17 septembre : repas alternatif éco-citoyen à la cantine

Chaque jour plus de 3 500 repas sont servis dans les écoles des treize communes du SIVOM Bérange, Cadoule et Salaison.

Toute l’équipe de la restauration scolaire a à cœur de proposer une grande variété de plats préparés au sein de la cuisine centrale de Jacou.

Dans seize communes héraultaises, cette année et pour la première fois, les élèves vont découvrir Mardi 17 septembre 2019, un « repas alternatif éco-citoyen » !

Ce repas est exclusivement végétal mais l’apport nutritionnel en protéines est respecté. Les protéines animales sont remplacées par l’association de légumineuses et céréales qui offrent la même couverture des besoins de notre organisme.

Les seize communes suivantes : Baillargues, Beaulieu, Castries, Clapiers, Jacou, Le Crès, Montaud, Prades le Lez, Restinclières, Saint-Brès, Saint-Drézèry, Saint-Géniès des Mourgues, Saint-Jean de Cornies, Sussargues, Teyran, Vendargues.

SIVOM Bérange Cadoule et Salaison

177 Rue de la Guesse 34160 CASTRIES

Pourquoi un repas alternatif éco-citoyen ?

  • Comment peut-on continuer à nourrir la planète ?

Des solutions simples apparaissent, et certaines sont déjà engagées, comme la réduction du gaspillage alimentaire, des portions adaptées à chacun, des économies d’eau et d’énergie, favorisant une alimentation respectueuse de l’environnement et des hommes.

  • Que faire ?

Manger des protéines animales en quantité raisonnée est bénéfique pour la santé, mais il ne faut pas en abuser. D’autres excellentes sources de protéines, végétales cette fois, telles que les légumes secs (soja, lentilles, haricots blancs, rouges, flageolets…), les céréales (quinoa, seigle, épeautre…), permettent une alternative à la consommation de viande, de poisson et d’œufs. C’est pourquoi le SIVOM souhaite offrir un repas sans protéines animales. Ce repas alternatif éco-citoyen nous invite à agir sur la préservation de nos ressources les plus précieuses et sur notre climat.

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon

VACANCES en Méditerranée. La mer en Occitanie

Aigues-Mortes en Camargue 

220 km de côtes préservées, de la Camargue gardoise à la côte vermeille : c’est ça la mer en Occitanie.
Avec un taux record de plages et de ports Pavillons Bleus, du grand soleil et une mer à 24°C l’été. Baignade, sports nautiques, thalassothérapie, balades naturalistes, culturelles ou gastronomiques : c’est le cocktail de votre été en Occitanie, entre villages de pêcheurs, ports de plaisance et stations balnéaires.
De plus, détendez-vous en thalasso à Banyuls-sur-MerLa Grande-MottePort-CamargueSaint-CyprienCanet-en-Roussillon. Retrouvez la forme à Balaruc-les-Bains, 1ère station thermale de France.
Côté stations balnéaires, parmi nos 28 stations balnéaires, faites votre choix. Vous avez les capitales européennes du camping ou du naturisme (Argelès-sur-Mer, Le Cap d’Agde) ; les familiales (Collioure, Saint-Pierre-la-Mer, Vias, Carnon, Palavas-les-Flots) ; les sportives (Leucate, Frontignan) ; les branchées (Canet-en-Roussillon) Vous avez aussi le côté nature (La Palme, Vic-la-Gardiole), rétro (Banyuls-sur-Mer, Valras) et moderne (La Grande Motte, Port Camargue). Sans oublier les villages de pêcheurs tel que Port-Leucate ou Le Grau d’Agde...

» Echos/Occitanie