Métropole de Montpellier : gratuité des transports publics le week-end

C'est validé, lors du 1er conseil métropolitain de Montpellier sous le mandat du nouveau maire Michaël Delafosse, la gratuité du réseau TAM - tramway et bus - a été majoritairement votée par les élus avec une voix contre, et six abstentions. La gratuité des transports publics sera effective à partir du 1er septembre 2020, tous les samedis et dimanches pour les habitants de la métropole.

Montpellier, tramway sur le cours Gambetta

Une mesure à l'image de la ville de Dunkerque qui a fait ce choix

« Cette mesure de gratuité des transports, nous allons la mettre en œuvre parce que nous voulons que la métropole de Montpellier soit au rendez-vous des territoires à la pointe de la lutte contre le changement climatique ..., ainsi, Montpellier sera la première métropole qui engage la gratuité des transports en commun car il n'y a rien de pire que le conservatisme et l'inaction, soit on fait le choix de rester devant la montagne, soit on fait celui de surmonter les obstacles, de les affronter... », a annoncé le président en introduction de la première affaire du conseil de métropole ce vendredi 31 juillet.

Vers une gratuité totale des transports collectifs pour les Métropolitains d'ici 3 ans

La mise en œuvre se fera en trois étapes. Par la suite, une deuxième étape concernera la gratuité selon les tranches d'âge et de situation, puis une troisième étape avant la mi-mandat du président de la métropole interviendra en faveur de la gratuité sur la semaine entière pour l'ensemble des habitants des 30 communes de la métropole.

Une volonté pour l'édile d’améliorer le pouvoir d’achat des habitants de la Métropole, ce qui constitue une revendication forte de ceux qui connaissent des difficultés sociales importantes, d’économiser sur les dépenses de transport qui, au fil des années, représentent un poste de plus en plus prépondérant dans leur budget pour de nombreuses familles, qui ne pouvaient pas bénéficier d’une tarification réduite, enfin, de renforcer l’attractivité du centre-ville de Montpellier, qui subit depuis 18 mois des crises successives : manifestations des gilets jaunes, crise sanitaire liée à la pandémie de COVID, sans compter la concurrence structurelle des zones commerciales périphériques facilement accessibles en voiture.

L’impact financier de la mesure est évalué pour l’année 2020 à 1,4 M€.

Enjeu environnemental, une nouvelle politique des mobilités actives

Montpellier s'engage à mettre en œuvre les accords de Paris et à penser une transformation très profonde de son rapport des mobilités. D’autres leviers seront également mobilisés au cours de ce mandat tels que les modes actifs, et plus particulièrement l’usage du vélo et de la marche, la création d’une zone de faible émission sur le territoire de la métropole avec la sortie progressive du diesel pour les poids lourds, la généralisation des zones à 30 km/h.

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon