Avec le Département : cap sur la sécurité et la découverte

Aménagements sécurisés

La réduction des accidents de motos et de scooters est un enjeu fort dans l’Hérault. Au-delà des actions de prévention qu’il soutient, le Département développe des itinéraires sécurisés pour les deux-roues motorisés.

Il s’agit de traiter des itinéraires en supprimant les obstacles aux conséquences dangereuses pour les motards, en offrant des occasions de balades pour une découverte du Département en sécurité.

Le Conseil départemental analyse les raisons de cette accidentologie pour la réduire en posant notamment des glissières avec écran moto et en veillant à la qualité des voiries. Mais, la prévention n’est efficace que si chacun adopte une conduite citoyenne. Ainsi, le Département soutient aussi des opérations d’initiation à la maîtrise du 2 roues pour les collégiens.

Des aménagements qui « sauvent la vie »

3 QUESTIONS DES MOTARDS AU DÉPARTEMENT DE L’HÉRAULT

LORS DES ACCIDENTS, IL ARRIVE QUE LES MOTARDS SE FASSENT COUPER EN DEUX PAR LES GLISSIÈRES LORS D’UNE CHUTE. QUELLES SOLUTIONS PROPOSEZ-VOUS ?

« On limite l’emploi de glissières, mais lorsque c’est nécessaire un écran inférieur de protection est posé pour limiter la gravité des blessures. »

QUELS AMÉNAGEMENTS POUR RÉDUIRE LES OBSTACLES AU BORD DES ROUTES ?

« Toutes les extrémités des murets qui bordent la route sont créées en biseau. Les buses d’évacuation des eaux sont équipées d’une tête de sécurité inclinée pour permettre à une moto de glisser dessus en cas de sortie de route. Les gestionnaires de réseaux tels que France Télécom et EDF sont associés à la démarche pour installer les poteaux en retrait ou pour enfouir les lignes. Le Département utilise aussi des mâts directionnels qui se plient à la base lors d’un accident. »

EN MOTO, LES « NIDS DE POULE » ET LES GRAVILLONS SONT SOUVENT DIFFICILES À ÉVITER ET PROVOQUENT DES CHUTES. QU’EST-CE QUE VOUS PRÉVOYEZ POUR LES CHAUSSÉES ?

« La plus grande vigilance est apportée à l’entretien de l’enrobé des voiries pour qu’il ne comporte pas d’embûches pour les motards. Nous utilisons aussi un revêtement spécifique pour les peintures au sol afin d’éviter les pertes d’adhérence. Des patrouilles hebdomadaires relèvent les désordres éventuels pour y apporter des réponses et programmer des interventions. »

Un monsieur moto dans l’Hérault

Le Département vient de créer un poste de référent moto dans l’Hérault. Il marque ainsi son engagement pour renforcer la sécurité des 2 roues motorisés et la concertation avec les usagers sur le territoire départemental. 

Quel est votre rôle ?

Eric Desrichard « Je suis l’interlocuteur privilégié des motards pour le Département. Mon rôle est de recueillir les propositions des fédérations de motards mais aussi des mutuelles spécialisées. Elles me contactent pour me signaler des aménagements routiers dangereux.

Lorsqu’il s’agit de routes départementales, je sollicite les agences départementales concernées pour trouver des solutions.

Lorsque les voiries appartiennent à une autre collectivité, je fais l’interface. Je suis aussi en relation avec les particuliers en direct.

Je participe également à la réflexion sur la prévention et la formation à la pratique du deux roues. Un projet de circuit d’apprentissage, et de perfectionnement est actuellement à l’étude avec les services de l’Etat. » 

Contacter Monsieur Moto

Nouvelle expo à Lattes "collection de torques"

 

Explorée depuis le XIXe siècle, la craie champenoise a livré un nombre considérable de nécropoles généreuses en objets qui ont aidé les générations successives d’archéologues à forger des références partagées pour construire et reconstruire l’image des Gaulois.
D’abord convoités pour leurs qualités antiques et esthétiques, les torques, ces colliers rigides caractéristiques, faits de bronze ou d’or, mis au jour en Champagne sont rapidement considérés comme des indices incontournables pour concevoir la chronologie de l’âge du Fer européen.

« Torques et compagnie. Cent ans d’archéologie des Gaulois dans les collections du musée d’Épernay », c'est le thème de la nouvelle exposition de Lattara au Musée Henri Prades de Lattes qui sera présentée jusqu'au 2 septembre 2019.

Une riche collection de 350 objets retraçant 100 ans d’archéologie des Gaulois en Champagne...

» Echos/Lattes