Des entreprises de l'Hérault consacrées à Sète

Hier au soir, au théâtre Molière, se déroulait la soirée de la quatrième édition  des Master de la Lettre M, un hebdomadaire consacré aux entreprises de la région Occitanie.

Cinq conditions étaient requises afin de faire partie des entreprises «masterisables » : - avoir son siège en Occitanie , être rentable, en croissance - employer au moins vingt salariés  et  ne pas avoir été lauréat lors des trois années précédentes.

La soirée prévue à 18h30 ne commença que trois quarts d’heure plus tard dans une mise en scène entre cérémonie des Césars et sortie du dernier James Bond ou  du dernier IPhone.

Nul doute que ce  cérémonial était ce qu'il souhaitait être "branché" , dynamique, à l’image des entreprises qui ont été récompensées . Elles sont douze à avoir décroché le prix remis chaque fois par un partenaire différent.

 

Pour le premier, celui du Master de l’innovation technologique, il s’agissait du nouvellement né Sète agropole méditerranée- archipel de Thau. Son président, François Commeinhes,  ne put échapper  à cette question devenue rituelle ces jours-ci : "qu'est ce que ça veut dire au juste?"  . Mais celui qui a finalement choisi la fonction  de maire plutôt que celle   de sénateur (on n’a jamais su s’il préférait "se couper les bras ou les jambes …" ) fit preuve de patience et répondit aussi clairement que possible avant de remettre le master à Outremer yachting, un fabricant héraultais de catamarans qui vient de racheter l’Américain Gun Boat.

S’ensuivit la remise des onze autres masters,  toujours dans une ambiance mêlant sans complexe , soirée "jet seteuse"  électro, composium de la Sillicone Valley, et Théâtre ( décor oblige ) , avec vidéo des entreprises récompensées , bref discours "punchy"  du partenaire et du lauréat , poignets de mains gaillardes , beaux sourires, flashes. Dans l’ordre furent donc remis le Master de la création d’emploi à l’entreprise Septeo – solutions logicielles métiers et services (PDG Philipe Rivière),

Le Master des ressources humaines à Arkolia énergie- l’électricité verte en croissance - (président   Laurent Bonhomme),

Le Master de l’économie sociale et solidaire aux Compagnons de Magueloneune action sociale diversifiée- (président  Bernard Azéma),

Le Master de la Culture client à Matooma – objets connectés(Président  Frédéric Salles),

Le Master exportation à Smoove – vélo en libre-service(président  Laurent Mercat),

Le Master de la croissance à Osmozis – des campings connectés (dirigeants : PDG   Gérard Tremblay, DG  Yves Boulot DG),

Le Master rentabilité à Web Libre consulting – Solutions digitales pour le commerce, (PDG  Mamadou Diouf),

Le master de l’innovation managériale à EstebanParfumeur d’intérieur- ( PDG Dominique Alison  ),

Le Master entreprise de taille intermédiaire à Sotranasa – Réseaux télécom, énergie et EnR- (Gérant, Jean Pierre Navarro),

Le Master coup de cœur à Ecia - Bureau d’étude dans le nucléaire-  (DG  Pascal Morel).

Enfin le Master régional fut remis pour une deuxième fois à Laurent Mercat qui avec smoove, le V-lib qu’utilise déjà les parisiens, mais également les chicagoans, les moscovites, les marrakchis, vient de conquérir le marché de Barcelone. Preuve s’il en est que ça roule plutôt bien pour les entreprises d’Occitanie !!!