Quels sont les gestes à adopter pour réduire votre consommation d’électricité et de gaz ?

 

Le ministère de la Transition énergétique a lancé le 17 octobre 2023 la campagne de sobriété énergétique « Chaque geste compte », afin de promouvoir des gestes écologiques et des habitudes quotidiennes responsables concernant l’environnement. Parmi les actions encouragées, l’installation d’un thermostat afin de permettre à tout un chacun de mieux contrôler sa consommation d’énergie.

 

Système De Détection De Pression

Les aides « Certificats d’économies d’énergie » (des aides pour les travaux d’amélioration énergétique de son logement) liées à l’installation d’un système de régulation de la température pièce par pièce seront augmentées à compter de décembre 2023. Le plan de sobriété énergétique pour l’hiver 2023-2024 a notamment pour objectif de permettre à davantage de personnes de pouvoir maîtriser leur consommation d’énergie.

Quel que soit votre système de chauffage, un thermostat programmable vous permet d’ajuster la température de votre logement à votre rythme de vie et à votre présence (par exemple baisser la température la nuit, ou en journée lorsque votre logement est vide). Ce dispositif peut vous permettre de réduire en moyenne vos consommations d’énergie de 15 % par an.

  À noter : entre août 2022 et août 2023, la consommation cumulée d’électricité et de gaz a diminué de 12 % en France (pourcentage établi après correction des effets météorologiques et climatiques sur la consommation d’énergie).

Quelques gestes à adopter pour réduire votre consommation

L'Agence de la transition écologique met par ailleurs en avant plusieurs écogestes qui peuvent vous permettre de faire des économies d’énergie et de réduire vos dépenses liées à ce sujet, par exemple :

  • d'activer le mode « économies d’énergie » sur votre ordinateur et votre smartphone, et d'éteindre complètement votre ordinateur, votre télévision ou votre console de jeux vidéo quand vous ne les utilisez pas, ainsi que votre box avant d’aller dormir. Les appareils en veille peuvent représenter jusqu’à 15 % de votre facture d’électricité (hors chauffage et eau chaude), soit plus de 100 € par an. Une machine à café non débranchée (en veille cachée) peut représenter à elle seule 3 à 4 € par an ;
  • de laver votre linge plutôt à 30 °C et de le laisser sécher à l’air libre au lieu d’utiliser un sèche-linge. Cette dernière action peut vous faire économiser environ 20 € par an ;
  • de placer une jaquette isolante autour de votre ballon d'eau chaude pour limiter les déperditions de chaleur. Cela permet de réaliser en moyenne 21 € d’économies par an ;
  • de privilégier le programme « éco » du lave-vaisselle et de ne pas pré-laver votre vaisselle sous l’eau chaude lorsque vous possédez un lave-vaisselle. Lorsque vous lavez votre vaisselle à 50 °C ou avec le programme « éco » de votre lave-vaisselle, vous consommez jusqu’à 45 % d'électricité en moins qu'en le faisant avec le programme intensif ;
  • d'installer des réducteurs de débit sur vos robinets et dans votre douche pour consommer moins d’eau et d'énergie. Cela permet de réaliser en moyenne 31 € d’économies par an ;
  • de rouler à 110 km/h au lieu de 130 km/h lorsque vous êtes sur l’autoroute. Vous économisez ainsi 20 % de carburant.

  À savoir : l’application mobile « EcoWatt », qui a été mise en place par le gestionnaire du réseau de transport d'électricité français RTE, vous permet de savoir à quel moment réduire votre consommation d’électricité pour éviter une coupure de courant. Trois niveaux existent : « pas d’alerte » ; « système électrique tendu, les écogestes sont les bienvenus » ; « système électrique très tendu, coupures inévitables si nous ne baissons pas notre consommation ». Lorsque la demande en électricité est trop élevée, un sms « vigilance coupure » vous incite à réduire ou à décaler vos activités consommatrices d'énergie.

Et aussi

Tempête Ciaran : des rafales de plus de 150 km/h ont été mesurées à Saint-Malo

 

Selon France Info :

Selon l'Observatoire français des orages et des tornades (Keraunos), 130 km/h ont aussi été relevés à Ouessant.
 
Tempête, Autumn Nature, Nauture, Vagues

Ce qu'il faut savoir

Nouveau record à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine). Selon l'Observatoire français des orages et des tornades (Keraunos), 151 km/h ont été relevés, mercredi 1er novembre dans la soirée, à la jetée du Môles des Noires, à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine). "150 km/h sur les Îles Chausey, 141 km/h à la Pointe du Roc, 130 km/h à Ouessant", détaille également l'observatoire sur X (ex-Twitter). Plus tôt dans la soirée, 148 km/h ont aussi été mesurés à Saint-Mathieu (Finistère), selon Keraunos et La Chaîne Météo. Suivez notre direct.

Appel à la prudence d'Emmanuel Macron"Ne prenez pas de risque. Restez chez vous et prenez des nouvelles de vos proches isolés", a écrit mercredi sur X (ex-Twitter) Emmanuel Macron, s'adressant aux habitants des départements concernés par une vigilance rouge ou orange, alors que la tempête Ciaran a touché les côtes. Gérald Darmanin a aussi appelé mardi à rester chez soi. Le ministre de l'Intérieur a recommandé, "sur l'ensemble du territoire national", de "ne pas sortir dans la nuit de mercredi à jeudi" pour éviter les dégâts causés par les vents violents. 

Déjà 105 interventions de pompiers dans le Morbilhan. Selon un communiqué de la préfecture envoyé mercredi soir à 22 heures, 105 interventions de sapeurs-pompiers ont eu lieu dans le Morbilhan, et 40 arbres sont tombés sur la voie publique. Une partie d'une commune du Finistère a, par ailleurs, été évacuée par précaution......

Aller plus loin : https://www.francetvinfo.fr/meteo/tempete/tempete-ciaran/direct-tempete-ciaran-gerald-darmanin-appelle-les-francais-a-ne-pas-sortir-dans-la-nuit-de-mercredi-a-jeudi_6157107.html

Tempête Ciaran : Météo-France craint une "bombe météorologique"

 

Selon Orange.frTempête, Océan, Vagues

La dépression Ciaran est attendue en France à partir de mercredi 1er novembre. Les spécialistes prédisent un renforcement rapide des vents.

La tempête Ciaran s’approche de l’ouest de la France, et devrait toucher la Bretagne, la Normandie et la Loire-Atlantique mercredi 1er novembre. Des vents à plus de 100km/h sont attendus dans les terres. Les experts qualifient déjà le phénomène de “bombe météorologique”. 

"On emploie (ce terme, NDLR) lorsqu'une dépression a un renforcement rapide, avec un creusement de 24 hectopascals en moins de 24 heures", a détaillé François Gourand, prévisionniste à Météo-France, en conférence de presse ce lundi 30 octobre. Selon lui, la tempête Ciaran pourrait se renforcer d’une trentaine d’hectopascals en moins de 24 heures.

“Une autoroute pour les perturbations”

“C’est un qualificatif qui décrit la rapidité de l’intensification du phénomène, pas l’intensité elle-même”, poursuit le spécialiste. "Même si un renforcement rapide laisse présager des vents violents", ajoute-t-il avec précaution.

Cette nouvelle tempête arrive après plusieurs dépressions récentes, dont Céline. Elles sont favorisées par un "rail des dépressions".........................................

Aller plus loin : https://actu.orange.fr/france/tempete-ciaran-meteo-france-craint-une-bombe-meteorologique-magic-CNT0000028InXB.html

Une puissante tempête va s’abattre sur une partie de la France à partir du 1er novembre

 

Dans la nuit du mercredi 1er au jeudi 2 novembre, une forte tempête va frapper la moitié ouest de la France, où les rafales de vent pourraient dépasser les 120km/h, indique Ouest France.

Vague, Océan, Mer, Tempête, Nature

Des vacances de la Toussaint bien agitées. Alors que depuis quelques jours, la France est en proie à des intempéries, notamment à l’ouest où la tempête Céline a fait de nombreux dégâts, un nouveau phénomène climatique de grande ampleur devrait arriver dans le courant de la semaine prochaine, rapporte Ouest France ce dimanche 29 octobre.

Ainsi, dans la nuit du mercredi 1er au jeudi 2 novembre, "une profonde dépression en entrée de Manche va générer des tempêtes sur le Grand Ouest", explique à Ouest France Laurent Belsoeur, météorologue-conseil chez Météo France. "C’est à surveiller de près. Nous pourrions avoir des rafales à 120 km/heure sur la façade atlantique et jusqu’à 100-110 dans les terres", a-t-il souligné. En plus d'une forte pluie, des vagues de 10 mètres sont attendues, notamment dans le Finistère-sud.

 

La Bretagne fortement exposée

 

De son côté, le météorologue Yann Amice a expliqué auprès d’Actu.fr qu’"un creusement dépressionnaire en dessous des 960 hectopascals, centré sur le sud des îles Britanniques" était en train de se dessiner................

Aller plus loin : https://actu.orange.fr/france/une-puissante-tempete-va-s-abattre-sur-une-partie-de-la-france-a-partir-du-1er-novembre-magic-CNT0000028Gpld.html

Santé publique : pas de polluants dits « éternels » (PFAS) dans la source du Lez

 

Suite à la publication par le Canard Enchaîné d'un courrier interne à l'ARS Occitanie, le sujet de la pollution aux PFAS, dits "polluants éternels" soulève des questionnements de la part des usagers de la Métropole de Montpellier, comme partout ailleurs en France.

Néanmoins, s'il est utile d’alerter les citoyens sur l’existence de substances polluantes dans l’eau, la question de la qualité de l'eau est une problématique locale et sa généralisation n’est pas pertinente. Il faut savoir que les PFAS présents dans l'environnement (eau, air, sols) proviennent des rejets domestiques et surtout industriels.

A Montpellier, l'eau qui provient de la source du Lez ne présente pas de pollution à ces substances.

L'eau potable est le produit alimentaire le plus contrôlé en France, et fait l’objet d’une surveillance permanente, depuis son captage jusqu’à la distribution au robinet. A Montpellier, l’eau est captée dans la source souterraine du Lez située entre Saint Clément de Rivière et les Matelles dans un terrain karstique éloigné de tout secteur industriel. L'eau est fortement minéralisée de façon naturelle et présente une bonne qualité chimique et bactériologique.

Grâce à sa situation géographique, elle ne présente pas de contamination chronique aux pesticides, ni aux substances per et polyfluoroalkylées, plus connus sous le nom de PFAS.

Conscients des enjeux de santé publique, la Régie des eaux a procédé à de nouvelles analyses qui confirment la bonne qualité de l’eau captée à la source du Lez : les résultats ne montrent pas de problématique liée aux PFAS, ni de non-conformités liées aux autres polluants (pesticides). Aujourd’hui sur les communes gérées par la Régie des eaux, l’Agence Régionale de Santé (ARS), en charge du contrôle réglementaire, confirme la bonne qualité de l’eau distribuée.

Plus de 2 000 analyses chaque année

La Régie des eaux réalise plus de 2 000 analyses par an pour contrôler la potabilité de l'eau, des analyses réglementaires dans des laboratoires certifiés COFRAC auxquelles s'ajoutent des analyses de terrain réalisées en autocontrôle.

Conformément à la directive européenne sur l’eau de 2020 et à l’arrêté du 30 décembre 2022, la recherche des PFAS est désormais intégrée dans le contrôle sanitaire normal de l’eau potable distribuée depuis le 1er janvier 2023.

Le cadre réglementaire ayant évolué à cette date, la limite a été fixée à 0,10 μg/L (microgrammes par litre) soit 100 nanogrammes/l pour la somme de 20 molécules ciblées dans les eaux de consommation.

Éco-anxiété : huit Français sur 10 se disent inquiets face au changement climatique

 

Selon France Info

Pxclimateaction, Climat, Natur, Nauture

 

Le rapport annuel du Conseil économique et environnemental démontre également que toutes les tranches d'âge partagent cette inquiétude. 

Huit Français sur 10 se disent inquiets face au changement climatique, d'après le rapport annuel du Conseil économique social et environnemental (CESE) sur l'état de la France, qui paraît mercredi 25 octobre et que franceinfo a pu consulter. Une partie du rapport est en effet consacrée à l'écologie et plus particulièrement à l'éco-anxiété.

Le rapport note un écart d'inquiétude entre les hommes et les femmes : 86% du côté des femmes contre 74% pour les hommes. En revanche, l'âge ne semble pas influer sur cette éco-anxiété. L'étude montre en effet qu'il n'y a pas de différence majeure entre les moins de 35 ans et les personnes plus âgées dans ce domaine. 

Adhésion à l'économie circulaire

Face à cette angoisse, le rapport dévoile qu'une écrasante majorité des Français veut agir à son niveau : 80% des sondés affirment que minimiser leur impact personnel sur l'environnement est une vraie préoccupation. Concernant les champs d'action, l'adoption des gestes de l'économie circulaire arrive en tête : recyclage (90%), achat de seconde main (90%)...

Aller plus loin : https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/le-brief-politique/eco-anxiete-huit-francais-sur-10-se-disent-inquiets-face-au-changement-climatique_6114024.html

Réautorisation du Glyphosate : la France s'abstient

 

Communiqué de "GENERATIONS FUTURES"

Générations Futures

La Commission européenne a échoué à obtenir la majorité qualifiée pour réautoriser le glyphosate pour 10 ans dans l'Union européenne !

"Ces dernières semaines, nous vous avons sollicité sur le dossier brûlant de la réautorisation du glyphosate au sein de l'Union européenne (UE). Voici des nouvelles concernant les résultats du vote qui s'est tenu ce vendredi 13 octobre, à midi, entre 27 États-membres. Générations Futures a pu se procurer un premier bilan en avant-première.

Le vote dans le comité européen (Scopaff) du 13 octobre 2023, qui a réuni les États membres de l'UE pour décider du sort du glyphosate, n'a pas réuni une majorité qualifiée. Cette dernière était pourtant nécessaire pour faire adopter la proposition de la Commission européenne de réautoriser le glyphosate pour dix ans. Aucune ré-autorisation du glyphosate n'est donc acquise à ce jour !

­ ­ ­
­

Résultats des votes au 13 octobre 2023, à 17h : 

  • ABSTENTION de la France, de l'Allemagne, de la Belgique, de la Bulgarie, des Pays-Bas et de Malte.
  • NON de l'Autriche, de la Croatie et du Luxembourg.
  • OUI pour tous les autres États-membres.
­
­ ­ ­

Générations Futures se réjouit de ce résultat qui montre qu'une proposition de renouvellement de l'autorisation du glyphosate pour dix années supplémentaires, sans aucune restriction d'usage, ne peut clairement pas recueillir de majorité qualifiée au sein de l'UE.

Notre association rappelle à la France - et au reste des pays de l'UE - que la question n'est pas de savoir si l'on va réautoriser ce cancérigène probable pour dix, sept ou cinq ans de plus. Elle insiste sur le fait que le glyphosate ne doit tout simplement pas être réautorisé tant les preuves scientifiques validées s'accumulent pour montrer sa dangerosité pour la santé et l'environnement.

Le combat contre le glyphosate continue jusqu'à la décision finale. Soutenez Générations Futures !

La décision finale devrait se prendre en novembre, nous vous tiendrons informés. D'ici là, le combat continue !

Nos actions de pression portent leurs fruits. Vous êtes près de 600 000 a avoir signé notre pétition contre le glyphosate. Vous êtes plus de 4 650 à avoir interpellé le Président de la République et le gouvernement français en amont du vote. 

Nous avons publié des rapports exclusifs sur le glyphosate. Nous nous sommes rendus à Bruxelles, devant le Parlement européen, pour porter nos demandes. "

Journée nationale de la qualité de l'air, ce sera le 14 octobre

 

Vous vouliez respirer ?

 

Ciel, Des Nuages, Nature, Natuire
Profitez-en, c'est aujourd'hui...

Cette journée a été lancée en france en 2015 et se célèbre en principe le 3ème mercredi de septembre, sauf exception. En 2023, nous célébrons la 9ème édition.

Son but est de sensibiliser les citoyens à l’importance de respirer un air de bonne qualité, aussi bien à l’extérieur qu'à l’intérieur des bâtiments.

Cette "nouvelle" journée permet de faire connaître les solutions qui participent à la réduction des émissions de polluants dans tous les secteurs.

Un enjeu sanitaire, environnemental et économique majeur

La journée nationale de la qualité de l'air préconise une approche positive et met en avant les actions en faveur de la croissance verte par la mise en avant des développements technologiques indispensables : nouvelles motorisations, moyens des transports, chauffage écologique, agriculture responsable, ...

Participative

Tout un chacun, notamment les collectivités, les entreprises, les associations, est invité à faire connaître les événements organisés à cette occasion. Toutes les idées sont les bienvenues. Un seul objectif : montrer les bonnes pratiques qui permettent de réduire les émissions de polluants dans l'atmosphère.

Un site à visiter : atmo-france.org