Poupées et robots « connectés » : oui mais...

Vous souhaitez offrir pour Noël une poupée ou un robot « connecté » qui répond aux questions posées par les enfants ? Oui mais savez-vous qu'au cours de contrôles réalisés en 2017, la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) a constaté que certains jouets « connectés » collectaient des informations personnelles sur les enfants et leur entourage ?

Robot Clique

Suite à ces contrôles, la Cnil a demandé à la société qui proposait ces jouets « connectés » de procéder à leur sécurisation.

La Cnil avait en effet constaté :

  • le non-respect de la vie privée (enregistrement des conversations échangées entre l'enfant et le jouet, possibilité de communiquer avec l'enfant situé à proximité du jouet, par exemple) ;
  • le défaut d'information des utilisateurs des jouets (ils ne sont pas informés du fait que le constructeur de jouets transfère les contenus de conversation auprès d'un prestataire de service situé en dehors de l'Union européenne).

Les jouets « connectés », équipés d'un microphone et d'un haut parleur, étaient reliés à une application mobile téléchargeable sur téléphone portable ou sur tablette. Lorsque l'enfant posait une question au jouet, la réponse donnée par la poupée ou le robot était extraite d'internet par l’intermédiaire de l'application.

Les informations personnelles collectées étaient diverses (voix, contenu des conversations échangées avec les jouets et à proximité des jouets, par exemple).

Ces informations pouvaient être collectées par le constructeur de jouets ou par des tiers (personne située à 9 mètres du jouet et utilisant la fonction Bluetooth de son téléphone portable, par exemple).

Pour en savoir plus