Des terroirs et des vins

La vigne et le vin occupent une place particulière en Languedoc. Une place physique: 80 % de l'espace agricole est couvert de vignes dans l'Hérault. Une place économique, procurant plus d'un tiers de l'emploi régional, et ressource unique sur certains terroirs. Une place historique: c'est sur ses rivages que la viticulture il y a 27 siècles, près des comptoirs grecs, puis avec l'installation du plus grand vignoble d'un seul tenant par les Romains. Un patrimoine écologique s'est constitué au fil des siècles, tissé de cépages, façonné de paysages d'une grande beauté. Il n'est qu'à voir en ces jours coteaux et plaines se couvrir de couleurs d'automne et s'offrir aux objectifs des photographes. L'attachement des habitants à la vigne, aux productions et aux traditions qu'elle a engendrées se couple à l'intérêt de touristes de plus en plus nombreux sur nos côtes et dans l'arrière-pays, curieux de partir à la découverte des vignerons et de leurs caves.

Ainsi entrent dans la lumière des vins de plus en plus qualitatifs, abordables, et respectueux de leur environnement, confortant le Languedoc comme première région de production bio de France. Ainsi, après des mutations viticoles parfois traumatisantes, renaissent une viticulture, des terroirs depuis longtemps réputés. Muscat de Frontignan, Clairettes, Saint-Georges-d'Orques, Saint-Christol, Saint-Drézery, Assas, la hiérarchie des vignobles prestigieux depuis le XVIe siècle est connue. Elle englobe de nos jours le pourtour de Montpellier et de Sète, villes-phares dans l'histoire viticole. Les vins y font figure de fers de lance, en Appellations d'Origine Protégée Languedoc Rouge Pic-Saint-Loup, Coteaux de la Méjanelle, Grès de Montpellier, comme en blancs, en AOP Muscat de Frontignan, de Mireval ou Picpoul de Pinet, sans oublier les dynamiques vins de pays sous différentes Identifications Géographiques Protégées.

Un réseau de manifestations qui mettent le vin en lien avec les arts (musique, peinture et sculpture, littérature, théâtre et bande dessinée), la gastronomie, les traditions (fêtes des vendanges, du vin nouveau) contribue à faire briller, autour de ces productions, une culture du vin multiforme, festive, élément constitutif de cette civilisation du vin installée dès l'Antiquité.
Des terroirs et des vins, des hommes et des femmes, des paysages et une histoire, une culture, retrouvez-les désormais dans les colonnes de Thau-Info et de Montpellier-Info.

Florence Monferran