Le 13 janvier, la Journée nationale de l'hypersensibilité

Journée nationale de l'hypersensibilité

La création de cette journée nationale est presque un cas d'école. A l'origine, un simple particulier, Saverio Tomasella, hypersensibilisé à la cause des hypersensibles... s'est demandé comment faire accepter son idée de nouvelle journée nationale et a ni plus ni moins créé une pétition adressée à Madame Brigitte Macron en personne dans le site change.org

Pétition en ligne

"Je me permets de vous écrire pour vous proposer d'instaurer une « journée de l’hypersensibilité », comme il existe une journée internationale des Droits des Femmes ou de sensibilisation à l’autisme…
Cette journée particulière, que nous pourrions fixer par exemple durant la première quinzaine de janvier, serait l'occasion, chaque année, de revaloriser l’hypersensibilité, l’hyperémotivité, tout comme, il y a quelques années, nous avons cherché à porter en pleine lumière la précocité (ou haut potentiel).
Cette journée particulière pourrait permettre aussi de mieux informer les professeurs, les éducateurs et les dirigeants sur l’hypersensibilité, ses caractéristiques et ses modalités, pour que les grands sensibles, qui représentent environ un quart de la population, soient mieux accueillis et compris, dès l’enfance, ainsi qu’au sein de leur entreprise
."

Et cela a marché...

Chaque 13 janvier sera donc consacré désormais à la prise en compte des problèmes spécifiques des hypersensibles et leur place dans la société.

Vous l'avez compris, 2019 est la première édition, souhaitons bonne chance à cette nouvelle journée !

Un site à visiter : www.association-hypersensibles.fr

Nouvelle expo à Lattes "collection de torques"

 

Explorée depuis le XIXe siècle, la craie champenoise a livré un nombre considérable de nécropoles généreuses en objets qui ont aidé les générations successives d’archéologues à forger des références partagées pour construire et reconstruire l’image des Gaulois.
D’abord convoités pour leurs qualités antiques et esthétiques, les torques, ces colliers rigides caractéristiques, faits de bronze ou d’or, mis au jour en Champagne sont rapidement considérés comme des indices incontournables pour concevoir la chronologie de l’âge du Fer européen.

« Torques et compagnie. Cent ans d’archéologie des Gaulois dans les collections du musée d’Épernay », c'est le thème de la nouvelle exposition de Lattara au Musée Henri Prades de Lattes qui sera présentée jusqu'au 2 septembre 2019.

Une riche collection de 350 objets retraçant 100 ans d’archéologie des Gaulois en Champagne...

» Echos/Lattes