Montpellier : assises de la transition agroécologique les 5 et 6 février

Les 1ères assises de la transition agroécologique et de l'alimentation durable se tiendront les 5 et 6 février 2019 à Montpellier. 
Inscrivez-vous à la soirée du 4 février ! 

Agriparc urbain du Mas Nouguier

Quand les collectivités territoriales innovent pour l'agriculture et l'alimentation.

Installer des agriculteurs sur des friches périurbaines ; repenser la restauration scolaire ; inscrire les questions alimentaires dans les politiques d'urbanisme ; valoriser les déchets de la ville pour l'agriculture ; faire des marchés de gros des instruments de connexion à l'agroécologie ; promouvoir l'agroécologie ou l'agroforesterie urbaine.

http://www.assises-agroecologie-alimentationdurable.fr/fr/programme

Pour accompagner ce mouvement, Montpellier Méditerranée Métropole, capitalisant sur une communauté scientifique locale de référence investie sur ces sujets, co-organise avec Agropolis International, le Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT) et Terres en villes les premières « Assises territoriales de la transition agro-écologique et de l'alimentation durable » à Montpellier les 5 et 6 février 2019. 

Consultez le programme complet.

  • Fin des inscriptions en ligne : lundi 4 février 2019
  • Inscription sur place à partir du : mardi 5 février 2019

 La veille, une soirée destinée à la fois aux congressistes et au grand public

Les yeux plus grands que le monde

Salle Pagézy, une pièce de théâtre pour toute la famille, à partir de 9 ans.

"Les yeux plus grands que le monde" : un conte moderne pour questionner les problématiques d'alimentation. 

Une seule représentation le 4 février 2019 à 18h.
Durée : 1h10 - catégorie : tout public à partir de 9 ans

Entrée gratuite

Salle Jules Pagézy, dans l'ancien Hôtel de Ville

1 Place Francis Ponge, 34000 Montpellier

18h : accueil - 18h30 : début de la représentation.

Pour s'inscrire : formulaire à remplir 

Nouvelle expo à Lattes "collection de torques"

 

Explorée depuis le XIXe siècle, la craie champenoise a livré un nombre considérable de nécropoles généreuses en objets qui ont aidé les générations successives d’archéologues à forger des références partagées pour construire et reconstruire l’image des Gaulois.
D’abord convoités pour leurs qualités antiques et esthétiques, les torques, ces colliers rigides caractéristiques, faits de bronze ou d’or, mis au jour en Champagne sont rapidement considérés comme des indices incontournables pour concevoir la chronologie de l’âge du Fer européen.

« Torques et compagnie. Cent ans d’archéologie des Gaulois dans les collections du musée d’Épernay », c'est le thème de la nouvelle exposition de Lattara au Musée Henri Prades de Lattes qui sera présentée jusqu'au 2 septembre 2019.

Une riche collection de 350 objets retraçant 100 ans d’archéologie des Gaulois en Champagne...

» Echos/Lattes