Un représentant de la commission européenne à l'écoute des pêcheurs

Le 8 novembre 2018, à l'initiative de François Commeinhes, Alain Dumort, représentant de la commission européenne en France a été invité à rencontrer les pêcheurs professionnels sétois dans les locaux de la Sathoan.

C'est pour faire part de leurs inquiétudes concernant le prochain vote de la directive européenne annuelle chargée d'établir de nouveaux quotas de pêche et de déterminer les zones et la durée des chalutages en Méditerranée que les professionnels du secteur ont rencontré M. Dumort.

Avant l'adoption de la future directive européenne qui fixera les quotas de pêche, les zones et les durées de chalutage autorisées, ils ont voulu exposer leurs doléances au représentant de la commission européenne. Déjà fortement impactés par des règles qui nuisent à leur profession plutôt qu’à les accompagner vers un développement durable et reconnu de leur activité, les pêcheurs professionnels ont plaidé pour un assouplissement des contraintes dans le Golfe du Lion qui représente selon eux, du fait de l'existence d'un plateau continental très développé en avant de la côte, une exception géographique qui n'est pas prise en compte par l’UE.

Toujours selon les pêcheurs, les espèces telles que le rouget ou le merlan sont bien présentes. Mais l'explication de la faible taille des poissons est à rechercher davantage du côté des pollutions que de la pression halieutique. Ils ont demandé à ce qu'une étude scientifique sérieuse soit diligentée avant la mise en place de mesures de protection de la ressource adaptées.

Visiblement très intéressé, Alain Dumort a pris bonne note des arguments exposés avant d'assurer qu'il porterait la voix des professionnels sétois auprès des instances européennes.