Moustique tigre : vigilance renforcée en Occitanie

En raison de sa capacité à transmettre les virus de la dengue, du chikungunya et du Zika, le moustique tigre fait l’objet d’une surveillance renforcée par les autorités sanitaires du 1er mai au 30 novembre. Dans un contexte international favorable à l'importation de ces maladies tropicales l'ARS appelle les voyageurs à la vigilance en particulier lors de séjour dans les zones à risque.

La lutte contre le moustique tigre est une priorité de santé publique car il peut véhiculer des virus responsables de la dengue, du chikungunya, ou du Zika.En France métropolitaine, la majorité des cas est importée et concerne des personnes ayant voyagé dans des territoires où ces virus circulent, principalement en zone intertropicale. De retour en métropole, si une personne contaminée se fait piquer par un moustique tigre, l’insecte peut devenir porteur du virus et peut le transmettre à une personne saine à l’occasion d’une nouvelle piqure. On parle alors de cas autochtone, c’est-à-dire une personne ayant contracté la maladie sans avoir voyagé.

Il n’y a pas aujourd’hui d’épidémie de dengue, chikungunya ou Zika en France métropolitaine. Cependant, dans notre région comme au niveau national, le nombre de cas de dengue en forte progression doit nous inciter à encore plus de vigilance, en particulier si nous voyageons dans des régions tropicales qui connaissent actuellement des épidémies de dengue sans précédent. La présence toujours plus importante du moustique tigre sur notre territoire peut conduire à une circulation pérenne de ces virus en métropole et être à l’origine d’épidémies. Ce risque progresse chaque année dans le contexte de changement climatique et de mondialisation des échanges.

Aller plus loin : https://www.occitanie.ars.sante.fr/moustique-tigre-vigilance-renforcee-en-occitanie

Dispositif de surveillance du moustique tigre

 

Qu’est-ce que l'humidité ? Selon Météo France...


Selon Météo France 

En météorologie, l’humidité désigne la quantité de vapeur d'eau contenue dans l'air. La vapeur d'eau est l'une des formes que l'eau peut prendre sur Terre. Les autres formes sont liquides (océans, lacs, pluie) et solides (glaciers, banquise, neige).

 
La vapeur d’eau dans l’air

L'atmosphère est essentiellement composée d'azote (78 %) et d'oxygène (21 %), avec d’autres gaz en faibles proportions. Ainsi la proportion de vapeur d'eau varie de 0,1 % à environ 5 % de l'air ambiant ! Pourtant c'est sa présence dans l'atmosphère qui conditionne la présence ou non de nuages, de précipitations, de brume, voire de brouillard.

 

Ai Généré, Gouttelettes D'Eau

La condensation et la saturation de la vapeur d’eau

L'air contient une quantité maximale variable de vapeur d'eau selon sa température. Lorsque la température baisse, la vapeur d'eau se condense, passant de l'état gazeux à l'état liquide, atteignant ainsi la saturation. Au-delà de ce point, les molécules d'eau se déposent sur divers supports, formant des gouttelettes visibles à l'œil nu, telles que des nuages en altitude ou de la rosée au sol.

La vapeur d'eau étant transparente et invisible, l’air peut être humide sans que cela se voit de prime abord. Pour voir l'eau contenue dans l'air, il suffit par exemple de sortir un verre de thé glacé du réfrigérateur. Très rapidement, des gouttelettes ruissellent sur les parois du verre ; c’est la condensation.

Les différents types d'humidité

En météorologie, l'humidité de l'air est quantifiée de deux manières : l'humidité absolue et l'humidité relative.

Qu'est-ce que l'humidité absolue ?

L'humidité absolue mesure la quantité de vapeur d'eau contenue dans l'air, exprimée en grammes d'eau par mètre cube d'air (g/m3). Cette quantité est invariante, elle n'est pas soumise aux variations de la température.

Qu'est-ce que l'humidité relative ?..................... Aller plus loin : https://meteofrance.com/actualites-et-dossiers/comprendre-la-meteo/quest-ce-que-lhumidite

Sable du Sahara : un épisode arrive ce dernier week-end d'avril, le pic attendu la semaine prochaine


Selon Orange.frImmeubles, Maisons, Toits, Ville

Un nuage de sable du Sahara arrivera ce week-end principalement dans le Sud et l’Est de la France, avec un pic attendu en début de semaine prochaine, détaille Le Figaro.

Le prochain épisode de nuage de sable du Sahara doit arriver bientôt en France métropolitaine, annonce Le Figaro vendredi 26 avril citant le météorologue Guillaume Séchet, qui s’appuie sur l’outil de prévision Skiron. Le nuage devrait arriver par "le Sud et l’Est" du pays, à partir de dimanche 28 avril. Le pic devrait intervenir "en début de semaine prochaine" et l’épisode devrait se maintenir jusqu’à fin avril. La Bretagne et le Nord du pays, eux, devraient rester épargnés par l’épisode.

Les épisodes de nuages de sable du Sahara sont de plus en plus fréquents en France et en Europe ces dernières années. En France, le dernier épisode n’est pas si lointain, puisqu’il date du week-end des 6 et 7 avril. Un épisode particulièrement fort a touché la Grèce la semaine dernière, après deux épisodes importants au mois de mars. Un épais nuage de poussière a envahi notamment la capitale, Athènes, rendant l’air difficilement respirable.

Poursuivre : https://actu.orange.fr/societe/sante/sable-du-sahara-un-episode-arrive-ce-dernier-week-end-d-avril-le-pic-attendu-la-semaine-prochaine-magic-CNT000002dGsjD.html

Gel : les producteurs de fruits "sur le qui-vive, pour sauver les récoltes"


Françoise Roch, présidente de la Fédération nationale des producteurs de fruits (FNPF) et arboricultrice à Moissac (Tarn-et-Garonne), souligne qu'un épisode de gel fin avril aura forcément des conséquences sur les récoltes, et sur les prix pour les consommateurs. 

Selon France Info

Gelée Au Sol, Nature, Froid, Frost

"On est sur le qui-vive, parce qu'il faut absolument qu'on arrive à sauver nos récoltes", affirme, sur franceinfo dimanche 21 avril, Françoise Roch, présidente de la Fédération nationale des producteurs de fruits (FNPF) et arboricultrice à Moissac, dans le Tarn-et-Garonne, alors qu'une grande partie de la France traverse un épisode de froid. Les deux nuits les plus froides sont prévues lundi et mardi. "Sur les trois prochains jours, on va être très vigilants", assure Françoise Roch.

Dans son exploitation de Moissac, l'agricultrice protège ses arbres avec de l'eau "qui gèle et qui fait comme un petit igloo qui protège le bourgeon ou les petits fruits". D'après elle, "le problème du stockage de l'eau est un vrai souci pour protéger contre le gel, parce que c'est quand même le système le plus adapté". D'autres utilisent des tours antigel ou allument des braseros au milieu de leur verger.

"Un impact sur la quantité de fruits"................. Aller plus loin : https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/agriculture/gel-les-producteurs-de-fruits-sur-le-qui-vive-pour-sauver-les-recoltes_6499562.html

Regardez où vous mettez vos tongs ! La nature se réveille…


Le 11 avril 2024 a commencé la cinquième édition de l’opération de préservation de la biodiversité « Attention, on marche sur des œufs ! » sur l’ensemble du littoral français. La plupart d’entre nous l’oublient : la plage, lieu de promenade et de loisirs, est également l’habitat fragile de nombreuses espèces protégées qui s’y reproduisent au printemps et en été.
Sur le bassin de Thau, Sternes naines et pierregarins, Avocettes élégantes, Gravelots à collier interrompu élisent domicile sur le site Natura 2000 de la lagune et du lido de Thau pour se reproduire. Des Sternes et Avocettes affectionnent particulièrement la zone centrale des tocs pour installer leurs nids. Il est impératif de rester à distance de ces sites de nidification durant cette période sensible.
Regardez où vous mettez vos tongs ! La nature se réveille…
 
Gravelot À Collier Interrompu, Oiseau

Crise climatique : le blanchissement des coraux, symptôme inquiétant des températures record des océans

Ce phénomène, qui touche de nombreux récifs à travers le monde, a des conséquences sur la vie sous-marine et les populations humaines, alerte l'Agence américaine d'observation océanique et atmosphérique dans sa dernière étude. 

Selon France Info Corail, Champignon, Forêt, Tombe

Les récifs coralliens du monde se meurent. Dans une publication datée du lundi 15 avril, l'Agence américaine d'observation océanique et atmosphérique (NOAA) alerte sur un épisode massif de blanchissement des coraux dans le monde en raison des températures record des océans. Ce phénomène de dépérissement des coraux menace la survie même des récifs.

"À mesure que les océans du monde continuent de se réchauffer, le blanchissement des coraux devient de plus en plus fréquent et grave. Lorsque ces événements sont suffisamment graves ou prolongés, ils peuvent provoquer la mortalité des coraux", s'est alarmé le chercheur Derek Manzello, qui coordonne de l'observatoire des récifs coralliens de la NOAA. Ce blanchissement global des coraux à l'échelle planétaire est le quatrième enregistré par l'agence depuis 1985, le troisième en quinze ans après 2010 et 2016.

Condamnés à disparaître avec le réchauffement climatique.

En savoir plus : https://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/crise-climatique/crise-climatique-le-blanchissement-des-coraux-symptome-inquietant-des-temperatures-record-des-oceans_6489941.html

Tests de l’eau potable en France : des PFAS dans 80% des prélèvements selon EELV


Tests de l’eau potable : des PFAS dans 80% des prélèvements selon EELV

 

Robinet, Le Noir, Cuisine, Évier, Nature

À l'initiative du député Nicolas Thierry et du parti Les Écologistes, des citoyen·nes se sont mobilisé·es pour tester la qualité de l'eau potable dans 26 communes afin d’évaluer la présence de PFAS. Les résultats de ces analyses publiés par Mediapart révèlent la présence de polluants éternels dans 80% des prélèvements. PFAS, pourquoi tant d'inquiétudes ?

Les PFAS, également connus sous le nom de "polluants éternels", sont des composés chimiques utilisés depuis les années 40 pour leurs propriétés anti-adhésives, imperméabilisantes, résistantes aux fortes chaleurs et presque indestructibles. Ces substances se retrouvent dans de très nombreux produits de la vie quotidienne tels que textiles, poêles, cosmétiques, peintures, médicaments et mousses anti-incendie. La famille des PFAS compte entre 4 000 et 12 000 types différents ! ...............

Lire sur : https://lesecologistes.fr/posts/7RAODUfpC6ZcbFvQdHcY6/tests-de-l-eau-potable-des-pfas-dans-80-de-nos-prelevements

18 communes de la métropole labellisées "Commune Econome en Eau" en 2024

Le comité d’agrément composé d’experts du domaine de l’eau s’est réuni le 15 mars 2024 pour statuer sur les 18 communes de la Métropole ayant soumis leur candidature. Résultat : toutes ont obtenu le label 2024 !

Le tableau d’honneur 2024 a été révélé jeudi 11 avril 2024. Les représentants des communes labellisées et Mme Touzard, présidente de l’ALEC Montpellier Métropole étaient présents à la mairie de Grabels pour répondre aux questions des journalistes sur leurs actions réalisées dans le cadre du label.

18 communes de la métropole de Montpellier ont présenté leur candidature cette année. Toutes se sont engagées sur une vingtaine d’actions autour de 3 thématiques : étudier, équiper et sensibiliser. Toutes ont obtenu le label 2024 :

Bravo à Castelnau-le-Lez, Castries, Clapiers, Cournonsec, Fabrègues, Grabels, Jacou, Lattes, Lavérune, Le Crès, Montpellier, Montferrier-sur-Lez, Murviel-lès-Montpellier, Prades le Lez, Vendargues, Saint-Drézéry, Saint-Georges d'Orques et Sussargues.

En 2023, l’ensemble des communes labellisées « Commune Econome en Eau » ont réussi à diminuer leur consommation d’eau de 15 % par rapport à 2022, soit l’équivalent de 28 piscines olympiques.

Plantation d’un arbre symbolique

Pour réduire les consommations d’eau, notamment au sein des espaces verts, les communes sont encouragées à investir dans des plantations adaptées au climat et peu gourmandes en eau.

Cette année, l’ALEC Montpellier Métropole a donc décidé d’offrir à chaque commune lauréate un amandier sauvage, réputé pour apprécier les climats chauds et secs, accompagné d’une poterie en céramique micro-poreuse appelée « oya » qui permet d’arroser de façon économique et écologique. Ces poteries sont en effet conçues pour diffuser lentement et naturellement l’humidité nécessaire aux plantes.

Un de ces amandiers a été planté lors de la remise des prix, devant la mairie de Grabels, en signe de notre engagement commun en faveur de la protection de l’environnement et de la ressource en eau.

Télécharger le dossier

Opération 2024 « Attention, on marche sur des œufs ! »

 

Le 11 avril 2024, la 5e édition de l’opération de préservation de la biodiversité « Attention, on marche sur des œufs ! » sera lancée sur l’ensemble du littoral français. La plupart d’entre nous l’oublient : la plage, lieu de promenade et de loisirs, est également l’habitat fragile de nombreuses espèces protégées qui s’y reproduisent au printemps et en été. Regardez où vous mettez les tongs ! La nature se réveille…

Le Conservatoire du littoral, l’Office français de la biodiversité (OFB), l’Office national des forêts, la LPO, Rivages de France, en partenariat avec de nombreuses associations et gestionnaires de sites, appellent à la vigilance sur les plages ! L’opération « Attention, on marche sur des œufs ! » vise à sensibiliser les usagers du littoral au respect de la faune sauvage qui partage ces espaces souvent touristiques et très fréquentés.

 

Petit Gravelot, Oiseau, La Nature

Certains oiseaux de mer, tels les gravelots, les sternes ou les huitriers, construisent des nids très simples directement sur le sable, en déplaçant quelques galets ou coquillages. Leurs œufs se confondent ainsi avec l’environnement. Mais si ce camouflage les met à l’abri des prédateurs, il augmente les risques de piétinement des promeneurs ou de leurs chiens, inconscients que chacun de leur pas est susceptible de ruiner les chances de reproduction d’espèces protégées. Depuis peu, les « fat-bikes » électriques permettent aux cyclistes d’atteindre des zones jusque-là inaccessibles, diminuant encore les espaces de quiétude propices à la nidification. Le dérangement affecte également la ponte des tortues marines sur les plages méditerranéennes et en Outre-mer.

Les partenaires de l’opération « Attention, on marche sur des œufs ! » se mobilisent à plusieurs niveaux :

  • cartographie, suivi et action de protection des nids jusqu’à l’envol des poussins,
  • information et sensibilisation des usagers (promeneurs, sportifs, professionnels du tourisme, collectivités, etc.),
  • surveillance et police de l’environnement.

Les mesures de protection (signalisation et enclos) mises en place depuis 2020 continuent de montrer leur efficacité avec un succès de reproduction de 86 % pour les nids protégés, contre 30 % pour les autres. Ainsi, en 2023, 33 poussins de Gravelot à collier interrompu sont nés sur la zone du Parc naturel marin du Bassin d’Arcachon, contre 19 en 2022.

De trop nombreux actes d’incivilité et de malveillance restent toutefois à déplorer. L’opération mobilise ainsi les agents chargés de missions de police de l’environnement. La destruction ou la perturbation intentionnelle d’espèces protégées, ainsi que le ramassage ou la destruction d’œufs sont des délits, passibles de trois ans d’emprisonnement et de 150 000 euros d’amende. Par ailleurs, sur une portion
croissante du littoral, les animaux de compagnie et, en particulier, les chiens sont dans l’obligation d’être tenus en laisse, voire interdits d’accès à certaines plages.

Le lancement national aura lieu cette année sur le site du sillon de Talbert (commune de Pleubian, Côtes d’Armor) le 11 avril à 14h00, en présence de l’ensemble des partenaires.

Programme :

  • 14h00 : présentation du dispositif national et sa déclinaison en Bretagne à la maison du littoral
  • 15h00 : observation des oiseaux sur le terrain
  • 16h00 : point presse à la maison du littoral.

Que puis-je faire en tant qu’usager du littoral ?

 

Tortue, Bébé Tortue, Plage, Nature

Les attitudes à adopter pour réduire votre impact et sauver les poussins :

  • Je vérifie que l’accès au site du littoral où je souhaite me rendre est autorisé et que les activités que je compte mener sont permises,
  • Je reste sur les sentiers balisés,
  • Je tiens strictement mon chien en laisse,
  • J’évite de fréquenter le haut de plage, les dunes de sable ou les espaces végétalisés en arrière du littoral,
  • Je respecte la signalétique relative à l’environnement et à la circulation des personnes,
  • Je ne laisse aucun déchet derrière moi.

Pour en savoir plus sur la faune sauvage du littoral et les moyens de la protéger, rendez-vous sur les réseaux sociaux et sur les sites internet des partenaires de l’opération #OnMarcheSurDesOeufs

PLAN LITTORAL 21 - Lancement de l’édition 2024 d’« Avenir Littoral »

 

Dans le cadre du Plan littoral 21, l’État et la Région Occitanie lancent la 6e édition d’ « Avenir Littoral » qui vise à accélérer le développement de solutions innovantes par les acteurs du territoire (entreprises, laboratoires de recherche, start up, etc.), sur des enjeux spécifiques au littoral d’Occitanie. Il vise à soutenir l’innovation et les filières de l’économie bleue, facteurs clés d’un emploi durable en région, face aux défis climatiques, démographiques et économiques du littoral.

 

Plage, Côte, Mer, Colline, Montagne

 

Depuis 2019, « Avenir littoral » a permis de distinguer 34 projets, portés par plus de 84 acteurs (entreprises, laboratoires, associations, etc.), représentant un montant total de plus de 11,8 millions € et subventionnés à hauteur de 5,3 millions €, pour 30 emplois créés, 46 maintenus et 5 brevets déposés.

 

L’État et la Région poursuivent donc cette dynamique positive, en lançant la 6e édition d’« Avenir littoral », avec le soutien du Pôle Mer Méditerranée et de l’Agence régionale de développement économique Ad’Occ et en partenariat avec l’Agence de l’eau Rhône-Méditerranée-Corse, l’Office français de la biodiversité et les gestionnaires des aires marines protégées.

 

Doté d’une enveloppe de 600 000 €, financée à parité par l’État et la Région, il s’adresse à des entreprises basées en Occitanie, ainsi qu’aux entreprises françaises ou européennes qui souhaitent s’y implanter en développant des partenariats durables.

 

L’édition 2024 vise à faire émerger des solutions innovantes sur les enjeux majeurs pour le littoral Occitanie :

 

  • le maintien, la préservation et la restauration de la biodiversité marineet lagunaire et la désartificialisation des milieux lagunaires et marins : il s’agit de limiter l’impact anthropique (pollutions, pressions des usages, désartificialisation, etc.) et du changement climatique sur la biodiversité (espèces, habitats, fonctions écologiques) marine et lagunaire, avec une attention particulière aux projets proposant des outils et aménagements écoconçus et générant un minimum d’impacts en matière d’artificialisation en mer.

 

  • l’optimisation de la gestion de l’eau dans les activités de l’économie bleue (ports, nautisme, transformation des produits de la mer, aménagements urbains des stations littorales : il s’agit de financer des projets ayant pour objectif de réaliser in fine des économies d’eau (réutilisation, réduction à la ressource via des nouveaux process, etc.).

« Après le succès des cinq premières éditions, l’État réaffirme son engagement pour accélérer le virage écologique sur le littoral Occitanie, dans une logique de planification. L’appel à projets 2024 doit permettre, en cohérence avec les orientations nationales et notamment le Plan d’action national pour une gestion résiliente et concertée de l’eau, de faire émerger des projets innovants à forte ambition environnementale, conçus au plus près des problématiques du territoire par des acteurs de l’économie bleue. Face aux menaces sur la biodiversité marine et lagunaire et face à la raréfaction des ressources en eau, des solutions concrètes et innovantes doivent être expérimentées pour adapter nos outils et nos pratiques »,Pierre-André Durand, préfet de la région Occitanie, préfet de la Haute-Garonne.

 

« Avec 220 km de côtes, la Région Occitanie fait de son littoral une force et promeut un développement économique alliant écologie et innovation. Les questions de la biodiversité marine et lagunaire ainsi que de la gestion de l’eau sont au cœur des préoccupations de la Région Occitanie et du Parlement de la Mer. Avenir Littoral vient apporter, sur ces sujets fondamentaux pour le développement et l’attractivité du territoire régional, des solutions nouvelles, portées par des acteurs locaux. L’enjeu est d’accompagner ces acteurs afin de développer l’emploi mais aussi le rayonnement et l’excellence de l’Occitanie en matière d’économie bleue », Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée.

 

Calendrier :

 

Lancement : 8 avril 2024

Date limite de dépôt du dossier de candidature : 3 juin 2024 à 14h

Auditions éventuelles des porteurs de projets : jeudi 4 juillet 2024

Annonce des lauréats : automne 2024

 

Les documents permettant de consulter et répondre sont accessibles via le lien suivant : https://innovation.polemermediterranee.com/.

 

Le catalogue des projets soutenus par Avenir littoral entre 2019 et 2023 est accessible en suivant le lien ci-contre : https://www.prefectures-regions.gouv.fr/occitanie/irecontenu/telechargement/112525/842695/file/Catalogue%20projets%20AL%20v2023.3.pdf



Nuage de sable du Sahara : comment expliquer ce phénomène qui traverse l'Europe de l'ouest


Tempête De Sable, Désert, Sable, Tempête

 

Depuis plusieurs jours, une quantité exceptionnelle de poussières du Sahara est transportée à travers l’Europe, via l’Espagne, le sud et l’est de la France, l'Allemagne et les Pays scandinaves.

Selon France Info : 

Le nuage de poussières du Sahara, qui traverse l'Europe de l'ouest depuis samedi 6 avril, contient des sédiments, des poussières de sable de très petite taille de moins de 10 micromètres essentiellement, donc plus fines qu’un cheveu. Lorsque des vents violents balaient les déserts, ces nuages de poussières peuvent atteindre de très hautes altitudes et être ensuite transportés par des flux d’air dans le monde entier sur des milliers de kilomètres.

Le suivi par satellite montre que ces nuages peuvent atteindre l’Europe mais aussi traverser l’Atlantique vers les Caraïbes ou le golfe du Mexique, comme cela s’est produit en juillet 2020. Depuis trois jours, une quantité exceptionnelle de poussières du Sahara a donc été transportée à travers l’Europe, via l’Espagne, le sud et l’est de la France, l'Allemagne et les Pays scandinaves, indique l’observatoire européen Copernicus. Un phénomène qui a contribué à dégrader la qualité de l’air.

Des épisodes plus fréquents 

Y a-t-il un risque pour la santé ?.................. Lire sur : https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/le-billet-vert/nuage-de-sable-du-sahara-comment-expliquer-ce-phenomene-qui-traverse-l-europe-de-l-ouest_6447181.html