Une nouvelle piste cyclable aux Aubes

Début du chantier lundi 16 avril 2018. Les travaux rue du Professeur Léon Valois s'échelonneront sur trois mois, du Corum à  l'avenue de Saint Maur, impactant le centre ville de Montpellier.

Ainsi, jusqu'au vendredi 22 juin, la voie habituellement dédiée aux automobilistes qui tournent à droite entre l'avenue de Nîmes et l'avenue François Delmas sera complètement neutralisée. Afin d'anticiper la fermeture de cet itinéraire, des panneaux d'information seront mis en place dès l'avenue Pierre Mendès-France, au niveau du carrefour de l'aéroport international et sur l'avenue Jean Mermoz pour inviter les usagers à prendre des itinéraires "inter-quartiers" et éviter ainsi la zone de travaux.

Dans le cadre de son programme d'actions en faveur du développement des modes "actifs" pour une ville apaisée, Montpellier Méditerranée Métropole va procéder à l'aménagement définitif d'une piste cyclable à double sens de circulation sur la rue du professeur Léon Vallois, entre le carrefour Rimbaud et la place du 11 novembre, quartier Centre. 

Trois itinéraires de délestage

DEPUIS L'AVENUE PIERRE MENDÈS-FRANCE

Pour les véhicules circulant en direction de Castelnau-le-Lez ou du quartier Hôpitaux-Facultés, le délestage de la circulation se fait via la rue Henri Pecquet, l'avenue de la Pompignane et l'avenue Georges Frêche.

 DEPUIS LE CARREFOUR MERMOZ- MONTMORENCY

Pour les véhicules circulant en direction de Castelnau-le-Lez, du quartier Hôpitaux-Facultés et du quartier Beaux-Arts, le délestage de la circulation se fait via l'allée Henri II de Montmorency, l'allée de la Citadelle et le viaduc Alphonse Loubat.

POUR LES VÉHICULES S'ÉTANT ENGAGÉS SUR L'AVENUE JEAN MERMOZ
Pour les véhicules qui se sont engagés sur l'avenue Jean Mermoz, une déviation peut être empruntée depuis le carrefour Rimbaud via la rue des Pradiers, la rue de la Pépinière et l'avenue Saint-Maur.

Nouvelle expo à Lattes "collection de torques"

 

Explorée depuis le XIXe siècle, la craie champenoise a livré un nombre considérable de nécropoles généreuses en objets qui ont aidé les générations successives d’archéologues à forger des références partagées pour construire et reconstruire l’image des Gaulois.
D’abord convoités pour leurs qualités antiques et esthétiques, les torques, ces colliers rigides caractéristiques, faits de bronze ou d’or, mis au jour en Champagne sont rapidement considérés comme des indices incontournables pour concevoir la chronologie de l’âge du Fer européen.

« Torques et compagnie. Cent ans d’archéologie des Gaulois dans les collections du musée d’Épernay », c'est le thème de la nouvelle exposition de Lattara au Musée Henri Prades de Lattes qui sera présentée jusqu'au 2 septembre 2019.

Une riche collection de 350 objets retraçant 100 ans d’archéologie des Gaulois en Champagne...

» Echos/Lattes