Parcoursup : une phase complémentaire jusqu'au 14 septembre 2019

Vous venez d'obtenir votre bac et vous n'avez pas reçu de propositions de Parcoursup ? La phase complémentaire vous permet de formuler de nouveaux vœux et d'obtenir une proposition d'admission dans une formation disposant de places disponibles que vous pourrez accepter jusqu'au 14 septembre 2019 à 23h59.

Illustration 1

La phase complémentaire concerne maintenant :

  • en priorité les candidats qui n'ont pas reçu de proposition d'admission en phase principale (les candidats qui n'ont reçu que des réponses négatives à leurs vœux au 15 mai 2019 et les candidats qui sont « en attente » pour tous leurs vœux) ;
  • les candidats inscrits sur Parcoursup qui n'ont pas confirmé de vœux au 3 avril 2019 ;
  • les candidats qui ne se sont jamais inscrits sur Parcoursup (ils doivent préalablement procéder à leur inscription avant le 11 septembre 2019 inclus) ;
  • les candidats qui ont déjà accepté une proposition d'admission en phase principale peuvent faire de nouveaux vœux dans des formations qui les intéressent davantage et qui ont encore des places disponibles.

Vous pourrez formuler des vœux jusqu'au 11 septembre 2019 à 23h59. Des propositions d'admission seront envoyées jusqu'au 13 septembre 2019 et devront être acceptées avant le 14 septembre 2019 à minuit.

Comment connaître les formations inscrites en phase complémentaire ?

  • La carte des formations vous permet de consulter les formations qui ont des places disponibles dans votre académie ou ailleurs en France en fonction du baccalauréat que vous avez obtenu. Cette carte interactive propose également des formations similaires pour chaque formation sélectionnée.
  • Le moteur de recherche des formations permet de consulter les formations inscrites en phase complémentaire en effectuant des recherches par critères (type de filière, type de bac, nom de la formation, département, académie...) et d'accéder aux fiches de présentation détaillées de chaque formation (ses attendus, ses critères généraux d'examen des vœux, les frais de scolarité...). Lorsque vous êtes connecté à votre dossier, le moteur de recherche n'affichera que les formations qui ont des places disponibles pour votre type de bac.

Vous avez des questions ?

Pour vous aider à trouver une formation ou envisager d'autres choix, vous pouvez demander un conseil ou un accompagnement auprès de votre lycée ou au Centre d'information et d'orientation (CIO), en particulier si vous n'avez reçu que des réponses négatives de la part de formations sélectives (BTS, IUT, écoles etc...). Vous pouvez également bénéficier de l'accompagnement individualisé de la Commission d'accès à l'enseignement supérieur (CAES) de votre académie.

Une vidéo « Parcoursup : la phase complémentaire » détaille chaque étape de la procédure.

Vous pouvez consulter la rubrique « Phase complémentaire » de la FAQ Parcoursup.

Vous pouvez également solliciter les conseillers Parcoursup à tout moment via :

  • la rubrique « contact » depuis votre dossier Parcoursup ;
  • le numéro vert 0 800 400 070, ouvert du lundi au vendredi de 10h à 16h.

  À savoir :

Une formation est inscrite en phase complémentaire uniquement lorsqu'elle a des places disponibles. De nouvelles formations peuvent être inscrites au fur et à mesure en phase complémentaire, il est donc recommandé de consulter régulièrement la carte interactive des formations ou le moteur de recherche.

Sècheresse

La direction départementale du territoire et de la mer vient de décréter l’état de vigilance concernant les consommations d’eau afin d’éviter une situation qui pourrait conduire à des restrictions. Il est donc demandé à chacun d’être économe dans ses consommations individuelles en adoptant des pratiques raisonnées (limiter le remplissage des piscines, l’arrosage des jardins, les lavages divers, préférer les douches aux bains, limiter le nombre de douches…)

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon

Montpellier : Richarme, un parcours sudiste à l'Espace D. Bagouet

Jusqu'au 18 octobre 2020, l’espace Dominique Bagouet sur l’esplanade à Montpellier donne à voir les œuvres de l'atelier Colette Richarme, femme artiste du XXe siècle à qui la capitale héraultaise rend hommage.

Entre abstrait et figuratif, une œuvre lumineuse
Issues du fonds Richarme et de collections privées, les toiles présentées révèlent un long processus de recherche et de création toujours en quête de nouvelles harmonies. "Ses petits abstraits" ou palettes de cartons témoignent de sa réflexion technique sur le passage des couleurs froides et des couleurs chaudes tout au long de son existence. Résultat, son œuvre décline des paysages méditerranéens - villages, garrigue et marine -  les mutations de la ville telles " Les Tours de La Paillade"...

» Expos