Montpellier se souvient des héros de la Libération

Dimanche 26 août 2018, diverses cérémonies ont été organisées à l'occasion du 74e anniversaire de la libération de Montpellier, des commémorations hommages pour ne pas oublier, la guerre, les victimes et la victoire des Alliés. C'était il y a 74 ans, les troupes du général Jean de Lattre de Tassigny, commandant de la première armée française, arrivaient à Montpellier pour libérer la ville de l'occupation allemande.


En présence du préfet de l'Hérault, du maire de Montpellier, de la députée Patricia Mirallès, de la députée européenne Virginie Rozière,  de nombreux élus représentant le département de l'Hérault, la région Occitanie et la ville de Montpellier,  des associations d'anciens combattants et de la police nationale, la gendarmerie et le SDIS Hérault pour honorer la mémoire des résistants.

La cérémonie commémorative du 74ème anniversaire de la Libération de la Ville de Montpellier avait lieu ce 26 août dès 9h devant le site de la sinistre villa des rosiers, siège de la Gestapo où la police allemande de 1942 à 1944 questionna cruellement des centaines de résistants en amont des pelotons d'exécution. Puis à 9h30, la cérémonie s'est poursuivie à quelques pâtés de maisons devant  la Caserne de Lauwe qui fut réquisitionnée pour servir aux miliciens. En ces lieux, furent interrogés sous la torture des opposants au régime nazi :  des syndicalistes, des communistes, des Juifs... La milice s'y illustra par la cruauté de ses méthodes.

"En ce 74ème anniversaire de la Libération de Montpellier, se souvenir de tous les Héros qui ont combattu le régime nazi, avec courage et au péril de leur vie, pour que nous puissions vivre libres ! Nous avons rendu hommage, comme nous le faisons chaque année, aux Martyrs de la Résistance victimes de la Gestapo devant le site de la sinistre villa des rosiers, siege de la Gestapo. " Philippe Saurel est revenu sur le devoir de mémoire en égrenant le nom de plusieurs martyrs dont les époux Pignol, l'ingénieur Jean Guizonnier, chef des sapeurs pompiers de la ville, Raoul Batany et tant d'autres. A l'occasion de cette cérémonie, les geôles sanctuarisées étaient ouvertes au public.

La fin de matinée s'est déroulée avec un rassemblement sur le kiosque Bosc, esplanade Charles de Gaulle et la foule précédée des autorités avec les édiles s'est dirigée en cortège vers le Monument aux morts de la guerre de 1939 -1945.

"Se souvenir de tous les Héros qui ont combattu le régime nazi, avec courage et au péril de leur vie, pour que nous puissions vivre libres ! Cette cérémonie, ajouta Philippe Saurel lors de son allocution, faillit ne plus être perpétuée sans la bonne volonté des associations des anciens combattants."

Allocutions du maire Philippe Saurel et du préfet Pouëssel, les dépôts de gerbes, la minute de silence et la Marseillaise se sont succédé au Monument aux Morts des Martyrs de la Résistance sur l'esplanade, allée de Lattre de Tassigny.

Cette cérémonie empreinte de dignité et de respect s’est terminée par un vin d’honneur très convivial offert par la ville auquel assistaient de très nombreux Montpelliérains.