Le Conservatoire de Montpellier sur le site de l'ancienne maternité Grasset

Au sein du quartier Boutonnet, une visite du chantier du futur Conservatoire à Rayonnement Régional, sur le site de l’ancienne Maternité Grasset, afin de faire un point sur l’avancée des travaux. L'ouverture  est prévue en septembre 2020 pour un coût estimé à près de 45 M€. 


Ce nouvel équipement permettra de répondre à la croissance démographique avec une capacité d’accueil de 2 200 élèves, contre 1 500 actuellement, et de proposer de nouveaux espaces plus adaptés aux enseignements pour développer la pratique de nouvelles activités. 

Une visite de chantier symbolique

Mercredi 15 mai, Philippe Saurel, Maire de la Ville de Montpellier, Président de Montpellier Méditerranée Métropole présentait avec Isabelle Marsala, Adjointe au Maire, déléguée à la culture, en présence de Jean-François BONNE Architecte Architecture-studio et Sancie MATTE, Architecte, MDR, l'avancée du chantier du futur Conservatoire à Rayonnement Régional.

Un temps permettant de visiter une dernière fois, avant sa réhabilitation, l'ancienne maternité Grasset et découvrir les premières fondations des bâtiments neufs.

Un nouvel espace optimisé

Au sein du quartier Boutonnet, abrité au coeur de l'ancienne maternité Grasset, réhabilitée pour l'occasion et étendue par une construction moderne en verre, le conservatoire profitera d'une surface de plancher totale de près de 9800 m².

Le nouveau conservatoire offre une pluralité d'espaces adaptés au différentes pratiques :

  • 13 salles de formation musicale,
  • 57 salles d'enseignement,
  • 10 salles de pratiques collectives,
  • 7 studios de danse,
  • 1 studio dédié au théâtre,
  • 1 studio pour l'éveil corporel,
  • 1 auditorium de 400 places pour le public

Quelques chiffres

  • Réhabilitation du bâtiment Grasset

- 576 000 € pour le nettoyage des pierres

- 612 000 € pour la réhabilitation avec reprises en sous oeuvre et confortement des planchers

- 240 000 € pour la dépose de la charpente et réalisation à l'identique

  • Le conservatoire 

- 41,840 M d'euros hors acquisition dont 37,04 M financés par la Métropole de Montpellier, l'Etat et la Région Occitanie financent 2,4 M chacun.

- 2,5 M d'euros pour l'achat de la maternité.  

VACANCES en Méditerranée. La mer en Occitanie

Aigues-Mortes en Camargue 

220 km de côtes préservées, de la Camargue gardoise à la côte vermeille : c’est ça la mer en Occitanie.
Avec un taux record de plages et de ports Pavillons Bleus, du grand soleil et une mer à 24°C l’été. Baignade, sports nautiques, thalassothérapie, balades naturalistes, culturelles ou gastronomiques : c’est le cocktail de votre été en Occitanie, entre villages de pêcheurs, ports de plaisance et stations balnéaires.
De plus, détendez-vous en thalasso à Banyuls-sur-MerLa Grande-MottePort-CamargueSaint-CyprienCanet-en-Roussillon. Retrouvez la forme à Balaruc-les-Bains, 1ère station thermale de France.
Côté stations balnéaires, parmi nos 28 stations balnéaires, faites votre choix. Vous avez les capitales européennes du camping ou du naturisme (Argelès-sur-Mer, Le Cap d’Agde) ; les familiales (Collioure, Saint-Pierre-la-Mer, Vias, Carnon, Palavas-les-Flots) ; les sportives (Leucate, Frontignan) ; les branchées (Canet-en-Roussillon) Vous avez aussi le côté nature (La Palme, Vic-la-Gardiole), rétro (Banyuls-sur-Mer, Valras) et moderne (La Grande Motte, Port Camargue). Sans oublier les villages de pêcheurs tel que Port-Leucate ou Le Grau d’Agde...

» Echos/Occitanie