Plantons mille arbres à Montpellier

Avec le Jardin des Plantes, le plus ancien jardin botanique de France, la ville de Montpellier se devait de répondre à l'appel de l'association 1 millions d'arbres. 

La Ville de Montpellier est la première à répondre à l'appel de l'Association 1 Million d'Arbres et s'engage les 21 et 24 mars à planter 1000 arbres, reconductible chaque année. 

Ce mercredi 21 mars 2018, Philippe Saurel, Maire de Montpellier et Président de Montpellier Méditerranée Métropole a lancé "Montpellier, Cité Jardins", vaste plan de végétalisation de la Ville de Montpellier. Première opération forte de ce plan d'actions : l'évènement 1000 arbres en lien avec l'association "1 million d'arbres". Chaque année, le jour de la Fête de l'arbre, 1000 arbres seront plantés dans la ville. Ce matin, 120 enfants ont démarré ces plantations au sein du parc Malbosc. L'opération se poursuit samedi 24 mars, dans les 7 quartiers de la Ville.

« Montpellier est la première ville en France a avoir répondu à l'appel de l'association 1 million d'arbres, créée par Jean-Paul Wabotai. L'objectif : planter 1 000 arbres chaque année au printemps dans tous les quartiers de la ville, avec les enfants et les Montpelliérains, jusqu'en 2020. », a annoncé Philippe Saurel.

Programme de la journée du samedi 24 mars :

  • 10h : Agriparc du Mas Nouguier - Quartier Croix d'Argent
  • 14h : Parc Malbosc - Quartier Mosson / Quartier Hôpitaux-Facultés
  • 15h : Bassin Jacques Coeur - Quartier Port-Marianne
  • 15h : Jardin du Peyrou - Quartier Centre
    Replantation de l'orme historique par Philippe Saurel, Maire de la Ville de Montpellier
  • 11h : Bois de la Colline - Quartier Les Cévennes
  • 14h : Parc Montcalm - Quartier Croix d'Argent
  • 14h : Parc La Rauze - Quartier Près-d'Arènes

Nouvelle expo à Lattes "collection de torques"

 

Explorée depuis le XIXe siècle, la craie champenoise a livré un nombre considérable de nécropoles généreuses en objets qui ont aidé les générations successives d’archéologues à forger des références partagées pour construire et reconstruire l’image des Gaulois.
D’abord convoités pour leurs qualités antiques et esthétiques, les torques, ces colliers rigides caractéristiques, faits de bronze ou d’or, mis au jour en Champagne sont rapidement considérés comme des indices incontournables pour concevoir la chronologie de l’âge du Fer européen.

« Torques et compagnie. Cent ans d’archéologie des Gaulois dans les collections du musée d’Épernay », c'est le thème de la nouvelle exposition de Lattara au Musée Henri Prades de Lattes qui sera présentée jusqu'au 2 septembre 2019.

Une riche collection de 350 objets retraçant 100 ans d’archéologie des Gaulois en Champagne...

» Echos/Lattes