Les Clos de Miège présentent le millésime 2015 de Prima Ora

Vin naturellement doux élaboré de bout en bout sans sulfites ajoutés.

La sortie d’un nouveau millésime de la cuvée patrimoniale Prima Ora des Clos de Miège est toujours un événement attendu. Elle vient d'être présentée à Paris ce 1er décembre. Dans la continuité du travail rigoureux mené par Florence Monferran, le vin conserve ses caractéristiques techniques et historiques. La démarche en accord avec la nature est poussée aujourd’hui jusqu’à l’absence totale de sulfites ajoutés, y compris à la mise en bouteille. Cette prouesse technique sur des vins comportant des sucres résiduels n’a été possible qu’avec l’appui technique de spécialistes des vins doux.

   


Florence Monferran
lors de la journée du patrimoine
 

Florence Monferran, historienne et vigneronne, poursuit, entre Sète et Montpellier, l’élaboration de cuvées patrimoniales avec l’Originel et Prima Ora. Remettant en lumière des productions oubliées en vin naturellement doux, ces cuvées reproduisent les pratiques les plus anciennes, comme la surmaturation des raisins des Romains. Prima Ora s’attache plus précisément à reproduire les pratiques d’excellence des 17e et 18e siècles, attestées dans les archives sur les terroirs historiques du muscat à petits grains. Tant les pratiques culturales que les méthodes de vinification ou les temps d’élevage, entre 24 et 36 mois en fûts de chêne, sont scrupuleusement respectés.

Après un premier millésime en 2013, médaillé d’or aux Héritières de Bacchus, une nouvelle cuvée vient d’être mise en bouteille sur le millésime 2015, année ayant donné, en quantité, un très beau passerillage (raisin séché sur pied). Tout en rondeur et en complexité, le vin offre une robe d’or intense, un nez d’agrumes, épices douces puis fleurs blanches, un velouté en bouche sur ses notes caractéristiques de fruits confits et de miel.

Poussant les méthodes d’élaboration – une conduite à la vigne dans une biodiversité retrouvée, une vinification et un élevage sans intrants, en particulier sans sulfites ajoutés - , la cuvée franchit une ultime étape  en ne subissant pas d’adjonction de SO2 à la mis en bouteille. Elle se positionne en vin nature, dans la rigueur d’un travail en cours de certification en vins biologiques, et dans la rigueur d’un travail historique parti à la recherche d’un goût perdu.

Contact :

Florence Monferran
Les clos de Miège
44, rue des jardins
34 110 VIC-LA-GARIDOLE

06 25 55 16 96

http://lesclosdemiege.fr