Les anguilles menacées : les pêcheurs réagissent

anguiP1300847

Ce mardi après-midi, au niveau de l’aire de carénage du Port de Bouzigues, avait lieu un ramassage de 600 kilogrammes d’anguilles argentées qui ont été pêchées dernièrement dans l’étang de Thau par les pêcheurs professionnels de Bouzigues.  Depuis près de 15 jours, elles étaient conservées près du port profitant encore de l’eau de la lagune.

Cette action fait en effet partie d’un programme européen concernant la reproduction de ces poissons qui vont migrer jusqu’à la mer des Sargasses.

En effet, les anguilles mesurent de 40 cm à 150 cm et pèsent jusqu’à 4 kg pour les femelles. L’anguille est un grand migrateur, et plus précisément un migrateur amphihalin (au cours de sa vie l’anguille va passer par des milieux présentant différents taux de salinité ici, de la mer vers l’eau douce puis à nouveau vers la mer), thalassotoque (qui se reproduit en mer) et catadrome (qui après une période de croissance dans un cours d’eau regagne la mer). Comme pour les autres espèces d’anguilles de l’hémisphère Nord, un petit nombre d’individus effectueront en réalité la totalité de leur cycle de croissance en mer, en lagune salée ou en estuaire salé. Cette espèce est dite européenne, mais des études génétiques ont en 2006 montré que des cas d’hybridation naturelle avec l’anguille américaine existent, avec jusqu’à 15,41 % d’hybrides dans les populations islandaises d’anguilles, et des valeurs allant de 6,7 % à 100 % selon les stades de la vie et les lieux. Toutes les anguilles trouvées en Europe sont considérées former une métapopulation unique.

Les anguilles étaient réputées particulièrement rustiques et résistantes, grâce notamment à leur capacité à respirer l’air, mais elles sont néanmoins en forte régression depuis les années 1980 et même maintenant considérées comme espèce menacée ou en risque d’extinction, en Europe.

(wikipédia)

Pour faire face à cette menace sous l’égide du CRPMEM (Comité Régional des Pêches), les pêcheurs d’anguilles volontaires de la Région ont décidé de prendre sur leurs quotas annuels, 200 kgs d’anguilles chacun pour les relâcher avant la période de reproduction qui a lieu en principe chaque année dans la mer des Sargasses.

Résultat de recherche d'images pour "mer des sargasses""

La mer des Sargasses est une zone de l’océan Atlantique nord. Elle est bordée par le Gulf Stream à l’ouest et au nord-ouest, la dérive nord atlantique au nord, le courant des Canaries à l’est, et le courant nord équatorial au sud.

Ce mardi  26 novembre, à Bouzigues, René Archimbeau, Walter Lecrec et Xavier Bénézech, trois pêcheurs qui, quand ils le peuvent, pêchent entre-autres l’anguille ont donc remis  sous l’œil de scientifiques, plus de 600 kg d’anguilles avec une grande majorité de femelles, aux techniciens du CRPMEM, équipés d’un camion spécial pour les transporter dans de  l’eau adaptée, avant de les relâcher ce mardi soir, au niveau du port de plaisance, à la Capitainerie de Sète. Ensuite, direction la Méditerranée, puis la traversée de l’océan pour les anguilles qui iront s’y reproduire.

anguiP1300852

Quelle aventure !

Elles sont en forme, bien motivées et elles retrouveront leurs camarades de l’étang de Thau car cette opération se déroule dans différents ports comme à celui de Marseillan,  de la Pointe Courte… Et au-delà, en Méditerranée..

Il s’agit de protéger l’espèce qui subit des menaces de surpêche mais aussi par les polluants.

Un beau geste de nos 3 pêcheurs de la Prud’homie de Bouzigues.

anguiP1300860