Pleins feux aux Théâtrales de Castries

Du 7 au 19 Novembre 2018, Castries propose la 17ème édition du théâtre amateur.

Ce rendez-vous incontournable de la culture organisé par la FNCTA - Fédération de Théâtre Amateur - accueillera 21 compagnies de théâtre du département de l'Hérault, de Béziers à Juvignac, en passant par Montferrier-sur-Lez, Montpellier, Poussan et Vendargues, soit 21 spectacles présentés au foyer Hyppolite Paulet.

  Le programme complet du Festival est téléchargeable en suivant ce lien.

 

Chaque année, du boulevard à la comédie en passant par le drame ou le théâtre jeunes, le programme promet d'être riche et varié, une occasion qui permet à chacun de rire, de s'émouvoir tout en appréciant la qualité du jeu des comédiens. C'est avec la troupe des comédiens du Pouget, Les Zigomars que revient l'honneur de lancer la saison 2018 dès 21h dans une pièce « Monsieur Amédée » aux situations rocambolesques totalement inattendues.

Après 11 jours de spectacles non stop, il reviendra à la Compagnie le Théâtre du Triangle de Castelnau-le-Lez de clôturer les Théâtrales de Castries à 18h  avec la pièce « Illusion conjugale »  qui mettra l'accent sur la paix des ménages.

L'inauguration festive se déroulera à 19h mercredi 7 novembre en présence de Vincent Hoefman, pianiste chanteur, bien connu des Castriotes.
Les Estivales Théâtrales ont connu un franc succès cet été et les spectacles de qualité ont attiré beaucoup de monde au château de Castries. La culture tient une grande place dans cette commune et cette nouvelle édition théâtrale est riche d'espoirs.
Tarifs :
Le prix des billets individuels s'élève à 6 euros, gratuit pour les enfants de moins de 12 ans et 9 euros pour les adultes.
Le forfait de 3 spectacles est de 20 euros ; celui de 10 spectacles : 40 euros et celui de 18  spectacles : 50 euros.
Renseignements au 06 77 07 27 79. 

Spectacles en semaine à 20h30.
Spectacles le week-end à 15h, 18h et 21h
Bar ouvert en semaine à 19h et le week-end à 14h

Nouvelle expo à Lattes "collection de torques"

 

Explorée depuis le XIXe siècle, la craie champenoise a livré un nombre considérable de nécropoles généreuses en objets qui ont aidé les générations successives d’archéologues à forger des références partagées pour construire et reconstruire l’image des Gaulois.
D’abord convoités pour leurs qualités antiques et esthétiques, les torques, ces colliers rigides caractéristiques, faits de bronze ou d’or, mis au jour en Champagne sont rapidement considérés comme des indices incontournables pour concevoir la chronologie de l’âge du Fer européen.

« Torques et compagnie. Cent ans d’archéologie des Gaulois dans les collections du musée d’Épernay », c'est le thème de la nouvelle exposition de Lattara au Musée Henri Prades de Lattes qui sera présentée jusqu'au 2 septembre 2019.

Une riche collection de 350 objets retraçant 100 ans d’archéologie des Gaulois en Champagne...

» Echos/Lattes