Baillargues : inauguration de la fresque napoléonienne

De gauche à droite, Prince Joachim Murat, Claire Aton,
Jean-Luc Meissonnier

Après de longs mois de travaux, c’était enfin le grand jour pour découvrir la fresque napoléonienne de 94 m de long, réalisée par l’artiste Claire Aton sur les murs longeant le cimetière de Baillargues.

Ce samedi 15 décembre 2018, elle a été révélée au public en présence du Maire de Baillargues, Jean-Luc Meissonnier et du Prince Joachim Murat, descendant de Napoleon Ier, du Souvenir et du Cercle Napoléonien et de nombreux élus.

Plus de 200 personnes étaient présentes à cet événement historique voulu par Jean-Luc Meissonnier, maire de Baillargues et fervent napoléonien, Gérald Mongin, délégué régional du Souvenir Napoléonien, et les membres du Cercle Napoléon de Montpellier.

Cette fresque majestueuse, inaugurée à 11h, représente la Grande Armée de Napoléon en marche avec ses 150 personnages ainsi qu’un bivouac impérial datant des années 1803-1804. 
Elle a été dévoilée à une date symbolique : le 15 décembre étant la date anniversaire du retour des cendres de l’Empereur à Paris.

détail de la fresque

Nouvelle expo à Lattes "collection de torques"

 

Explorée depuis le XIXe siècle, la craie champenoise a livré un nombre considérable de nécropoles généreuses en objets qui ont aidé les générations successives d’archéologues à forger des références partagées pour construire et reconstruire l’image des Gaulois.
D’abord convoités pour leurs qualités antiques et esthétiques, les torques, ces colliers rigides caractéristiques, faits de bronze ou d’or, mis au jour en Champagne sont rapidement considérés comme des indices incontournables pour concevoir la chronologie de l’âge du Fer européen.

« Torques et compagnie. Cent ans d’archéologie des Gaulois dans les collections du musée d’Épernay », c'est le thème de la nouvelle exposition de Lattara au Musée Henri Prades de Lattes qui sera présentée jusqu'au 2 septembre 2019.

Une riche collection de 350 objets retraçant 100 ans d’archéologie des Gaulois en Champagne...

» Echos/Lattes