Excellente qualité des eaux de baignade héraultaises

L’Hérault accueille, chaque année, de plus en plus de visiteurs. La baignade en milieu naturel - mer, rivière - est notamment une activité très appréciée en période estivale et concerne une population importante, notamment de nombreux touristes.

Coquillage_Mer_Plage-in.jpg

Selon le Département, Aussi bien sur les plages qu’en eau douce, la qualité des eaux de baignade est suivie par le Département en lien avec l’Agence Régionale de Santé.

L’excellente qualité des eaux héraultaises est à mettre en exergue : en 2017, 65 sites de baignades en mer - soit 97% - et 45 sites de baignade en eau douce apparaissent en haut du classement. 

Effectué chaque année, le contrôle sanitaire des eaux du département a pour objectif d’identifier d’éventuelles sources de pollution et trouver les actions prioritaires à engager pour en améliorer la qualité. 

Les résultats, transmis par l’ARS, sont affichés sur les lieux de baignade. Ils sont également consultables en temps réel sur baignades.sante.gouv.fr

Héraultais et touristes peuvent se baigner en toute sécurité dans une eau fraîche et de qualité. 

Nouvelle expo à Lattes "collection de torques"

 

Explorée depuis le XIXe siècle, la craie champenoise a livré un nombre considérable de nécropoles généreuses en objets qui ont aidé les générations successives d’archéologues à forger des références partagées pour construire et reconstruire l’image des Gaulois.
D’abord convoités pour leurs qualités antiques et esthétiques, les torques, ces colliers rigides caractéristiques, faits de bronze ou d’or, mis au jour en Champagne sont rapidement considérés comme des indices incontournables pour concevoir la chronologie de l’âge du Fer européen.

« Torques et compagnie. Cent ans d’archéologie des Gaulois dans les collections du musée d’Épernay », c'est le thème de la nouvelle exposition de Lattara au Musée Henri Prades de Lattes qui sera présentée jusqu'au 2 septembre 2019.

Une riche collection de 350 objets retraçant 100 ans d’archéologie des Gaulois en Champagne...

» Echos/Lattes