Pour la deuxième année consécutive, Énergie Solidaire lance un appel à projets dédié à la région Occitanie.


Pour la deuxième année consécutive, Énergie Solidaire lance un appel à projets dédié à la région Occitanie. Ainsi, le programme Énergie Solidaire Occitanie va permettre la redistribution de 150 000 € à des associations d’intérêt général luttant contre la précarité énergétique, qui concerne près de 14% des ménages sur ce territoire.
Pas de transition écologique sans lutte contre la précarité énergétique !
Tout savoir sur cet appel à projets https://swll.to/aVLfB
 
Appel à projets Occitanie - 2024 - Visuel Site Web

 

Cet été, la Région et SNCF expérimentent la réservation vélo pour voyager en toute sérénité à bord des trains régionaux liO

 

À compter du 1er juillet et jusqu’au 31 août, la Région Occitanie et SNCF Voyageurs expérimenteront la réservation des emplacements vélos à bord des trains liO afin de permettreà tous les usagers de voyager dans de meilleures conditions.

 

Depuis 2019, la fréquentation à bord des trains régionaux liO a augmenté de 58% en Occitanie, représentant la plus forte progression au niveau national. Cet engouement s’exprime particulièrement pendant la période estivale, en raison de la fréquentation touristique et des offres promotionnelles,notamment les billets à 1€. À cela s’ajoute le pass rail pour les jeunes de moins de 27 ans qui va nécessairement augmenter la fréquentation des trains cet été.À L'Intérieur, Chaise, Hyundai, Voyage

 

Dansun contexte de forte fréquentation et le nombre d’emplacementsvélos étant de 6 places par rame (en conformité avec la réglementation en vigueur), la question de l’emport des vélos à bord des trains régionaux revêt une importance capitale. Il s’agit en effet de permettre au plus grand nombre de voyageursd’emprunter les trains régionauxtout en favorisant l’intermodalité vélo/train.

 

Ainsi, pour que chacun puisse voyager sereinement et dans de bonnes conditions cet été, la Région Occitanie et SNCF Voyageurs renouvellent et étendent l’expérimentation « Accès Vélo Serein » qui sera déployée sur l’ensemble des lignes de train liO en Occitanie.

 

Déjà expérimenté l’été dernier sur la ligne Toulouse-Narbonne-Perpignan et sur la ligne du littoral, ce dispositifgratuit a fait l’objet d’un temps d’écoute et de concertation avecles voyageurs, à travers notamment l’enquête « liOscope » réalisée en novembre 2023 auprès de 2 400 personnes et portant sur l’usage des vélos à bord des trains liO (synthèse de l’enquête à retrouver en fin de communiqué)ou encore lors de la journée « mobilités actives » organisée par la Région à Narbonne le 26 mars dernier.

 

Cette expérimentation s’inscrit en cohérence avec la politique régionale visant à favoriser l’intermodalité train/vélo en Occitanie. En effet, compte tenu des contraintes limitant le nombre de vélos à bord des trains, et pour répondre à l’accroissement de fréquentation, la Région intervient à un double niveau : en favorisant l’achat d’un 2e vélo grâce à son éco-chèque et en développant le nombre de places de stationnement sécurisées dans les gares d’Occitanie. Ainsi, à travers son plan vélo II adopté en mars dernier, elle prévoit d’engager 100 M€ pour le développement de la pratique du vélo et de la filière sur le territoire régional (dossier de presse à retrouver en pièce jointe).

 

L’expérimentation « Accès Vélo Serein » a débuté l’été 2022 sur la ligne Toulouse-Narbonne-Perpignan. Le dispositif a été étendu lors de l’été 2023 sur la ligne Avignon-Montpellier-Perpignan. En 2023, 35 600 réservations vélos ont été enregistrées.

 

Le Code des Transports donne à la SNCF la possibilité de mettre en place des mesures de régulation des vélos dans les trains, pour des raisons de sécurité et de fluidité des circulations à bord. Ainsi, la quasi-totalité des Régions françaises (hors Hauts-de-France)proposentégalement un dispositif de réservation de vélosdéployé ponctuellement, généralement pendant la période estivale.

 

« Accès Vélo Serein », comment ça marche ?

 

Tous les vélos dits classiques sont concernés par la réservation du 1er juillet au 31 août inclus. Les sacoches doivent être décrochées du porte bagage afin de ne pas encombrer l’espace. (Les tandems, tricycles, vélos triporteurs, vélos couchés, vélos cargo «longtail», scooters électriques et remorques étant interdits).


À bord du train, le stationnement du vélo doit se faire au niveau des emplacements prévus à cet effet (les emplacements sont signalés par un symbole vélo).

 

Le vélo doit :

- Être étiqueté de manière visible et porter le nom et prénom du voyageur ;

- Être entreposé dans les espaces prévus à cet effet ;

- Ne pas entraver, même partiellement, la circulation des personnes à bord.

 

Qui est concerné ?

Cette expérimentation s’adresse à tous les voyageurs empruntant un train liOavec un vélo, sur toutes les lignes d’Occitanie.

 

Comment réserver ?

La réservation gratuite se fait en ligne sur le site : trainlio.sncf.com.

 

Quelle pièce doit être présentée lors du contrôle ?

Le billet de train et la réservation du vélo doivent être présentés au contrôleur.Si la réservation du vélo n’a pas été faite, l’accès au train sera refusé. Si le contrôle se fait à bord et que la réservation du vélo n’a pas été réalisée, l’usager devra s’acquitter d’un forfait d’un montant minimum de 10€.

 

Un dispositif d’information à destination des usagers sera déployé à compter de ce vendredi 14/06.

 

+ d’infos: trainlio.sncf.com

 

Extrait des résultats de l’enquête liOscope :

 

Évolution du trafic à bord de liO Train :

-          +57,7% (entre 2019 et 2023) ;

-          +20,9% (entre 2022 et 2023).

 

Voyageurs avec un vélo à bord des trains liO en 2023 :

-          6% ;

-          Pour 100 personnes à bord d’un train liO, on dénombre 6 vélos et 5 trottinettes ;

 

Profil des voyageurs avec vélo à bord des trains liO :

-          73% des voyageurs avec un vélo à bord effectuent un déplacement domicile-travail, en heure de pointe.

 

Perception de la présence des vélos à bord :

-          44% des voyageurs sans vélo à bord perçoivent que tout se passe bien à bord ;

-          33% des voyageurs sans vélo à bord perçoivent que cela se passe moyennement bien à bord ;

-          23% des voyageurs sans vélo à bord perçoivent que cela se passe moins bien à bord.

 

Le dossier :DP131-PlanVelo-BD.pdf

L’Assemblée plénière de la Région Occitanie est reportée

 

L’Assemblée plénière de la Région Occitanie est reportée

 

 

En raison de l’annonce du président de la République d’organiser des élections législatives anticipées, l’Assemblée plénière de la Région Occitanie prévue ce jeudi 13 juin est reportée à la semaine du 8 juillet (la date précise sera communiquée ultérieurement).

La conférence de presse initialement prévue la veille de l’Assemblée plénière, ce mercredi 12 juin, est donc annulée.

 

Région Occitanie : le « Plan Vélo II 2024-2028 »


La Région vote un Plan de 100 millions€ sur 5 ans pour poursuivre sa politique en faveur des aménagements cyclables, de l’intermodalité transports en commun et vélo et des incitations à l’usage du vélo.

Selon : https://2p2r.org/dossiers/

 


Scooter, Vélo, Temps Libre, Cyclisme

La région Occitanie adopte un « Plan Vélo II 2024-2028 » 15 mesures et 100 millions d’euros
En Mars 2024, après la « Journée des Mobilités actives » organisée à Narbonne, le Conseil Régional Occitanie a adopté en session plénière un « Plan vélo II » pour la période 2024 à 2028, ce Plan prolongeant un premier plan 2021-2027 adopté en 2020 (voir : https://2p2r.org/dossiers/amenagements/veloroutes-et-voies-vertes/article/plan-regional-velo-occitanie-2021-2027).
Voir : Plan vélo II : à lire et télécharger ici -rubrique : Mobilités actives-vélo-

L’objectif du « Plan vélo II » est de développer l’usage de la bicyclette comme moyen de déplacement du quotidien et aussi comme loisir : balades et randonnées cyclo touristiques.
Voir le Plan Vélo II (doc pdf) :https://2p2r.org/IMG/pdf/lio-brochure

 

La Région continuera aussi à développer l’intermodalité du vélo avec les transports collectifs, avec l’augmentation des stationnements vélo sécurisés aux abords des gares et des Pôles d’Échanges Multimodaux (PEM).

L’entreprise sétoise spécialisée dans la vente de vélos à assistance électrique Fliyng Cat a gagné l’appel d’offres pour deux expérimentations dans les gares et des lycées d’Occitanie. (Cela concerne la location longue durée de vélo à assistance électrique.)

La Région proposera à partir de l’automne 2024 aux usagers réguliers (abonnés) un nouveau service de location de vélo longue durée en gare sur deux axes de trains LIO :

La Région, qui aide déjà les Lycées (pistes cyclables d’accès, stationnements vélo) et qui soutient déjà l’achat de vélos par les lycéens, proposera à la rentrée 2024 un nouveau service de prêt de vélo aux lycéens : il sera expérimenté d’abord dans 5 Lycées : à Sommières (Gard), à St-Clément-de-Rivière (Hérault), à Caussade (Tarn-et-Garonne), à Pamiers (Ariège) et à Cazères (Haute-Garonne).

La Région maintient son dispositif d’aide à l’acquisition de vélos avec « l’éco-chèque mobilité », avec plus de 62 000 éco chèques distribués depuis 2019, et le « bonus forfait mobilité ».

Aller plus loin : https://2p2r.org/dossiers/amenagements/veloroutes-et-voies-vertes/article/region-occitanie-nouveau-plan-velo-ii-2024-2028

La Région réunit les associations lauréates de son appel à projets pour une Occitanie plus inclusive et plus solidaire

 

Vendredi 14 juin à l’Hôtel de Région de Montpellier-à partir de 10h00(programme détaillé ci-dessous)

 

Dans le cadre de sa feuille de route pour faire de l’Occitanie un territoire plus solidaire et plus inclusif, la Région a lancé en 2023 un nouvel appel à projets visant à soutenir les associations intervenant dans les domaines de l’égalité des genres, de la prise en compte et de l’inclusion des personnes en situation de handicap ou encore de la lutte contre les violences sexistes et sexuelles, contre le racisme, l’antisémitisme ettoutes les autres formes de discriminations. Pour sa première année de mise en œuvre, la Région a retenu 136 projets lauréats qui contribueront à créer du changement dans la société et pour lesquels elle mobilisera plus de 740 000 €.

 

Après Toulouse le 29 mai dernier, la Région réunira les associations lauréates le vendredi 14 juin à Montpellier, en présence notamment de Marie Piqué, vice-présidente de la Région chargée des Solidarités, des services publics et de la vie associative, représentant la présidente de Région Carole Delga.À travers ces rencontres, il s’agit pour la Région de donner de la visibilité à ces associations qui œuvrent au quotidien dans les territoires et de leur permettre de se rencontrer afin de partager leurs expériences. C’est également l’occasion pour la Région et les associations lauréates de dresser un premier bilan de ce nouvel appel à projets et d’évoquer les objectifs de la prochaine édition.

 

Programme des rencontres à Montpellier le 14 juin 2024 : « Agir ensemble pour une région Occitanie plus inclusive »

 

-          9h30 : accueil presse ;

-          9h45 : temps presse avec la vice-présidente Marie Piqué (format micros-tendus) ;

-          10h00 : ouverture de la rencontre par Marie Piqué ;

-          10h10 :tour de table des associations présentes ;

-          10H30 : présentation du bilan et perspective de l’appel à projets Région Inclusive par la Direction de la Santé, des Solidarités et du Logement ;

-          10h45 : présentation d’une sélection de projets par les associations lauréates ;

-          11h30 : temps d’échange ;

-          12h00 : fin des rencontres.

L’emploi près de chez soi avec les Places du Taf en Occitanie

 

Jusqu’au 4 juillet dans toute la région pour aller vers les publics les plus éloignés de l’emploi à travers la proximité

 Place du taf - Près de chez moi

France Travail Occitanie et la Région Occitanie Pyrénées/Méditerranée organisent pour la deuxième année consécutive la suite d’événements « Place du taf - près de chez moi », qui sillonne plusieurs villes sur le territoire d’Occitanie. Avec ce dispositif souple et à ciel ouvert, la Région et France Travail ont l’ambition commune de se rapprocher encore plus des publics en recherche de formation et d’emploi, en complétant l’offre d’information déjà déployée grâce aux salons TAF.

Les événements se dérouleront sur des places, dans les villes, en quartiers prioritaires de la ville et dans les villages en zones rurales. Au total 20 Places du Taf sont organiséessur l’ensemble de l’Occitanie. Les prochaines dates :

10/06/2024    Villemur-sur-Tarn (31) Espace Bernardou, 64 avenue du Général Leclerc

11/06/2024    Carmaux (81)   Parc du Candou, rue Gineste

12/06/2024    Souillac (46)   Place Pierre Betz

13/06/2024    Castelsarrasin (82) Promenade du Château 

17/06/2024    Castanet-Tolosan (31) Gymnase Delherm

18/06/2024    Carbonne (31) Place de la République

19/06/2024    Argelès-Gazost Mail de l’Eglise (derrière l’église)

20/06/2024    Condom (32) PlaceSaint-Pierre

24/06/2024    Villefranche-de-Rouergue (12) Halle couverte, Place Antoine de Morlhon

25/06/2024    Graulhet (81) Stade Noël Pélissou, 2 avenue Amiral Jaurès

26/06/2024    Bédarieux (34) Place Pablo Néruda

27/06/2024    Pézenas (34) Cour d’honneur de la Mairie, 6 rue Massillon

01/07/2024    Lunel (34) Parc Municipal Jean Hugo

02/07/2024    Le Vigan (30) Place Quatrefages de la Roquette

03/07/2024   Salindres (30) Place du Marché

04/07/2024   Marvejols (48) Place de l’esplanade de l’Europe

 

L'objectif de cette tournée ?

Aller dans les territoires au plus près des personnes éloignées de l’emploi, qu’elles soient ou non inscrites à France Travail, afin qu’elles puissent s'informer, s'orienter, se former et déposer leur candidature auprès des entreprises présentes.

Chaque Place du TAF est ouverte au public, de 13h à 17h, toujours à l’extérieur.

Les visiteurs rencontreront une douzaine d’entreprises qui recrutent avec lesquels ils pourront avoir un entretien en direct.  

Six organismes de formation sont également présents dans quatre espaces :

Orientation, formation, découverte des métiers, coaching (technique d’entretien, CV…), partenaires et job dating

Des informations seront données sur les mesures, l’entrepreneuriat, les formations, le coaching…

Chaque étape associe des partenaires locauxFrance Travail, les équipes de la Région ayant pour mission le volet Emploi/Compétences au sein des Maisons de ma région, municipalités, employeurs locaux, missions locales, Cap emploi, organismes de formation, entreprises, centres sociaux, associations de quartier…) qui travaillent au quotidien sur les questions de la formation et de l’emploi.

Retrouvez les informations sur :https://www.francetravail.fr/region/occitanie/evenements/place-du-taf.html

La Semaine de la Bio revient en Occitanie !

 

La Région Occitanie est pleinement mobilisée pour valoriser les acteurs de l’agriculture biologique et soutenir la consommation des produits bio régionaux. Avec la 2ème édition de la Semaine de la Bio, elle propose du 8 au 15 juin de nombreux évènements, offres découvertes et visites d’exploitations enbio sur tout le territoire régional. Cette manifestation appuie le travail effectué par la Région tout au long de l’année pour mettre en avant les saveurs locales avec sa marque régionale Sud de FranceLe Bio d’Occitanie et des campagnes de promotion menées avec l’association Interbio Occitanie.

 

Main, Plantes, Croissance, Agriculture

« La crise agricole récente nous a montré la nécessité d'amplifier les achats en circuits courts des produits bio et locaux afin de créer de nouveaux marchés pour les filières agricoles. En Occitanie, nous accompagnons quotidiennement les producteurs bio face aux difficultés auxquels ils sont confrontés et agissons pour favoriser l’achat bio et local.Avec cette deuxième édition,nous invitons tous les habitants d’Occitanie à redécouvrir la diversité des produits bio de leur région et à adopter le Bio Réflexe d’Occitanie.», a déclaré Carole Delga, présidente de la Région Occitanie.

Pendant une semaine, du 8 au 15 juin, des actions seront organisées dans leslycées, les Maisons de la Région, les commerceset exploitations bio, dont :

-          La préparation de plats et de menus à base de produits bio dans les restaurants des lycées de la région, en lien avec l’opération « L’Occitanie dans mon assiette » portée par la Région ;

-          L’aideà la mobilisation du programme européen « Lait et Fruits à l’Ecole »par les lycées d’Occitanie, qui permet de financer des produits sous-SIQO, notamment BIO en restauration scolaire ;

-          Des visites d’exploitations tournées vers le bio par les différentes Maisons de Région comme la ferme de La Passade à Les Arques (46) ou encore la ferme de Borde Bio à Toulouse ;

-          La mise en avant de l’offre de produits bio et des propositions de recettes sur la plateforme régionale d’achat en ligneOccit’Alimqui compte 150 lycées adhérents et propose 2 000 produits dont plus de 50% sous labels et 40% en bio ;

-          Le soutien à la Banque Alimentaire de Haute-Garonne pour la commande de produits bio sur le plateforme régionale Occit’Alim pour un montant global de 26 500€, à destination de l’épicerie sociale étudiante mais également de 120 associations redistributrices partenaires, dans le cadre du programme nationale « Mieux Manger pour Tous » ;

-          La visite du Centre d'Expérimentation en Fruits et Légumes du bassin Sud-Ouesten présence de Sophie Dias, récemment lauréate, du budget participatif de la Région grâce à ses podcasts mettant en valeur des exploitants agricoles, les initiatives circuits courts ;

-          La valorisation des exploitations agricoles avec notamment des cinés-débat du film Douce France à Carcassonne (11) ou encore du film les Agrofrangins à Gaillac (81).

 

La Région soutient également les actions mises en place par Interbio Occitanie, notamment :

-          La promotion et la dégustation des produits bio d’Occitanie auprès d’une cinquantaine de magasins spécialisés et producteurs de la région ;

-          Une campagne de promotion sur les réseaux sociaux pour encourager la consommation de produits issus del’agriculture biologique.

 

Toutes les initiativeset le programme complet de la Semaine de la Bio en Occitanie sont à retrouver en ligne :https://www.laregion.fr/semaine-bio

 

 

L’Occitanie, 1ère région bio de France et 3ème région d’Europe

- Plus de 20% des surfaces agricoles régionalescultivées en bio (650 000 hectares) et plus de 13 600exploitations engagées en Occitanie (vs. 10,7% des surfaces agricoles en France) ;

- Depuis 2019, la moitié des installations aidées en agriculture se font en bio, soit près 400 installations aidées par an ;

- L’Occitanie représente une part importante dela production nationale dans toutes les filièresbio : 68% des brebis laitières bio, 35% de la viticulture bio nationale, 26% des brebis viandes en bio, 22% des grandes cultures bio, des surfaces fourragères en bio, des PPAM et de l’apiculture bio, 19% des fruits et des chèvres bio, 16% des vaches allaitantes en bio et 11% des légumes frais bio ;

- La Région Occitanie à travers son Plan Bio voté en septembre 2023 mobilise un budget de plus de 134 M€ sur la période 2023-2027 pour accompagner les producteurs régionaux engagés dans le bio ;

- En septembre 2022, la Région Occitanie s’est vue décernée le 1er prix européen de l’agriculture biologique, porté par la Commission européenne, dans la catégorie « Meilleure Région ». Ce trophée vient récompenser l’ensemble des actions mises en place pour le développement de l’agriculture biologique.

Pour en savoir plus sur le nouveau plan régional Bi’O 2023-2027 : https://www.laregion.fr/Plan-Bi-O-2023-2027

Quartiers Prioritaires de la Ville (QPV) : la Région adopte une nouvelle feuille de route « sans fatalisme et contre les déterminismes »


 

Les élus régionaux, sous la présidence de Carole Delga, ont récemment adoptéune nouvelle feuille de route visant à approuver les nouveaux contrats de ville dans les 108 Quartiers Prioritaires de la Ville (QPV) d’Occitanie. Conclus sur la période 2024-2030, ces contrats mobilisent l’ensemble des leviers - Education, orientation, culture, mobilité, cadre de vie et habitat, etc -permettant la transformation de ces quartiers. L’objectif : lutter contre les déterminismes et apporter des réponses concrètes aux habitants.

 

« Dans ces quartiers où habitent une majorité de jeunes et de familles monoparentales confrontés plus qu’ailleurs à l’échec scolaire et au chômage, la puissance publique a aujourd’hui plus que jamais un rôle à jouer. Pour briser les déterminismes sociaux qui dictent encore trop l’avenir des jeunes qui y vivent, pour garantir la promesse républicaine d’égalité en matière d’accès à la culture, d’emploi, desanté, de sport, … la Région renouvèle son engagement avec l’adoption aujourd’hui d’une feuille de route renforcée, mobilisant tous lesleviers d’action à sa disposition.

 

Faceau sentiment d’injustice et d’abandon qu’expriment les habitants de ces quartiers, je me refuse à tout fatalisme, à toute assignation à résidence. Ces territoires doivent aujourd’hui redevenir des lieux d’émancipation et de justice sociale. J’ai pour cela souhaité que la Région soit tout particulièrement attentive à la prise en compte de l’avis des habitants et associations dans la réalisation des projets qui seront portés prochainement. Car redonner le goût du vivre-ensemble passe aussi et avant tout par le respect des aspirations et attentes de ceux qui vivent et font vivre ces quartiers », a déclaré Carole Delga.

 

Mobilisée depuis 2016 en faveur des quartiers prioritaires de la ville (QPV), la Région a réaffirmé son engagement en 2021 avec la création d’une vice-présidence dédiée. Elle y consacre par ailleurs plus de 120 M€ de fonds régionaux et européens, notamment pour la rénovation urbaine, le soutien aux associations (1000 accompagnées depuis 2017) et structures d’accompagnement. L’objectif : apporter des réponses concrètes aux habitants de ces quartiers.

 

Une action qui se trouve aujourd’hui renforcée grâce à l’adoption progressive par la Région des nouveaux Contrats de Ville « Engagements Quartiers 2030 ».

 

Conclus sur la période 2024-2030en lien avec les territoires concernés, ces nouveaux contratsconcernent 51 communes et 108 quartiers et fixent le cadre partenarial de l’engagement de tous les acteurs – Collectivités, Etat, acteurs privés – qui y interviennent. Avec pour objectifd’activer l’ensemble des leviers permettant la transformation de ces quartiers, ces contrats s’articulent autour de 8 grandes priorités :

 

-          Agir pour l’éducation et l’orientation des jeunes

-          Démocratiser l’accès à l’enseignement supérieur

-          Favoriser l’accès à la formation et à l’emploi et accompagner l’entrepreneuriat

-          Faire de la culture un outil d’émancipation

-          Soutenir le sport pour tous

-          Améliorer le cadre de vie et l’habitat

-          Accélérer la transition écologique et énergétique

-          Développer l’offre de mobilité dans les quartiers

 

 

A ce jour, 19 premiers contrats de ville ont déjà été adoptés :https://we.tl/t-kbVfDCCEDv