L’Extracteur d’innovation : une « Start-Up » au sein du CHU de Montpellier

Le 17 décembre à l'hôpital la Colombière était présentée la deuxième version de l'extracteur d'innovation avec le Pr Taourel, le Pr Auge, M. Monthubert M. Le Ludec, le Pr Costalat, Dr Gireaudeau, Mme Elodie Brun-Mandon conseillère municipale représentant M. Delafosse Michaël Maire de Montpellier. 
Un concept venant des Etats-Unis, inauguré à Montpellier en janvier 2017 par la volonté de deux médecins le Pr. Vincent Costalat et le Dr Nicolas Giraudeau.


Emergence des innovations créées en interne par tous les personnels hospitaliers

Avec le soutien du CHU et de sa Direction "Recherche et Innovation", des tutelles la Métropole de Montpellier et par la suite la Région Occitanie, l’extracteur d’innovation est accessible au personnel hospitalier souhaitant devenir auto-entrepreneur tout en gardant son poste de travail. Ainsi, chaque professionnel de par son savoir-faire, son expérience peut être porteur d'une idée novatrice et devenir auto entrepreneur. Dans le but d’améliorer les plateaux techniques, de développer des outils de prévention, comme des applications et améliorer la prise en charge des patients.

Seul ou en équipe, il peut solliciter l'extracteur d'innovation pour avoir des réponses à la faisabilité de son projet. S’il s’avère pertinent un porteur de projet est désigné pour effectuer toutes les démarches nécessaires. Il vous accompagne à toutes les étapes, de la création, au brevet jusqu'à son développement. Avec un regard bienveillant, il planifiera les réunions de travail selon le temps libre.

Comme une start-up au sein de l'hôpital, l'extracteur d'innovation génère de l'attractivité pour le centre hospitalier. Il créé de l'emploi, de la richesse et améliore le service médical rendu aux usagers du système de santé. Ces premiers budgets ont permis l’instruction de près de 80 soumissions de projets et la création de 4 start-up.

En 2020, avec la participation de la région Occitanie pendant 3 ans à hauteur de 250 000 euros annuels, l’extracteur d’innovation va pouvoir élargir son champ d’action et aider de nouveaux projets à voir le jour.

Avec le soutien des tutelles depuis 3 ans, dans sa nouvelle version, ce concept va pouvoir élargir son champ d’action sur le territoire et soutenir de nouveaux porteurs de projets.
L'extracteur d'innovation est un concept ambitieux valorisant le personnel hospitalier et contribue à rendre l’hôpital plus attractif.

Il rejoint la dynamique de la Med Vallée, pôle économique autour de la santé, du bien-être, de l’alimentation et de l’environnement porté par la Métropole.

Plus d’infos : https://www.chu-montpellier.fr

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon