Rencontre avec l'écrivain J.M.Erre

L'écrivain montpelliérain Jean-Marcel Erre, publié sous la signature J.M. Erre, vous donne rendez-vous samedi 19 janvier 2019 à 10h30 à la Médiathèque Théodore Monod.

Professeur de Lettres au lycée Joliot-Curie à Sète, il sortira son prochain roman « Qui a tué l’homme-homard ? » publié aux éditions Buchet-Chastel  en février 2019.

Son parcours dans le paysage littéraire français :
Il publie son premier roman en 2006, "Prenez soin du chien", une enquête loufoque mettant aux prises les locataires de deux immeubles jumeaux.
En 2008, "Made in China" narre les mésaventures d’un chinois noir à la recherche de ses origines. "Série Z" publié en 2010, est un hommage à l’univers délirant du cinéma bis.
Paru en février 2012, son roman "Le Mystère Sherlock", qui explore le monde des holmésiens sur un mode humoristique, est finaliste du prix Orange du livre et dans la sélection 2013 du Cezam Prix Littéraire Inter CE. 
En septembre 2014, son roman "La fin du monde a du retard" obtient le prix de littérature grolandaise au Festival International du Film Grolandais de Toulouse. Il rejoint alors l'équipe des auteurs de sketchs de l'émission "Made in Groland" sur Canal +.
En 2016, son premier roman pour la jeunesse, "Comment se débarrasser d'un vampire", obtient le Prix du Premier Roman Cultura J'aime lire.

Ses terrains de jeux issus de la culture populaire

Ses romans mêlent suspense et humour et emmènent le lecteur dans un monde complètement fou, il explore les univers du cinéma de série Z, de la science fiction « Le grand n'importe quoi » , se consacre aux codes du roman policier à travers des enquêtes de Sherlock Holmes et mélange chaque fois les genres avec délice, décalage et fantaisie.

Nouvelle expo à Lattes "collection de torques"

 

Explorée depuis le XIXe siècle, la craie champenoise a livré un nombre considérable de nécropoles généreuses en objets qui ont aidé les générations successives d’archéologues à forger des références partagées pour construire et reconstruire l’image des Gaulois.
D’abord convoités pour leurs qualités antiques et esthétiques, les torques, ces colliers rigides caractéristiques, faits de bronze ou d’or, mis au jour en Champagne sont rapidement considérés comme des indices incontournables pour concevoir la chronologie de l’âge du Fer européen.

« Torques et compagnie. Cent ans d’archéologie des Gaulois dans les collections du musée d’Épernay », c'est le thème de la nouvelle exposition de Lattara au Musée Henri Prades de Lattes qui sera présentée jusqu'au 2 septembre 2019.

Une riche collection de 350 objets retraçant 100 ans d’archéologie des Gaulois en Champagne...

» Echos/Lattes