Nourrir les oiseaux quand il fait froid

 

 Nous avons la chance d’avoir des oiseaux présents toute l’année comme les mésanges charbonnières, les mésanges bleues, les moineaux domestiques, les verdiers d’Europe, les merles noirs, les tourterelles turques, les chardonnerets, les rouges-queues noirs, et l’hiver , on voit aussi, poussés par le froid, des rouges-gorges, des pinsons des arbres, des accenteurs mouchets, des troglodytes mignons et pinsons des arbres…Merle, Oiseau, Oiseau Chanteur, Le Noir

Quand le sol est gelé ou recouvert de neige le plus grand risque de mourir pour les oiseaux sauvages est de ne pas trouver de nourriture plutôt que d’avoir froid.

La lutte contre le froid entraîne une grande déperdition de poids et fait baisser la température interne des petits oiseaux.

Pour compenser ces risques mortels les oiseaux ont un besoin vital de se nourrir presque à longueur de journée et on peut les aider en mettant de la nourriture à leur disposition.Oiseau Pinson Des Arbres, Forêt, Plumage

Quelle nourriture ?

Jacques Bougard, Poussannais, membre de la LPO, nous donne quelques conseils :

  « On peut proposer aux oiseaux des boules de graisse contenant des graines diverses à accrocher en hauteur. Proposer aussi des graines de tournesol qui sont les graines les plus caloriques, disposées dans ou sur des mangeoires mises en place à 1 m 50 du sol pour les mettre à l’abri des chats et autres prédateurs. On mettra aussi des graines au sol pour les oiseaux qui se nourrissent exclusivement au sol comme les Pinsons des arbres, les Rouge-gorges… On peut aussi disposer quelques morceaux de pain sec et de la matière grasse (beurre, margarine). Enfin on mettra un petit abreuvoir à fond plat (assiette par exemple) à disposition pour que les oiseaux puissent boire. Par temps de gel vérifier que l’eau ne gèle pas ou la remplacer régulièrement par de l’eau tiède. Boules de graisse et graines de tournesol se trouvent facilement dans le commerce. »

  Des mangeoires de différentes formes et des supports de boules se trouvent aussi dans le commerce mais on peut très bien bricoler par soi-même, comme de simples plateaux par exemple.

  Pour éviter la transmission des maladies entre oiseaux il faut nettoyer régulièrement ces accessoires à l’eau savonneuse. Positionner ces dispositifs si possible au soleil et à l’abri du vent du nord.

  « A leur réveil, les oiseaux sont frigorifiés et affamés et il faut les nourrir chaque matin dès le lever du jour et le soir une heure avant le coucher. La période va de novembre au printemps selon les intempéries. » Rajoute Jacques, un passionné.

Météo : retour à des températures de saison, risque de neige à basse altitude sur les massifs

 

 

Selon Météo France :

Une perturbation peu active traverse le pays dans un flux de nord entre aujourd'hui et samedi. Les températures vont chuter à partir de vendredi soir. Cette chute sera accompagné de quelques centimètres de neige sur les massifs au dessus de 400-500 m.

Hiver, Forêt, Montagne, Neige, Nature
Nouvelle perturbation peu active

Une perturbation peu active traverse le pays du le nord vers le sud. dans un premier temps elle ne donne qu'une épaisse couche nuageuse entre aujourd’hui et demain. À partir de vendredi soir, elle apportera de l'air plus frais et des précipitations éparses.

Les températures vont alors chuter. Les valeurs atteintes seront proches des températures de saison, la plupart du temps 1 à 2 degrés en dessous des normales, avec un ressenti classique d'une fin de mois de novembre. Mais comme depuis plusieurs jours les températures sont douces, cette baisse des températures paraîtra plus sensible.

Ces baisses de températures entraineront une baisse de la limite pluie/neige. Elle atteindra l’altitude de 400 mètres et ainsi, les quelques précipitations éparses qui tomberont déposeront quelques centimètres de neige aux alentours de 500 mètres au plus bas dans les Vosges, le Jura, les Alpes, le Massif Central et le Morvan.

Les gelées vont se généraliser sur le pays.

Aujourd’hui, plusieurs contrées ont enregistré leur première gelée de la saison, qui arrive plusieurs semaines de retard par rapport aux normales.

Voici quelques exemples de dates moyennes (faites entre 1991 et 2023) des premières gelées :

  • Strasbourg : -2,4 °C (date moyenne des premières gelée sur la période 1991-2020 le 1er novembre),
  • Nevers : -2,8 °C (date moyenne le 19 octobre),
  • Metz : -1,2 °C (date moyenne le 3 novembre),
  • Clermont-Ferrand : -2,6 °C (date moyenne le 29 octobre),
  • Dijon : -1,6 °C(date moyenne le 3 novembre),
  • Auch : -0,6 °C (date moyenne le 11 novembre).

Débroussaillez votre terrain dès maintenant pour éviter des feux durant l’été

 

L’automne et l’hiver sont les meilleures périodes pour débroussailler autour de votre habitation, et ainsi réduire les risques de propagation de feux estivaux. Les végétaux, qui ont perdu leurs feuilles, sont plus faciles à tailler ; et les coupes effectuées ne perturbent pas les cycles de reproduction de la faune et de la flore, qui ont lieu au printemps.

 

Débroussailleuse, Paysage, Vert, Outil

Le Gouvernement a lancé le 15 novembre 2023 une campagne d’information interministérielle pour rappeler les obligations légales de débroussaillement et l’intérêt d’agir dès l’automne pour réduire les risques d’incendies estivaux.

Débroussailler consiste à réduire sur un terrain la masse des matières végétales de toute nature (herbes, branchages, feuilles…). Il s’agit de créer des discontinuités entre :

  • la végétation haute (arbustes et arbres) et la végétation basse (herbes, plantes…) ;
  • les végétaux d’une même taille ;
  • les végétaux et les bâtiments.

Ces discontinuités permettent de diminuer le risque d’incendie, et en cas de feu de freiner la propagation de celui-ci et baisser son intensité. Plus un arbre sera éloigné d’une habitation ou d’un autre arbre, plus le feu aura des difficultés à se propager ; et de manière générale, moins il y a de matière combustible présente, moins le feu sera puissant.

Dans certains territoires particulièrement exposés aux risques de feux de forêts, le débroussaillage est obligatoire sous peine de se voir infliger une sanction administrative voire pénale. Même si votre terrain n'est pas soumis à l'obligation légale de débroussaillage, ce dernier est tout de même recommandé si votre habitation est proche d'une zone boisée. Le débroussaillement permet notamment d’assurer la protection de votre maison. En cas d'incendie, vous pouvez ainsi y rester confiné le temps nécessaire sans vous mettre en danger en prenant votre voiture par exemple.

Comment bien débroussailler votre terrain ?

Pour accomplir correctement le débroussaillage de votre terrain, vous devez notamment :

  • supprimer les arbustes situés sous les arbres ;
  • couper les branches ou les arbres en contact avec votre maison ;
  • réduire la masse de végétaux présents au sol ;
  • tailler vos haies ;
  • élaguer les branches basses des arbres ;
  • ne pas conserver les déchets verts issus du débroussaillage.

Le débroussaillement doit être réalisé chaque année. Il est conseillé d’effectuer les actions de coupes d’arbres et d’arbustes pendant l’hiver ; les opérations sur la végétation basse peuvent, pour leur part, être effectuées jusqu’à la fin du printemps. Vous pouvez aussi faire appel à un professionnel, qui possède les connaissances et les outils nécessaires.

  À noter : vous pouvez utiliser en compost individuel les déchets verts produits à la suite du débroussaillage de votre terrain. Vous pouvez également vous renseigner auprès de votre mairie pour savoir le moyen choisi par votre commune pour le traitement de ces déchets (prise en charge par une déchèterie, collecte sélective…).

 

Services en ligne et formulaires

Nourriture, énergie, cosmétique… Les méduses sont-elles la ressource du futur ?

 

Selon Orange.fr

Selon Le Parisien, des chercheurs en biologie marine envisagent d'utiliser les méduses invasives en les transformant en nourriture, en énergie, ou encore en cosmétiques.

 

Animaux, Méduse, Océan Profond

La société Seano, basée à Mont-de-Marsan et Perpignan, a développé un projet baptisé Medus’Oc, afin de transformer les méduses invasives des étangs de Languedoc-Roussillon et de Méditerranée pour en faire des produits dérivés, a expliqué Le Parisien. Ainsi, elles pourront être transformées en cosmétiques, en produits pharmaceutiques, en énergie, ou encore en aliments.

Et ce projet a également pour but d'empêcher la prolifération de ces méduses embêtantes pour les baigneurs et les pêcheurs. Thomas Scourzic, le directeur de Seaneo, a ainsi expliqué que la société avait "été saisie par les pêcheurs eux-mêmes qui souffrent de la présence de cette espèce invasive." En effet, ces méduses colmatent les filets. C'est surtout la partie gélatineuse qui intéresse les scientifiques.

Des partenariats avec plusieurs structures

Cette partie gélatineuse pourrait d'abord être utilisée pour fabriquer du collagène à vocation cosmétique. Aussi, comme l'explique Clément Larrouy, chef du projet Medus’Oc, ces méduses pourraient finir dans des méthaniseurs qui produisent du biogaz. Des tests vont être faits par l'agence INRAE de Narbonne. Enfin, Seanoe a développé un partenariat avec la société IDMer de Lorient. Celle-ci a pour projet de transformer ces méduses invasives en produits pour les hommes ou les animaux................................

Aller plus loin : https://actu.orange.fr/societe/insolite/nourriture-energie-cosmetique-les-meduses-sont-elles-la-ressource-du-futur-magic-CNT0000029mrx2.html

Chaleur hors norme sur le sud du pays

 

Chaleur hors norme sur le sud du pays

Avec Météo FranceTombe, Des Arbres, La Nature, Paysage

Alors que le temps est très perturbé sur les trois quarts nord du pays, sur le quart restant, au sud de la France, le mercure atteint depuis hier des niveaux parfois plus de 10 degrés au-dessus des niveaux moyens pour la saison.

 
Souvent plus de 25 °C

Lundi, les températures ont atteint des niveaux très élevés. On a ainsi relevé :

  • 28,5 °C à Céret (Pyrénées-Orientales) ;
  • 27,3 °C à Oloron (Pyrénées-Atlantiques) ;
  • 26,0 °C à Mouthoumet (Aude, précédent record mensuel 24,5 °C le 11/11/2015) ;
  • 25,5 °C à Castelnau Magnoac (Hautes-Pyrénées, précédent record mensuel 25,2 °C le 01/11/2020) ;
  • 23,5 °C à Toulouse , ce qui est près de 10 °C au-dessus de la moyenne 1991-2020.

Ce mardi, les températures ont atteint :

  • 28,9 °C à Oletta, en Corse, un niveau extraordinaire une mi-novembre ;
  • 27,7 °C à Cannes, nouveau record mensuel devant les 25,8 °C du 04/11/2004, station ouverte depuis 1949 ;
  • 25,6 °C à Narbonne (précédent record mensuel 24,4 °C le 07/11/2013) ;
  • 24,1 °C à Toulouse, soit 11 degrés au-dessus des moyennes de maximales pour la période. ;
  • 24,0 °C à Cassis (Bouches-du-Rhône, précédent record mensuel 23,1 °C le 02/11/2022).
Pourquoi cette douceur ?

Des courants d’ouest à sud-ouest nous font parvenir une masse d’air remarquablement douce en provenance des Antilles. Cette masse d’air a des caractéristiques estivales avec 15 à 17 degrés vers 1500 mètres d’altitude, et un isotherme du zéro degrés vers 4000 m dans les Pyrénées. 

Faites le geste 

 

 

10 gestes efficaces et faciles

Les gestes solidaires

En donnant vos biens ou en achetant des objets d’occasions à des associations spécialisées, vous réalisez une bonne affaire tout en faisant une bonne action en termes social, environnemental et économique. Pour acheter, vendre ou donner, les supports ne manquent pas :

• les dépôts-vente et commerces de seconde main offrent un très large choix d’objets à des prix intéressants ;

• les brocantes, marchés aux puces, vide-greniers ou les antiquaires regorgent souvent de bonnes affaires ;

• les petites annonces de journaux locaux et des sites internet spécialisés (reventes d’objet ou enchères) proposent des objets en bon état et à bas prix, voire gratuits (www.donnons.org);

• les bourses d'échange opérées dans des structures telles que des crèches, des écoles, des associations locales ou des centres culturels permettent de trouver des objets de seconde main à des prix compétitifs (vêtements, livres, jouets, matériel de puériculture…).

Les collectes solidaires

Montpellier Méditerranée Métropole organise, en partenariat avec le tissu associatif, des collectes dites « solidaires ».

Par zone géographique, la population est invitée, sur une journée, à venir déposer les objets qu’elle souhaite donner dans un point d’accueil de sa commune. Les objets ainsi obtenus sont ensuite triés, puis vendus ou valorisés par les associations.

Depuis le début de cette opération, 47 collectes (couvrant les 31 communes) ont été organisées. Y ont été récupérés 54 tonnes de textiles, réutilisés à 82 %, 86 tonnes d’objets électriques et électroniques, réemployés à 30%, 83 tonnes de vélos, bibelots, livres, meubles ou jouets, dont 72% ont, à nouveau, pu être utilisés.

La carte des points d'apport volontaires : https://www.montpellier3m.fr/faites-le-geste

Inondations dans le Nord-Pas-de-Calais : Emmanuel Macron annonce le classement de 244 communes en état de catastrophe naturelle

 

Le président de la République a annoncé que les communes qui l'avaient demandé seront placées en état de catastrophe naturelle après les inondations survenues dans le Pas-de-Calais et le Nord.

Selon Orange.fr

Inonder, Signer, Chute, L'Eau, Natur

Depuis plus d’une semaine, le Pas-de-Calais est inondé. Ce mardi 14 novembre, alors que le département est toujours placé en vigilance orange pour pluies-inondations et crues, le président de la République, qui est arrivé à Saint-Omer dans la matinée, a annoncé un certain nombre de mesures pour aider les habitants les plus touchés. "Si je suis là, c’est pour vous dire notre solidarité, notre soutien qui va se traduire dès cet après-midi par le classement de toutes les communes qui l’ont demandé en catastrophe naturelle", a annoncé Emmanuel Macron lors de son déplacement. En tout, 214 communes sont concernées dans le Pas-de-Calais et "une trentaine" dans le Nord.....

Aller plus loin : https://actu.orange.fr/france/inondations-dans-le-nord-pas-de-calais-emmanuel-macron-annonce-le-classement-de-244-communes-en-etat-de-catastrophe-naturelle-magic-CNT00000299oeA.html?

Paris, Honfleur, Carnac… Le palmarès 2023 du "Prix de la France moche"

 

Cette année encore, l’association Paysages de France a décerné ses trophées aux villes dont l’un des coins, photographié pendant l’année, s'est particulièrement distingué… par sa laideur.

 

Paysage Urbain, Ville, Maisons En Rangée

Au classement des pays les plus visités au monde, la France trône fièrement en tête. Culture, gastronomie, art de vivre et paysages, l’Hexagone ferait pâlir n’importe lequel de ses voisins. Pourtant, tout n’est évidemment pas toujours parfait, et ce n’est pas l’association Paysages de France qui dirait le contraire. Comme chaque année, elle a dressé le palmarès des "Prix de la France moche", qui récompense ironiquement, mais pas seulement, quatre villes au sein desquelles un lieu a été considéré comme particulièrement "vilain"....

Lire sur : https://actu.orange.fr/france/paris-honfleur-carnac-le-palmares-2023-du-prix-de-la-france-moche-magic-CNT00000297XG9.html

Pourquoi pleut-il sans discontinuer ?

 

Avec Météo France : 

En ce moment, la France est soumise à des pluies qui semblent tomber sans s’arrêter, jour après jour, depuis mi-octobre. Sur les 4 dernières semaines, à l'échelle de la France, jamais de telles quantités de pluies n'avaient été mesurées. Comment expliquer cette pluie continue ?

Pluie, Natury, Gouttes De Pluie, Saisons
C'est la première fois qu'il pleut autant en France en 26 jours

Entre le 18 octobre et le 12 novembre (26 jours), la France a enregistré un cumul moyen de 215,4 mm. C’est la première fois que la France enregistre un tel cumul sur 26 jours consécutifs toutes saisons confondues. Il faut remonter à l’année 1993 pour observer un cumul de 196,9 mm entre le 21 septembre et le 16 octobre (26 jours).

 Infographies : https://meteofrance.com/actualites-et-dossiers/actualites/pourquoi-pleut-il-sans-discontinuer

Pourquoi tant de pluie ?

Depuis mi-octobre, la France est traversée par un succession de passages pluvieux quasiment continus. Comment l'expliquer ? D'abord par la situation météorologique globale, le fameux "rail des dépressions" qui domine sur le proche Atlantique depuis un mois : le courant-jet, un courant atmosphérique d’altitude toujours présent dans l’hémisphère nord et soufflant d’ouest en est, est dirigé sur la France. Il fait office d’une autoroute pour les perturbations qui peuvent circuler librement. C’est pourquoi la France est sous l’influence cet automne de nombreuses perturbations chargées en eau qui apportent des pluies.

La différence de températures bien marquée entre les hautes latitudes et les régions subtropicales permettent au courant jet de se dresser de l’Atlantique à l’Europe de l’Ouest : cela forme un couloir pour les perturbations pluvieuses qui se forment au large et sont amenées jusqu’à nos portes par cette configuration classique.

Certaines régions sont moins touchées que d’autres : Les nuages et les pluies ont tendance à s’accrocher sur les reliefs, et le temps s’assèche après avoir passé le relief. C’est pourquoi le pourtour méditerranéen ou encore le nord est de la Corse restent des zones peu touchées par les pluies de ces trois dernières semaines.

Colloque « De l'eau à Montpellier ? »

 

  • Du 09 novembre 2023 au 10 novembre 2023 

Rendez-vous les 9 et 10 novembre 2023 au centre Rabelais de Montpellier pour participer aux colloques et tables rondes autour de l'eau, une ressource vitale devenue rare.
Colloque « De l'eau à Montpellier ? »Voir l'image en grand

Dans un contexte marqué par les conséquences du dérèglement climatique, la question de l’eau, de ses ressources et de ses usages nécessite une prise de conscience conséquente et des regards croisés d’analyse pour présider aux actions indispensables.

Destiné au grand public et en accès gratuit, le colloque, organisé par l’Académie des Sciences et Lettres de Montpellier en partenariat avec Montpellier Méditerranée Métropole, le Centre international UNESCO ICIREWARD et l’Université de Montpellier ainsi qu’avec le concours du pôle Aqua-Valley, s’inscrit dans cette perspective.

Programme et intervenants :

  • Jeudi 9 novembre

9h : Discours d’ouverture
  • D.Lecot (Secrétaire de la Conférence Nationale des Académies)
  • M.Delafosse (Maire de Montpellier et Président de Montpellier Méditerranée Métropole)
  • P.Augé (Président de l’Université de Montpellier)
  • Présentation du colloque par B. Lebleu (Président de l’Académie des Sciences et Lettres Montpellier)

Session 1 : Montpellier et l’eau : passé, présent, futur

Modérateurs : D.Iancu (Présidente, Section Lettres, Académie des Sciences et Lettres Montpellier) ; E.Servat (Directeur, Centre international UNESCO ICIREWARD)

9h45 : Montpellier, pôle mondial de référence dans les recherches sur l’eau

Par E.Servat, Directeur Centre international UNESCO ICIREWARD

10h15 : Le Pôle Aqua-Valley: Acteurs de la transition hydrique des territoires et des industries

Par S.Boucher, Président Pôle Aqua-Valley et France Water Team

10h45-11h15 : Pause

11h15 : Grandes manœuvres pour acheminer l’eau d’ici et d’ailleurs: captages divers et variés
  • J.Desagher, Chercheur, Service Inventaire et Connaissance du Patrimoine, Région Occitanie
  • D.Larpin, Académie des Sciences et Lettres de Montpellier
  • T.Ruf, Directeur de Recherche Emérite, Institut de Recherches pour le Développement, Vice-Président du Conseil d’Administration Régie des Eaux Montpellier
12h15 : Le Lez : source d’inspiration pour les artistes
  • F.-B.Michel, Membre de l’Institut et de l’Académie des Sciences et Lettres de Montpellier;
  • M.Ventura, Docteur Architecte, ENSAM, Montpellier

12h45-14h45 : Déjeuner

Session 2 : Prévoir et gérer les évènements extrêmes

Modérateurs : B.Aubert (Président, Section Sciences, Académie des Sciences et Lettres de Montpellier ; N.Souteyrand (Ingénieur en prévision et gestion de crise, Montpellier Méditerranée Métropole)

14h45 : Les dérèglements climatiques : comment y faire face ?
  • Y.Tramblay, Hydroclimatologue, Institut de Recherches pour le Développement Montpellier ;
  • A.Roumagnac, Créateur, Société Predict Services
15h30 : Nanosatellites et prévision des épisodes cévenols

Par L.Dusseau, Professeur Université Montpellier, Directeur du Centre Spatial Universitaire de Montpellier

16h-16h30 : Pause

16h30 : La gestion des fleuves côtiers

Par J.-P.Volle et S.Ghiotti, Université Paul Valéry, Laboratoire Acteurs, Ressources et Territoires dans le Développement

17h15 : Pluies et inondations en milieu urbain : comment les maitriser ?
  • C.Salles, Laboratoire HydroSciences, Université de Montpellier ;
  • N.Zumbiel, Chef du Service Gestion des Milieux Aquatiques et Prévention des Inondations, Montpellier Méditerranée Métropole
  • Vendredi 10 novembre

Session 3 : La ressource : s’assurer d’une disponibilité suffisante

Modérateurs : L.Cot (Section Sciences, Académie des Sciences et Lettres Montpellier); Y.Kedaj (Directeur Général, Pôle Aqua-Valley)

9h : L’utilisation des nappes phréatiques
  • S.Pistre, Professeur d’Hydrogéologie, Laboratoire HydroSciences, Université de Montpellier ;
  • A.Vestier, Directeur Urbanisme, Prospective, Environnement, Régie des eaux, Montpellier Méditerranée Métropole
9h45 : Les limites de la ressource en eau

Par K.Bonacina, Directrice régionale, Agence de l’eau Rhône-Méditerranée-Corse

10h30-11h : Pause

11h : La réutilisation des eaux usées traitées pour préserver les ressources en eau
  • J.Mendret, Enseignante-chercheuse, Institut Européen des Membranes, Université de Montpellier ;
  • A.B.Wommeldorf, Coordinatrice du projet LIFE ReWa, Régie des eaux, Montpellier Méditerranée Métropole

12h-14h : Déjeuner

Session 4 : S’assurer du bien-être et de la santé des habitants

Modérateurs : E.Cuenant, Vice-Président, Académie des Sciences et Lettres de Montpellier; J.P.Dedet, Professeur Emérite, Faculté de Médecine, Université de Montpellier

14h : Détection et maitrise des contaminants de l’eau
  • Perturbateurs Endocriniens C.Sultan, Professeur honoraire, Faculté de Médecine de Montpellier
  • Antibiotiques P.Licznar-Fajardo, Enseignante-chercheuse, Laboratoire HydroSciences , Université de Montpellier )
14h45 : Eau et maladies à vecteurs

Par D.Fontenille, Directeur de recherche émérite, Institut de Recherche pour le Développement, Montpellier

15h00 : Eau et maladies à vecteurs

Par D.Fontenille,Directeur de recherche émérite, Institut de Recherche pour le Développement, Montpellier

15h30-15h45  : Pause

15h45 : L’eau, la vigne, le changement climatique

Par J.M.Touzard, Directeur et N.Graveline, Chercheuse, Institut National de Recherche pour l’Agriculture, l’Alimentation et le Développement, Laboratoire Innovation et Développement dans l’Agriculture et l’Alimentation

16h30 : Table ronde "L’eau, un bien rare. Changer nos comportements pour en valoriser les usages"

Avec le soutien du Pôle Aqua-Valley, animée par H. Vialatte (Journaliste) avec la participation de :

  • R. Revol (Vice-Président, Montpellier Méditerranée Métropole), S.Boucher (Président Pôle Aqua-Valley), M.Montginoul (Economiste, Institut National de Recherche pour l’Agriculture, l’Alimentation et le Développement), D.Vieillevigne (Architecte-urbaniste), J.P.Volle (Géographe, Association Montpellier 20/50), E.Berard (Ingénieur en travaux publics, ancien Directeur de la Société d’Equipement de la Région de Montpellier, Association Montpellier 20/50), J.P.Salasse (Co-Président, Association des Ecologistes de l’Euzière)
17h45 : Clôture du colloque par B. Lebleu, Président, Académie des Sciences et Lettres de Montpellier

Maintien en crise et en alerte renforcée « sécheresse » de plusieurs bassins versants du département de l’Hérault.

 
 
Maintien en crise et en alerte renforcée « sécheresse » de plusieurs bassins versants du département de l’Hérault.
Le préfet de l’Hérault invite chacun à éviter tout gaspillage et à maîtriser sa consommation d’eau.
Suite à la consultation du 26 octobre dernier de la cellule sécheresse et compte tenu de l’état des ressources et des prévisions météorologiques de la quinzaine à venir, des mesures de restriction des usages de l’eau ont été prises le 31 octobre 2023 par un arrêté de la préfecture de l’Hérault :