Le Département de l’Hérault, lauréat pour sa politique de covoiturage

Lancé par l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME), la démarche « French Mobility - Territoires d’expérimentation de nouvelles mobilités durables » soutient la mise en œuvre de projets qui participent au développement d’une mobilité durable pour tous les habitants sur les territoires.

semaine_mobilite_pierresvives_45.jpg

Parmi les candidatures, 26 ont été retenues parmi lesquelles le Pack Mobility Inclusive du Département de l’Hérault.

Ce projet a l’ambition d’organiser et améliorer une offre de mobilité complémentaire aux réseaux de transports collectifs, particulièrement sur les territoires ruraux où les habitants ont souvent des problèmes d’accès aux services (commerces, services publics, soins et santé, culture...). Il prévoit de s’appuyer sur des parkings existants publics et privés pour créer des aires de covoiturage qui maillent au mieux le territoire, de développer une application de mobilité rurale regroupant les solutions de mobilité présentes dans l’Hérault et d’organiser l’autostop via un partenariat signé avec Rézo Pouce.

Ce système d'autostop innovant, gratuit et sécurisé permet de mettre en relation auto-stoppeurs et conducteurs. Après avoir téléchargé l’application gratuite sur son portable, il suffit de s'inscrire, en présentant une pièce d'identité pour obtenir sa carte d'adhérent. L'auto-stoppeur fait ensuite une demande pour un trajet et attend qu'un conducteur le contacte pour le prendre à l'arrêt signalisé. 20 000 € sont affectés en 2018 par le Département pour supporter les frais d’entrée des intercommunalités dans le dispositif.

 Ces projets s’inscrivent dans une politique très complète en termes de mobilité.

 Développement et entretien des aménagements cyclables, organisation d’ateliers réparation, sécurité routière, gravage antivol, mise en place de parcs à vélos et de stations de gonflage : le Département met tout en œuvre pour encourager les Héraultais à privilégier le vélo dans tous leurs trajets.

Pour favoriser l’autopartage, le Département a également créé 8 parkings et aires de covoiture sur tout le territoire : un neuvième espace est en cours de construction à Laroque. Il finance des projets de pôles d’échanges multimodaux pour gérer au mieux la coordination et les interconnexions entre les transports ferroviaires (TGV, trains intercités, trains régionaux), les transports routiers (autobus, autocars, voitures, covoiturages) et les modes actifs (vélos, vélos électriques, marche à pied).

Les actions menées pour une mobilité durable s’adressent également aux agents du Département : prêts de vélos électriques pour les trajets professionnels ou personnels, création de places dédiées aux covoitureurs, plateforme inédite de covoiturage interentreprises sur le site de l’Hôtel du Département à Montpellier, développement du télétravail…

 Du 16 au 22 septembre, pendant la semaine européenne de la mobilité, le Département a organisé de nombreuses animations pour sensibiliser le public et ses agents sur ces bonnes pratiques en matière de transport qui participent à réduire les émissions de gaz à effet de serre des Français.

VACANCES en Méditerranée. La mer en Occitanie

Aigues-Mortes en Camargue 

220 km de côtes préservées, de la Camargue gardoise à la côte vermeille : c’est ça la mer en Occitanie.
Avec un taux record de plages et de ports Pavillons Bleus, du grand soleil et une mer à 24°C l’été. Baignade, sports nautiques, thalassothérapie, balades naturalistes, culturelles ou gastronomiques : c’est le cocktail de votre été en Occitanie, entre villages de pêcheurs, ports de plaisance et stations balnéaires.
De plus, détendez-vous en thalasso à Banyuls-sur-MerLa Grande-MottePort-CamargueSaint-CyprienCanet-en-Roussillon. Retrouvez la forme à Balaruc-les-Bains, 1ère station thermale de France.
Côté stations balnéaires, parmi nos 28 stations balnéaires, faites votre choix. Vous avez les capitales européennes du camping ou du naturisme (Argelès-sur-Mer, Le Cap d’Agde) ; les familiales (Collioure, Saint-Pierre-la-Mer, Vias, Carnon, Palavas-les-Flots) ; les sportives (Leucate, Frontignan) ; les branchées (Canet-en-Roussillon) Vous avez aussi le côté nature (La Palme, Vic-la-Gardiole), rétro (Banyuls-sur-Mer, Valras) et moderne (La Grande Motte, Port Camargue). Sans oublier les villages de pêcheurs tel que Port-Leucate ou Le Grau d’Agde...

» Echos/Occitanie