Les nouveaux ambassadeurs des Grés de Montpellier

Facétie du temps, la pluie s'est invitée le 26 juin au Château de Flaugergues lors de la dégustation des AOP Languedoc Grés de Montpellier 2015, comme elle avait compliqué l’élaboration d’un millésime très arrosé. Olivier Durand, président du syndicat, l’a rappelé en préambule. « Fraîcheur, élégance et harmonie dominent un millésime à l’opulence moins marquée qu’en 2014, tirant plus sur des vins plaisir », avec un air de famille malgré des écarts de pluviométrie entre l’est et l’ouest montpelliérain donnant plus ou moins de sucrosité et de structure aux vins. L’homogénéité à laquelle les vignerons travaillent de concert poursuit néanmoins sa progression. Depuis quinze ans, date du premier millésime ayant obtenu la dénomination, des caractéristiques communes se dessinent, reconnaissables à la robe pourpre, soutenue, des vins, à leurs arômes de fruits rouges, à leur pointe épicée. Le cheminement qualitatif montre l’évolution vers de la finesse, de la gourmandise, que recherchent les consommateurs, évalue Olivier Durand.
Avec Pierre de Colbert, fils des actuels propriétaires, en hôte des lieux, c’est la folie montpelliéraine édifiée fin XVIIe siècle par Etienne de Flaugergues qui accueille cette année la dégustation, toujours liée, dans les actions du syndicat, au patrimoine architectural et culturel de la métropole, que ce soit lors de la balade phare dans la ville en mai, ou lors du tout nouveau salon des vins en décembre, dans l’Hôtel Saint-Côme.

La soirée fournit aux vignerons l’occasion de travailler sur l’homogénéité d’une vaste dénomination, couvrant quarante-six communes autour de Montpellier. Philippe d’Allaines, à l’Abbaye de Valmagne, le met en avant: « Chacun d’entre nous se restitue par rapport à l’ensemble. C’est très intéressant, cette dégustation nous étalonne ». Dans une ambiance studieuse, la dégustation se déroule à l’aveugle pour tous, vignerons, puis journalistes, cavistes et restaurateurs. L’anonymat ne sera levé que le lendemain, découvrant un palmarès de treize vins, qui feront office d’ambassadeur du cru dans toutes les manifestations où l’AOC sera présente. Le millésime 2015, bientôt commercialisé, se découvre chaleureux et gourmand. La sélection rassemble des fleurons de l’appellation, Abbaye de Valmagne, Mas de Novi, Château Saint-Martin de la Garrigue, rejoints par la jeune garde, Clos de l’Amandaie, Domaine de Roquemale. Deux communes, Montagnac, avec trois domaines, et Villeveyrac, avec deux, y figurent en force. La pluie y a été  bénéfique, à l’inverse de l’est montpelliérain, représenté par trois vins seulement, du Chai d’Emilien à Sussargues, des Vignerons du Pic à Assas et du Chemin des rêves à Saint-Gély-du-Fesc. Une mention spéciale au Domaine de Roquemale, présent dans la sélection pour trois cuvées différentes, dont un Grés au nez de truffe, et de champignon, à la bouche finement épicée, et une cuvée Male archétype de la dénomination, à la robe intense, aux arômes de fruits rouges et notes poivrées.
A la suite de la découverte du millésime 2015, les Grés de Montpellier proposaient une remontée dans le temps, avec la dégustation de vieux millésimes, de 2001 (juste avant l’obtention de la dénomination) jusqu’en 2011. Dix ans de travail, et une surprenante capacité à vieillir pour quelques cuvées magnifiques: le 2001 de Château Haut-Blanville à Saint-Pargoire, à la robe tuilée, aux arômes de cacao, griotte, à l’élégance soyeuse en bouche. Dans la même veine, le Clos de l’Amandaie 2006, l’Abbaye de Valmagne 2007, le Mas de Novi 2008  confirment la pertinence des choix de cette jeune appellation. Une surprise clôt ce vaste survol: un 2011 de Cours Saint-Vincent,  tout en maturité déjà.
A la nuit tombante, Flaugergues dresse sa silhouette, impassible sous la pluie, enserrée de jardins et de vignobles historiques tournés aujourd’hui vers la lointaine Chine et l’export. Un glorieux passé transmet le flambeau à une poignée de jeunes vignerons, déterminés à porter la renommée de leurs vins, de leurs terroirs de cailloux, ces grés dont ils familiarisent le nom, occitan, en France comme à l’étranger.

Florence Monferran

Les ambassadeurs de l’année
  • Abbaye de Valmagne Cuvée de Turenne 2015
  • Mas du Novi Chemin de Novi 2015
  • Château Saint Martin la Garrigue
  • Chemin des Rêves Éxubérant 2015
  • Clos de l'Amandaie Huis Clos 2015
  • Domaine de Roquemale Lema 2015
  • Mas du Novi O de Novi 2015
  • Chai d'Émilien Épopée 2015
  • Vignerons du Pic Château d'Assas 2015
  • Domaine de Roquemale Male 2015
  • Domaine de Roquemale Grés 2015
  • Château Paul Mas Clos de Savignac 2015
  • Château l'Engarran Château 2015
Dégustation de vieux millésimes
  • Abbaye de Valmagne Cardinal de Bonzi 2007
  • Château Bas d'Aumelas Égérie 2010
  • Château l'Engarran Château Magnum 2001
  • Château Haut Blanville Haut Blanville 2001
  • Clos de l'Amandaie Huis Clos 2006
  • Clos Sorian Grès 2008
  • Cours Saint Vincent Clos du Prieur 2011
  • Château Paul Mas Clos de Savignac 2009
  • Domaine de la Triballe Capitelle 2010
  • Mas du Novi 2008

Et pour rafraîchir l'atmosphère lourde et orageuse, quelques vins blancs et rosés étaient proposés, pour compléter la dégustation de l'AOP Languedoc- Grés de Montpellier, uniquement composée de vins rouges.