Alexis et Félix Lebrun, fraternelle rivalité

 

Alexis et Félix Lebrun sont les deux étoiles montantes du tennis de table français. Originaires de Montpellier, les deux frères ont les yeux rivés sur les Jeux olympiques de Paris et des rêves de médailles plein la tête.

« On ne déconnecte jamais vraiment, même pendant les repas de famille, ça parle ping », sourit Dominique Lebrun, mère d’Alexis et de Félix Lebrun, les deux pépites du tennis de table français. Fin mars, à Montpellier, Alexis, l’ainé de la fratrie (20 ans) a remporté la finale des championnats de France face à son frère cadet, Félix (17 ans). Avec leurs résultats au niveau national mais aussi international, les Montpelliérains, respectivement 18e et 5e au classement mondial, redonnent des couleurs au tennis de table tricolore.

Et quand les deux frères s’affrontent en finale d’une grande compétition internationale, comment réagissent les parents ? « On supporte généralement celui qui est en train de perdre. Mais c’est un peu usant, on ne sait jamais si on doit applaudir un joli point ou pas », explique Dominique, professeure des écoles, qui s’est mise en disponibilité pour pouvoir s’occuper de la carrière des deux prodiges.

Le « ping », une histoire de famille

Les frères, le père, l’oncle… la famille Lebrun a le "ping" dans le sang.

Bien entouré par le clan familial, le duo Lebrun a de qui tenir. Leur père, Stéphane, ex numéro 7 français, est devenu entraineur et directeur technique de l’Alliance Nîmes-Montpellier, le club où les frères ont commencé à taper leurs premières balles. Leur oncle, Christophe Legoût, a décroché une 4e place mondiale et a participé trois fois aux JO. Bref, le « ping » fait partie de l’ADN de la famille.

Pour autant, Stéphane a décidé de ne pas entrainer ses fils lui-même. « En tant que papa, je suis tellement impliqué émotionnellement que ça peut m’empêcher de leur donner des conseils objectifs. Je suis toujours là pour eux, mais ça ne veut pas dire que je dois être omniprésent. » La rivalité entre les deux frangins est pourtant bien présente lorsqu’ils se font face en compétition. « Pendant le match, ils ont appris à mettre de côté la fratrie. Ce sont des vrais compétiteurs, des gagneurs », affirme Dominique. Mais dès qu’ils sont rentrés au vestiaire, la défaite de l’un ou de l’autre est oubliée et ils se « chambrent » gentiment, sur le mode : « Je t’ai laissé gagner » ou encore « J’étais au ralenti ».

Retour aux sources… à Montpellier

Alexis et Félix Lebrun s’entraînent au gymnase Alain-Achille à Montpellier.

« Dans l’éducation qu’on leur a donnée, il était exclu de faire la tête parce qu’on a perdu un match. Alexis et Félix savent la chance qu’ils ont. Ils s’entendent très bien. C’est important pour eux car ils sont absents entre 250 et 300 jours par an, souvent à l’étranger. Ils passent très peu de temps à la maison », précise Dominique. Entre deux avions, les Lebrun rentrent se ressourcer dans la maison familiale de Lansargues, non loin de Lunel. Et quand ils ne sont pas en compétitions à l’autre bout du monde, ils passent le plus clair de leur temps au gymnase Alain-Achille, situé à côté du Creps de Montpellier. « Ils sont heureux comme ça et quand on voit leur sourire, nous les parents, on ne peut pas mal le vivre. Et puis, quand ils partent à Singapour ou en Corée disputer des tournois, ça nous rassure qu’ils soient ensemble. Pour nous, c’est que du bonheur. »
 

Ch. Europe : Schrub (10 000m) et le 4x100m dames en argent, Bourgoin en bronze sur 800m

 

Selon Orange SportsPiste, Athlétisme, 100 Mètres, Sport

Ce mercredi soir, l'équipe de France a remporté deux nouvelles médailles aux championnats d'Europe d'athlétisme, avec l'argent pour Yann Schrub (10 000m) et le relais 4x100m dames, et le bronze pour Anaïs Bourgoin (800m).

C'est parti pour la sixième et dernière soirée des championnats d'Europe d'athlétisme, du côté de Rome. L'équipe de France a encore eu l'occasion d'accroître son total de médailles. Tout a commencé avec le 800 mètres féminin. Anaïs Bourgoin a décroché le bronze, dans un temps de 1'59''30, remportant ainsi sa toute première médaille continentale. Léna Kandissounon, quant à elle, est arrivée après elle, en quatrième position avec un chrono de 1'59''81. Sur le 10 000 mètres messieurs, Yann Schrub, médaillé de bronze il y a deux ans à Munich, fait mieux cette année et remporte la médaille d'argent, avec un chrono de 28'00''48. Jimmy Gressier, quant à lui, finit cinquième dans un temps de 28'01''42. A la neuvième place, on retrouve Simon Bedard (28'11''61) devant Valentin Gondouin, dixième (28'11''86). Dans la finale B, Loïc Scomparin, sélectionné pour la toute première fois en équipe de France seniors mais affaibli, a dû abandonner après seulement quelques minutes de course. En ce qui concerne les relais, le 4x100 mètres, Orlann Oliere, Gémima Joseph, Hélène Parisot et Sarah Richard, engagé au couloir n°5, a pris une belle médaille d'argent, en signant sa meilleure performance de l'année (42"15). Les hommes avaient, quant à eux, déclaré forfait avant le début de cette dernière soirée.

Tupaia est passé par toutes les émotions............... Aller plus loin : https://sports.orange.fr/plus-de-sport/athletisme/article/ch-europe-schrub-10-000m-et-le-4x100m-dames-en-argent-bourgoin-en-bronze-sur-800m-CNT000002e8RA6.html

Tour de Suisse (E3) : Nys roi des puncheurs, Bettiol prend le pouvoir

 

Selon Orange Sports : Course Cycliste, Cyclisme

Le jeune Belge Thibau Nys a remporté la 3eme étape du Tour de Suisse, favorable aux puncheurs, devant Stephen Williams et Alberto Bettiol, qui prend la tête du classement général.

Thibau Nys avait coché cette étape, il a réussi à la remporter ! Le Belge de 21 ans, membre de l'équipe Lidl-Trek, a gagné la 3eme étape du Tour de Suisse, favorable aux puncheurs avec ses trois côtes de troisième catégorie situées dans les trente derniers kilomètres. Le fils de Sven Nys, champion du monde 2005 et 2013 de cyclo-cross, s'est montré le plus fort dans la dernière bosse, où il a devancé Stephen Williams, le vainqueur de la dernière Flèche Wallonne, et Alberto Bettiol, ancien vainqueur du Tour des Flandres, pour décrocher la huitième victoire de sa carrière, déjà sa sixième cette année, et la deuxième en World Tour après une étape du Tour de Romandie il y a un mois et demi.............

Aller plus loin : https://sports.orange.fr/cyclisme/article/tour-de-suisse-e3-nys-roi-des-puncheurs-bettiol-prend-le-pouvoir-CNT000002e7IFo.html

Top 14 : Record d'affluence battu dans les stades

 

Selon Orange.frLes Joueurs De Rugby, Rugby, Contact

Le record d'affluence de Top 14 a été battu pour la deuxième année consécutive selon la LNR, avec plus de 2,7 millions de spectateurs présents dans les stades au cours de la saison.

À l'instar de la Ligue 1, le Top 14 peut se targuer d'avoir drainé les foules lors de cette saison 2023-2024. La Ligue nationale de rugby (LNR) a annoncé, avant le début de la phase finale ce week-end, avoir battu un nouveau record d'affluence au cours de la saison passée, puisque 2 775 951 supporters se sont rendus dans les stades de Top 14. Un chiffre en augmentation de 3% par rapport à la saison dernière, qui était pourtant déjà un record, avec 2 701 031 personnes venues dans les stades en 2022-2023. L'affluence moyenne s'élève ainsi à 15 252 spectateurs par rencontre. C'est la première fois que le palier des 15 000 personnes est franchi, selon la LNR.

Taux de remplissage de 77%................

Aller plus loin : https://sports.orange.fr/rugby/top-14/article/top-14-record-d-affluence-battu-dans-les-stades-exclu-CNT000002e8H3W.html

Ch. Europe - Mayer : "Je n'ai jamais eu autant d'émotions"

 

Selon Orange SportsOlympia, Jeux Olympiques, Olympiade

Non sans frayeur, Kevin Mayer s'est qualifié pour les Jeux Olympiques de Paris 2024 en réussissant les minima lors des championnats d'Europe à Rome ce mardi. Un vrai soulagement pour le Français.

Il n'est pas passé loin de la plus grande désillusion de sa carrière. Ce mardi, lors des championnats d'Europe, Kévin Mayer s'est enfin qualifié pour le décathlon des Jeux Olympiques de Paris 2024 en réussissant les minima à Rome, non sans avoir failli tout perdre lors du saut à la perche. Une frayeur qui rend peut-être cette présence à Paris encore plus belle. « Je n'ai jamais eu autant d'émotion ! Passer cette barre, c'était mieux qu'une médaille, a-t-il lâché mardi soir dans la capitale italienne. Cela fait un an que la pression d'une qualif' est trois fois plus forte que la pression d'une médaille. »

Son entraîneur en a pleuré................... Poursuivre : https://sports.orange.fr/plus-de-sport/athletisme/article/ch-europe-mayer-je-n-ai-jamais-eu-autant-d-emotions-exclu-CNT000002e8sWh.html

Paris 2024 : Henry appelle Cherki, Matsima et Diouf

 

Selon Orange SportsStade, Football, Pelouse, Sports

Face aux refus de plusieurs clubs de libérer leurs joueurs pour les Jeux Olympiques de Paris 2024, Thierry Henry, sélectionneur de l'équipe de France U23, a réagi en appelant trois nouveaux renforts.

La Fédération française de football (FFF) vient d'annoncer la convocation de Rayan Cherki, Chrislain Matsima et Andy Diouf pour le stage de préparation des Bleuets avant le tournoi olympique. Le rassemblement de l'équipe tricolore se déroulera à Clairefontaine à partir du 16 juin. Le sélectionneur français a décidé de faire appel à ces trois renforts après avoir essuyé plusieurs refus de clubs pour d'autres joueurs.

Plusieurs formations, dont Lille, le Paris Saint-Germain et le Bayern Munich, ont refusé de libérer leurs joueurs pour les Jeux Olympiques de Paris 2024. Les joueurs concernés par ces refus incluent ; Lucas Chevalier (LOSC), Bafodé Diakité (LOSC), Lenny Yoro (LOSC), Bradley Barcola (PSG), Warren Zaïre-Emery (PSG) et enfin Mathys Tel (Bayern Munich). Une situation délicate pour le staff technique français qui a décidé de réagir afin de préparer au mieux la compétition.

Les Bleuets vont entamer leur préparation................. Aller plus loin : https://sports.orange.fr/football/euro/equipe-de-france/article/paris-2024-henry-appelle-cherki-matsima-et-diouf-CNT000002e7NCP.html

Lyon : Plus de temps pour préparer le passage devant la DNCG

 

Selon Orange SportLe Football, International, La France

L'Olympique Lyonnais, comme tous les clubs professionnels du football français, devait rencontrer la Direction Nationale du Contrôle de Gestion (DNCG) ce mercredi pour présenter son budget.

L'instance de contrôle financier a proposé de reporter ce rendez-vous crucial à la fin du mois de juin. Le quotidien sportif L'Équipe rapporte que la DNCG préfère attendre que la formation rhodanienne finalise ses opérations en cours, notamment la vente de la LDLC Arena à Jean-Michel Aulas, ainsi que la vente de la franchise féminine américaine Reign FC. Ces transactions, qui devraient rapporter plus de 210 millions d'euros, permettront au club de présenter un budget concret plutôt que des projections financières.

Lyon peut souffler

Le report du rendez-vous permet à Lyon de consolider ses finances avant la présentation à la Direction Nationale du Contrôle de Gestion . Les ventes en cours représentent des entrées d'argent significatives..

Poursuivre

https://sports.orange.fr/football/ligue-1/olympique-lyonnais/article/lyon-plus-de-temps-pour-preparer-le-passage-devant-la-dncg-CNT000002e7KsE.html

ATP - Stuttgart : Mpetshi Perricard et Herbert à la trappe

 

Selon Orange SportsTennis, Jouer, Court De Tennis, Balle

Tous deux passés par les qualifications, Giovanni Mpetshi Perricard et Pierre-Hugues Herbert se sont inclinés au 1er tour du tournoi sur gazon de Stuttgart, face respectivement à l'Italien Lorenzo Musetti (7-6, 7-6) et à l'Australien James Duckworth (6-4, 7-6). Le jeune vainqueur du tournoi de Lyon n'est cependant pas passé très loin de créer la sensation.

Giovanni Mpetshi Perricard et Pierre-Hugues Herbert s'arrêtent d'entrée à Stuttgart. Vainqueurs de leurs deux matchs en qualifications, les deux Français avaient glané leur place dans le tableau principal. Malheureusement pour eux, ils ne sont pas allés plus loin que le 1er tour. Opposés respectivement à Lorenzo Musetti et James Duckworth ce mardi, Mpetshi Perricard (7-6, 7-6) et Herbert (6-4, 7-6) se sont tous deux inclinés. Le premier n'était pourtant pas loin d'un nouvel exploit, contre le numéro 30 mondial et tête de série numéro 5 du tournoi allemand sur herbe. Incapables de prendre le service de leur adversaire, le jeune Français de 20 ans et l'Italien qui avait obligé la semaine dernière Novak Djokovic à disputer un cinquième set à Roland-Garros à près de trois heures du matin se sont expliqués au jeu décisif dans les deux manches. A ce jeu, c'est Musetti, beaucoup plus expérimenté que notre représentant, qui a eu à chaque fois le dernier mot, de surcroît sur le même score de 11 points à 9.

Aller plus loin : https://sports.orange.fr/tennis/atp/article/atp-stuttgart-mpetshi-perricard-et-herbert-a-la-trappe-CNT000002e7D0F.html

Issiaga Sylla et la Guinée stoppés par le Mozambique

 

Lucas Mincarelli

Dans le cadre d’un match comptant pour les éliminatoires à la Coupe du Monde 2026, la Guinée affrontait le Mozambique. Les guinéens se sont inclinés (0-1). Le latéral gauche du Montpellier Hérault Sport Club, Issiaga Sylla, est entré en jeu en seconde mi-temps et a joué vingt-cinq minutes.

Les abonnements MHSC pour la saison 2024/25 : c’est déjà dans 1 semaine !

 

Stade de la Mosson

L’Euro arrive, les JO ne vont plus tarder, mais du côté de La Paillade, l’échéance la plus attendue c’est la campagne d’abonnement pour la saison 2024/2025 ! Retrouvez toutes les infos ici !

La campagne débutera le mardi 18 juin au Club House à Grammont et sur la boutique en ligne, et se terminera le 31 juillet inclus.

Tarifs abonnements 24/25

 

A l’occasion du cinquantième anniversaire du club, la campagne est similaire à celle de la saison précédente, que ce soit sur la durée ou les prix.  Aussi, les abonnés bénéficient de la possibilité de reprendre un abonnement à la même place jusqu’au 7 juillet. A partir du 8 juillet, la place ne leur sera plus réservée et de nouveaux abonnés pourront s’y installer.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site du club.