Je découvre l’art du graffiti à Montpellier, avec une visite guidée street-art

Vous aimez les surprises ? Alors laissez-moi vous emmener au cœur de l’art de rue le plus étonnant de Montpellier.

Graffitis, pochoirs, trompe-l’œil… Toutes ces créations urbaines artistiques colorent la ville et illuminent notre balade. C’est parti !


RDV à Rondelet

Aujourd’hui, j’ai rendez-vous rue Rondelet, devant l’Eglise Saint Denis : je me suis inscrit à la visite guidée Street-Art proposée par l’Office du Tourisme.

Je suis vraiment impatient de découvrir  ces créations artistiques qui colorent la ville !

Existant déjà du temps des peintures rupestres, le graffiti est un support d’expression depuis des milliers d’années !

D’immenses fresques murales

Nous suivons Clotilde, la guide. Je me sens soudain tout petit, surpris par la force des couleurs d’une première fresque muraleimpressionnante.

Impossible de passer à côté, et pourtant, moi qui ne prends pas le temps de flâner, je ne l’avais jamais vue !

L’artiste Mist a réalisé cette œuvre, dans une explosion de couleurs, de coulures, de taches et de lettres, pour répondre à la commande d’égayer le quartier. On peut dire que c’est réussi !

Non loin de ce bâtiment, une autre façade, tout aussi surprenante, dévoile une fresque de Zest, dans un style figuratif. Un beau travail... Bravo aux artistes ! Bien sûr, je prends quelques photos pour immortaliser cet instant.

.

“ Le street-art regroupe des disciplines comme le graffiti, le pochoir, le collage, la mosaïque, la murale et les installations de rue.

Fresque Rondelet Mist © © OT Montpellier

La ville comme terrain de jeu

Nous continuons la visite par le trompe-l’œil de la place Edouard Adam. Celui-ci, je l’adore ! Je l’ai souvent admiré en prenant le tramway, ses couleurs me font penser à l’Italie. Ces bâtiments créent vraiment l’illusion et on s’y laisse prendre ! Vous voyez le petit chat, à droite sur l’arche ? Lui aussi est juste une illusion !


Cette place est animée et conviviale, j’aimerais un jour prendre le temps de m’asseoir en terrasse. La guide nous apprend que le peintre représenté au balcon est Frédéric Bazille, célèbre peintre local, et tout en haut, c’est Nostradamus, avec sa longue vue.
 

  

“L’ objectif des street-artistes est d’émerveiller, mais aussi de faire lever le nez des gens de leurs smartphones”, explique la guide.

Une belle promenade le nez en l’air

Dans le groupe, il y a une bonne ambiance et la guide prend le temps de répondre à nos questions. On arrive maintenant dans le centre historique et je ne sais plus où donner de la tête : des bornes peintes sur la place St Roch, d’autres trompe-l’œil, des collages, des vélos dans les murs… Ici, une lune souriante peinte sur un container poubelle, là, un space invader en mosaïque, là-bas des pochoirs avec des cœurs… 

Ces jolies réalisations, c’est une belle façon de voir la ville, qui est en création perpétuelle, vivante, moderne, surprenante... Cette visite m’a redonné le sourire et j’aimerais revenir avec mes enfants, prendre le temps de partir à la recherche de tous ces petits trésors… La plupart des œuvres sont éphémères, alors il faut aller les admirer de toute urgence avant qu’elles disparaissent.

 

Lorsque l'art et la rue se mêlent, cela donne cette ambiance particulière, comme si notre quotidien était devenu soudain original, coloré, plus gai !

Comment réserver votre visite

Auprès de l’office de Tourisme, place de la Comédie, en ligne sur www.montpellier-tourisme.fr ou par téléphone au 04 67 60 60 60.

La visite dure deux heures. Tarif plein : 10€, gratuit pour les enfants moins de 18 ans accompagnés d'un adulte. Voir les dates des visites.

Exposition "L'aventure phocéenne" à Lattara

Du samedi 23 novembre 2019 au lundi 6 juillet 2020

"L'aventure phocéenne. Grecs, Ibères et Gaulois en Méditerranée nord-occidentale", exposition temporaire

C’est l’histoire de cette rencontre entre Grecs, Ibères et Gaulois que l’exposition se propose de mettre en récit, sur les territoires situés entre Nikaia (Nice) et Emporion  (Ampurias).

Au sein d’un parcours chronologique - du VIIIe - Ier s. av. notre ère - différentes thématiques permettront d’appréhender la réalité de ces interactions.
Navigations méditerranéennes, relations économiques, contacts culturels, fondation de colonies, dynamiques des comptoirs commerciaux et conflits armés seront ainsi illustrés par plus de 400 œuvres provenant de musées méditerranéens ...

» Beaux-arts/Expos