Un incendie de pinède au départ de Gallargues lundi 15 juillet

Un incendie s'est déclenché lundi après-midi dans une zone boisée de Gallargues dans l'est de l'Hérault, en limite du Gard. Le feu avait parcouru une centaine d'hectares, à 19h, selon les pompiers de l'Hérault, malgré l'appui de Canadair. Des renforts des Bouches-du-Rhône sont attendus en soirée.

Forest Fire, Wildfire, Blaze, Smoke

Plus de 250 pompiers de l'Hérault luttent au sol contre un feu de forêt vers Galargues, au nord-est de Montpellier en limite du Gard. Ils AVAIENT le soutien de plusieurs avions bombardiers d'eau Canadair, venus de Garons. L'incendie s'est propagé ensuite vers Sussargues et Beaulieu. Résultat, 250 hectares de végétation ont brûlé et 200 personnes d'un lotissement de Beaulieu furent évacuées. Ce matin, mardi 16 juillet, la mairie de Beaulieu informe " que les pompiers circulent toujours dans la plaine car le village reste sous vigilance. Il vous est donc demandé de ne pas circuler en véhicule dans cette zone."

Arnaud Moynier maire de Beaulieu s'adresse aux habitants

Chères Beaulieuroises, chers Beaulieurois,

Poussé par un fort vent de Nord-Est, la commune de Beaulieu a été parcourue toute la fin de soirée par les flammes.
Cet incendie démarré sur la commune de Gallargues, est arrivé par le Sud de Saint-Hilaire et a éclaté en plusieurs endroits dans la plaine agricole avant de toucher le Bois du Peillou par son flanc Nord. Ce que nous redoutions le plus étant donné le sens du vent.
Le bois a été parcouru par les flammes de tout son long sur le versant Est, en direction du Sud de la commune. Vers la RD118, pente du Grand Lac.
L’effet conjugué du vent et de la chaleur a fait sauter le feu de l’autre côté de la RD118 (route de Saint-Drézéry) en direction du Bois des carrières où nous étions en surveillance et en action avec élus et Beaulieurois. Un saut de 600 mètres provoqué par des braises incandescentes. 
Le feu a été stoppé in extremis dans cette zone, au niveau du « Puits Ayrol », chemin de Sussargues, par l’intervention conjuguée des personnes présentes, des Canadairs et du dernier passage des DASH.
Par la présente, nous tenions à remercier toutes les personnes qui ont œuvré à la lutte contre l’incendie. Les pompiers, les forces aériennes, la gendarmerie, les habitants.
Et je tiens également à souligner le rôle majeur joué par les parcelles cultivées et notamment les vignes cultivées.

Hier soir la commune de Beaulieu a évité le pire. Mais ce sont également toutes les communes plus au Sud de Beaulieu qui ont évité le pire.
Je vous remercie tous sincèrement. Je remercie les Pompiers, le commandant d’Escadron et le capitaine Dolci, habitant de Beaulieu avec qui nous avons coordonné les actions opérationnelles.

Nos pensées vont à toutes les personnes qui ont perdu des biens ou des animaux.

Hier après-midi, je n’ai pas souhaité intégrer le poste de commandement installé à Saint-Hilaire, car je souhaitais rester sur ma commune, avec vous, en lien direct avec les opérationnels de secteur et apporter notre connaissance du territoire.

Mes amitiés 
 Arnaud Moynier

Nouvelle expo à Lattes "collection de torques"

 

Explorée depuis le XIXe siècle, la craie champenoise a livré un nombre considérable de nécropoles généreuses en objets qui ont aidé les générations successives d’archéologues à forger des références partagées pour construire et reconstruire l’image des Gaulois.
D’abord convoités pour leurs qualités antiques et esthétiques, les torques, ces colliers rigides caractéristiques, faits de bronze ou d’or, mis au jour en Champagne sont rapidement considérés comme des indices incontournables pour concevoir la chronologie de l’âge du Fer européen.

« Torques et compagnie. Cent ans d’archéologie des Gaulois dans les collections du musée d’Épernay », c'est le thème de la nouvelle exposition de Lattara au Musée Henri Prades de Lattes qui sera présentée jusqu'au 2 septembre 2019.

Une riche collection de 350 objets retraçant 100 ans d’archéologie des Gaulois en Champagne...

» Echos/Lattes