Plan Habitat durable : le logement au cœur des priorités

C’est la grande cause du mandat : la Région lance un Plan Habitat durable pour répondre aux défis climatiques et sociaux du logement. Elle s’engage sur quinze mesures effectives au 1er janvier 2024. Une première étape avant une large concertation de six mois et un acte II prévu en juin 2024.

L'Occitanie déploie 15 mesures pour que chacun puisse profiter d'un habitat performant.

L’Occitanie déploie 15 mesures pour que chacun puisse profiter d’un habitat performant.

La France subit une crise majeure du logement : la pénurie d’offre s’ajoute à la dégradation du parc immobilier, et à un croissant décalage entre les loyers et les revenus. Fortement impactée par le changement climatique et terre d’accueil de 42 000 nouveaux habitants par an, l’Occitanie est aussi confrontée à cette crise. Volontaire, la Région fait du logement la grande cause du mandat et adopte le 14 décembre son Plan Habitat Durable, qui prévoit la mobilisation de 150 millions d’euros de 2024 à 2026.

Grâce à la formation, la Région souhaite développer l'emploi dans l'éco-construction.

Grâce à la formation, la Région souhaite développer l’emploi dans l’éco-construction.

En ligne avec l’objectif Région à énergie positive (Repos), ce plan pose l’ambition du droit au logement pour tous et d’un habitat performant sur les plans énergétique et environnemental. Il veut bâtir une filière de l’éco-construction et développer les emplois grâce à la formation. À court terme, il encourage l’offre de logements sociaux dans les territoires ruraux et quartiers populaires, et apporte une aide d’ingénierie aux petites communes. À plus long terme, il favorise l’emploi de matériaux écologiques et une architecture de qualité.

L’Occitanie se mobilise depuis longtemps pour l’habitat:Depuis 2014, la Région a engagé 221 millions d’euros pour soutenir la construction de 45 000 logements sociaux familiaux et la rénovation de plus de 21 000. C’est la région qui investit le plus en la matière.

Elle a aussi investi 10,7 millions d’euros pour 6 103 logements sociaux étudiants et 8,4 millions d’euros pour la rénovation de 1 049 logements communaux. Le dispositif Rénov’Occitanie a permis de réaliser 6 430 rénovations énergétiques.

15 mesures prioritaires

Aider les communes à créer et améliorer les logements sociaux : une des priorités du Plan habitat durable.

Aider les communes à créer et améliorer les logements sociaux : une des priorités du Plan habitat durable.

Portées directement par la Région et ses agences, 15 mesures prioritaires ont été approuvées le 14 décembre, dont plusieurs font partie du Contrat de filière Bâtiment 2023-2028. La Région financera notamment la production et l’amélioration de logements sociaux par les communes de moins de 5 000 habitants. Elle lancera aussi un appel à candidatures pour la rénovation énergétique du patrimoine bâti des communes rurales de moins de 3 500 habitants, avec l’ambition d’accompagner 40% des communes d’Occitanie. Elle appuiera l’innovation sociale, avec un appel à projets pour des « Habitats partagés et participatifs » dans les zones rurales et les Quartiers Prioritaires de la Ville. De son côté, l’Agence régionale d’aménagement et de construction (Arac) proposera de l’ingénierie clé en main aux petites communes. Recentré, le dispositif Renov’Occitanie doit contribuer à massifier la rénovation thermique des logements collectifs.

Une grande concertation avant l’Acte II mi-2024

Grand public, institutions, professionnels… La Région proposera une grande concertation début 2024.

Grand public, institutions, professionnels… La Région proposera une grande concertation début 2024.

Pour aller plus loin, la Région pilotera de janvier à juin 2024 une concertation dans toute l’Occitanie, en recueillant les avis du Ceser, des Parlements de la Montagne et de la Mer, du Conseil régional des jeunes, de la convention citoyenne, de l’Assemblée des Territoires, ainsi que de la COP régionale installée fin novembre. Elle questionnera les professionnels de la construction et de l’habitat durable et les citoyens d’Occitanie en organisant les Assises de l’habitat durable en avril 2024. La prise en compte des propositions de la concertation se traduira par de nouvelles mesures portées par la Région et ses partenaires. L’acte II du Plan Habitat Durable sera soumis au vote des élus régionaux en juin 2024.

Salons TAF : Trouver un emploi ou une formation près de chez soi

En partenariat avec les Missions Localeset France Travail, la Région Occitanieorganise chaque année les salons Travail-Avenir-Formation (TAF) dans tous les départements du territoire. Ouverts à toutes et tous, ces salons gratuits permettent aux jeunes, aux demandeurs d’emploi et aux salariés en reconversion, de découvrir des offres d’emploi et de se renseigner sur les différentes possibilités d’orientation, ainsi que sur les aides et formations pour y accéder.Tout est fait pour accompagner les parcours de chacune et chacun, dans une période d’augmentation du chômage et de tensions de recrutement.

 

 

Les prochains salons TAF en Occitanie :

 

Albi, le 6 mars:

 

Le salon TAF d’Albi se tiendra le 6 marsau Parc des expositions de 9h à 17 heures, en présence de Claire Fita, vice-présidente de la Région Occitanie en charge de la culture pour tous, des patrimoines et des langues régionales et de Sandrine Soliman, conseillère régionale.

Il proposera:

  • Une conférence « Entreprendre à l’heure des transitions énergétiques et sociétales » animée par BGE ;
  • Un jeu “Cartes sur table : les étapes du parcours du créateur” organisé par l’école d’ingénieurs et de management (IMT) des mines d’Albi;
  • Des ateliers pour travailler l’image de soi, proposé par l’association Just Look, sur le stand de la Ville d’Albi à destination des publics en recherche d’emploi.

 

Montpellier, les 6 et 7 mars :

 

Le salon TAF de Montpellier se tiendra les 6 et 7 mars au Parc des expositions à Pérols de 9h à 17 heuresen présence deMarie Alice Pelé, vice-présidente de la Région Occitanie en charge de la politique de la ville, Marie-Thérèse Mercier et Christian Assaf, conseillers régionaux.

Il proposera notamment un espace dédié au transport de voyageurs où les visiteurs pourront se renseigner sur la profession, la formation (modalités d’accès et financement) etéchanger avec les entreprises du domaine qui recrutent.

Ouverte à Montpellier par la Région Occitanie, la Cité de l’Économie et des Métiers de Demain animera également un espace dédié aux emplois du futur.Des animations consacrées à la filière de l’hydrogène etdu photovoltaïque seront proposées par Ad’Occlors de ce salon.

 

Alès, le 7 mars 2024 :

 

Le salon TAF d’Alès se tiendra le 7 marsau Parc des expositions de 9h à 17 heures en présence de Jalil Benabdillah, vice-président de la Région Occitanie en charge de l’économie, l’emploi, l’innovation et la réindustrialisation, de Jean-Luc Gibelin vice-président de la Région Occitanie en charge desmobilités pour tous et infrastructures de transports et d’Aurélie Genolher, conseillère régionale.

 

Saint-Gaudens, le 7 mars 2024 :

 

Le salon TAF de Saint-Gaudens se tiendra le 7 mars au Parc des expositions du Comminges de 9h à 17 heures en présence de John Palacin et Rachida Lucazeau, conseillers régionaux.

Il proposera :

  • Une aide à l’orientation ;
  • Des réponses aux questions sur la création et la reprise d’activités ;
  • Des infos sur la mobilité professionnelle transfrontalièreet en Comminges.

 

Plus d’infos sur : https://www.laregion.fr/TAF?debut_resultats=3#pagination_resultats

Opération Carte Jeune Région - Gratuité des manuels scolaires et des premiers équipements

 

Peut être une image de 2 personnes, frange, personnes qui étudient et texte qui dit ’S DARNAUD Antoine -Région Occitanie’Opération Carte Jeune Région - Gratuité des manuels scolaires et des premiers équipements : recrutement de 27 correspondants locaux

La Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée recrute des correspondant.es locaux.les dans le cadre de l’opération Carte Jeune Région / Gratuité des manuels scolaires et des premiers équipements.

Les correspondant.es locaux.les sont responsables du bon déroulement de l’opération dans un secteur géographique défini qui comprend plusieurs établissements d’enseignement de la Régio

Missions

Sous l’autorité de la Directrice de l’Education, de la Jeunesse et de l’Orientation Scolaire (DEJOS), de la Responsable de service et des Chargées de projet, les correspondant.es locaux.les assurent les missions suivantes :

  • Suivi relationnel avec les personnels de chaque établissement : chefs d’établissement, gestionnaires, DDFPT, documentalistes (déplacements réguliers),
  • Assistance des établissements dans le recensement de leurs besoins,
  • Assistance des élèves et des établissements dans la demande de la Carte Jeune Région,
  • Participation au recrutement et à la coordination d’une équipe dédiée à la restitution et à la distribution des manuels et premiers équipements dans les lycées (environ 12 personnes),
  • Participation à l’élaboration et à l’animation de formation,
  • Rédaction de comptes-rendus hebdomadaires,
  • Participation à des réunions bi-mensuelles assurées par la responsable de projet,
  • Contrôle de la bonne exécution des prestations par les fournisseurs (livraison…),
  • Réalisation d’inventaires, de restitutions et de distributions,
  • Appui au service Actions Éducatives et Jeunesse,

Profil recherché

  • Aptitude à l’encadrement et au travail en équipe
  • Maitrise indispensable de l’outil informatique (Outlook, Pack Office et internet)
  • Autonomie - Réactivité - Disponibilité - Mobilité - Discrétion professionnelle
  • Qualités d’adaptation et d’initiative - Bon relationnel
  • Connaissances du milieu éducatif en général
  • Permis B + véhicule personnel indispensable

Modalités pratiques

Les candidatures (curriculum vitae, photo, lettre de motivation) sont à retourner avant le vendredi 17 mars 2024 par courriel à  : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Crise du logement : la Région amorce une nouvelle étape de son Plan Habitat durable

 

Carole Delga, présidente de la Région Occitanie, tiendra jeudi 29 février une conférence de presse (en présentiel et visio) depuis le Centre de formation d’apprentis du bâtiment et des travaux publics de Toulouse aux côtés de Frédéric Carré, président de la Fédération française du Bâtiment (FFB), Olivier Coulom, président de la Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment Occitanie (CAPEB), Christophe Robert, délégué général de la Fondation Abbé Pierre, Christophe Combes, président de l’Ordre des Architectes etEmilie Teissier, présidente du CFA. Face à la crise du logementqui touche l’Occitanie, et plus largement la France, la présidente de Région détaillera les avancées du plan Habitat Durable de 150 M€ lancé en décembre dernier. A cette occasion, Carole Delga signera également un nouveau contrat de filière pour soutenir le secteur du BTP, très fortement impactépar le ralentissement du marché de la construction.

 

Programme détaillé:

 

15h : Visite des ateliers de formation aux différents corps de métiers du bâtiment et des travaux publics au sein du Centre de formation d’apprentis (CFA), suivie d’un échange avec les apprentis présents

Adresse : Campus de Toulouse-Muret, 3 Impasse Georges Dazet, 31100 Toulouse

 

 

16h40 : Signature du nouveau contrat de filière bâtiment avec laFédération française du Bâtiment (FFB) et la Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment Occitanie (CAPEB) 

Le bien vieillir au cœur de la visite de Carole Delga au Pôle Autonomie Santé de Lattes

Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, participera aux côtés de Cyril Meunier, vice-président de Montpellier Méditerranée Métropole et maire de Lattes et de Patricia Weber, vice-présidente du Conseil départemental de l’Hérault, à une présentation du futur pôle autonomie santé ainsi que des perspectives de développement de la filière Silver économie. A l’issue, elle se rendra sur le chantier du futur pôle.

 

Le pôle Autonomie Santé tourné vers les seniors et les personnes en situation de handicap est un acteur majeur de l’autonomie en santé. Il accompagne gratuitementdepuis 2009 les personnes en difficulté d’autonomie. Lieu d’accueil, de conseil et de formation, il vise à favoriser la promotion des solutions techniques pour le bien vieillir et contribue au développement économique de la filière Silver économie.

 

Le futur bâtiment de 2 800m² sera aménagé le long de l’avenue Georges Frêche à Lattes. Il disposera d’un espace d’accueil, de conseils et d’exposition de matériels, d’un amphithéâtre de près de 200 places, desalles de formation, d’un fablab avec imprimantes 3D ainsi que d’un showroom de 700 m².

 

Structure de référence du bien vieillir, la Région accompagnera  ce futur équipementstructurant à hauteur de 1,5 M€ pour faire face aux défis de la perte d’autonomie.

 

Programme du déplacement :

 

14h30 : Présentation du nouveau pôle Autonomie santé et des perspectives de développement de la filière de la Silver Economie

Rendez-vous à l’Etape, pôle autonomie santé, place d’Aragon à Lattes (34)

 

15h15 : Visite du chantier du futur pôle autonomie santé

Avenue Georges Frêche – Lattes (34)

Crise du logement : la Région amorce une nouvelle étape de son Plan Habitat durable

Carole Delga, présidente de la Région Occitanie, tiendra jeudi 29 février une conférence de presse (en présentiel et visio) depuis le Centre de formation d’apprentis du bâtiment et des travaux publics de Toulouse aux côtés de Frédéric Carré, président de la Fédération française du Bâtiment (FFB), Olivier Coulom, président de la Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment Occitanie (CAPEB), Christophe Robert, délégué général de la Fondation Abbé Pierre, Christophe Combes, président de l’Ordre des Architectes et Emilie Teissier, présidente du CFA. Face à la crise du logement qui touche l’Occitanie, et plus largement la France, la présidente de Région détaillera les avancées du plan Habitat Durable de 150 M€ lancé en décembre dernier. A cette occasion, Carole Delga signera également un nouveau contrat de filière pour soutenir le secteur du BTP, très fortement impactépar le ralentissement du marché de la construction.

 

Logement, Immeubles, Ville

 

Programme détaillé:

 

15h : Visite des ateliers de formation aux différents corps de métiers du bâtiment et des travaux publics au sein du Centre de formation d’apprentis (CFA), suivie d’un échange avec les apprentis présents

Adresse : Campus de Toulouse-Muret, 3 Impasse Georges Dazet, 31100 Toulouse

 

15h40 : Conférence de presse (en présentiel et en visio)

 

16h40 : Signature du nouveau contrat de filière bâtiment avec laFédération française du Bâtiment (FFB) et la Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment Occitanie (CAPEB) 

Carole Delga : « Honorer et faire perdurer la mémoire de Missak Manouchian et ces immigrés qui ont tant fait pour la France »

 

A l’occasion de l’entrée au Panthéon de Missak Manouchian et son épouse Mélinée, Carole Delga, présidente de la Région Occitanie, a organisé ce jour une soirée d’hommage à l’Hôtel de Région de Toulouse. La Région Occitanie fut la première collectivité à apporter officiellement son soutien à la panthéonisation de ce héros de la Résistance qui fait écho aux valeurs de son territoire. Plus de 600 personnesont répondu présentes à cet hommage.

 

https://www.datapressepremium.com/rmdiff/2984/CaroleDelga_HommageManouchian.jpg

 

En préambulede la table ronde animée par Nathalie Saint-Cricq, éditorialiste France Télévisions,Carole Delga a déclaré :

 

« C’est un immense honneur et un grand devoir de faire vivre la mémoire de Missak Manouchian, et avec lui, la mémoire du groupe des 23 résistants. Ce sont des héros, des héros de notre histoire commune et collective.

 

Les Manouchian, c’est l’histoire d’un engagement construit en opposition aux obscurantismes et à la barbarie. Ils l’avaient compris il ne faut rien céder à la haine, ne pas détourner le regard car si on la laisse insidieusement progresser, elle nous prendra tout. Nos vies mais aussi notre dignité et nos valeurs. C’est parce qu’ils se battaient pour un idéal que le groupe des 23 combattants est tombé.

En Occitanie, cet hommage c’est celui de tout un territoire car c’est une part de notre identité républicaine. Nous sommes une terre de Résistance.J’ai décidé de lancer une grande démarche de mémoire, nommée Occitanie Terre de Résistances. Des rendez-vous mémoriels jalonneront ces deux prochaines années pour rendre hommage à l’ensemble de ces héros de la Résistance.Prendre le temps de se souvenir et surtout de transmettre, en emmenant encore cette année 150 lycéens au mémorial du camp de concentration d’Auschwitz-Birkenau ou encore grâce au travail mené parles équipes pédagogiques avec la jeunesse au Mémorial du Camp de Rivesaltes, qui célébrera ses 10 ans en 2025 ».

Avant d’ajouter : «La lutte contre le totalitarisme est toujours d’actualité. Ce totalitarisme peut changer de nom, de visage mais il a toujours le même but : abattre la démocratie, abattre Alexeï Nalvany en Russie, abattre MahsaAmini en Iran, abattre la rédaction de Charlie Hebdo.
 

Oui, restons lucides, nous sommes encore dans cette lutte contre l’obscurantisme. Dans ce combat, vital, pour notre destinée commune, il y a des symboles forts comme l'est la panthéonisation de Manouchian. Mais il doit aussi y avoir des actes politiques : continuerà tendre la main au progrès et au monde car c'est la mission universaliste de notre pays. Je revendique cette identité plurielle. 

Si Missak Manouchian, arménien puis apatride, est arrivé en France, ce n’est pas un hasard. C’est autour de ces valeurs, directement héritées de la Révolution Française, que les identités se sont conciliées autour d’un destin commun. »

A l’issue, se sont suivis les témoignages de HasmikTolmajian, ambassadrice de la République d’Arménie en France, Pierre Ouzoulias, sénateur des Hauts-de-Seine et vice-président du Sénat, André Manoukian, auteur-compositeur et pianiste, et Jean-Pierre Sakoun, président d’Unité Laïque, initiateur et président du comité pour l’entrée de Missak Manouchian au Panthéon.

 

 

Crédit photo : Région Occitanie – Léo Arcangeli

 

L’Occitanie met ses musées en lumière

 

L’Occitanie compte 132 musées de France sur son territoire. Une offre culturelle riche et de qualité pour tous ses habitants, à laquelle la Région contribue.

L’Occitanie apporte un soin particulier à la qualité de ses 132 musées labellisés

Musée régional d’art contemporain (MRAC) à Sérignan (Hérault), musée d’art hispanique à Castres (Tarn), musée d’art moderne à Céret (Pyrénées-Orientales) … avec 132 musées de France, l’offre culturelle est riche et variée en Occitanie ! Afin de maintenir ces lieux de vie essentiels sur le territoire, la Région investit dans la rénovation et la restructuration des espaces muséaux. Elle intervient également dans l’enrichissement des collections et l’accueil d’expositions.

En Occitanie, nos musées sont de puissants outils de développement territorial et touristique. Ils maillent toute la région, pour garantir ainsi un accès à la culture partout et pour tous.

Claire Fita, Vice-Présidente de la Région Occitanie, en charge de la culture pour tous, du patrimoine et des langues régionales

Des musées modernes et rénovés

Depuis 2016, 17 « Musées de France » ont bénéficié de l’appui régional [1] pour agrandir et moderniser leurs bâtiments. Ces travaux de restructuration valorisent les collections des musées labellisés, et permettent d’améliorer l’accueil des visiteurs. Dernier exemple en date avec la réouverture du musée Goya à Castres (Tarn), après trois ans de travaux. Le seul musée français dédié à l’art de la péninsule ibérique fait peau neuve et voit ses surfaces d’exposition doublées, sur plus de 1 500 m². Son accessibilité pour le public a également été repensée avec l’installation d’un ascenseur et d’un monte-charge.

L’aide des collectivités territoriales est souvent déterminante pour la rénovation des espaces muséaux, comme le confirme Nadia Haraabsz, Directrice du musée du Gévaudan, à Mende (Lozère). «  La Région est le premier partenaire du Musée du Gévaudan [2], non seulement financièrement, mais aussi dans le cadre de sa politique culturelle. Les projets en matière d’action culturelle y trouvent une portée régionale, via les animations et les projets d’expositions temporaires.  »

   Les opérations phares en Occitanie.................... Poursuivre et voir sur https://www.laregion.fr/L-Occitanie-met-ses-musees-en-lumiere

 
 
 

Hommage à Missak Manouchian, un héros de la Résistance au Panthéon

 

L’entrée au Panthéon de Missak Manouchian, accompagné de son épouse Mélinée, est un message fort pour la République. L’Occitanie rend hommage à son combat pour la liberté, et lancera dès 2024 une grande démarche de mémoire, baptisée Occitanie Terre de Résistance.

Un nouveau héros de la Résistance entre en 2024 au Panthéon [1] : Missak Manouchian, accompagné de son épouse, Mélinée. Combattant du nazisme et militant pour la liberté, le résistant arménien a marqué l’histoire de la France par son engagement contre l’occupation allemande. À l’occasion de sa panthéonisation, la Région a décidé de lui rendre hommage et lancera également, en 2024-2025 un cycle mémoriel avec une série de commémorations pour rendre hommage à ces héros de la Résistance et des actions à destination des jeunes pour transmettre leurs histoires et les valeurs pour lesquelles ils se sont battus.

A l’heure où certains prônent le repli sur soi, nous célébrons celles et ceux dont l’engagement, le courage et le sacrifice ont fait la grandeur de la France. A l’heure où les étrangers sont pointés du doigt, nous honorons l’universalisme de la Résistance et Missak Manouchian en est un magnifique symbole.

Carole Delga, Présidente de la Région Occitanie

Bon à savoir

En l’honneur de l’entrée au Panthéon de Missak Manouchian, accompagné de son épouse Mélinée, une soirée hommage sera organisée le 19 février à l’Hôtel de Région de Toulouse.

De nombreuses personnalités politiques et publiques seront présentes à cette occasion, dont son Excellence Hasmik Tolmajian, ambassadrice d’Arménie en France, et Jean-Pierre Sakoun, président d’Unité Laïque, initiateur et président du comité pour l’entrée de Missak Manouchian au Panthéon.

Une vie d’engagement pour la liberté

Dates clés

1er septembre 1906
Naissance de Missak

1925
Arrivée de Missak à Marseille

1934
Rencontre de Mélinée

1941
Début du militantisme clandestin

1943
Entrée de Mélinée et de Missak dans la Résistance

16 novembre 1943
Arrestation de Missak

21 février 1944
Exécution de Missak et de ses camarades résistants

« Je suis sûr que le peuple français et tous les combattants de la liberté sauront honorer notre mémoire dignement.  » Les derniers mots écrits par Missak Manouchian dans sa lettre à Mélinée - quelques heures avant son exécution, expriment l’attachement du Résistant arménien aux valeurs de paix et de liberté portées par sa patrie d’adoption, jusqu’au sacrifice de sa vie. Ils soulignent également l’importance du devoir de mémoire à transmettre aux jeunes générations, notamment dans un contexte de repli sur soi et de montée de l’extrême-droite. L’entrée au Panthéon de Missak Manouchian apporte ainsi à ces visages de la Résistance la reconnaissance qu’ils méritent.

Né pendant le génocide arménien, Missak Manouchian perd ses parents très jeune. Forcé par la suite à l’exil, il est recueilli dans un orphelinat français au Liban, avant de partir au pays des droits de l’Homme à l’âge de 19 ans. Missak développe le goût pour l’écriture, tout en travaillant comme ouvrier dans la capitale parisienne. Son engagement dans le mouvement communiste français marque un tournant dans sa vie. Il y rencontre Mélinée, - frappée elle aussi par la tragédie arménienne durant son enfance, et commence sa vie de militant à ses côtés dans un syndicat, puis au PCF [2]. Le couple rejoint ensuite les rangs de la Résistance clandestinement, avant de rentrer dans une organisation proche du Parti communiste, le FTP-MOI [3]. Missak est capturé en 1943, et figurera même sur une célèbre affiche de propagande allemande [4], avant d’être exécuté par les nazis avec 23 camarades étrangers en 1944.

Dès 2022, les élus régionaux ont voté une délibération en faveur de la panthéonisation de Missak Manouchian . [5] « Un acte fort et symbolique, pour ne jamais oublier et éviter que le pire se reproduise  » souligne Carole Delga, qui a également signé une tribune et s’est engagée en faveur de son entrée au Panthéon la même année, aux côtés du comité pour l’entrée au Panthéon de Missak Manouchian, et de Jean-Pierre Sakoun.

[1La cérémonie de Panthéonisation aura lieu le 21 février 2024, 80 ans après l’exécution du résistant arménien par les nazis.

[2Parti communiste français

[3Francs-tireurs et partisans de la Main-d’œuvre immigrée

[4L’« Affiche rouge » présente dix résistants de l’organisation communiste, dont Missak Manoukian. Placardée sur les murs de Paris pour influencer l’opinion publique, cette affiche va au contraire susciter la sympathie des habitants à l’égard du mouvement résistant.

[5L’Occitanie a été la première collectivité à apporter officiellement son soutien à cette démarche.