.

Une riche collection de 350 objets retraçant 100 ans d’archéologie des Gaulois en Champagne...

» Echos/Lattes