Bilan et prévision pour la qualité de l'Air en Occitanie avec ATMO OCCITANIE

Selon ATMO OCCITANIE : en 2021, la persistance de la Covid-19 réduit ou ralentit les activités humaines.

L’évaluation des émissions de polluants, les cartographies et les évaluations de population exposée en 2021, qui recourent à des estimations sur l’activité, seront actualisées avec des données réelles en 2023

Pour la protection de la santé humaine : trois polluants ne respectent pas les seuils réglementaires en 2021 Situation réglementaire L’année 2021 s’inscrit dans la continuité de 2020. La persistance de la crise sanitaire, et de ses conséquences, freine la reprise des activités humaines et limite les émissions de polluants.

En dépit du recul des concentrations mesurées en polluants, la situation de la région vis-à-vis de la réglementation ne présente pas d’évolution notable. La réglementation pour l'exposition chronique est respectée sur l’ensemble du territoire régional pour les particules en suspension (PM10), le monoxyde de carbone (CO), le dioxyde de soufre (SO2 ), le benzène (C6H6) le benzo[a]pyrène (B[a]P) et les métaux.

 

En Occitanie, la réglementation pour la protection de la santé humaine n'est pas respectée concernant trois polluants : ·Dioxyde d’azote (NO2 ): La valeur limite est dépassée sur certains secteurs des principales agglomérations régionales à proximité immédiate des axes de circulation.

 

En 2021, les concentrations de NO2 mesurées restent inférieures à celles des années précédant la crise sanitaire, mais globalement stables par rapport à 2020. L'estimation de la population exposée est légèrement supérieure à l’année dernière, compte tenu de la légère augmentation des concentrations le long de certains axes routiers comportant des zones d'habitation à proximité.

·Ozone (O3 ): L’objectif de qualité n’est pas respecté sur la majeure partie de la région et des dépassements de la valeur cible sont constatés sur une partie des départements du Gard et de l’Hérault. La baisse importante des concentrations, observée en 2020, s’est confirmée et le nombre d’habitants exposés au-delà des seuils est nettement plus faible.

·Particules fines (PM2.5): L’objectif de qualité n’est pas respecté dans certaines agglomérations. Les efforts menés sur les principales sources du polluant permettent néanmoins d'observer une baisse ou une stabilisation des concentrations

Le bilan sur : https://www.atmo-occitanie.org/sites/default/files/publications/2022-06/220610-LETTRE-AIR-20-BD.pdf

Prévision Qualité de l'Air en Occitanie avec ATMO : sur https://www.atmo-occitanie.org/