Le budget du Département

Avec un budget de 1,490 Milliards €, le Département de l'Hérault affirme son ambition pour un développement équilibré du territoire et sa volonté de renforcer les solidarités aux personnes, sans augmentation du taux de la taxe foncière.

 

Premier indicateur de cette volonté politique : un budget solidarité consacré à soutenir les plus fragiles (les personnes âgées, les personnes handicapées, les publics en difficultés sociales, l’enfance en danger) de 758 M€. Il progresse plus modérément que les années précédentes en raison principalement de la stabilisation du nombre d’allocataires RSA. Pour autant, le reste à charge du Département concernant les 3 allocations individuelles de solidarité, Allocation personnalisée d’Autonomie - APA -, Revenu de solidarité active - RSA - et Prime de compensation du handicap, augmente de 17,5M€ en 2018, soit 192,9 M€ non compensés par l’Etat.

Le Département de l’Hérault parvient à équilibrer son budget grâce à l’optimisation des moyens de fonctionnement (les dépenses de fonctionnement sont stabilisées grâce à la maîtrise de la masse salariale, à la rationalisation de ses dépenses, à l’optimisation de sa gestion de la dette, …) mais aussi grâce à son dynamisme démographique qui renforce le produit des droits de mutation que le Département perçoit.

En 2018, le Président du Département Kleber MESQUIDA a décidé de maintenir un haut niveau d’investissement, 206 millions d’euros (+7M€/2017), destinés à soutenir l’activité et l’emploi ainsi que les communes et intercommunalités. Cet investissement conséquent doit aussi permettre au Conseil départemental de mettre en oeuvre les orientations fixées en début de mandat dont les réalisations seront lancées en 2018 : le Très haut débit, l’irrigation en viticulture, l’Oenotour de l’Hérault, et les équipements culturels majeurs.

Année 2018

A lui seul le budget de la solidarité départementale (action sociale) s'élève à 749 M€, soit  65% du budget.

En savoir beaucoup plus : http://www.herault.fr/un-budget

VACANCES en Méditerranée. La mer en Occitanie

Aigues-Mortes en Camargue 

220 km de côtes préservées, de la Camargue gardoise à la côte vermeille : c’est ça la mer en Occitanie.
Avec un taux record de plages et de ports Pavillons Bleus, du grand soleil et une mer à 24°C l’été. Baignade, sports nautiques, thalassothérapie, balades naturalistes, culturelles ou gastronomiques : c’est le cocktail de votre été en Occitanie, entre villages de pêcheurs, ports de plaisance et stations balnéaires.
De plus, détendez-vous en thalasso à Banyuls-sur-MerLa Grande-MottePort-CamargueSaint-CyprienCanet-en-Roussillon. Retrouvez la forme à Balaruc-les-Bains, 1ère station thermale de France.
Côté stations balnéaires, parmi nos 28 stations balnéaires, faites votre choix. Vous avez les capitales européennes du camping ou du naturisme (Argelès-sur-Mer, Le Cap d’Agde) ; les familiales (Collioure, Saint-Pierre-la-Mer, Vias, Carnon, Palavas-les-Flots) ; les sportives (Leucate, Frontignan) ; les branchées (Canet-en-Roussillon) Vous avez aussi le côté nature (La Palme, Vic-la-Gardiole), rétro (Banyuls-sur-Mer, Valras) et moderne (La Grande Motte, Port Camargue). Sans oublier les villages de pêcheurs tel que Port-Leucate ou Le Grau d’Agde...

» Echos/Occitanie